Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Des Astreintes non-Payées fautes de personnel !


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 09:41 Répondre en citant Revenir en haut de page

Hello,

brembored a écrit:
- de plus, on l'a vu, ce montant "plutôt sûr" (au sens de "tombe tous les mois", même si on sait qu'il peut être interrompu par un accident) n'est pas négligeable. Donc même s'il ne faudrait pas, certains ont bati leurs consommations mensuelles avec ces 100 euros de plus. Et du jour où ça ne tombe plus, ça coince un peu plus, donc ils râlent.
.
Là est tout le problème à mon sens, c'est que certains (beaucoup?) considèrent ça comme un revenu réel qui est censé tomber tous les mois (ou tous les 3 mois, ou...).

Forcément, en partant de ce principe (décevant à mon goût), quand ça ne tombe pas, ça coince...

A croire que tous les SPV sont dans la m**de financière et qu'ils ont besoin de leur vacation pour s'en sortir. J'en arrive à me demander comment font tous les gens qui ne sont pas pompiers alors... Le fait d'être SPV ne fait pas perdre de l'argent que je sache...

Et quand je vois dans des reportages où l'on clame haut et fort le montant touché par certains SPV (jusqu'à 500€ par mois!!!) pour attirer des recrues, forcément, on va s'amener des SP à pognon...

Je trouve qu'il y a tout de même un certain gaspillage de l'argent! Et l'on s'étonne de budgets parfois serrés... J'aimerai bien savoir quel pognon est balancé dan ce genre de vacations.

Je trouverai presque anormal d'être rémunéré à être en astreinte! Exemple qui m'arrive parfois quand je suis d'astreinte, je vais manger au resto prêt de la caserne avec des amis. Je serai donc "payé" avec leurs impôts pendant que je me gave! Sous le seul prétexte que je suis là au cas où... J'adhère pas au principe... surement parce que je n'ai pas été "éduqué" ainsi avec le Rhône... j'sais pas...

Autre cas, les SPV on demande toujours plus (tenues, véhicules, ...) sauf qu'à un moment ça coince si on nous donne déjà une partie de l'argent! Je ne touche rien de mes astreintes mais en contrepartie j'ai la chance de pouvoir avoir une belle tenue textile personnelle qui me protège bien, avec une paire de bottes à moi, etc.

Je préfère que l'argent soit utilisé ainsi plutôt que balancé dans des vacations d'astreintes où tu es soit disant bloqué chez toi. Il ne faut pas se mentir également, sur toute une astreinte complète, combien d'heures être vous forcés de rester chez vous? Que représente réellement votre "blocage"? Combien d'heures passées à domicile durant votre astreinte vous les auriez également passées si vous n'aviez pas été d'astreinte? Je doute que quand vous n'êtes pas d'astreinte vous soyez H24
hors secteur...

Pourquoi chez nous on court tant après le moindre centime? Combien d'associations sont constituées de bénévoles qui font ça sur leur temps libre sans rien attendre en retour?

Pourquoi ça ne marche pas (plus?) chez nous???

Bye. Wink

_________________
Le site web consacré aux sapeurs-pompiers de Saint-Symphorien sur Coise
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 10:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

SPV-SDIS69 a écrit:
Là est tout le problème à mon sens, c'est que certains (beaucoup?) considèrent ça comme un revenu réel qui est censé tomber tous les mois (ou tous les 3 mois, ou...).


On n'a pas tous la chance :
- d'être chez papa-maman
- et/ou de pas avoir d'enfants
- et/ou d'avoir un salaire correct
- etc

Tout ça pour dire que oui, certains ont (hélas pour leur situation) besoin de ces vacs.

Citation:
A croire que tous les SPV sont dans la m**de financière et qu'ils ont besoin de leur vacation pour s'en sortir.


Actuellement, on nous informe que chaque mois qui passe, plusieurs dizaines de milliers de Français tombent au chômage smile_pleure
Statistiquement, il y a plusieurs dizaines de SPV dans le lot, chaque mois... smile_pleure

Et un peu de vac ne nuit pas.
C'est ça ou le black, comme le font sans doute les non-SPV sur lesquels tu t'interroges...

Citation:
Le fait d'être SPV ne fait pas perdre de l'argent que je sache...


