Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
sdis trop cher?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
gillou001
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 09 Juin 2007
Messages: 72

MessagePosté le: 13 Mar 2009, 21:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

trouvé sur le site localtis.info :

Depuis 2001, les dépenses des services départementaux d'incendie et de secours (Sdis), ont augmenté de 45,8%, alors que le nombre de leurs interventions a crû de 8,4%. Des dépenses certes en cours de stabilisation avec l'amortissement des grands projets d'investissements et le ralentissement des recrutements, comme le montrait la dernière journée nationale des Sdis, le 4 février dernier. Mais à l'heure de la rationalisation des dépenses publiques, les finances des Sdis sont dans le collimateur des députés qui cherchent des moyens de faire des économies dans un budget de 5,5 milliards d'euros, essentiellement à la charge des départements et, dans une moindre mesure, des communes (4,6 milliards d'euros). C'est le sens de la mission d'évaluation et de contrôle (MEC) de la commission des finances qui mène actuellement une série d'auditions en vue d'un rapport annoncé pour juin, suivi d'une proposition de loi à l'automne. Pour le député Georges Ginesta, l'un des rapporteurs de la mission, il faut avant tout stopper les recrutements : "Les effectifs sont passés de 28.000 à 38.000 en dix ans, les dépenses de personnel représentent 80% des budgets des Sdis", a-t-il rappelé. Or, à en croire les députés, les élus seraient sous la pression des sapeurs-pompiers. "Il faut défendre le contribuable contre un certain nombre de corporatismes", a jugé Georges Ginesta. Corporatismes que la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août aurait même encouragés, selon David Habib (PS), coprésident de la MEC, pour qui "on a isolé les élus". Sur le terrain, la question donne parfois lieu à un véritable bras-de-fer. "Les pompiers surfent sur la vague de leur popularité. Est-ce qu'un élu est capable de dire non à des pompiers en grève depuis six mois ?", a demandé le colonel Eric Martin, directeur du Sdis du Var, qui vient d'essuyer un important conflit social.



Nationaliser ou départementaliser ?

La départementalisation à bout de souffle ? Cette question, Georges Ginesta se la posait déjà dans son rapport spécial sur la sécurité civile pour la loi de finances 2009. Mais elle taraude de plus en plus de présidents de départements qui souhaiteraient voir appliqué le principe du "qui commande paye". En réaction à un certain nombre de décisions prises dans leur dos, ils avait carrément émis le souhait en décembre dernier, réunis au sein de l'Assemblée des départements de France, d'un retour des Sdis dans le giron de l'Etat. "Pourquoi l'Etat ne reprend pas les Sdis ?", s'est ainsi interrogé Joseph Kergueris, président du conseil général du Morbihan devant la MEC, exprimant un mécontentement très partagé sur l'instabilité réglementaire qui règne en matière de secours, entraînant à chaque fois de nouveaux frais (mise aux normes d'équipements, changements de véhicules, etc.).
Mais pour Robert Cabé, vice-président du conseil général des Landes, cette position risque d'aboutir au statu quo. A l'heure de la réforme des collectivités, lui milite au contraire pour un renforcement du département. "Le département est un bon réceptacle. Il faut aller au bout de la départementalisation", a-t-il plaidé, stigmatisant "la grave erreur de la double tutelle" des Sdis (président du Sdis et préfet) . "Aujourd'hui, la direction de la sécurité civile décide, le Sdis paye, il faut couper le cordon ombilical." "Comme si le président du conseil général n'avait pas la capacité d'assumer seul cette responsabilité, a-t-il ajouté. En six ans, nous avons baissé les effectifs de sapeurs-pompiers professionnels de 10%, ce qui implique des décisions courageuses", s'est-il félicité, avant de porter l'estocade : "Au fond on n'a plus besoin de direction de la sécurité civile dans notre pays." Mais rendre le président du Sdis responsable des petites opérations de sécurité civile sur son territoire conduirait à étendre au départements les pouvoirs de police aujourd'hui entre les mains de l'Etat et du maire, exclusivement. Et puis l'Etat, par la voix du préfet de la Moselle et préfet de la zone de défense Est, Bernard Niquet a aussi un argument à faire valoir : "Le président d'un Sdis peut toujours être en capacité de coordonner, mais toute opération entraîne aussi la coordination d'autres intervenants : services de police et de gendarmerie, etc. Il faut plutôt une coproduction."



