Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Un urgentiste empêché d’intervenir par la police ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
jobi
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 981

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

alors là joebar,je suis à fond derrière toi......
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Cthulhu
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 09 Nov 2006
Messages: 409

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

Commentaire supprimé par son auteur.


Dernière édition par Cthulhu le 23 Oct 2009, 21:46; édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Arès
Invité






MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,
je trouve vos propos plutôt moyen. Vous y étiez ? non. Le médecin dit quelques chose et ? pourquoi plus croire le médecin que le fonctionnaire de police ? Ah béééé oui, forcement, si certains peuvent casser du flic, ne serait ce que verbalement... smile_dort
Cthulhu
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 09 Nov 2006
Messages: 409

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

Commentaire supprimé par son auteur.


Dernière édition par Cthulhu le 23 Oct 2009, 22:00; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Arès
Invité






MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

Euh Cthulhu, y a 2 pages de sujets...ma remarque ne t'était pas destinée.
Cthulhu
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 09 Nov 2006
Messages: 409

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Commentaire supprimé par son auteur.


Dernière édition par Cthulhu le 23 Oct 2009, 22:00; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9805
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 19:59 Répondre en citant Revenir en haut de page

joebar78740 a écrit:
...Mais le médecin lui est clair dans ses propos!

surement, mais dans tous les cas cela n'engage que lui.

_________________
Les règles du forum ! ----- Le site du CSP Cavaillon ----- notre page facebook
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 20:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

puisque personne n'y étais, il n'y a plus d'affaire, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Le médecin a du inventer toute cette histoire....

Oublions ça et fermons ce sujet... fermons aussi la section article tant qu'on y est, puisqu'il arrive rarement que nous soyons au coeur de l'actua.

Ah ces médecins, que ne feraient ils pas pour se faire remarquer...

Un peu d'huile sur le feu!

Citation:
Soissons, un urgentiste empêché d’intervenir par la police. France Info - Hier, 19:04 Mercredi, le commissaire de police de Soissons a empêché un médecin urgentiste de réanimer un patient en arrêt cardiaque. Selon l’association des médecins urgentistes de France (Amuf), le commissaire aurait estimé que le médecin, d'origine africaine, envoyé par le SAMU n’avait pas la compétence pour procéder à la réanimation. Selon l’Amuf, cette affaire “extrêmement grave témoigne d’un climat détestable dans le pays”. L’association condamne les agissements de la police, pour d’abus de pouvoir, d’entrave à l’exercice de la médecine et demande au gouvernement de “faire cesser la répression des professionnels de santé”. ....
le post


Citation:
Polémique après l'intervention d'un médecin dans un commissariat Le 30/01/2009AFP 30.01.09 | 20h02 - L'association des médecins urgentistes de France (Amuf) et SOS Racisme ont dénoncé vendredi le comportement présumé du chef du commissariat de Château-Thierry (Aisne) vis-à-vis d'un médecin noir qui aurait été empêché de soigner un homme en garde à vue, victime d'un arrêt cardiaque. Le procureur de la République de Soissons, Isabelle Pagenelle, a de son côté souligné que ce commandant de police "avait été davantage préoccupé par l'état du malade plutôt que de régler des comptes".