Alors là, j'en suis pas sûr Big_sourire
Je passe tous les jours au CI, voire 2 ou 3 fois, ça me coute bien un ou 2 pleins d'essence par mois, soit l'équivalent de mes vacs
Et parce que pour habiter près de mon taf, étant dispo en journée, j'habite près de Lyon donc dans un coin pas forcément donné alors que j'aurais pu m'éloigner de Lyon où l'immobillier est beaucoup moins cher
Bon ok, c'est parce que je suis un malade, mais quand même, oui SPV me coute sans doute plus que ça me rapporte... Big_sourire

Citation:
Et quand je vois dans des reportages où l'on clame haut et fort le montant touché par certains SPV (jusqu'à 500€ par mois!!!) pour attirer des recrues, forcément, on va s'amener des SP à pognon...


Tu sais, au fond, on peut s'interroger sur les motivations de tous.
Entre ceux qui viennent pour l'uniforme, ceux qui ont vu de la lumière, ceux qui ne veulent que être pro et voit le volontariat comme le moyen d'améliorer leur CV en faisant 2 ou 3 ans de SPV fantôme, ceux qui viennent pour arrondir leur fins de mois ne me gênent pas plus que ça.

Car paradoxalement, ce serait peut-être ceux qui montent le plus dans les camions après les passionnés et bien avant les autres catégories citées...

Citation:
Je ne touche rien de mes astreintes mais en contrepartie j'ai la chance de pouvoir avoir une belle tenue textile personnelle qui me protège bien, avec une paire de bottes à moi, etc.


C'est une approche intéressante en effet smile_top
(Enfin quand je vois comme vous râlez, chez toi, quand on vous enlève un engin, je me demande si tu es objectif quand on parle de la même chose pour des camions en trop... Big_sourire Big_sourire )

Citation:
Pourquoi chez nous on court tant après le moindre centime? Combien d'associations sont constituées de bénévoles qui font ça sur leur temps libre sans rien attendre en retour?
Pourquoi ça ne marche pas (plus?) chez nous???


Parce que les SDIS nous en demandent de plus en plus,
Parce qu'on arrange bien en coutant pas très cher, donc faudrait pas en plus nous prendre vraiment pour des buses
Parce qu'hélas l'argent est la seule reconnaissance qu'on puisse avoir de nos instances (je trouve dommage que la fédé continue de croire que le problème du volontariat est l'argent, mais bon) donc puisqu'ils n'ont trouvé que cette voie, qu'il le fasse au moins décemment à notre égard Wink

Je vais faire un parallèle avec la formation :
Avant, ce n'était pas payé. Certes.
Mais c'était sur le tas, avec éventuellement 1 semaine par-ci par-là.
Des anciens nous disent "pff le volontariat se perd, maintenant même les formations sont payées". Je serais curieux de savoir s'ils l'auraient fait gratuitement pendant 6 semaines, eux qui ont découvert ça sur le tas le dimanche matin...

Aujourd'hui, on nous en demande énormément plus, de la FIA de 6 semaines aux avancements de 1 à 2 semaines, etc.
Evolution de la demande, évolution de l'indemnisation, ça semble normal, sans pour autant vouloir bouffer des vacs.

Je pense que si on avait une vraie action de reconnaissance sociale auprès des employeurs, des facilités pour avoir des jours afin d'aller en formation, etc, bref, de vraies actions en notre faveur, on n'aurait pas besoin de s'accrocher à la défense de quelques euros de vacs pour se dire qu'on se moque pas de nous...

Tout comme toi, ceci n'est que mon avis perso Wink

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Chef 01
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 91
Localisation: 01-AIN

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 10:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

En dehors du fait que l'on ne parle que des vacations, de quel droit sanctionne-t-on, contre le réglement (astreintes assujeties à vacations), les agents qui remplissent leurs devoirs??? Habituellement on sanctione les contrevenants il me semble, non! Mais cela doit être beaucoup plus facile que de travailler concrètement au développement du volontatriat via les conventions avec les employeurs et autres...
Autre point qui me gêne: depuis quand l'activité opérationnelle demande des effectifs supérieurs de nuit et non pas en journée (6 Sp de jour pour 13 de Nuit) ???
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 10:49 Répondre en citant Revenir en haut de page

Chef 01 a écrit:
Habituellement on sanctione les contrevenants il me semble, non! Mais cela doit être beaucoup plus facile que de travailler concrètement au développement du volontatriat via les conventions avec les employeurs et autres...


smile_top smile_top smile_top
+1000

Citation:
Autre point qui me gêne: depuis quand l'activité opérationnelle demande des effectifs supérieurs de nuit et non pas en journée (6 Sp de jour pour 13 de Nuit) ???


