Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
[Ile-et-Vilaine] Incendie à Rennes: 28 personnes intoxiquées


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Johann WINKEL
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 308
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 24 Sep 2007, 20:23 Répondre en citant Revenir en haut de page

un bras télescopique pour l'immeuble incendié :

Des milliers de personnes, bouleversées, sont passées, ce week-end, devant l'immeuble incendié, dont l'intérieur s'est complètement effondré. : Marc Ollivier

Il permettra de fouiller les décombres à la recherche des trois jeunes qui ont disparu dans le sinistre, en plein centre-ville de Rennes.
Notre page spéciale

RENNES. - Avec effroi, des milliers de personnes ont défilé, ce week-end, rue d'Orléans, devant l'immeuble ravagé. En vingt minutes, le feu s'est propagé, plafonds et planchers se sont écroulés. Les corps de trois jeunes gens seraient là, sous les gravats. Les deux filles et le garçon participaient, jeudi soir, à la fête donnée par une étudiante, dans un studio, au 5e étage. Ils ont disparu dans le sinistre, vendredi, vers 5 h.

Équipé d'une nacelle

Ophélie Piguel, 18 ans, originaire des Fougerêts (Morbihan), venait d'entrer en première année LEA (langues étrangères appliquées) à Rennes 2. Elle avait pris un studio dans le centre-ville. Aurélie Le Gouariguer, 19 ans, domiciliée à Bréal-sous-Montfort, près de Rennes, était inscrite en première année de SES (sciences économiques et sociales), également sur le campus de Villejean. Antoine Le Blouet, 23 ans, de Saint-Thurial (Ille-et-Vilaine), appartenait depuis six mois aux pompiers de Paris. Il était affecté à la caserne Sévigné de la capitale.

Samedi après-midi, les recherches ont été interrompues en raison des risques d'effondrement de la façade, fragilisée par la fournaise. Les parents, accueillis à la cellule psychologique installée à la mairie, ont dû se résoudre à attendre quelques jours pour se faire remettre le corps de leur enfant. Aujourd'hui, un bras télescopique de 60 mètres - qui était monté sur un chantier près de Paris - va être utilisé. Il permettra de passer au-dessus de la façade sans y prendre appui. Une nacelle sera suspendue au bras pour atteindre l'endroit où les pompiers pensent trouver les corps.

Samedi soir, l'incendiaire présumé a été mis en examen et écroué à la maison d'arrêt Jacques-Cartier. En garde à vue, Vincent Rival, 21 ans, sans emploi, aurait avoué avoir mis le feu à des cartons entreposés sous l'escalier de l'immeuble. Il avait froid, a-t-il expliqué aux enquêteurs, et a voulu se réchauffer, malgré l'opposition des deux jeunes qui l'accompagnaient. Il avait passé la journée et la soirée à boire. Les analyses ont révélé une alcoolémie de 2 g. Il avait d'abord prétendu être légionnaire et avait donné un faux nom avant que les policiers découvrent que tout était faux.


Serge LE LUYER.

source ouest france
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
babou35
Invité






MessagePosté le: 25 Sep 2007, 13:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

Un corps a été retrouvé, à 12 h 45, dans les décombres de l’immeuble incendié à Rennes, a annoncé le procureur de la République, Hervé Pavy. Le corps va être transféré à l’institut médico légal en vue d’une identification. Les recherches se poursuivent pour retrouver les autres victimes en présence de la police scientifique.

Babou, mode "triste"
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 25 Sep 2007, 14:44 Répondre en citant Revenir en haut de page

Un des 3 disparus s'appelait Antoine et il avait 23 ans, il était à la Brigade de Cesson Sevigné.

Ils sont en train de faire une autopsie pour le corps retrouvé.

_________________
Pompier : une passion.
http://baptiste.crunchant.free.fr
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
babou35
Invité






MessagePosté le: 25 Sep 2007, 15:02 Répondre en citant Revenir en haut de page

McCaffrey a écrit:
Un des 3 disparus s'appelait Antoine et il avait 23 ans, il était à la Brigade de Cesson Sevigné.

Ils sont en train de faire une autopsie pour le corps retrouvé.


