Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
FDF Landes, l'heure d'un premier bilan


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 08 Sep 2009, 09:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
FEUX DE FORÊT Considérée comme l'été de tous les dangers suite à la tempête, la saison est meilleure que prévue. Mais au prix de dépenses importantes. Entretien avec le colonel Bourdil
« Un bilan satisfaisant, mais au coût élevé »

C'était l'été d'après-Klaus, celui qui laissait craindre le pire aux sapeurs-pompiers landais. Le colonel Bourdil, directeur du Sdis 40, dresse le bilan des interventions estivales, au sol et dans les airs.

Entretien avec le colonel Bourdil, directeur du Service départemental d'incendie et de secours des Landes depuis juillet 2004.

« Sud Ouest ». Après le passage de la tempête qui a ravagé la forêt, cet été était considéré comme celui de tous les dangers pour les incendies. Qu'en est-il ?

Olivier Bourdil.
L'été n'est pas fini, la vigilance reste donc de mise. Les deux mois les plus chauds passés, on peut toutefois dresser un premier bilan de la saison. Et il est plutôt satisfaisant au vu des conditions difficiles que nous avons connues. À savoir, un massif très difficilement accessible à cause des chablis toujours nombreux et qui constituent un important potentiel calorifique ; et une météo pas toujours favorable. Cet été, nous avons eu des températures très élevées et une pluviométrie très faible mais aussi, et heureusement, peu d'orages secs et peu de journées à vent.

Au final, du 1er juin au 31 août, on dénombre 134 départs de feu qui ont détruit 325,6 hectares. L'incendie le plus important est celui de Campagne-Meilhan dans lequel 192 hectares de forêt ont brûlé ; puis il y a eu un feu de 26 hectares, cinq entre 10 et 15 hectares et le reste entre quelques mètres carrés et 2 hectares.

Si on enlève le feu de Campagne, la surface moyenne brûlée par départ de feu est d'un hectare, soit ce qui a toujours été notre objectif. Avec Campagne-Meilhan, elle est de 2,4 hectares.

Mais alors, était-ce vraiment indispensable de positionner deux Canadair à Mérignac ?

Cela a été d'une grande utilité. Pourquoi ? Car la rapide disponibilité des Canadair est déterminante. Les avions servent principalement à deux choses : l'attaque des feux naissants, qu'ils peuvent éteindre, et la complémentarité avec les équipes au sol sur des feux établis.

Prenons l'exemple de l'incendie de Lubbon du 15 août, dont l'origine est criminelle. Un premier feu éclate, une quinzaine d'unités sont envoyées dessus lorsque, non loin de là, un deuxième feu puis un troisième feu sont détectés par notre système de vidéosurveillance Prodalis. Les Canadair étaient en train d'effectuer des vols de reconnaissance dans le département ; ils sont donc arrivés sur zone en quelques minutes. Immédiatement, ils ont été mobilisés sur les deux feux naissants, ce qui a permis aux hommes à terre de poursuivre leur lutte sur le foyer principal. Voilà tout l'intérêt des Canadair : grâce à eux, le dispositif n'a pas été déstabilisé.

Récemment, un pilote déclarait pourtant que cette mesure lui semblait totalement inutile. Qu'en pensez-vous ?

Je peux vous dire que nous n'avons pas très bien pris ces propos et j'ai d'ailleurs eu une discussion avec ce pilote. Les Canadair ont été d'une aide précieuse et ne sont pas restés sans rien faire à l'aéroport de Mérignac. Rien que dans les Landes, ils ont réalisé 17 interventions et procédé à 125 largages. Leur positionnement dans la région a permis un gain de temps et une réactivité déterminants sur les interventions. Reprenons l'exemple de Lubbon : en plus des deux Canadair, un Dash est venu en renfort de Marignane. Il a mis plus de 3 heures pour arriver sur place ! Et puis, avoir deux avions pendant deux mois en Aquitaine, région du plus grand massif cultivé d'Europe, ne me paraît pas scandaleux.

