Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Deux pompiers décèdent à Digne-les-bains


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 15:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:

au risque d'en contrarier certains, je pense qu'il vaut mieux avoir dans un camion un chef d'agrès compétent entouré de mecs moins bien formé que le contraire ... car dans ce cas, soit les gars ne suivent pas le CA et c'est le bordel et la désorganisation, soit les gars le suive et c'est l'accident ...
tandis qu'un bon chef d'agrès doit savoir prendre en compte son personnel, avec ses qualités, ses défauts, et l'utiliser à bon escient ...


Tout à fait d'accord, d'ailleurs napoléon ne disait t'il pas, une armée de cerf mené par un lion faut plus qu'une armée de lion menée par un cerf.

Pour répondre à l'âge légale du jsp. Bien qu'ayant moi même été du crue des mineurs engagé, j'ai toujours eu la chance d'avoir des anciens qui me bloquait l'accès au camion quand cela devenait trop sérieux avant mes 18 ans.

Juridiquement, l'état à décidé que la majorité (marqué autrefois par le service militaire) était l'âge d'acquisition de la totalité de ces droit et devoirs.
Cela part simplement d'un consensus entre des éléments physique (développement corporel) et sociaux ( acceptation par la société).
Celle-ci à été fixé à 18 ans.
Comme le disait un prof de droit lors d'une discussion sur l'âge de la majorité (en lien avec le mariage), certe c'est aléatoire et nombreux sont ceux qui veulent revenir sur cette âge légale (descendre à 16 ans ou le remonter à 21) mais dans le fond, c'est une barrière rien de plus.
Mais cette barrière est là pour stopper les dérives sinon ou mettra t'on la prochaine barrière.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
olivier1973
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Nov 2006
Messages: 904
Localisation: Côtes d'Armor

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 15:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

VERDI 14 a écrit:
Quand je lis l'article du FIGARO , j'ai envie d'être violent !!!

C'est pas une bonne réaction, ça ! :)

VERDI 14 a écrit:
Je me pause la question si cette avait vu son enfant mourrir ainsi ? Qu'aurait elle dit ou fait ?


Je ne pense pas qu'elle l'aurait élevé au rang de héros mort pour la nation .Mais plutôt remuée ciel et terre pour trouver la raison de sa mort beaucoup trop brutale et rapide.

Je pense qu'elle aurait dit la même chose. Et je pense qu'elle aurait cherché à connaître les conditions du décès de son fils, et à savoir s'il y a eu faute quelque part.

Ce que je veux dire, c'est que l'un n'empêche pas l'autre. Elle peut, sur le principe, dire qu'on doit laisser des jeunes (mineurs ou jeunes majeurs) prendre des risques s'ils veulent les prendre, en connaissance de cause, au nom de valeurs qui leur semblent valoir la peine de risquer leur vie. Et elle peut aussi chercher à comprendre ce qui s'est passé.

Je pense que c'est une erreur de mettre en rapport ce que dit cette tribune du Figaro (qui parle d'un principe) et les circonstances de la mort des deux SP à Digne, comme vous êtes plusieurs à le faire.

Quand bien même l'enquête révèlerait qu'il y a eu des fautes, et que ces SP (et en particulier le mineur) n'auraient pas dû mourir, ça ne changerait rien aux principes défendus dans le texte.

Ca voudrait peut-être dire, comme le pense Pierre-Louis, qu'ils sont morts pour rien, mais ça ne signifierait pas pour autant qu'il faut empêcher les mineurs de prendre des risques s'ils veulent les prendre, et si leurs parents respectent assez leur volonté d'aider les autres pour les autoriser à le faire.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN MessengerNuméro ICQ Photos pompiers du membre olivier1973
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 15:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

ggcf a écrit:
je pense qu'il vaut mieux avoir dans un camion un chef d'agrès compétent entouré de mecs moins bien formé que le contraire ... car dans ce cas, soit les gars ne suivent pas le CA et c'est le bordel et la désorganisation, soit les gars le suive et c'est l'accident ...

sebdf68 a écrit:
Tout à fait d'accord, d'ailleurs napoléon ne disait t'il pas, une armée de cerf mené par un lion faut plus qu'une armée de lion menée par un cerf.