Pour avoir visité un de ces CS concernés dans le 76 (proche d'une centrale nucléaire), je crois me souvenir qu'ils doivent en théorie être 13 à H24 pour armer un départ FPT-EPA-VSAV sur la centrale.

Après, comme partout, 13 la nuit c'est jouable, 13 le jour c'est chaud...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
tails38
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 1113

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 11:01 Répondre en citant Revenir en haut de page

Nico.coef a écrit:
Bah euh c'est le cas ici...
Astreinte à domicile, durant nos garde, on est payé... c'est normal. ça nous bloque totalement chez nous...

C'est le cas en isère aussi....
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 11:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

Re,

brembored a écrit:
On n'a pas tous la chance :
- d'être chez papa-maman
- et/ou de pas avoir d'enfants
- et/ou d'avoir un salaire correct
- etc

Tout ça pour dire que oui, certains ont (hélas pour leur situation) besoin de ces vacs.

Il est dommage d'en arriver là! Mais est-ce réellement à leur activité de SP de rattraper ce manque?

Est-ce au SDIS en quelque sorte de rattraper les manques monétaires de chacun?

Oui certains ont certes besoin d'argent, le SDIS est alors "victime" de ce besoin, puisqu'au final, ça lui retombe sur la g**ule parce que ses SPV manquent d'argent...

On ne traite pas le problème comme il le faudrait à mon sens.

brembored a écrit:
C'est une approche intéressante en effet smile_top
(Enfin quand je vois comme vous râlez, chez toi, quand on vous enlève un engin, je me demande si tu es objectif quand on parle de la même chose pour des camions en trop... Big_sourire Big_sourire )

Tout autre débat que je n'évoquerai pas ici, forcément présenté ainsi... Si tu veux en discuter en privé... Cela est totalement différent des idées que j'avance.

brembored a écrit:
Parce qu'on arrange bien en coutant pas très cher, donc faudrait pas en plus nous prendre vraiment pour des buses

Mais comme des milliers d'associations où les bénévoles sont payés 0! Est-ce pour autant qu'on les prend pour des buses? Pas que je sache...

Allez, pour agrémenter tout ça :
Wikipédia a écrit:
Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, le nombre de bénévoles serait de 12 millions, soit 1 français sur 4, pour 880 000 associations et 21,6 millions d’adhérents

J'en viens alors à me demander comment font ces 12 millions de personne pour vivre, puisque chez les SP, les quelques centimes versés par heure d'astreinte ont l'air de compter énormément!

Quelle est la reconnaissance de ces 12 millions de bénévoles?

Ce que je veux dire c'est que ces 12 millions à assument leur activité sans le moindre sous en retour, alors pourquoi chez nous on a tant besoin d'euros?

brembored a écrit:
Je pense que si on avait une vraie action de reconnaissance sociale auprès des employeurs, des facilités pour avoir des jours afin d'aller en formation, etc, bref, de vraies actions en notre faveur, on n'aurait pas besoin de s'accrocher à la défense de quelques euros de vacs pour se dire qu'on se moque pas de nous...

J'en suis entièrement d'accord!

Le problème étant que le bon français de nos jour, ou plutôt le pompier est en mal de reconnaissance, et justifie ce manque par un besoin d'euros!

12 millions de bénévoles en France y arrivent, pourquoi les 200 000 SPV eux n'y arrivent pas et sont toujours en train de râler pour le moindre centime, la moindre reconnaissance, ...?

Arf, il y a un fossé de plus en plus large entre les SPV et les vraies actions bénévoles maintenant...

Quand je vois, par exemple à la Croix-Rouge, que les bénévoles passent le PSE 1 et 2 sur des week-end, sur leur temps libre, après avoir passé une semaine au taf ou aux études, et qu'ils ne touchent rien... juste la fierté d'obtenir un diplôme au bout des 3 week-end et que ceci leur suffit amplement... smile_mal

Bye. Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 12:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

SPV-SDIS69 a écrit:
Est-ce au SDIS en quelque sorte de rattraper les manques monétaires de chacun?


