Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Serait-elle encore en vie si le Samu était venu ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
Victime d'un malaise cardiaque, Simone Rabassi a-t-elle été secourue dans les temps, avec les moyens adéquats ?



Devant le centre Léo-Lagrange, tout le monde s'interrogeait : « Pourquoi l'ambulance ne l'emmène-t-elle pas ? ». Photo Laurent Dard.Un petit pavillon coquet, à Séméac. Et un homme en plein désarroi qui ouvre la porte. Le 11 janvier dernier, avec son épouse Simone, 79 ans, ils sont allés au goûter des anciens, traditionnellement organisé par la mairie, au centre Léo-Lagrange. Simone était une femme « pleine de vitalité, sportive, active ». Ils ont dansé. Et puis Simone s'est effondrée entre ses bras. Cinq heures n'avaient pas encore sonné.

Un premier malaise cardiaque, suivi d'un second, puis d'un troisième, fatal à six heures et demie, c'était fini. « J'aurais jamais cru qu'elle allait mourir », répète aujourd'hui Hector Rabassi. Qui voudrait comprendre. Parce que… les pompiers sont arrivés très vite… « mais le Samu n'est pas venu, et si le Samu était venu, le docteur aurait pris les dispositions, peut-être qu'elle serait vivante aujourd'hui, non ? »… «Sans vouloir faire d'histoires, ce n'est pas ça qui la fera revenir », la question qui le mine désormais.

Comme elle travaille également tous les témoins de la scène. Des dizaines parmi les 250 invités.

« Les pompiers appelaient désespérément »
Ainsi, Joëlle Bernadet, maire adjointe de Séméac, mais surtout infirmière tout juste retraitée de l'hôpital, qui s'est précipitée vers Simone dès les premières secondes. Le maire vient de composer le 18 pour alerter les secours. Elle a maintenant le régulateur en ligne. Elle raconte : « Mme Rabassi a été inconsciente très peu de temps, revenue rapidement à elle, elle s'est plainte d'une douleur thoracique et d'être essoufflée. Le régulateur me fait expliquer le malaise, je décris ce que je vois ». Des antécédents ? « Elle devait justement voir le cardiologue en février, à Toulouse, elle venait de le dire à la personne près d'elle… et puis les pompiers sont arrivés très rapidement et l'ont prise en charge. »

Et c'est là que la question commence à se poser, se répéter… « Pourquoi le Samu ne se déplace-t-il pas ? » Car dehors, l'ambulance des sapeurs-pompiers reste devant le centre Léo-Lagrange. Deuxième malaise pour Simone Rabassi. « C'est vrai que les pompiers appelaient désespérément, ils téléphonaient, ils téléphonaient et personne n'arrivait », se souvient également Hector Rabassi. En fait, « le problème s'est traité directement entre les pompiers et le Samu », relate un autre témoin : « Mme Rabassi voulait aller à l'Ormeau où il y avait son cardiologue, mais il n'y avait pas de place. Elle est restée là entre 20 et 30 minutes avant que les pompiers n'aient le feu vert pour l'évacuer. Nous, on leur disait de partir, mais ils ne pouvaient pas. Celui qui était au téléphone se faisait visiblement balader de service en service et on le voyait très ennuyé. À un moment, la conversation a été coupée et il a dû tout reprendre à zéro avec le régulateur. C'est après le deuxième malaise qu'ils sont finalement partis vers les urgences. » Hector Rabassi les suit. « Je n'ai pas revu ma femme. A 18h20, elle était morte »…

«attente intolérable »
Douleur inconsolable qu'empoisonne désormais l'incertitude du « si… ». Infirmière avant tout, donc, Joëlle Bernadet n'accuse personne : « Je peux entendre que parfois, le Samu ne puisse pas venir, mais dans ce cas-là, le malade doit aller le plus vite possible aux urgences. Cette attente, ce dimanche-là, avait quelque chose d'intolérable. »

Le point de vue du maire, également témoin direct des faits, puisque Guy Dufaure a demandé une enquête administrative au préfet « pour faire la lumière sur d'éventuels dysfonctionnements ».