Antoine Le Blouet était à la caserne Sévigné, mais à Paris et non Cesson... et ce depuis 6 mois.

...Pour ce qui est du corps retrouvé ce midi, ils vont pratiquer une identification dans un premier temps et non une autopsie.
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 26 Sep 2007, 07:23 Répondre en citant Revenir en haut de page

Les proches des trois disparus et les Rennais se recueillent sur les lieux du drame, tandis que les recherches se poursuivent et que la polémique enfle.
RENNES. - Les familles des trois jeunes disparus ont appris la nouvelle hier. « Un premier corps a été découvert dans les décombres, à 12 h 30 », leur a annoncé le procureur de la République Hervé Pavy, cinq jours après l'incendie qui a ravagé l'immeuble de la rue d'Orléans, dans le centre de Rennes. Aurélie Le Gouariguer, 19 ans, Ophélie Piguel, 18 ans, et Antoine Blouet, 23 ans, qui participaient à une fête au 5e étage, étaient portés disparus depuis le sinistre.

En raison de la dangerosité du site, les fouilles approfondies des cendres n'ont pu vraiment démarrer qu'hier matin. Personne ne rentre à l'intérieur de l'immeuble. « Plusieurs éléments en haut du bâtiment menacent de s'effondrer, détaille Philippe Faysse, directeur général des Services à la ville de Rennes. On s'attend à ce que le mur en torchis et en bois, donnant sur la cour intérieure, s'écroule d'un moment à l'autre. »

« À jamais dans nos coeurs »

Les fouilles s'effectuent donc à l'aide d'une pince métallique qui charrie les gravats et les ramène à l'extérieur. L'une des trois victimes a été découverte ainsi. Son corps a été transporté à l'institut médico légal, pour être identifié grâce à l'ADN.

Depuis lundi, des bâches blanches recouvrent le périmètre de sécurité où opèrent les techniciens, en présence des magistrats et de la police scientifique. Les spécialistes portent une combinaison de protection contre l'amiante qui a été détectée sur le site, en faible quantité.

Derrière les barrières, des Rennais se recueillent, s'interrogent sur le drame. « C'est affreux. » « Ils étaient trop jeunes pour mourir. » Des proches ont déposé des bouquets de roses, des photos, des mots d'adieu. « À jamais dans nos coeurs. » « On t'aime. » « Je ne t'oublierai pas. » Certains pleurent. Tous attendent de savoir... Sans discontinuer, les passants s'arrêtent et assistent de loin aux manoeuvres des engins. « Les familles espèrent que les deux autres corps seront découverts dans les meilleurs délais », a indiqué le procureur.

L'auteur présumé de l'incendie, Vincent Rival, 21 ans, écroué samedi soir, encourt 30 ans de réclusion criminelle « pour destruction volontaire par incendie ayant provoqué la mort ». Une qualification criminelle aggravée. Il avait allumé un feu dans la cage d'escalier pour se réchauffer, a-t-il expliqué aux enquêteurs.

À Rennes, la polémique enfle autour des soirées alcoolisées dans le centre. À quelques mois des municipales, certains reprochent déjà au maire de n'avoir pas réglé le problème. Lundi soir, Edmond Hervé a rappelé qu'aucune ville n'est à l'abri. « Aucune mesure de prévention et de répression ne peut empêcher un acte individuel. »
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 26 Sep 2007, 07:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

Toute la journée de mardi, alors que les recherches ont repris pour retrouver les corps, les amis, proches et anonymes se sont recueillis place de la République.

« C'est affreux ! » Dès hier matin, comme depuis plusieurs jours, les Rennais se massent place de la République, derrière les barrières, partagés entre la tristesse et la colère. Impossible d'apercevoir le travail qui s'effectue. Des bâches ont été tendues pour protéger des regards indiscrets. Le secteur est solidement gardé.