Sauf que...
Ne prend-on pas le risque d'être typiquement en plein dans l'accident dont on parle ici?

Admettons un très bon CA (d'ailleurs, ça se défini comment un bon CA? une bonne lecture/compréhension du feu? Et/ou un engagement toujours sécuritaire de ses gars? bref...) qui envoie ses gars sur un "banal" feu de chambre.

Pas de pot, le "banal" feu de chambre se révèle être piégeux.
Or le CA est dehors, sans liaison radio avec son BAT dans 95% des SDIS, et ne les as pas en visuel.
Et là, c'est bien le porte-lance qui a les cartes en main pour s'en sortir. Ou pas smile_mal

Je ne dirais donc pas "c'est à la formation Cabo que ça se joue", puisqu'avec le sketch actuel sur les grades, ceux-ci ne veulent plus rien dire par rapport à ce que j'ai connu quand je suis rentré.
Disons donc "au niveau du porte-lance"

Qu'on arrête de former à tout et à rien les Sapeurs, pour pouvoir retrouver le recrutement d'adultes mûrs dans leur tête et stable sur la commune (stable = longtemps SPV = expérience, tout se boucle...), ça parait devenir une nécessité.

Mais qu'on blinde un peu plus la formation de cabo, ça aussi c'est vital, et pas 3h d'ARI où chaque binôme fait une explo de cave vite fait...

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
seb pompier
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 504
Localisation: loire

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 16:19 Répondre en citant Revenir en haut de page

La formation c'est un grand débat, on nous en demande de plus en plus et on en oublie l'essensiel. Les pompiers français sont les seuls à etre aussi polyvalent par rapport aux autres pays, c'est bien d'etre polyvalent mais on ne peu pas etre bon de partout. ne serait t'il pas judicieux de faire comme dans la plupart des pays et séparer l'incendie du secours à personne, ceci permettra d'accentuer la formation des personnels soit sur l'incendie ou sur le secourisme et non les deux actuellements.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 17:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bon, les derniers post ayant traits au problème de la formation, je vais répondre avec une partie du résultat de longues recherches, commencées il y a plusieurs années avec l'aide d'amis officiers SPV, SPP et militaires.

En premier, l'argument de seb_pompier peut sembler "logique" mais il ne tient pas. Aux USA, les "firefighters" ne font que le feu. Or, ils tombent comme des mouches.

Les arguments relatifs à la formation sapeur et capo ne tiennent pas non plus. Il faut évidement leur apprendre les techniques, et ça, c'est quand même un peu ce qui se fait.

Ce qui coince en fin de compte, c'est un truc tout simple: l'activité des SP est une activité de groupe or, on apprend pas qu'on "est dans un groupe" dans le sens réel d'une activité dont chaque élément à un impact sur l'élément voisin, et on apprend pas au "chef" du premier engin à gérer ce groupe.

En fait, on fait comme si c'était une évidence: on entre chez les SP, on s'habille, on utilise une lance, mais on reste dans une démarche hyper personnelle. J'ai écrit sur flashover.fr un article intitulé "L'extinction, qu'est ce que c'est?" dans lequel je prend l'exemple d'une vidéo de feu de voiture aux USA où un gars arrose sous la voiture et pousse en fait la nappe de feu vers son collègue situé de l'autre côté. On a bien là "des gens ensemble" mais c'est pas "un groupe".

Par défaut, on a pas cette conscience du groupe. On doit donc l'inculquer dans la formation or on ne le fait pas. On ne m'a jamais montré, en formation, un plan 3D avec une intervention, en me disant "Tu vois, toi tu es là et si tu arroses comme un imbécile au dessus de la maison, tu vas arroser tes copains qui sont là". On peut donc avoir des gens très forts, isolément, mais qui ne vont rien amener de bon car ils n'ont pas cette conscience d'équipe.