Fiscaliser la dépense

Au-delà de la question de la gouvernance, la MEC se montre favorable à la fiscalisation de la dépense. L'idée : créer une ligne distincte sur la feuille d'impôts locaux. "Les dépenses augmentent sans aucune transparence, faire apparaître cette ligne budgétaire responsabiliserait les élus", a suggéré Georges Ginesta. Ce qui aurait l'avantage de tenir compte des spécificités de terrain (démographie, risques, etc.). Mais Robert Cabé s'est montré sceptique. Selon lui, "la taxe des ordures ménagères est bien identifiée sur la feuille d'impôt, pour autant, elle n'a cessé d'augmenter". En réalité, l'idée n'est pas franchement neuve : elle figurait déjà dans le rapport sénatorial de 2001, date de la départementalisation.
Taxé de saupoudrage au détriment de grands projets d'équipements, le Fonds d'aide à l'investissement (FAI) est aussi dans le viseur des députés. Ses crédits ont fondu comme neige au soleil - ils sont passés de 65 millions en 2007 à 24,4 millions d'euros cette année - mais c'est surtout le mode d'attribution des aides qui est en cause. Pour Bernard Niquet, c'est un échec. "Le FAI n'a pas donné ce que l'Etat et la représentation nationale souhaitaient. Il n'a pas évité le saupoudrage alors que l'objectif était de mettre à disposition des zones et des Sdis des matériels susceptibles de servir à tout le monde, d'être mutualisés et projetés." En clair : regrouper les achats des Sdis pour ensuite déployer les moyens sur les zones touchées par un sinistre. "Il faut mutualiser plusieurs départements, à condition de mettre en place une convention entre l'Etat et le Sdis qui utilise le matériel, une convention qui fixe la part d'engagements de chacun pour dépasser le simple engagement moral", a-t-il proposé.
Enfin, un autre sujet préoccupe les députés : le temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels, les casernes étant organisées en gardes de 24 heures alors que l'essentiel des interventions ont lieu la journée. "Est-ce que le régime de garde est un bon système ? Un pompier réalise 95 jours de garde et 140 interventions dans l'année, c'est une intervention et demi par jour de travail", a fait savoir Georges Ginesta qui, dans son rapport d'octobre 2008, préconise des gardes de 12 ou 8 heures. "Il vaut mieux pérenniser les 24 heures, car les gardes de 24 heures ne sont décomptées que 16 heures, instaurer le 3-8 serait donc plus coûteux", a rétorqué Robert Cabé. De leur côté, les syndicats revendiquent le principe d'une heure de garde payée une heure, ce qui conduirait à un "séisme financier" a expliqué Elisabeth Maraval, responsable de la sécurité civile au sein de l'ADF.
Enfin, dernier point soulevé par les députés : les sapeurs-pompiers professionnels qui exercent, pendant leurs jours de repos, des vacations (exonérées d'impôts) en tant que sapeurs-pompiers volontaires. Un double statut qui peut aussi être vu comme une source d'économies a justifié Robert Cabé : "Hypocritement, je m'en sers pour régler les dépassements d'horaires, c'est bien commode", a-t-il reconnu. Un des rares points ou syndicats et élus semblent trouver leur compte.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
arno88
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Oct 2005
Messages: 313
Localisation: vosges

MessagePosté le: 14 Mar 2009, 08:25 Répondre en citant Revenir en haut de page

et 450 000 élus en France, ça coûte pas cher???.... smile_uuh
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Riquette
Référent SDIS-CS
Référent SDIS-CS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1345
Localisation: Somewhere in France

MessagePosté le: 14 Mar 2009, 11:36 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
"Il faut défendre le contribuable contre un certain nombre de corporatismes", a jugé Georges Ginesta


Corporatisme qui vise à prendre de l'argent initialement prévus pour construire une piscine et qui servira à acheter des camions tout neuf pour mieux éteindre des feux? Oh mon dieu, je suis outré...

Toujours dans les coups tordus contre les pompiers, ce député de jardin.