Toujours vendredi soir en réanimation, l'homme avait été interpellé en état d'ébriété mercredi en fin de journée et conduit aux urgences de l'hôpital de Château-Thierry. Là, un médecin urgentiste de l'hôpital l'examinait et délivrait "un certificat de non admission", entraînant son placement en cellule de dégrisement au commissariat. L'homme ayant fait ensuite un malaise, les policiers appelaient les secours. "Les pompiers sont arrivés très rapidement, mais sans médecin", selon le procureur. Comme les secours médicaux d'urgence "n'étaient pas tout de suite disponible, un médecin généraliste, ancien urgentiste, a été appelé immédiatement et a pris en charge les opérations (de réanimation) avec les pompiers", a expliqué le procureur à l'AFP. Selon l'Amuf, quand l'urgentiste noir qui avait examiné l'homme à l'hôpital est arrivé à son tour au poste de police, le chef du commissariat lui a dit : "C'est toi qui l'a examiné aux urgences, tu l'as tué, je t'interdis de le toucher". Sur ordre du procureur, les policiers ont procédé peu après à l'audition de toutes les personnes qui avaient côtoyé l'individu "pour savoir qui avait fait quoi". Dans son communiqué, l'Amuf souligne que le médecin noir "a été écarté pour subir un interrogatoire" et dénonce un "abus de pouvoir de la police et l'entrave à l'exercice de nos fonctions". De son côté, dans un autre communiqué, SOS Racisme soupçonne le commandant de police de "racisme" pour avoir tutoyé ce médecin (tutoyer n'est pas manquer de respect, c'est même républicain.. jb78740), en raison de la couleur de sa peau. Les deux associations réclament une enquête. Selon le procureur, le préfet de l'Aisne a ouvert une enquête administrative à l'hôpital de Château-Thierry, sur les circonstances de l'affaire.

http://www.sgp-fo.com/article.php?id=573


Vidéo du Soir3
France2
La thèse du complot..... les blancs en veulent aux bleus, c'est sûrement ça!

Bah en attendant d'avoir des info venant de quelqu'un qui y était, n'en parlons plus...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9805
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 23:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ben voyons... le racisme à grands pas, com' d'hab ... toujours le même prétexte fallacieux ...
Et grâce à ce truc on en oubli le principal, comme d'habitude...

Relisons donc ce texte en faisant abstraction de sa couleur de peau :


Citation:
...Toujours vendredi soir en réanimation, l'homme avait été interpellé en état d'ébriété mercredi en fin de journée et conduit aux urgences de l'hôpital de Château-Thierry. Là, un médecin urgentiste de l'hôpital l'examinait et délivrait "un certificat de non admission", entraînant son placement en cellule de dégrisement au commissariat. L'homme ayant fait ensuite un malaise, les policiers appelaient les secours. "Les pompiers sont arrivés très rapidement, mais sans médecin", selon le procureur. Comme les secours médicaux d'urgence "n'étaient pas tout de suite disponible, un médecin généraliste, ancien urgentiste, a été appelé immédiatement et a pris en charge les opérations (de réanimation) avec les pompiers", a expliqué le procureur à l'AFP. Selon l'Amuf, quand l'urgentiste noir qui avait examiné l'homme à l'hôpital est arrivé à son tour au poste de police, le chef du commissariat lui a dit : "C'est toi qui l'a examiné aux urgences, tu l'as tué, je t'interdis de le toucher"...

C'est marqué dedant en plus, et qu'il soit noir on s'en bas les *ouilles pour de bon, c'est pour faire du papier, de la propagande et pour faire encore une fois plaisir à certains ... smile_moustachu

Ce qui est marqué en toutes lettre dans ce passage que tu cites est que c'est le même médecin qui a signé le certificat de non-admission à l'hôpital qui a été envoyé au commissariat pour le soigner de suite après son admission en cellule de dégrisement !! (après l'arrivée d'un autre ex-urgentiste déjà sur place)
De plus, et ça c'est encore plus drôle, il n'est pas indiqué qu'il est noir lorsqu'il signe la non-admission mais juste lorsqu'il se fait refouler du commissariat... drôle de coïncidence, non ?
ça passe "d'un urgentiste" (très vague, comme pour le faire oublier) à "l'urgentiste noir" (pour bien indiquer qu'il est noir)...