Le second point, c'est la formation du chef. C'est le Sergent qui devrait attirer toute l'énergie de la formation car c'est lui qui est le nez sur les problème, le premier. Or, sa formation est basée sur l'illusion que tout va bien. On a un zoli camion, le bon nombre de gars, les tuyaux sont pas pétés etc... et quand, en formation Sgt, le tuyau pête, au lieu de se dire "super, ça fait comme en vrai", on arrête tout, et tranquillement on remet un autre tuyau avant de reprendre l'exercice.

Voici un conseil donné aux formateurs, dans un bouquin de tactique de 1938:
"Ne jamais donner d'indication qu'en réponse à des actes d'observation ou de vérification décidés par l’élève. Si celui-ci ne tente rien pour s'informer, on ne peut pas lui laisser croire que l'information viendra toute seule".

Or, tout le monde a en souvenir le fameux gros clin d'oeil du formateur quand on va rentrer, clin d'oeil qu'il accompagne d'un "des fois, y'a de odeurs...". A partir de là, TOUTE la formation est par terre car le rôle du chef, qui doit être de s'interroger, ne lui est pas appris.

L'autre point gênant c'est qu'on apprend pas à gérer ce qui va mal. On reste dans l'idée qu'on est super fort, qu'on va tout maitriser. C'est très dangereux. Car dans cette optique, lorsque ça va mal, on a rien pour se rattraper.
Aux USA, le principe est poussé très loin avec les SOP, qui sont des listes d'actions à mettre en oeuvre. En gros, sur tel feu, on fait d'abord ça, puis ça, puis ça, puis ça. Sur le papier, c'est tout beau. Mais il suffit qu'une des étapes ne marchent pas, et toute la suite est caduque et les gars restent les bras balands, sans savoir quoi faire.

Au cours Sgt, on apprend à regarder vite fait la maison, à gueuler 2 ou 3 ordres et en route. Mais on apprend pas à réfléchir et à analyser. Quand on veut le faire, on prétexte tout de suite qu'il faut une maison du feu. Je le croyais aussi, sincèrement. Mais c'est faux.

Dans ce même ouvrage, l'auteur donne des pistes extrêmement intéressantes. Il parle du terrain donc du lieu, en précisant que celui-ci n'apporte aucun information. Mais que dés que le feu est là, le couple terrain+feu génère ce qu'il nomme "le contact" qui lui doit être analysé.
Or, il indique:

"Dans nos exercices, si on voit le terrain, on ne voit pas le contact puisqu'il n'y a pas de projectiles. Le vain tapage des cartouches à blanc et bien impuissant à le figurer, et même ne peut cultiver à cet égard que de bien funestes erreurs. En temps de paix, le contact reste une abstraction".

Nous sommes bien là exactement face à notre problème: les feux sont différents et on ne peut pas "simuler" parfaitement. On peut avoir une maison du feu, mais elle ne servira que pour 2 ou 3 scénarios. Un peu comme si on apprenait à lire avec seulement 2 ou 3 livres, sans expliquer que la lecture ce n'est pas lire un ou deux livres; c'est apprendre une méthode qui permettra de lire TOUS les livres.

Il ajoute:
"C'est à l'instructeur que revient le soin, difficile, d'imaginer sur le terrain donné des jeux de projectiles ennemis, puis de réussir à faire percevoir par son éléve ces jeux imaginaires. Rien à faire ni à espérer tant qu'on a pas obtenu que, dans l'esprit et dans les yeux de l'élève, l'abstraction se transforme en quelque chose de perceptible, de concret si possible".