Que les SDIS ont un coût parfois mal maitrisé, certe, je l'accorde, mais il en a fait son cheval de bataille de toute une vie.

Faut arrêter de se tromper de cible...

C'est pas nous qui coûtons 5000€ par mois en indemnité de fonction...

Riquettequienamarredeliretoutletempsdesreprochesauxpompiers

_________________
J'pense que quand on mettre les cons sur orbite, t'a pas fini de tourner...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Riquette
seigneur
Invité






MessagePosté le: 14 Mar 2009, 11:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

vivement le retour du 24(oui hors sujet mais envie quand meme)!
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 14 Mar 2009, 18:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

Parce que les députés ne sont pas un coût honteux par rapport à ce qu'ils apportent...
Faut mieux en rire... smile_tirelalangue

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 14 Mar 2009, 18:40 Répondre en citant Revenir en haut de page

Réfléchir à remettre en cause un système qui ne marche pas ou qui provoque des inégalité de statut est courageux.
Tous n'est pas faux ou mauvais dans ces propositions, cela mérite refflection.
La corporation devrait se poser les bonnes questions.....un député ne coute pas plus cher qu'un SDIS titulaire d'une armée méxicaine ou il y a plus de VL que de SPV!!!!
Balayer devant sa porte eviterait certainement que certaine personne se mettre dans l'idée de le faire à notre place.
La securité et la defense civile en France repose sur le volontariat, est ce normal??? imaginé une police ou une gendarmerie faite de gens volontaire pour cela!!! Une armée avec des bips!!!!
La fédé serait plus à même de se remettre en question plutot que de brosser les syndicats dans le sens du poils, elle y gagnerait en crédibilité, plutot que de s'assoir sur la popularité des SP dans l'opignon pour conforter les nantis!!!!

Le pavé est lancé

briga

_________________
le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de deux, on est une bande de cons.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
Max68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1122
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 15 Mar 2009, 00:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

brigadistator a écrit:

La securité et la defense civile en France repose sur le volontariat, est ce normal??? imaginé une police ou une gendarmerie faite de gens volontaire pour cela!!! Une armée avec des bips!!!!


Dans beaucoup de localités, la masse d'interventions ne permet pas de justifier des salariés qui assurent ça à temps plein, c'est pourtant simple, non?

De plus, les pays les plus avancés se reposent sur le volontariat (je pense aux pays germaniques, ou les SPP sont bien moins nombreux que chez nous), donc je n'y vois aucun inconvénient!

A part provoquer, je ne vois pas l'intérêt de ta remarque!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 15 Mar 2009, 15:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

Max68 a écrit:
brigadistator a écrit:

La securité et la defense civile en France repose sur le volontariat, est ce normal??? imaginé une police ou une gendarmerie faite de gens volontaire pour cela!!! Une armée avec des bips!!!!


Dans beaucoup de localités, la masse d'interventions ne permet pas de justifier des salariés qui assurent ça à temps plein, c'est pourtant simple, non?

De plus, les pays les plus avancés se reposent sur le volontariat (je pense aux pays germaniques, ou les SPP sont bien moins nombreux que chez nous), donc je n'y vois aucun inconvénient!

A part provoquer, je ne vois pas l'intérêt de ta remarque!


Je faisait juste un comparatif par rapport aux autres acteurs de la sécurité que sont les forces de l'ordre et l'armée qui reste nationalisé, je ne provoque pas en apportant un avis sur une discution, sauf pour quelqu'un qui à un avis basique sur la question comme je crois le vérifier.....
Merci pour ton avis quand même....

briga
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 15 Mar 2009, 15:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

la répression routière, c'est tous les jours, ce n'est heureusement pas le cas du secours à victime ou des incdendies!

Même si les gengen font appelle aux volontaires aussi, comme quoi!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 10:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

joebar78740 a écrit:
la répression routière, c'est tous les jours, ce n'est heureusement pas le cas du secours à victime ou des incdendies!

Même si les gengen font appelle aux volontaires aussi, comme quoi!


Ah bon????
le SAV et les incendies c'est pas tous les jours???