Qui va payer la facture ?

Il s'agit d'un effort de solidarité nationale pour une région qui a été sinistrée par la tempête. Les Canadair dépendent de la Direction nationale de la Sécurité civile (DSC) qui a temporairement déployé deux appareils et des équipages sur notre secteur. Le coût de cette mesure, onéreuse mais déterminante dans la lutte incendie, est pris en charge par la DSC.

Comptez-vous sur les Canadair l'an prochain ?

Je pense que nous en avons au moins pour trois ans avant de retrouver une accessibilité du massif équivalente à celle que nous connaissions avant la tempête. C'est pourquoi nous demanderons à nouveau le positionnement d'appareils dans la région pour la saison prochaine, si les conditions météorologiques le nécessitent.

Suite à la tempête, quelles adaptations ont été nécessaires pour la lutte incendie ?

Il a fallu adapter les moyens de lutte au nouvel état de la forêt. Ce qui implique plusieurs éléments. D'abord, la mobilisation de deux Canadair dont nous venons de parler. Ensuite, la location par nos services d'un hélicoptère pour assurer des missions de surveillance du massif mais aussi d'aide au commandement en cas d'incendie. Troisièmement, l'emploi de bulldozers sur les feux. Nous y avons eu recours sur une trentaine d'interventions. Une fois le feu fixé, ils servent à ceinturer le périmètre établi. Enfin, nous avons revu l'équipement de certains matériels. Dix camions ont ainsi été équipés de pelle et une vingtaine d'engins de canon à eau de grande portée.

Tout cela a un coût. Quel est-il ?

En effet, cela a un coût non négligeable. À l'exception des Canadair, il incombe au Sdis. Ainsi, la location d'un hélicoptère s'élève à 57 000 euros. Quant à la mobilisation de bulldozers, dont certains nous ont été prêtés gracieusement par le concessionnaire de la future A 65, A'liénor, elle oscille autour de 12 000 euros. Il faut ajouter à cela 45 000 euros pour l'équipement de dix camions en pelle et autant pour l'installation de la vingtaine de canons.

Et les dépenses consacrées à la mobilisation des personnels ?

Nous sommes en train de les chiffrer. Elles seront très certainement en hausse par rapport aux années précédentes.

Pourquoi ?

Vu l'état de la forêt, nous avons souvent dû mobiliser davantage d'unités sur les départs de feux que les années précédentes. Ainsi, au lieu d'envoyer trois unités, il est arrivé que quatre voire cinq unités (une unité compte cinq hommes, NDLR) soient dépêchées sur les lieux dès le début d'un sinistre afin de le maîtriser au plus vite. Cette mobilisation accrue après deux années calmes - les étés 2007 et 2008 ayant été particulièrement pluvieux au contraire de cette année - a elle aussi un coût. Il devrait être connu pour le prochain conseil d'administration du Sdis, le 14 octobre.

Si le bilan feux de forêt de cet été paraît positif, il semble également très onéreux.

En effet, c'est un bilan satisfaisant mais au coût élevé. Rien que la tempête a coûté 1,145 million d'euros au Sdis. Une dépense inattendue à laquelle nous avons pu faire face grâce à des excédents dégagés sur les années précédentes. Aujourd'hui, on voit arriver la facture des effets induits par le passage de Klaus. Et elle s'annonce salée.


Source : Sud-Ouest.com

_________________
Le coin photo du forum - Comment poster vos photos
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
protin
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2009
Messages: 147
Localisation: gironde

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 04:29 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut a tous.

Je pense qu'il va falloir ne pas arrêter les comptes maintenant.

Et oui ,hier ,encore 12 hectares a Captieux ,a la limite des Landes ,et la aussi ,un grand besoin des canadairs et même qu'il on fait revenir le dash 8 de Marignane.

smile_peur

Tant qu'il ne pleuvra pas ,ça sera comme ça.