Alors c'est bien beau de crier au scandale, au racisme, à la ségrégation anti-noir mais bon, faut savoir lire aussi... et là c'est on ne peut plus explicite... même si le journaliste tente de noyer le poisson voire d'attiser le feu.
D'ailleurs, il y a enquête à l'hôpital pour comprendre pourquoi il y a eu non-admission...
Alors le racisme comme excuse à tout, voire comme fourre-tout ça va un temps....

non mais smile_haa
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 07 Fév 2009, 23:50 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

C'est Coluche qui disait à propos des journalistes : "quand on en sait pas plus on ferait mieux de fermer sa gueule" ?

Perso je rejoins Proton, on a un reportage qui penche pour un angle d'éclairage principal compte tenu qu'un procureur est tenu au secret de l'instruction.
Si maintenant vous estimez que l'AMUF vaut parole d'évangile libre à vous, moi je me rappelle que ces derniers, M. PELLOUX en premier, considéraient que les SP font de l'exercice illégal de la médecine...

"Heureux celui qui croit sans voir" disait St Thomas, moi je fais confiance à la froideur et l'impartialité de l'ordre judiciaire, je ne considère pas la presse comme le 4ème pouvoir.
Celà dit quand on voit que les 2 premiers pouvoirs font des lois sur l'émotion dégagée par l'opinion publique suite à des faits divers...

Juste en précision, le COS est obligatoirement un pompier (art R1424-43 du CGCT) mais les choix qu'il prend doivent être justifier, s'il n'écoute pas un expert, un médecin (un "sachant" dira le juge) il faudra qu'il en assume les conséquence.

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
engins-bspp
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Juin 2006
Messages: 4780
Localisation: sur la planète terre ( et sur mars pendant les vacances)

MessagePosté le: 08 Fév 2009, 00:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

je rejoins tout a fait proton

je vois pas pourquoi on nous precise que le medecin etait noir.....
a part pour foutre la merdre et pour faire passer le poulet pour un raciste et relancer un debat sur les flics qui en ont apres les etrangers,

, je vois pas trop ce que ca vas apporter au gens qui lisent de savoir que le medecins est de couleur noir, un medecin est un medecin point bare

n'importe quoi ces journaleux..............



smile_dort
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre engins-bspp
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12057
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 08 Fév 2009, 12:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

Proton a écrit:
Ben voyons... le racisme à grands pas, com' d'hab ... toujours le même prétexte fallacieux ...
Et grâce à ce truc on en oubli le principal, comme d'habitude...
(...)
Alors le racisme comme excuse à tout, voire comme fourre-tout ça va un temps....

non mais smile_haa


Clair smile_dort smile_dort smile_dort

Je ne saurais dire si cela ressemble à ce qui s'est passé dans l'histoire, mais je veux vous donner une autre vision pour avoir 2 points de vue et vous faire une idée :

Il existe des régions de France où la pénurie de médecins est réelle.
Des régions demandeuses pour avoir des SMUR mais qui n'ont pas, hélas, de médecins à mettre dans les camionnettes blanches.
Idem pour SOS Médecins.

Alors on prend ce qui vient.
Dont des internes étrangers qui viennent se parfaire... mais des fois limites...

Ayant habité pendant 8 ans dans une de ces régions, j'en ai vu des conn**, des attelles de fémur mises par les SP parce que le doc ne savait pas la mettre, des docs plus occupés à faire la chasse au tutoiement que par la victime (c'est ce qui m'a fait rebondir, c'est idiot je sais mais...), et, oui, je le dis, j'ose et je m'en fous, des marabouts...

Est-ce normal de rentrer d'inter et se dire "purée, ça aurait été vraiment grave, on était vraiment dans la m*** avec celui-là...."
Je ne crois pas...

Alors bon, certes un représentant de la force publique n'a pas à s'intertposer dans une telle affaire, nous pompiers on ne disait rien, on n'était pas médecins, autres temps, autres moeurs, et puis de toute façon se plaindre n'aurait pas fait tomber des bons médecins du ciel...