Je crois qu'il vaut mieux eviter de poster pour dire des bêtises pareilles.....!!!!

venant de toi, c'est forcement de l'humour, j'chui con aussi, quel blagueur ce Joebar.... Big_sourire Big_sourire

briga
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 10:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

brigadistator a écrit:
Réfléchir à remettre en cause un système qui ne marche pas ou qui provoque des inégalité de statut est courageux.
Tous n'est pas faux ou mauvais dans ces propositions, cela mérite refflection.
La corporation devrait se poser les bonnes questions.....un député ne coute pas plus cher qu'un SDIS titulaire d'une armée méxicaine ou il y a plus de VL que de SPV!!!!
Balayer devant sa porte eviterait certainement que certaine personne se mettre dans l'idée de le faire à notre place.
La securité et la defense civile en France repose sur le volontariat, est ce normal??? imaginé une police ou une gendarmerie faite de gens volontaire pour cela!!! Une armée avec des bips!!!!
La fédé serait plus à même de se remettre en question plutot que de brosser les syndicats dans le sens du poils, elle y gagnerait en crédibilité, plutot que de s'assoir sur la popularité des SP dans l'opignon pour conforter les nantis!!!!

Le pavé est lancé

briga


Tout à fait d'accord.
Mais.
L'esprit Français en est incapable, l'optimisation n'est pas dans les moeurs, on rajoute sans enlever l'obsolète, le gaspillage est partout au quotidien (eau, lumière, carburant...), on se bat sur des combats d'arrière-garde, on privilégie le statutaire à l'opérationnel...
Donc comment faire dans un tel contexte?
Un miracle?

Au-delà de ça, c'est facile de dire "ça coûte cher" de manière un peu démago.
C'est passer sur des années de gestion communale avec camions d'occaz et cuirs troués, donc pas couteux, c'est passer sur l'évolution du nombre d'inter mais surtout du mode de vie qui affablit le volontariat et contraint à professionnaliser de manière plus importante, etc.

Ceci étant, il est vrai que certains postes du budget sont pléthoriques, mais est-ce la faute du SP si ses concitoyens qu'il défend sont de plus en plus enclins à appeler pour de la m** et si, summum ultime, sont rapides à dégainer la plainte si on laisse un peu d'eau en partant?

Ceci induit une recherche d'excellence ô combien bénéfique, certes, mais couteuse.

Sur le reste, il est clair que des économies sont possibles. Rien que sur le poste "engins", on peut facilement économiser 10% des camions, car est-il normal de voir des engins qui coutent plusieurs centaines de milliers d'euros n'avoir qu'une fonction et dormir 364 jours/an? Quelle entreprise acheterait un camion 300 000 euros pour un usage par an?

Mais bon, balancer des pavés à la presse sur le coût des SIS en omettant de rappeler que nous sommes parmi les moins chers d'Europe (faut-il en être fier? je ne crois pas), et que nous ne savons pas nous appuyer sur le principe du pollueur-payeur, à l'inverse de certains voisins, ce qui conduit à faire supporter la quasi-intégralité des SIS au contribuable, ce sont là des raccourcis faciles Wink

Par contre, je ne partage pas ton avis sur la comparaison avec les FdO, car certes ils sont "de métiers", mais leurs délais d'inters en rural ne sont pas glorieux, loin de là, quand une seule brigade couvre 40km à la ronde la nuit, on est loin du maillage en CI SPV...

Sur le temps de travail, il faut voir. Si l'on raisonne purement en termes de coûts, est-il plus couteux de garder des pros en 24 payés 16 ou de les passer en 12h avec plus de SPP en journée et plus de SPV la nuit pour les postés?
Il est évident qu'il y a un parallèle à faire entre le nombre d'inters (surtout en journée) et la dispo des volontaires (surtout la nuit). On devrait "sur-professionnaliser" en journée et "sous-professionnaliser" la nuit, pour coller aux besoins et aux ressources. On pourrait dispatcher des équipes de 3 SPP en journée de 8/9h dans les "gros" CS SPV, en profitant des gars libérés par moins de gardes de nuits. Engins mieux armés, moins de montées au bip en journée, SPV moins dérangés au travail, inters la nuit tout aussi bien assurées... Mais qui fera passer ça?