Et comme notre région n'est pas médiatiser au niveau national,(sauf en cas de gros sinistre),les gens ne comprennent pas "pourquoi des canadairs dans le Sud Ouest".

A plus smile_top
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 06:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

Et oui moi pas plus tard qu'hier j'ai été sur un feu de foret. 3 unités au départ, OAG... arrivée sur les lieux. OAG passe feu violent avec vent défavorable sur secteur dans des chablis important, demande 4 unités supplémentaire, CCGC, pelican 33 et VLPC.

Pelican 33 est arrivé 15 minutes après (on devait pas les avoir du mois de septembre mais ils ont été détachés pour 48h ici, ca tombe bien...) et a effectué 2 premiers largaguages a la pointe qui progressait rapidement dans une zone encore plus accidentée par la tempete... (temps de rotation environ 6 minutes).

Puis tout le petit monde au sol est arrivé, il a fallu s'engager dans les chablis avec une équipe de tronconneuses en reco pour ouvrir le chemin...

Heureusement que le canadair était la et a pu contenir le feu a 1Ha (peut etre un peu plus) car il a également pu traiter une saute de feu en plus...

Hier soir on rentrait du feu, ce sont 30m² de broussailles qui ont pu etre rapidement maitrisés en Haute-Landes...

La saison est pas finie... et tout commence a sécher en foret...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
protin
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2009
Messages: 147
Localisation: gironde

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 07:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut a toi.

Heureusement qu'ils étaient resté ici,comme a Captieux,ils ont commencés avec les tronçonneuses pour pouvoir s'approcher.

On va devenir des FORESTIERS POMPIERS si ça continue. smile_tirelalangue

mdr moi qui était rentre a l'époque aux pompiers forestiers et l'hiver on débroussaillé et entretenait nos pistes et point d'eau. A nostalgie, quand tu nous tiens.

Je pense ,et je suppose comme toi,les ABE nous sont nécessaire ici,.

Quand on entend les vrombissement des moteurs,LA on commence a re
sourire car on se dit qu'il vont largement nous faciliter la tache. smile_top

A plus.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
pinpon13
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Juin 2008
Messages: 239
Localisation: 13

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 14:59 Répondre en citant Revenir en haut de page

peut etre qu il aurait pu vous laisser 2 canadair ce serait peut etre logique mais dans le sud il y a autand de depart de feu mais en ce mois ci et sa peut vite degeneré peut etre qu il veulent pas prendre de risque
apres il y a les roulement du personnel des canadair sont il assez nombreux sachant qu il y a la corse et tous les 2 jours il y a les roulement de releve. comme dans le texte au dessus:
Récemment, un pilote déclarait pourtant que cette mesure lui semblait totalement inutile. Qu'en pensez-vous ?
il a peut etre une bonne raison pour dire sa !
et on peut pas mettre des canadair de partout faut voir c est un debat assez compliqué a comprendre.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger Photos pompiers du membre pinpon13
guillaume17
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 05 Sep 2005
Messages: 5463
Localisation: Charente Maritime (17)

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 16:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

de toute maniere la saison FDF n'est pas terminée et va pas se terminer tant qu'il y aura du vent Est avec forte chaleur. Vivement que la pluie arrive.

Le pilote a t il argumenté ses propos?
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre guillaume17
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 16:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

Il l'a sans doute fait pas ce n'est pas relaté dans l'article que j'ai pioché. D'un coté je le comprend. Ils interviennent sur des feux naissants, de faible ampleur, sur terrain plat...

Prennons le feu d'hier...