Furtivement, on aperçoit des hommes en combinaison blanche qui s'activent autour du bâtiment fragilisé. Comme lorsque le Parlement avait brûlé en 1994, les passants restent de longues minutes, les yeux levés vers les fenêtres noircies. C'est l'incompréhension. Quand le silence pesant est rompu, les riverains parlent et reparlent de l'incendie, de cette nuit terrible... « C'est pour les petits jeunes que ça fait mal. » Certains ont encore du mal à réaliser. Ils aimeraient penser que c'est un cauchemar. « Ça aurait pu être évité. »

On suit le mouvement du bras articulé et son ronronnement. C'est l'attente. Interminable. Les amis d'Aurélie, Antoine et Ophélie sont là. Ils sont plus d'une soixantaine, les yeux rougis. Ils se réconfortent, s'épaulent, se donnent la main, s'étreignent pour se donner du courage. Sur les barrières, ils ont accroché des fleurs, beaucoup de roses blanches et rouges. Une photo montre Antoine et Aurélie, enlacés, heureux. Tous leurs amis ont signé : « À jamais dans nos coeurs. »

À côté, une autre photo, cette fois, c'est Ophélie, la jeune Morbihanaise, toute souriante. « On t'aime. » Les amis de la brigade du jeune pompier ont découpé le galon de l'uniforme de pompier épinglé à une photo : « À Antoine, je ne t'oublierai jamais. » Il y a aussi des bouquets déposés au sol. Avec un mot : « À vous jeunes et beaux. Une mamie triste. » Et un dessin d'enfant représentant un camion de pompier, signé Léa pour Antoine.

« On est tellement impuissant »

L'heure n'est plus aux témoignages, les jeunes font bloc, fuient les flashes et les journalistes. « Quel chagrin ! Tous ces jeunes qui pleurent, ça va les marquer à vie ! » C'est le recueillement. Une amie vient accrocher des photos. Elle est accompagnée des proches des trois jeunes, dignes. « À Ophélie, mon amie de toujours, on avait encore tellement de choses à faire ensemble. » « À Antoine qui m'a sauvé la vie. » Tout le monde attend des nouvelles.

« On est tellement impuissant », soupire une femme. Pourvu qu'ils retrouvent les corps. C'est déjà tellement dur pour les familles. » L'un des corps est finalement repéré vers 12 h 45 et évacué une heure plus tard.

Les Rennais se succèdent jusque tard dans la soirée, entre silence et émotion : « Ils étaient trop jeunes pour mourir. »
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
babou35
Invité






MessagePosté le: 26 Sep 2007, 13:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

... Rennes est choquée, Rennes est triste, Rennes se questionne ...

C'est la 1ère fois que je ressens moi-même une si profonde tristesse pour quelque chose qui ne me touche directement !

Je suis passée devant ce matin (comme tous les jours pour prendre le métro), les fleurs s'amassent de jours en jours avec photos personnelles, poèmes et petits messages d'amour. Le silence pèse toujours aux alentours, les gens observent respectueusement.

J'habite à côté, j'entend quand je rentre les "bips" insésents de la pelleteuse et du bras à chacun de leurs mouvements en me disant que deux autres corps gisent encore sous les gravats... Deux corps de jeunes innocents qui souhaitaient simplement s'amuser et prendre du bon temps et qui ont péri de manière sordide à cause de 2 grammes d'alcool dans le sang d'un inconscient !

Pendant ce temps des gens polémiquent encore sur les soirées arrosées du jeudi soir à Rennes (comme partout !). Mais arrêtons de perdre notre temps là dessus, pensons simplement à ce qui s'est passé, à ces familles brisées, des jeunes perdus...

Et je cite un SP de Rennes qui a réagit sur le site de Ouest-France : "attendez les élections" ça sera plus simple effectivement, et plus agréable pour tout le monde !

Babou, mode "avait envie de s'exprimer"
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 26 Sep 2007, 17:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

McCaffrey a écrit:
Le parquet de Rennes a exposé toutes ces raisons aux parents des victimes. Les familles se sont fait une raison et ont accueilli la décision des pouvoirs publics avec dignité et courage. « Notre fille n'est plus de ce monde, nous le savons maintenant, confie un papa. À quoi bon mettre la vie d'autres personnes en danger · »


Je voudrais tirer mon chapeau aux familles.
Quelle terrible attente...
Je voudrais revenir sur cette petite phrase, si grande en fait.
Quelle terrible phrase pour un père.
Si pleine de bon sens, à première vue, mais qui doit être si affreuse à prononcer en de telles circonstances.
Pauvre homme.