Au-delà des coûts, ça ne passera jamais vu qu'on cède aux pressions des syndicats qui ont la main-mise sur ce pays et empêchent toutes les modifs de fond qui seraient nécessaires, tous domaines confondus...
Le Français se plaint de tout mais ne veut bouger sur rien et voudrait tout gratuitement et sans efforts...

Ceci étant, ils sont quand même gonflés de se plaindre et mettre en avant le cout et le faible nombre de gardes d'un SPP. Qui a voté les 35h? qui a fait les lois qui leur donnent des avantages? Des élus aussi... Qui a accepté la nouvelle filière, qui amène à payer les gars en tant que S/O et non plus C/C les 3/4 de leur carrière? On a des élus qui votent de couteux textes et d'autres qui viennent dire que cela coute cher... Qu'ils se mettent d'accord entre eux. Si les pros ont des droits, normal qu'ils les réclament... Les 35h sont un fléau pour la productivité, est-ce la faute aux SPP s'ils ne font que 1600h par an? C'est la loi, ils ne vont pas faire 2500h pour faire plaisir à notre ami M. Ginesta...

Et même les SPV se mettent à couter cher : augmentation des gardes postées, une PFR qui coute 400 euros/an/SPV, etc.

Pourquoi n'attaque-t-on pas le problème à la base au lieu de taper en 1er sur les SP?
Si ces élus sont si courageux, ils n'ont qu'à voter une loi qui fait facturer tous les départs de courtoisie. Là, le coup des SIS va chuter, pas de soucis... 40% de VSAV facturés la première année, ça va faire rentrer des ronds, et la deuxième année ça va faire chuter sacrément le nombre d'inters.

Ah oui mais mince, ils n'auront jamais les c** de faire ça, trop peur des assocs de bien-pensants, des syndicats et tutti-quanti.
Donc dans ce cas, motus et payez, messieurs...


Dernière édition par brembored le 16 Mar 2009, 11:06; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
spire01
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 28 Avr 2005
Messages: 1711
Localisation: Paris

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 11:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Une fois n'est pas coutume, je plussois la réflexion de Briga (normal, je suis du même moule que lui Big_sourire )

Je plussois aussi le dernier post de Brenbo en y apportant ma réflexion....

Comme beaucoup de choses en France, tout n'est pas noir ou blanc, mais d'une grande variétés de gris...

Certain SDIS sont bien gérés, d'autres beaucoup moins.

L'harmonisation des SDIS est nécessaire, mais avant toute avancées sur cela, il est indispensable de "purgé" nos rangs des personnels qui s'accroche à des traditions qui ne sont plus compatibles avec notre société.

Le syndicats devraient jouer leurs rôle sur cela, malheureusement ils ne sont que peu représentatif de la profession car mal dirigés.

La fédération quand à elle est le symbole même du corporatisme primaire.

Le politique, quand à lui, ne décide pas sans consulter des avis, et s'il faut rejeter la faute sur quelqu'un en matière de décision, commençons par nous pencher sur les "conseillés".

Et bien oui, le lobbying marche plein tube pour notre profession aussi Big_sourire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 11:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

C'est sur qu'il y a un fossé trop large entre le coût d'un SPV et d'un SPP, ainsi que l'intégration d'un SPV en garde postée : si on remplace des SPP par des dizaines de SPV en GP la nuit, ça coute certes moins, mais ce sont bien des emplois en moins aussi, et des risques de pratiques déviantes (RMI+SPV...).
Or si on met des SPP, ça coûte beaucoup trop cher pour nos élus...

Quel compromis?
Le militaire genre BSPP, avec ses 135 gardes/an au lieu de 95, ses revendications moins omniprésentes, avec des Cabos là où il faut un cabo, et pas un ADC?

Je sais pas, j'dis ça, j'dis rien, et hop, je disparais -----> [] :mrgreen:

Brembo le suicidaire smile_tirelalangue
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 12:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:
C'est sur qu'il y a un fossé trop large entre le coût d'un SPV et d'un SPP, ainsi que l'intégration d'un SPV en garde postée : si on remplace des SPP par des dizaines de SPV en GP la nuit, ça coute certes moins, mais ce sont bien des emplois en moins aussi, et des risques de pratiques déviantes (RMI+SPV...).
Or si on met des SPP, ça coûte beaucoup trop cher pour nos élus...