Or nous en cours Sgt, on en est loin. On oublie aussi que le commandement, c'est une prise de décision en fonction de ce que l'on veut mais en dépendant aussi de ce que l'on a. Aux USA, la Tactique est basé sur le concept de centre de gravité, qui consiste à déterminer l'action idéale, puis à mettre les outils nécessaire. Si on les a pas, on en rajoute. Voir l'exemple du Vietnam et le résultat que ça donne.
La France a pour son armée, opté pour l'Effet Majeur donc une découpe de l'objectif idéal en objectifs intermédiaires, donc un chemin détourné vers le sucés, en prenant à chaque étape le mieux qu'on pourra faire avec ce que l'on a (donc l'Effet Majeur).
Si on peut faire peu, on fera peu, mais on le fera et cela permettra de continuer sur l’objectif suivant, etc..

Dans le cas de cette intervention, le fait que ce concept ne soit pas appris en formation, est sans doute la cause de l'accident. En effet, la formation Sgt se basant sur "tout va bien", le schéma mental est toujours le même : BAL à l'alim, BAT qui rentre, puis BAL qui devient deuxième BAT et roule ma poule.

Et comme c'est simplement ce schéma qui est appris et pas la manière de juger de l'Effet Majeur, quand on a pas les conditions.... on applique quand même ce schéma! Et comme quand on pas les éléments "idéal comme en formation", on est dans une situation dégradé et qu'on stress obligatoirement, on a encore plus de mal à réfléchir et à sortir de ce schéma.

En fait, le schéma "tout fait" est un énorme piège car il bloque le décideur sur une position et va encore plus le bloquer sur cette position quand il ne pourra pas la mettre en oeuvre correctement.
Car, tranquille devant notre ordinateur, si je vous dis "Vous arrivez devant une maison en feu, avec un FPT à 4 avec un gamin de 16 ans et une jeune fille, y'a a priori rien à sauver, vous faites quoi? " y'en a pas UN ici qui va répondre, "On rentre". Tout le monde va dire "Holalal, craignos! Moi je dis, prenez la 40/14 et on arrose de dehors".

Or, ce n’est pas ça qui a été fait. Et pire, le CA, pris dans son schéma mental inadaptable à la situation, a été incapable d'en sortir puisqu'une fois que le binome est sorti, il a pris la place de la fille pour rentrer à nouveau, donc pour poursuivre dans cette mauvaise direction, preuve qu'on ne lui avait pas appris à réfléchir dans de telles conditions.

Et si vous regardez TOUTES les interventions avec accident, vous constaterez qu'elles suivent toute le schéma idéal de la formation, jusqu'à un point où elles s'en écartent un tout petit peu (échelle qui marche pas, tuyau qui pête...) ce qui engendre alors un flou. Et alors que la situation devrait nécessiter une analyse et une modification des choix, l'équipe qui a du mal à comprendre ce qui se passe, se raccroche à LA solution idéale apprise en formation dont l'application se décale progressivement, de plus en plus, de la réalité et ce jusqu’à la catastrophe.

Amitiés
Pierre-Louis

PS: je reviens en Italie en 2013 pour donner un cours de tactique avec le principe de l'Effet Majeur Français qui fait parti de notre Doctrine officielle des Sapadores-Bombeiros du Brésil. Si vous voulez que je vous présente ça "en vrai" on peut voir ça. Mais pas certain qu'un SDIS accepte de former les CA de cette manière...

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
ggcf
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 164
Localisation: paris

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 17:49 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:
[
Je ne dirais donc pas "c'est à la formation Cabo que ça se joue", puisqu'avec le sketch actuel sur les grades, ceux-ci ne veulent plus rien dire par rapport à ce que j'ai connu quand je suis rentré.
Disons donc "au niveau du porte-lance"

Qu'on arrête de former à tout et à rien les Sapeurs, pour pouvoir retrouver le recrutement d'adultes mûrs dans leur tête et stable sur la commune (stable = longtemps SPV = expérience, tout se boucle...), ça parait devenir une nécessité.