--------------------------------------------------------------------------------

Bruno Hourmat, directeur de l'hôpital de Tarbes.
Explication. «Le régulateur a arbitré correctement»
Le temps paraît toujours trop long dans l'urgence, mais ce qui devait être fait a été fait et bien fait, compte tenu des circonstances : la réponse, en substance, de Bruno Hourmat, le directeur du centre hospitalier de Bigorre, ce lundi après-midi. Destinataire également de la lettre de Guy Dufaure, dénonçant « de longues palabres infructueuses » qui finalement n'ont pas donné « toutes ses chances à la victime d'être secourue à temps, dans les meilleures conditions », il conteste fortement le propos : « J'ai fait une enquête, avec le docteur Saucède, responsable du Samu, nous avons écouté les bandes et nous avons estimé que le régulateur a arbitré correctement. »

«l'intervention a duré 38 minutes»
Il reprend alors la chronologie telle que retranscrite par le Samu : « à 16h58, appel de M. le maire au Codis, demandant leur intervention pour malaise sans précision. Malgré les conseils donnés par le sapeur-pompier du Codis, le maire raccroche. Départ du VSAV.16h59, le Samu rappelle le témoin pour plus de précisions.17h06, VSAV sur les lieux.17h13, bilan VSAV, recherche de place, échec des appels sur la clinique de l'Ormeau.17h20, rappel du VSAV, nouveau malaise avec douleur thoracique oppressante. Décision d'évacuation non médicalisée sur les urgences du CHB tous les Smurs étant engagés, 17h36, arrivée au CHB. » Bref : « l'intervention a duré 38 minutes en tout et, malheureusement, nous n'avions pas d'équipe Smur disponible, la première était partie à Osmets à 16h24 pour une patiente ensuite transférée en réanimation à Pau et la seconde à Louey, à 17 heures, pour une patiente hospitalisée en réanimation chez nous et le Samu ne peut mobiliser que deux équipes sur Tarbes. Il s'est écoulé 23 minutes entre le bilan et l'arrivée : en partant de Bagnères ou Lannemezan, les autres équipes Smur ne seraient pas arrivées plus vite. On a fait au mieux avec les moyens dont on disposait et des gens qui s'arrachent au quotidien. Il n'y a pas d'activités humaines qui soient sans erreur, mais là, la régulation a très bien fait son boulot. Cette dame n'a pas eu de chance, les deux équipes étaient parties, elle voulait d'abord aller à l'Ormeau, il a fallu trouver chez nous, mais une chose est sûre : il n'y a pas de faute. »




smile_dort smile_mal smile_mal
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
greg
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Avr 2005
Messages: 5132

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

Peux tu donner ta source

_________________
Bon plan photo, le blog pour les photographes amateurs
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre greg
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 08:16 Répondre en citant Revenir en haut de page

Qui disait que tout le monde a les mêmes chances d'être secouru de façon égalitaire en France?

Pas de VLM SMUR, ok, mais pas de MSP? Pas de SOS médecin?

Malheureusement encore un histoire qui montre les failles de notre système.

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12053
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 08:30 Répondre en citant Revenir en haut de page

Tu m'as coupé l'herbe sous le pied, je me faisais la même reflexion en lisant la fin de l'article...

On peut largement concevoir que pour une activité "normale", seuls 2 SMUR à Tarbes se justifient.

Mais qu'en est-il des moyens de renforts en cas de pic d'activité?

Et je me disais donc justement que les MSP ne sont hélas plus légions...

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 10:09 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Tout d'abord chapeau au journaliste, pour une fois on à une histoire avec les opinions des personnes présentes puis un autre éclairage donnant les faits précis avec la chronologie de l'évènement. C'est suffisamment rare pour être souligné.

Sur le fond, je ne serais pas aussi catégorique que vous. Il faudrait voir le SROS pour connaitre réellement la couverture médicale par habitant et en délais d'intervention pour savoir si l'on est loin de la couverture nationale.

Après bien sûr on peut toujours plus, mais quel est le coût par rapport au bénéfice ?
Le temps du volontariat chez les médecins, déja souvent surchargés, n'est plus à l'ordre du jour. Il faut financer leurs astreintes.

La presse est l'echo de fait divers où l'on constate des défaillances mais quelle est la proportion statistique de ces défaillances ? Faut-il engager des politiques publiques pour répondre à des cas marginaux ? Doit-on supprimer la fatalité ? ou au contraire ces cas sont-ils réellement de plus en plus présents et vont-ils s'accentuer dans les années à venir ce qui justifierait une nouvelle organisation sanitaire ?

Désolé de ce constat froid mais je pense que contrairement à ce qui se fait ces temps-ci les choix politiques ne doivent pas être conduit que par l'émotionnel.