Mais il faut bien avoir tous les tenants et les aboutissants avant de crier au loup.

joebar78740 a écrit:
De son côté, dans un autre communiqué, SOS Racisme soupçonne le commandant de police de "racisme" pour avoir tutoyé ce médecin, en raison de la couleur de sa peau.


Ils y connaissent quoi au monde du secours pour dire ça, eux, "SOS-j'aime les médias"?

Enfin c'est vrai, y'a bien que les mauvais qui disaient "je vous prie de ne pas me tutoyer" même au plus fort des inters graves, comme si c'était la priorité...
(et comme les pompiers sont des grands enfants, on en jouait, forcément Big_sourire )
Avec tous les autres, quelques couleurs qu'ils soient, on se tutoyait sans problème...

A l'inverse, j'ai vu des docs SMUR de couleur ô combien compétents se faire insulter à caractère racial par des co*** qu'ils venaient de sauver, et ils prenaient sur eux avec un calme incroyable.
Chapeau bas à eux, parce que ça doit être très dur devant tant d'ingratitude et d'imbécilité...

Mais là pas de SOS-racisme, ça ne doit être trop banal smile_mal smile_mal
Et surtout pas assez médiatique...

Alex

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
syldeg59
Habitué
Habitué



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 135

MessagePosté le: 08 Fév 2009, 14:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

bonjour smile_hello

je vous met l'article du canard enchaines

je pense que 5 facteurs (dans l'ordre que vous preferez )ont joués dans cet affaire
1)le medecin libere le patient qui fait un arret en GAV (pourquoi ? )
2)le fait de l'ACR fait que les boeufs carotte vont debarquer avec son lot d'emmerde
3)la couleur de peau du medecin qui le nions pas a ete un facteur dans la decision du commandant d'arreter les frais !
4)l'emotion de voir ce jeune homme en arret cardiaque qui tenait sur ses jambes ou presque quelques minutes avant

"Un médecin complètement noir"
"Un simple commandant de police a-t-il le droit d'interrompre la réanimation d'un patient en arrêt cardiaque? On aimerait avoir un réponse claire!" Cette question insolite c'est le chef de service de réanimation de l'hôpital de Château-Thierry qui la pose.
Le 28 Janvier, un alcoolique chronique de 38 ans est conduit aux urgences par deux poulets. c'est un habitué. le médecin, qui le connaît, l'examine, juge inutile son hospitalisation et le renvoie pour qu'il dessoûle en cellule de dégrisement. Trois heures plus tard, on le prie d'arriver dare-dare au commissariat. L'alcoolo est par terre : arrêt cardiaque. Il est aussitôt intubé, aspiré, ventilé. Mais au moment où l'urgentiste prend le défibrillateur, le commandant, patron des lieux, entre et lance à l'adresse du toubib : "T'es médecin, toi?" Avant de lui ordonner : "Tu ne touches plus à ce
malade!" L'urgentiste proteste : "Vous prenez une décision gravissime. Le coeur vient de repartir. Il est en détresse vitale." Le gradé, très énervé, s'entête : "c'est toi qui l'as tué!"
Petite précision : si le médecin en question exerce depuis plus de six ans en France, s'il est même praticien hospitalier, il s'appelle Mupapa et il est noir. C'est louche. Il est donc emmené au premier étage pour interrogatoire. On le somme de décliner son identité, sa nationalité, ses dipômes. Au bout d'une heure vingt de ce traitement, il est relâché grâce à l'arrivée du directeur d el'hôpital. Entre-temps, appelé par l'équipe de Smur, le chef du service des urgences, lui aussi très choqué, a pris le relais auprès du malade que le commandant de police avait mis dans les mains d'un généraliste du coin. Une semaine plus tard, le patient est toujours dans un état critique.
La préfecture comme l'Agence régionale d'hospitalisation, bien embêtées par le récit de cette bavure dans la presse locale et à la télé, ont demandé une enquête administrative. Au commissariat et à la direction de la sécurité publique, interrogés par "Le Canard", on fait le mort.
Ça vaut toujours mieux que de faire un mort.
B.R.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre syldeg59
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9805
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 08 Fév 2009, 15:29 Répondre en citant Revenir en haut de page

mouais encore trop partisan ce truc... d'ailleurs c'est le canard qui écrit ....