Début du GAAR a 16h. Départ de feu 16h30. Pelican 33 est sur les lieux en meme temps que la première unité. Il effectue 2 premiers largages a la pointe du feu qui suit le vent et se dirige vers une parcelle très accidentée a cause de la tempete. La progression au sol se fait par une ouverture a la tronconneuse pour que les CCF puissent passer. Une fois le feu ceinturé, c'est fini. Cette fois ci, il n'aura parcouru qu'un 1Ha environ. Pelican 33 fera 4 ou 5 autres largages pour refroidir les lisières a risque. Sans le canadair, le feu aurait peut etre été bien plus étendu car la pointe n'était pas accessible rapidement et au sol on aurait pris des risques qu'on a pas eu a prendre grace a lui.

Du point de vue du pilote : 6 largages ultra facile sur terrain plat et dégagé et fin de mission... Avec sans doute l'idée qu'on aurait largement pu faire sans son intervention...

A titre de comparaison, c'est comme si on envoyait 10 CCF pour 500m². Certains diront que grace a tout ce matos, le feu n'a fait que 500m² etc etc, d'autres diront qu'a 2 CCF le feu était plié et basta...

Pour finir, l'expérience de cet été nous a montré l'obligation d'entretenir nos forets propres et dégagées (ce qui n'est plus le cas a cause de la tempete) ainsi que l'utilité du prépositionnement de 2 ABE a Mérignac (33) pour la saison afin de traiter dans les plus brefs délais des feux naissants (relisez bien le bilan ci joint)

Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
SPV89
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 311
Localisation: l'yonne

MessagePosté le: 10 Sep 2009, 22:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

bonsoir

Je fais juste un petit H.S

pourquoi 1 unité = 5 hommes? smile_gene Chez nous c'est 1 unité = 2 CCF...


Fin du H.S


Heureusement ques les pelicans été la. Car sans eux je pense que les SP des landes en aurait c**** pour parvenir à ce rendre maitre des flammes. On a pas ce genre d'intervention (rarement en tout cas) dans l'yonne donc il est relativement difficile de ce rendre compte de l'épreuve.

Et pour les propos du pilote je pense que sa devait le blaser de larguer sur des zones ou il y a que peu de difficultés. Faut les comprendre aussi, pour en connaitre un, c'est comme si on vous filez des exercices que vous connaissiez par coeur. Un relief plat donc une approche facile... N'oublions pas que ce sont quand meme les meilleurs pilotes des armées francaises.


Pour finir, si il a tenu des propos comme cela, c'est qu'il ne s'est pas rendu compte de l'état de la foret au sol. Dans les airs et au sol la vision d'un espace est très différente.

_________________
personne ne fait obstacle a ceux qui viennent en aide...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
protin
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2009
Messages: 147
Localisation: gironde

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 05:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut a tous.
En réponse a SPV89.

Dans haut ,tu voit mieux que d'en bas.Maintes fois ,j'ai guidé des unités de dragon et je peut te dire que tu voit des fosses au autres que tu voit quand tu est au volant.
Âpres pour nous 1 unité se compose de 5 hommes ,d'une VLRTT et de 2 CCF 3000 l.

En temps normal,en cas de départ pour FDF il y a 3 unités de débloquer.

En ce moment,c'est 5 unités et tous les centres doivent assurer les 2 unités du CS a la garde.

On renforce les CS a risque avec les CPI et on fait des unités a 3 CCF avec en plus des CCF 6000l et 5 CS sont engages.

Ça fait du monde,mais tant que l'on ne peut pas accéder au feu cela ne sert a rien.

Notre foret ,c'est des résineux et comme elle est par-terre c'est une très grosse allumette.

Je peut te dire,j'ai eu fait des feux en corse,dans le var,les BdR et l'herault,nos méthodes de travail ne sont pas identique,ainsi que la configuration du terrain et nos engins.

Comme je le disait avant,pour être médiatiser (au niveau national) il faut qu'il brule 100 hectares,mais tous ces "petits "feux qui démarrent ,sans les ABE ,on serait souvent a TF1.
smile_peur

J'espère t'avoir fait comprendre mes craintes.