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12053
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 10:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je partage ta froideur, certes, la fatalité n'est plus acceptée aujourd'hui, on doit penser au rapport coût à la collectivité/bénéfice réel, etc.

Mais entre la surcharge des MSP à l'époque où les SMUR étaient rares et lointains, et aujourd'hui où ils pourraient renforcer en cas de pics d'activité, il y a sans doute un compromis à trouver, puisqu'aujourd'hui on en a quasiment plus dans nos CS Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 10:27 Répondre en citant Revenir en haut de page

Quand je parle de surcharge des médecins, je ne parle pas de l'activité opérationnelle mais de leur cabinet.
Il y a de moins en moins de médecins et il est difficile pour ces derniers de quitter leur cabinet pour venir sur une intervention. La mentalité des médecins mais surtout celle de la société en général, a changé. On comprenait il y a pas si longtemps que son rdv soit annulé parceque le toubib avait une urgence. Aujourd'hui le médecin qui fait celà voit sa clientèle fondre...
Après il y a les infirmiers, mais si sur le papier celà semble une bonne idée, j'ai l'impression qu'en pratique celà à du mal à se mettre en place, un peu pour les mêmes raisons.

a+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 13:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

« Allocations pour les étudiants s'engageant à exercer dans les déserts médicaux »
Les Echos

Citation:
Les Echos fait savoir que « la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a adopté plusieurs amendements au projet de loi hôpital, patients, santé et territoires pour attirer les médecins dans les zones qui en manquent ».
Le journal indique ainsi que « les députés veulent que l'Etat verse une allocation de 1.200 euros par mois aux étudiants s'engageant à exercer «au moins 2 ans dans les zones déficitaires». Ils prônent aussi l'organisation de stages dans ces zones «dès le deuxième cycle» des études médicales ».
Le quotidien note que « les députés n'ont en revanche retenu aucune mesure qui pénaliserait les médecins refusant d'exercer dans les régions désertées », alors que « le gouvernement, lui, envisage sérieusement cette option ».


Ce matin, dans l'Echo.

Est-ce que l'activité de SMUR rentre dans ce cadre? Ca me tenterait presque smile_hehe
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 13:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

de la même façon, j'ai le même sentiment, même si il est un peu froid...

je rajouterais, et cela fera peut être crier, mais je vois les choses comme ça: presque 80 ans... pour un malaise cardiaque, ça s'appelle une mort naturelle. et déclencher un plan rouge pour ça, c'est de l'acharnement thérapeuthique. j'éxagère bien sur pour le plan rouge... mais l'idée est là.

il y a encore quelques dizaines d'années, un cancer était une mort naturelle, aujourd'hui c'est une maladie. l'arrèt cardiaque, avant, était aussi une mort naturelle, maintenant c'est un drame. bien sur que c'est dur pour la famille... mais renforcer au delà du raisonnable les moyens de secours en France pour pouvoir intervenir sur des cas, où (je prend bien la mesure de ce que je vais dire, mais je n'ai pas d'autre expression qui me vient à la bouche, donc à prendre avec des pincettes) où il est temps que la mort arrive, c'est de l'acharnement qui renforce cette idée populaire qui est que la mort est un drame.

non la mort est une partie de la vie, il faut l'accepter au même titre que l'on accepte une naissance. même si c'est plus dur.

c'est pour ça que cette fameuse médecine à 2 vitesses (envoie ou non d'un SMUR selon l'âge de la personne) est difficilement acceptable, mais elle s'explique. ce n'est pas drôle de dire: "non on ne vous enverra pas de moyens de secours, il est temps pour cette personne de mourir" à la famille, mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

idéalement, c'est la population qui devrait comprendre qu'il y a un age où une "maladie" est naturelle, où un cancer est partie intégrante de la vie, où un ACR est un épisode de la vie.

bien sur les conditions jouent pour beaucoup: un ACR après accident n'est pas franchement naturel, un malaise comme celui ci... (enfin "malaise"...)
ça tient des aléas de la vie et de la mort.

je suis parfaitement conscient des limites de mon raisonnement qui, poussé à l'extrème par quelques détracteurs, pourrait conduire à: "dans ce cas, tout problème vital est partie intégrante de la vie et de la selection naturelle, donc les services de SAV n'ont pas de raison d'êtres"

et par conséquent le vrai problème est: à partir d'où définit on la limite entre un drâme qui mérite d'être éviter, et une mort naturelle?

l'âge? les conditions de l'accident?

remarquez qu'on définit bien des limites pour encadrer le cas de l'avortement, qui revient à tuer un être humain potentiel ou avéré. alors pourquoi pas là?