ça, c'est le "coin coin" qui le dit ou toi ? :
syldeg59 a écrit:
...je pense que 5 facteurs (dans l'ordre que vous preferez )ont joués dans cet affaire
1)le medecin libere le patient qui fait un arret en GAV (pourquoi ? )
2)le fait de l'ACR fait que les boeufs carotte vont debarquer avec son lot d'emmerde
3)la couleur de peau du medecin qui le nions pas a ete un facteur dans la decision du commandant d'arreter les frais !
4)l'emotion de voir ce jeune homme en arret cardiaque qui tenait sur ses jambes ou presque quelques minutes avant ...

Car si c'est toi t'en sais rien et tu ne fait qu'alimenter le feu pour des assoc' ...
Quand on ne sait pas on se tait !!!!




Sinon :
syldeg59 a écrit:
..."Un médecin complètement noir"
"Un simple commandant de police a-t-il le droit d'interrompre la réanimation d'un patient en arrêt cardiaque? On aimerait avoir un réponse claire!" Cette question insolite c'est le chef de service de réanimation de l'hôpital de Château-Thierry qui la pose.
Le 28 Janvier, un alcoolique chronique de 38 ans est conduit aux urgences par deux poulets. c'est un habitué. le médecin, qui le connaît, l'examine, juge inutile son hospitalisation et le renvoie pour qu'il dessoûle en cellule de dégrisement. Trois heures plus tard, on le prie d'arriver dare-dare au commissariat. L'alcoolo est par terre : arrêt cardiaque. Il est aussitôt intubé, aspiré, ventilé. Mais au moment où l'urgentiste prend le défibrillateur, le commandant, patron des lieux, entre et lance à l'adresse du toubib : "T'es médecin, toi?" Avant de lui ordonner : "Tu ne touches plus à ce
malade!" L'urgentiste proteste : "Vous prenez une décision gravissime. Le coeur vient de repartir. Il est en détresse vitale." Le gradé, très énervé, s'entête : "c'est toi qui l'as tué!"
Petite précision : si le médecin en question exerce depuis plus de six ans en France, s'il est même praticien hospitalier, il s'appelle Mupapa et il est noir. C'est louche. Il est donc emmené au premier étage pour interrogatoire. On le somme de décliner son identité, sa nationalité, ses dipômes. Au bout d'une heure vingt de ce traitement, il est relâché grâce à l'arrivée du directeur d el'hôpital. Entre-temps, appelé par l'équipe de Smur, le chef du service des urgences, lui aussi très choqué, a pris le relais auprès du malade que le commandant de police avait mis dans les mains d'un généraliste du coin. Une semaine plus tard, le patient est toujours dans un état critique.
La préfecture comme l'Agence régionale d'hospitalisation, bien embêtées par le récit de cette bavure dans la presse locale et à la télé, ont demandé une enquête administrative. Au commissariat et à la direction de la sécurité publique, interrogés par "Le Canard", on fait le mort.
Ça vaut toujours mieux que de faire un mort
.
B.R.

Enfin, c'est le canard enchainé, on connait le truc à force...