Quel compromis?
Le militaire genre BSPP, avec ses 135 gardes/an au lieu de 95, ses revendications moins omniprésentes, avec des Cabos là où il faut un cabo, et pas un ADC?

Je sais pas, j'dis ça, j'dis rien, et hop, je disparais -----> [] :mrgreen:

Brembo le suicidaire smile_tirelalangue


Le compromis passe par une revision totale du système....
Pourquoi faire passer des concours alors que la masse de SPV formés et connaissant leur secteur pourrait trouver un status de Semi-pro par exemple.
Mettre du SPV pour ne pas embaucher de pro et une hypocrisie malsaine, pourquoi avoir des pros alors???Pour les remplacer par du Pompier bouche trou (SPV). Il faut se donner les moyens de son ambition, soit on modernise la securité du citoyen et on place l'argent, soit on continue avec un système à vitesse différencié, et on s'enfonce dans le caca.
Redéfinir le status du SPV motiverait aussi plus de gens à le devenir, et attirerait le citoyen vers cette mission ou certain coin de France souffre de ce manque......
Pourquoi ne pas nationaliser le status de Pro en harmonisant les salaires et les plages horaires, comme cela est fait dans la Police Nationale....
Pourquoi ne pas nationaliser l'équipement des SP, en centralisant l'achat de vehicules et de matériel. Regardez, pourquoi un fourgon à Bouzeux en Charbois dispose de moins de matos que celui d'une grande ville.
Nationalisé les SP réduirait les disparité entre les régions, force est de constater que le citoyen n'a pas le même service d'un département à l'autre, d'un bien géré à un trés mal géré....!!!!
Certe, il est des départements ou il existe des spécificités naturelle ou technologique qui demandent un apport en matériel particulier (Spéleo, usine, montagne, mer, etc....) mais rien n'empèche de créer de la spécificité dans un système généraliste.

Rien n'empèche de discuter, même de polémiquer, mais ce travail devrait être le cheval de bataille de la fédé, au lieu de s'isoler dans son corporatisme de bas étage, qui nuit à mon avis à l'image des SP devant les autres institutions qui se doivent d'être nos partenaires, et je parle en particulier des SAMU.

M. Vignon, ces lignes vous viendrons surement à vos oreilles, et nos aurons à coeur d'être attentif à vos reponses.
Les SP sont inquiets de leur sort, peu importe leur status. Parce que des SPV qui vont mal, ou des pro qui revendiquent, ou des militaires qui refléchissent, cela montre qu'il existe bien un problème.
Si on continue dans se sens, le politique utilisera les chiffres qui l'arrange pour modifier le système, et ça ne sera pas à votre avantage......

Briga
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
spire01
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 28 Avr 2005
Messages: 1711
Localisation: Paris

MessagePosté le: 16 Mar 2009, 12:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Il y a du bon et du moins bon dans tout les systèmes l'important est de savoir le reconnaître.

Le système militaire (BSPP,BMPM,UISC) n'est absolument pas applicable (voir souhaitable) au reste de la France pour de multiples raisons.

Pour autant, rien n'empêche de s'ouvrir aux autres ce qui permettrait de réduire les coûts et d'améliorer les services à nos concitoyens (qui, à la base, devrais être le seul soucis de nos instances dirigeantes!)

Regardez le sac d'attaque par exemple, PL a dit une chose remarquable dans ce post, c'est le fait que malgré des retours d'expérience démontrant que le sac d'attaque n'est pas la meilleure solution pour les établissements, certains départements dépense encore des sous pour "tester" les sacs!!!!!

Cela m'amène à une question qui peut être est "la" question central du sujet:
"Les SDIS ne seraient-ils pas trop indépendant?"
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
[Vieux topic] SDIS Region parisienne le 26/09/2005
pompier, mais pas trop le 20/10/2005
le sdis du Loiret le 21/12/2005
SDIS 62 le 26/02/2006
Formations hors SDIS le 08/03/2006
recrutement sdis du rhône le 17/03/2006
Recherche info sur congrès du SDIS 50 le 26/03/2006
Rens SDIS 31 le 09/05/2006


 Sauter vers:   

sdis trop cher?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group