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 26 Sep 2007, 19:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

Au cours de cet après-midi, un deuxième corps a été découvert au rez-de-chaussée de l'immeuble de la rue d'Orléans à Rennes, parmi les décombres de l'incendie qui a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. "Il fera également l'objet d'un scanner en milieu hospitalier et l'identification se poursuivra à partir de recherche d'ADN" précise Hervé Pavy, le procureur de la République.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 27 Sep 2007, 07:41 Répondre en citant Revenir en haut de page

Les recherches ont permis de découvrir une deuxième victime, hier soir, dans l'immeuble de la rue d'Orléans. Les fouilles se poursuivent aujourd'hui.
Il est 18 h 50. Une camionnette grise ressort du périmètre délimité au pied de l'immeuble incendié, rue d'Orléans. Des employés des pompes funèbres sont venus chercher une victime. En toute discrétion. Un deuxième corps a été découvert dans l'après-midi, au rez-de-chaussée de l'immeuble. « Il fera l'objet d'un scanner à l'hôpital et l'identification se poursuivra à partir de recherches ADN à l'Institut génétique Nantes Atlantique », détaille le procureur de la République, Hervé Pavy.

Le premier corps, retrouvé mardi, n'a toujours pas été identifié. Le troisième reste introuvable.

Quant aux vingt-huit blessés de l'incendie, ils sont tous ressortis de l'hôpital. Tous sauf une personne, dont « l'état n'a rien d'alarmant », selon la préfecture.

Rue d'Orléans, toute la journée, les travaux se sont poursuivis selon les mêmes procédés. Une pelle mécanique retire les déblais par le rez-de-chaussée tandis qu'une surveillance visuelle est assurée, dans les airs, depuis une nacelle.

Une marche silencieuse ce soir

Mauvaise surprise, hier matin. Un éboulement s'est produit durant la nuit. Le hall d'entrée de l'immeuble, dégagé mardi soir, était à nouveau obstrué par 50 m3 de gravats. « Il est toujours impossible de rentrer dans l'immeuble, note Philippe Faysse, directeur général des services techniques de la Ville. Notre priorité absolue reste de retrouver les corps. » Un plan détaillé de l'immeuble, remis hier par un géomètre, devrait permettre d'orienter plus efficacement les recherches.

Si la façade côté rue ne présente pas de risque d'effondrement, celle côté cour est plus instable. « Les pans de bois tiennent toujours le coup, précise Philippe Faysse. Des pompiers restent mobilisés en cas d'éboulement. » Ils surveillent également une cheminée qui donnait des signes inquiétants. « Par contre, il n'y a aucun risque de pollution de l'air. Nous n'avons pas trouvé de trace d'amiante volatile. »

Sur la place de la République, l'émotion est toujours aussi grande. Les fleurs et les petits mots dédiés à Aurélie, Ophélie et Antoine s'amoncellent devant les grilles de protection. Toute la journée, des anonymes sont venus se recueillir. Des amis des trois jeunes sont également présents. Ce soir, à 19 h, ils se retrouveront, place de la Mairie, pour une marche silencieuse en souvenir de leurs trois amis.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
gendy54
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Juil 2007
Messages: 452
Localisation: Paris 13

MessagePosté le: 27 Sep 2007, 10:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

Juste à titre d'infos, je voulais savoir si des assocs (CRF, PC ou autre) sont intervenus sur cet incendie. Si oui, leur rôle.

Pour Babou, l'alcool est un pb pour une certaine partie de la jeunesse qui affirme qu'il n'y a pas de pb alors qu'ils se sentent obligés de se mettre minable tous les samedis soirs. La réputation de la rue de la soif à Rennes n'est plus à faire et on comprends pourquoi la préfète de région veut mettre fin à ce genre de pratiques.
Cf aussi le reportage d'Envoyé spécial "Biture expresse" disponible sur dailymotion...