Dans tous les cas, comment ce fait-il qu'il n'y ai aucune plainte de déposée à l'encontre du commissariat ou des flics ? hein ?
Si c'est si grave et que ces "poulets honteux" ont manifestement fait preuve de "racisme flagrant" à l'encontre d'un médecin "très compétant" comment ce fait-il qu'il n'y ai pas de plainte ?
Aveu flagrant d'incompétence ? mort de rire... s'il est la victime d'un complot raciste pourquoi il n'y a pas de plainte ?????????

c'est trop facile, ça me saoule ... smile_tirelalangue



Moi aussi j'ai un exemple flagrant d'utilisation de l'excuse "racisme" pour palier à "autre chose..." :
Dans ma boite et dans mon service, il y a quelques temps, un black (oh pardon, un Français à coloration cutanée, ça vous va là ?) donc, un black d'origine antillaise devait faire le même boulot que moi et mes 40 potes du service.
Manque de bol, celui-ci faisait preuve non-seulement d'incompétence mais aussi de mythomanie et de ... connerie.... en gros un con... et personne ne s'est gêné pour essayer de lui faire comprendre.

Du coup, ce gars est allé se renseigné auprès des DP pour pouvoir nous attaquer car il se sentait victime de discrimination raciale !!!

Résultat : Dés que j'ai eu vent de cette histoire JE suis allé directement aux DP exposer mon point de vue en expliquant à l'un d'eux (d'origine nord-africaine) que la connerie et l'incompétence n'avait pas de couleur/race/religion ou origine particulières et que s'il fallait monter au créneau j'y serai allé avec le plus grand plaisir !! et comme par hasard l'affaire est morte avant même d'avoir commencée... je dis comme par hasard mais bon, je sais pourquoi y'a rien qui s'est passé, ils ont vu le type...

Peu après j'en ai parlé à 2 potes de mon service (on dira "Karim" et "Abdel" pour ne pas les reconnaitre) l'un Français et l'autre avec une carte de séjour et les 2 m'ont répondu exactement la même chose :
"ça m'étonne pas de ce c*n, de toute façon y'a que des c*n pour prétexter ça, regardes moi où j'en suis et où je bosse, j'ai jamais eu à le faire de toute façon c'est un prétexte bidon pour la plupart" et je n'invente rien, c'est même celui qui a sa carte de séjour qui a été le plus virulent à son encontre.

Depuis le gars en question s'est fait virer, et on rigole encore de lui et de ses histoire à 2 balles...

Tout ça pour dire que le prétexte "couleur/race/religion" est à prendre avec des pincettes et que la plupart du temps ce sont toujours les même associations ou journaux (comment ça tous ?) qui l'utilisent... smile_vomit


Brembo a entièrement raison quant au fait de se focaliser sur le tutoiement et d'en oublier la victime....
on se tutoie tous en inter !!! et franchement, s'il n'a entendu que ça, je n'ose même pas imaginer la suite....

J'ai plus d'amis ? je m'en fou car je suis méchant, aigri, non-conformiste, etc... smile_tirelalangue
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12057
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 08 Fév 2009, 16:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Un vrai débat de société cette affaire...

Mais je ne comprends pas ça :

Citation:
Selon l’Amuf, cette affaire “extrêmement grave témoigne d’un climat détestable dans le pays”. L’association condamne les agissements de la police, parle d’abus de pouvoir, d’entrave à l’exercice de la médecine et demande au gouvernement de “faire cesser la répression des professionnels de santé”.


Climat détestable entre FdO et SMUR?
Ou plus général?

Et cette répression sur les professionnels de santé?

Cette histoire semble un cas isolé, je ne vois pas où ils veulent en venir :
La police aurait l'habitude d'interférer dans les actes médicaux?

Jamais vu ça, je vois pas bien le but du propos.
Ou alors j'ai raté un gros morceau smile_gene
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
les pompiers et la police le 17/05/2007
Pompiers & Police rurale le 17/09/2009
village limitrophe qui doit intervenir ? le 15/05/2011
Ordre de police et policier très agressif envers pompiers le 22/04/2012
SPV en ADS Police. le 28/03/2006
Police des vestes de feu textile le 10/03/2011
[Forum] un lien police... le 30/05/2007
La sécurité privée et la future police privée le 01/12/2007


 Sauter vers:   

Un urgentiste empêché d’intervenir par la police ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group