(je ne tiens pas à m'attirer de foudres, si vous avez des réponses constructives, mettez les ici, si c'est juste pour m'incendier, la boite MP est parfaite et évite la pollution du forum Wink )

_________________
mieux vaut se taire quitte a passer pour un c*n que l'ouvrir et ne laisser aucun doute a ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12053
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 16:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je suis passé un peu vite sur l'âge de la dame, j'avais compris 20 ans de moins... smile_gene smile_gene

80 ans, en effet...

Mais attention, cet evênement a quand même mis en avant que lorsque les 2 SMUR sont dehors, il n'y a pas de plan B.

La dame aurait eu 30 ans de moins, ça aurait peut-être été pareil...
Et là, c'est quand même différent.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 18:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

greg a écrit:
Peux tu donner ta source


oui
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 18:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:

Mais attention, cet evênement a quand même mis en avant que lorsque les 2 SMUR sont dehors, il n'y a pas de plan B.

La dame aurait eu 30 ans de moins, ça aurait peut-être été pareil...
Et là, c'est quand même différent.


entièrement d'accord sur ce point par contre.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 18:43 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
Le 11 janvier dernier, avec son épouse Simone, 79 ans, ils sont allés au goûter des anciens, traditionnellement organisé par la mairie, au centre Léo-Lagrange. Simone était une femme « pleine de vitalité, sportive, active »


Rien que ces informations imposent en France une tentative de RCP, même à 80 ans.

Il y a quand même des chances de survie chez ce type de victime, donc il faut tout mettre en oeuvre.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 18:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

Carabinix a écrit:
Citation:
Le 11 janvier dernier, avec son épouse Simone, 79 ans, ils sont allés au goûter des anciens, traditionnellement organisé par la mairie, au centre Léo-Lagrange. Simone était une femme « pleine de vitalité, sportive, active »


Rien que ces informations imposent en France une tentative de RCP, même à 80 ans.

Il y a quand même des chances de survie chez ce type de victime, donc il faut tout mettre en oeuvre.


oui mais ça on le sait a posteriori d'une part, et d'aute part c'est un jugement subjectif. sportive ça veut dire quoi? pour un adepte du fauteuil TV, si elle fait 15min de marche par semaine, ça sera sportive, pour d'autre... donc bon, je ne m'y fierai pas. et puis même si l'article a l'air bien rédigé, je ne peux pas m'empécher de penser qu'un journaliste cherchera toujours à appuyer là où il faut pour déclencher la fipre émotionelle...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 18:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

minioim a écrit:
Carabinix a écrit:
Citation:
Le 11 janvier dernier, avec son épouse Simone, 79 ans, ils sont allés au goûter des anciens, traditionnellement organisé par la mairie, au centre Léo-Lagrange. Simone était une femme « pleine de vitalité, sportive, active »


Rien que ces informations imposent en France une tentative de RCP, même à 80 ans.

Il y a quand même des chances de survie chez ce type de victime, donc il faut tout mettre en oeuvre.


oui mais ça on le sait a posteriori d'une part, et d'aute part c'est un jugement subjectif. sportive ça veut dire quoi? pour un adepte du fauteuil TV, si elle fait 15min de marche par semaine, ça sera sportive, pour d'autre... donc bon, je ne m'y fierai pas.


Je t'assure que tu as en général de la famille ou le conjoint à côté, tu leur poses donc la question dès l'arrivée sur les lieux. Une personne autonome à 80 ans, c'est quelqu'un qui a des chances de s'en sortir.

En tout cas, voici comment procède les SMUR (de Strasbourg du moins)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Encore une Intervention qui tourne au drame... le 28/10/2005
Encore pompier à Lyon le 03/11/2005
Encore un décés !!!! le 18/11/2005
Loriol, on en parle encore le 20/04/2006
des places saisonniers spv sont encore à pourvoir! le 22/05/2006
[FIA] Que comporte-t-elle? le 17/04/2007
Les femmes chez les sp!!! Encore un long chemin. le 14/11/2007
Encore un blaireau chez les pompiers... le 19/02/2008


 Sauter vers:   

Serait-elle encore en vie si le Samu était venu ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group