_________________
Donat
CRF 92-10. CI - ex-DLUSA CRF Nancy (54)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateur
horrely
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 1

MessagePosté le: 27 Sep 2007, 20:51 Répondre en citant Revenir en haut de page

Pour ton information, la prefete n'est plus en poste en Ille et Vilaine. Par ailleurs, il ne faut pas par cet acte individuel d'un "paumé" relancé un débat sur l'alcool et les jeunes!
Ce débat viendrait à supprimer beuacoup de choses pour des jeunes gens qui n'ont rien à voir avec les personnes qui sont capables de si peu de discernement! Car ces personnes au contraire des quelques étudiants sont alcoolisées beaucoup plus souvent et sont en totale perte de repères!
Je pense qu' un débat devrait plutôt être ouvert sur les Zonards de Rennes, qui envahissent nos rues, sont alcoolisés dès le matin et nous abordent pour avoir des clopes...! ! ! N'est ce pas vraiment la le vrai problème?

Toutes mes pensées vont vers Aurélie, Antoine et Ophélie qui ne faisaient que profiter de leur jeunesse.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 28 Sep 2007, 04:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

Hier soir, durant un peu plus d'une heure, environ 1 500 personnes ont participé à la marche silencieuse, dans le centre-ville de Rennes, en hommage aux trois jeunes disparus dans l'incendie de l'immeuble de la rue d'Orléans : Ophélie Piguel (18 ans), Aurélie Le Gouariguer (19 ans) et Antoine Le Blouet (23 ans). De nombreuses personnes étaient venues avec des fleurs. A l'issue de la marche, les pères des trois jeunes victimes ont remercié les gens d'être venus.

Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
McCaffrey
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 188
Localisation: Rennes (35)

MessagePosté le: 28 Sep 2007, 06:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Le travail des pompiers et des employés de l'entreprise de démolition n'a pas permis, hier, de retrouver le troisième corps dans les décombres de l'immeuble incendié. L'état général du bâtiment ne s'est pas détérioré dans la journée même si des éboulements se produisent régulièrement. Il est toujours impossible de rentrer à l'intérieur de l'immeuble.

Mardi soir, un nouvel outil est arrivé sur place : une nacelle spécialement fabriquée pour ce chantier. « Elle permet aux ouvriers et pompiers d'inspecter l'intérieur du bâtiment en toute sécurité, précise Philippe Faysse, directeur général des services techniques de la ville. Elle est utilisée en alternance avec la pelle mécanique qui évacue les déblais par le rez-de-chaussée. »

Cette nacelle devrait permettre d'atteindre plus rapidement l'endroit où pourrait se trouver le corps. Et mettre fin à une attente insoutenable.

Depuis lundi, une vingtaine de personnes s'est attelée à la tâche : six pompiers, huit ouvriers de l'entreprise spécialisée, des techniciens de la police scientifique et des agents de la Ville. « Nous poursuivons les recherches jusqu'à samedi. Nous essayons d'obtenir les dérogations nécessaires pour continuer dimanche », note Philippe Faysse.

Du côté de l'enquête, les résultats des prélèvements d'ADN sur les deux corps retrouvés ne sont toujours pas connus.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre McCaffrey
Ronan
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 1268
Localisation: Rennes (qques Km)

MessagePosté le: 28 Sep 2007, 20:59 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Effectivement j'ai entendu parler de ça pfff bien détestable !

Encore des vies tombées pour de la débilitée excusez le terme...

Je crois que le dernier corps a été trouvé mais à confirmer. smile_mal

_________________
Image
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
je recherche des personne de l'uiisc 1 le 17/11/2005
Un pompier du Service de sécurité incendie de Montréal DCD le 25/01/2006
salaires chef d'équipe sécurité incendie le 04/04/2006
cap agent de securité incendie le 18/02/2007
en cas d'incendie le 24/03/2007
[Actualité-Topic Unique] Secours a personne le 27/09/2007
recherche personne parlant anglais pour reportage pompier le 31/10/2007
Emission sur le Secours à Personne le 13/12/2007


 Sauter vers:   

[Ile-et-Vilaine] Incendie à Rennes: 28 personnes intoxiquées


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group