A plus.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 12:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

SPV89 a écrit:
bonsoir

Je fais juste un petit H.S

pourquoi 1 unité = 5 hommes? smile_gene Chez nous c'est 1 unité = 2 CCF...


Fin du H.S


Heureusement ques les pelicans été la. Car sans eux je pense que les SP des landes en aurait c**** pour parvenir à ce rendre maitre des flammes. On a pas ce genre d'intervention (rarement en tout cas) dans l'yonne donc il est relativement difficile de ce rendre compte de l'épreuve.

Et pour les propos du pilote je pense que sa devait le blaser de larguer sur des zones ou il y a que peu de difficultés. Faut les comprendre aussi, pour en connaitre un, c'est comme si on vous filez des exercices que vous connaissiez par coeur. Un relief plat donc une approche facile... N'oublions pas que ce sont quand meme les meilleurs pilotes des armées francaises.


Pour finir, si il a tenu des propos comme cela, c'est qu'il ne s'est pas rendu compte de l'état de la foret au sol. Dans les airs et au sol la vision d'un espace est très différente.


Dans les Landes, un unité = 1 VLHR (1 chef d'agrès) + 2CCF (4 personnels). Wink

Quant aux propos du pilote (que je n'ai ni lus ni entendus) je pense comme je l'ai dit plus haut que c'est une histoire d'ennui... Pas de relief, quasiment aucun obstacle (antennes etc), intervention immédiate sur des feux naissants (et non pas des journées entiere dans les reliefs perilleux a traiter de gros fronts de flamme) etc...
Mais comme dit aussi je pense pas qu'ils se rendent trop compte du chantier au sol et de la difficulté qu'on aurait pour maitriser nos feux sans eux depuis la tempete...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
SPV89
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 311
Localisation: l'yonne

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 22:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

protin a écrit:
Salut a tous.
En réponse a SPV89.

Dans haut ,tu voit mieux que d'en bas.Maintes fois ,j'ai guidé des unités de dragon et je peut te dire que tu voit des fosses au autres que tu voit quand tu est au volant.
Âpres pour nous 1 unité se compose de 5 hommes ,d'une VLRTT et de 2 CCF 3000 l.

En temps normal,en cas de départ pour FDF il y a 3 unités de débloquer.

En ce moment,c'est 5 unités et tous les centres doivent assurer les 2 unités du CS a la garde.

On renforce les CS a risque avec les CPI et on fait des unités a 3 CCF avec en plus des CCF 6000l et 5 CS sont engages.

Ça fait du monde,mais tant que l'on ne peut pas accéder au feu cela ne sert a rien.

Notre foret ,c'est des résineux et comme elle est par-terre c'est une très grosse allumette.

Je peut te dire,j'ai eu fait des feux en corse,dans le var,les BdR et l'herault,nos méthodes de travail ne sont pas identique,ainsi que la configuration du terrain et nos engins.

Comme je le disait avant,pour être médiatiser (au niveau national) il faut qu'il brule 100 hectares,mais tous ces "petits "feux qui démarrent ,sans les ABE ,on serait souvent a TF1.
smile_peur

J'espère t'avoir fait comprendre mes craintes.

A plus.



Oui t'inquiète pas j'ai très bien compris tes craintes. Mais le guidage d'un dragon est bien plus différent que celle d'un ABE. Donc ce n'est pas la meme vitesse de largage pas le meme passage donc pas du tous les meme parametres à prendre en compte.

Apres sur ce qui est des méthodes de travail c'est chacun a sa sauce mais en suivant de près ou de loin le GNR. C'est mon point de vue en tout cas.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 22:41 Répondre en citant Revenir en haut de page

Puisque tu parles de GNR, a titre personnel je serais bien curieux de repasser mon FDF1, mais dans le sud-est cette fois...

Engins différents, relief différent, techniques différentes, feux différents...