Il est certain que normalement, si on manque d'argent, on devrait trouver un petit boulot de complément pour avoir un revenu "stable" et ne pas compter sur les vacs, qu'on sait être un revenu "dangereux"
(variable, qui saute au moindre pépin de santé, etc)

Mais ceux qui sont déjà SPV comptent là-dessus, c'est ainsi.
En plus, en temps de crise, le moindre petit boulot est convoité, donc pas simple à trouver, d'où report sur les vacs de ce besoin de revenu complémentaire...

Citation:
J'en viens alors à me demander comment font ces 12 millions de personne pour vivre, puisque chez les SP, les quelques centimes versés par heure d'astreinte ont l'air de compter énormément!

Quelle est la reconnaissance de ces 12 millions de bénévoles?


Les 12 millions de bénévoles n'y consacrent peut-être pas autant de temps qu'un SPV, ne se lève peut-être pas à 2h du mat', et n'assurent sans doute pas tous une mission de service public d'intérêt majeur Wink Wink

Mais je comprends ton propos et y adhère.
Pour la reconnaissance, àmha, pas énorme si c'est pas médiatique (ONG, etc) et/ou connu en local (président du club de foot smile_tirelalangue )...

brembored a écrit:
Quand je vois, par exemple à la Croix-Rouge, que les bénévoles passent le PSE 1 et 2 sur des week-end, sur leur temps libre, après avoir passé une semaine au taf ou aux études, et qu'ils ne touchent rien... juste la fierté d'obtenir un diplôme au bout des 3 week-end et que ceci leur suffit amplement... smile_mal


Je serais pas aussi optimiste smile_tirelalangue
Quand j'étais à la CRF, on était un peu embêté avec pas mal de gens qui ne voyaient là que le moyen d'avoir un PSE "gratuit" pour ensuite devenir SPV plus facilement, ou BNSSA ou autre...

Bon je te taquine, mais sur le fond tu n'as pas tort, l'astreinte n'est pas nécessairement à payer...
Même si ceux qui l'ont ont un peu raison de défendre cet acquis, maigre reconnaissance qu'il est des contraintes de l'astreinte.

Quand tu dis qu'on est volontaire et qu'on ne pourrait plus être bénévole, attention, le bénévolat était prévu (il existe encore d'ailleurs) pour la faible sollicitation de l'époque et souvent couplé à un appel G, sans contrainte à domicile.

En plus, à l'époque, on vivait beaucoup plus sur sa commune qu'aujourd'hui, où on sort, on bouge, on s'éloigne, pour sortir, manger, faire les courses, etc.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
pompistes
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 38
Localisation: Centre

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 13:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,
Depuis quelques années les volontaires gagnent plus en pyjama qu'en tenue de feu : c'est une image mais elle refléte bien la mentalité !
Parti sans régret au vu des avis de collégues en fin de carriére !
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 13:27 Répondre en citant Revenir en haut de page

Que de raccourcis dans ton message... smile_dort
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 14:37 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je rejoins brembo dans ses propos, le volontariat d'aujourd'hui n'est plus le même qu'hier.
A l'heure actuelle on doit être sûr de la réponse opérationnelle, on demande de maintenir à jour ses formations et dans un contexte de budget limité on va faire de plus en plus appel au volontariat (car ne vous leurrez pas, le coût d'un volontaire est infiniment moindre que celui d'un SPP).

Aussi, si on demande une fiabilité accrue et une sollicitation plus importante, donc des contraintes plus importantes, on se rapproche de plus en plus d'un job et qui dit job dit accord contractuel où les 2 parties trouvent un intérêt. En ce sens on se rapproche de plus en plus d'un logique d'interim.

Ton discours SPV-SDIS69 valait pour la génération d'avant ou tu faisais ton activité de SPV comme dans une asso sportive, tu viens quand tu veux et t'as pas vraiement de comptes à rendre dans la mesure ou c'est du bénévolat.

Le système actuel (pas tant la faute des SDIS que l'évolution de la société en général) fait que tu à des obligations, des devoirs, dans ton engagement que tu n'avais pas il y a quelques années, il est donc normal que ces contraintes soient compensées, la partie financière en fait partie.

C'est même à se demander si cette rémunération n'est pas une contrainte en elle même, mais une contrainte librement consentie, le summum de la soumission finallement...

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
GI
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 14 Déc 2005
Messages: 1458
Localisation: IDF

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 15:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

seneque a écrit:
C'est même à se demander si cette rémunération n'est pas une contrainte en elle même, mais une contrainte librement consentie, le summum de la soumission finallement...

a+


c'est pas le bac de philo aujourd'hui ?

ce que tu dis est, d'un certain côté, vrai, et la docilité des spv est absolument exemplaire, moi le premier je l'accepte.

Quelque part, cette soumission, c'est "la nouvelle abnégation", laquelle ne se situe plus vraiment dans le fait de prendre part à des interventions, au vu de leur typologie...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
GI
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 14 Déc 2005
Messages: 1458
Localisation: IDF

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 15:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Chef 01 a écrit:
En dehors du fait que l'on ne parle que des vacations, de quel droit sanctionne-t-on, contre le réglement (astreintes assujeties à vacations), les agents qui remplissent leurs devoirs??? Habituellement on sanctione les contrevenants il me semble, non! Mais cela doit être beaucoup plus facile que de travailler concrètement au développement du volontatriat via les conventions avec les employeurs et autres...
Autre point qui me gêne: depuis quand l'activité opérationnelle demande des effectifs supérieurs de nuit et non pas en journée (6 Sp de jour pour 13 de Nuit) ???


Je crois qu'on est là au coeur de l'élément déclencheur de cette grogne.
Il y a dans l'attitude du sdis une certaine désinvolture, tel que ca transparaît dans l'article. Que l'on soit accros aux vacations ou pas, on ne peut pas rester indifférent aux décisions du sdis...

Sans compter que je doute que l'effet souhaité par le sdis soit atteint avec une telle méthode.
Ca me rappelle ce management spp dans un ci, qui, face à des problèmes d'atteinte de l'effectif de garde journalier, a tout simplement augmenté le nombre de garde minimum des spv... evidemment ca n'a pas marché...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 16:11 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

seneque a écrit:
Ton discours SPV-SDIS69 valait pour la génération d'avant ou tu faisais ton activité de SPV comme dans une asso sportive, tu viens quand tu veux et t'as pas vraiement de comptes à rendre dans la mesure ou c'est du bénévolat.

Arf, je dois encore être trop idéologiste et idéaliste... smile_mal smile_transpire

seneque a écrit:
Le système actuel (pas tant la faute des SDIS que l'évolution de la société en général) fait que tu à des obligations, des devoirs, dans ton engagement que tu n'avais pas il y a quelques années, il est donc normal que ces contraintes soient compensées, la partie financière en fait partie.

Que les gardes postées, les formations, les interventions soient rémunérées, je le comprends tout à fait. Ce que j'ai du mal à comprendre c'est que l'on paie quelqu'un à rester chez lui...

Si demain je vais au resto du coin avec des amis et que je suis disponible, on peut donc considérer ça comme une astreinte... Assis à ma table, je serai donc payé sous prétexte que j'ai le bip à la ceinture... Je sais, c'est imagé et grossit, mais c'est ce qui se passe dans beaucoup de SDIS apparemment...

Si le SDIS 69 se met à payer ces astreintes, je serai actuellement en train de faire tourner le compteur des euros pendant que je pianote sur mon clavier pour vous parler...

Il ne faut pas se leurrer non plus, durant une semaine d'astreinte, le SPV qui entre du boulot ne part pas tous les soirs hors secteur pour sortir avec les amis, aller au resto, ... Combien rentrent chez eux et restent tranquillement même sans être d'astreinte?

Au final, on rémunère juste la présence du SPV à son domicile, malgré qu'il y soit quand même en majorité même s'il n'avait pas été d'astreinte.

Sur une semaine d'astreinte complète, combien d'heures réellement le SPV a-t-il "sacrifié"? C'est-à-dire qu'il s'est privé d'une sortie qu'il aurait fait s'il n'avait pas été d'astreinte par exemple?

Même pendant la nuit, que le SPV soit d'astreinte ou non, il va y dormir chez lui (enfin en général... ceci ne nous regarde pas si certains vont dormir ailleurs... Big_sourire ). C'est là que je ne vois pas l'intérêt de rémunérer cette astreinte de nuit par exemple! Car clairement, on le paie à dormir! Chose qu'il ferait quand même s'il n'était pas d'astreinte...