Je crois que le FDF1 Landais est tres spécialisé au secteur (attaque du feu depuis la tourelle du CCF et non au sol (sauf en cas d'établissement biensur), on va chercher le feu au plus près au lieu de l'attendre a tel endroit etc)

A mon avis, un FDF1 du Sud-Est qui viendrait faire un FDF dans les Landes serait je pense bien surpris, et réciproquement Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
SPV89
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 311
Localisation: l'yonne

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 22:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

tout à fait d'accord avec toi pimponmomo! Je serais bien tenté de faire comme toi repasser mon FDF dans un département a haut risque FDF. histoire d'en ch*** un peu plus que dans l'yonne. Car 1 semaine de formation ca fait court je trouve non? On a eu la chance d'avoir des formateurs qui sont partient en renfort dans le sud et meme un ancien varois. donc il a pu nous donner un léger apercue d'un bon stage fdf. crapahuter sur les pentes raide du chablis (le vin ^^) progresser dans la foret dense a ne pas voir son équipier... qui est à quelques metres de nous... géant !!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
Pinponmomo
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 3279
Localisation: Landes (40)

MessagePosté le: 11 Sep 2009, 23:05 Répondre en citant Revenir en haut de page

Dans les Landes le FDF1 ce fait sur une semaine. En général c'est le dernier stage de la FI qu'on fait donc on sait déja les 3/4 de ce qu'on y voit...

Ici on a un gros risque feu de foret, d'autant plus depuis la tempete, mais on gére pas du tout nos fdf comme dans le Sud-Est...

Jusqu'a cette année, c'était bien rare d'en chier sur un fdf (sauf a cause de la chaleur et de la fumée). Nous on attaque depuis le CCF. Nos cabines disposent d'un trou d'homme coté équipier. Celui ci attrape sa lance derriere et en avant. Les ccf entourent le feu et progressent dans la foret tandis que les équipiers mènent l'attaque... Donc le plus dur c'est de tenir la lance (pas trop dur...) et de resister a la chaleur (vu qu'on est a 2m de haut environ) et aux fumées (meme argument). Attention je dis pas que c'est de tout repos, mais c'est quand meme loin d'etre aussi physique que dans le sud-est je pense...

Depuis cette année (tempete) nos forets sont innaccessibles que ce soit les chemins ou la foret elle meme (arbres au sol dans tous les sens). Nous sommes donc obligé d'établir au sol ce qui est plutot nouveau pour nous (sauf quand il y a le feu sur la cote dans les dunes et autres reliefs du genre). Et quand j'ai passé mon FDF1, on avait pas tous ces arbres au sol etc... donc on découvre tous plus ou moins le fdf d'une autre manière...

Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Pinponmomo
protin
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2009
Messages: 147
Localisation: gironde

MessagePosté le: 13 Sep 2009, 05:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut a tous.

Chez nous c'est pareil 1 semaine de formation de FDF1.

Comme le marque mon collègue,on en bavé pas trop.

Avant on avait même des cabines torpédo (GMC,SINPAR, DODGE,)et on attaqué les feux en pénétrant dedans ,ou sur les flancs quand ca pipait pas trop ou dans le brulé ( a l'intérieur).

A ce jour ce n'est plus possible.

Avant hier ,encore 2 départs de feu,dont 1 ou une colonne du GSE a été envoyée en renfort. smile_peur

La saison n'est pas finie. smile_mal

A plus je vais essayer de glaner d'autres infos.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Vos premier jour??? le 25/12/2005
Premier message le 04/12/2007
Bilan de l'année 2007 le 19/12/2007
premier feu de broussailles sur les po le 08/02/2008
bilan AZF le 30/04/2008
Bilan interventions SDIS 60 pour 2007 le 09/05/2008
Comptabilité de la première heure de vacation. le 28/01/2009
bilan innondations rhone novembre 2008 (urgent) le 12/05/2009


 Sauter vers:   

FDF Landes, l'heure d'un premier bilan


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group