Vous voyez ce que je veux dire?

C'est gagner de l'argent "gratuitement", en ne faisant qu'acte de présence à son domicile...

Je conçois ça plus comme une dévalorisation qu'autre chose du volontariat, puisque l'on trouve le besoin de payer chaque fait entrepris.

Le SPV n'est alors plus qu'un élément à assurer le départ des camions rouges, comme une certaine "location" (désolé je n'ai trouvé que ça comme comparaison...) de la personne pour en faire un agent du service public, fini l'humain qui donne de son bon temps gratuitement, qui accepte de le sacrifier (je parle bien de sacrifier, dans le sens de donner sans recevoir en contrepartie) et bienvenu à celui qui "échange" de son temps contre une contrepartie monétaire...

J'ai apparemment un train de retard sur la société actuelle, certes, mais j'en suis un peu déçu de voir comme on évolue...

Merci pour vos arguments qui se défendent totalement et qui me permettent d'y voir plus clair. Wink

Bye. smile_hello
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
gabriel b
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Mai 2008
Messages: 434
Localisation: aisne

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 16:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

c'est un débat intéréssant et qui sera jamais résolu. pour ma part, je suis en asteinte à 8%, ce qui fait environ 50cts de l'heure. maintenant, c'est sur qu'on est chez nous ou ailleurs mais celui qui est d'astreinte dans travail de tout les jours est rémunéré combien? beaucoup plus que 50cts de l'heure.

après il faut faire la part des choses entre asteinte et renfort. le renfort, tu es chez toi, non payé et le général sonne et tu y va. l'astreinte, tu as donner un engagement d'être au centre dans les 5 ou 7 minutes qui suivent le coup de bip. les gars compte sur toi pour venir car tu es d'astreinte. la contrainte n'est pas la même et à mon sens c'est cet amalgame qui est le plus répandue.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Juin 2009, 16:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

GI a écrit:
la docilité des spv est absolument exemplaire, moi le premier je l'accepte.


C'est ça qui est incroyable.
A force de dire "on ne le fait pas pour l'argent", on se fait marcher sur les pieds.

Les pros sont dans une logique de demandes (primes, protection individuelles, etc) pour "faire avancer le schmilblick", ce qui est profitable pour leurs conditions de travail mais doit exaspérer les SDIS, donc en parallèle on rogne sur les dociles SPV.

SPV qui subissent, et se plaignent éventuellement une fois qu'on menace de supprimer leurs rares acquis, mais il est trop tard...

Peut-être faudrait-il avoir des revendications plus fortes, plus dans une logique de demandes que de sauvetage d'acquis menacés, et pas uniquement basées sur l'argent, pour devenir crédible et non pas docilement soumis (pléonasme Big_sourire )

Problème : il semble que seuls les SPV de CI à forte sollicitation s'en inquiètent, les SPV des petits CI s'en fichent.

Que l'argument financier ne les intéressent pas, c'est tout à leur honneur, et de toute façon, les vacs dans un CI à 100 départs ça va pas chercher loin, mais si on ajoute au pot des revendications les EPI, l'état des CS et des camions, y'a certains SDIS où les mouvements de contestations seraient plus que légitimes...

En plus, comme le fait remarquer à juste titre Seneque, les SDIS ont besoin du volontariat pour son faible coût et sa capacité de variable d'ajustement en cas de coup dur.

Il est étonnant de constater comme beaucoup de SDIS se moquent pas mal des volontaires alors qu'ils en ont besoin et/ou se plaignent du coût des SPP.

Il y a un problème de RH probant à ce niveau. Un groupe de volontaire ne se gère pas comme des salariés à part entière, c'est pas mieux ou pire, c'est différent...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Cas personnel le 17/11/2006
Programme des gestion du personnel engagé sur terrain le 11/05/2005
le transport du personnel le 14/02/2007
[Déjà traité] Bijoux personnel le 28/04/2007
Sentiment de culpabilite suite a faute qu'en pensez vous svp le 26/08/2007
Recherhe adresse service du personnel des pompiers bordeaux le 20/09/2007
Personnel Administratif et technique le 03/08/2008
gestion du personnel le 06/09/2008


 Sauter vers:   

Des Astreintes non-Payées fautes de personnel !


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group