Mais qu'on blinde un peu plus la formation de cabo, ça aussi c'est vital, et pas 3h d'ARI où chaque binôme fait une explo de cave vite fait...


oui bien sur , c' est le même raisonnnement 6 semaines pour être sapeur, 1 pour être caporal ... donc oui !! je prenais l'exemple du chef d'agres car c'est là que la différence de fonction est la plus grande ... mais comme je le disais, au delà de la formation initiale même si celle ci est ultra pointue , celle ci sera quasi inefficace sans la mise en place d'un maintien de acquis efficace et régulier ....mais qui doit se faire dans le même volume de temps imparti actuellement ....

tiens au passage, je rentre de la caserne et j'ai un peu regardé le programme de formation. il est sur 3 ans si j'ai bien compris avec certains éléments (ex: échelle à crochet) vu 1 seule fois dans les 3 ans ...celà veut dire quoi ? je suis chef de groupe ou d'agrès, ça brule et y a du monde à aller chercher à la crochet ... j'ai personne de fiable dans le camion car pas formé et/ou pas physiquement apte ... je fais quoi ?? je laisse mourir des gens à cause du manque de formation de mes mecs ou je serre les fesses, fais 12 prières, invoque un dieu inca et en envoie un au casse pipe ... (c'est quasi similaire avec le port de l'ari )

@+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
VERDI 14
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Aoû 2005
Messages: 1929
Localisation: CDSP 57

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 22:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

ggcf rien n'empéche le formateur qui valide la FMA établissement de tuyaux , de faire un manoeuvre d'établissement avec l'échelle à crochet idem pour le LSPCC.

Et déjà là tu la vois 3 fois au lieu d'une :) ;)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
ggcf
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 164
Localisation: paris

MessagePosté le: 12 Nov 2012, 23:05 Répondre en citant Revenir en haut de page

VERDI 14 a écrit:
ggcf rien n'empéche le formateur qui valide la FMA établissement de tuyaux , de faire un manoeuvre d'établissement avec l'échelle à crochet idem pour le LSPCC.

Et déjà là tu la vois 3 fois au lieu d'une :) ;)


bien sur Wink mais c'était un exemple parmi tous les autres (secourisme 8 h / an , ARI 10'/an réel, pas de caisson, pas de maintien des acquis chef d'agrès etc etc ...) pour illustrer le déficit de formation continue au cours de la carrière SPV ... qui me parait un point plus important que celui de la formation initiale ... mais pour lequel je ne vois pas de solutions applicables en terme de temps et de moyens compatibles avec notre activité ....

@+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 01:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

ggcf a écrit:


bien sur Wink mais c'était un exemple parmi tous les autres (secourisme 8 h / an , ARI 10'/an réel, pas de caisson, pas de maintien des acquis chef d'agrès etc etc ...) pour illustrer le déficit de formation continue au cours de la carrière SPV ... qui me parait un point plus important que celui de la formation initiale ... mais pour lequel je ne vois pas de solutions applicables en terme de temps et de moyens compatibles avec notre activité ....

@+

C'est même un sacré problème. Comme je suis en train d'organiser la mise en place de casernes de SPV au Brésil, tu penses bien que je me penche sérieusement là dessus.
Au départ, on part du principe que chaque équipe de garde aura au moins un FOR-1 et que le contenu des FMA est défini au niveau national, pour éviter déjà les dérives.
Après, on arrive sur la question des plannings.
Le principe de dire "les gars manoeuvrent à chaque garde", pourquoi pas. Mais quand tu as 4 équipes de SPV qui sont de garde une semaine à chaque fois, ça te fait jamais qu'une manoeuvre par mois, ou deux si les gars manoeuvre le samedi ET le dimanche. C'est pas énorme...

Si tu as un centre de très petite taille, tu es vite coincé: tu peux assurer un départ ambulance, mais en cas d'incendie, tu fais un appel général. Mais cela veut dire que pour ta manoeuvre de garde tu ne peux pas faire d'incendie puis ton équipe de garde est trop petite...
Tu dois donc faire des manoeuvres communes, mais dans ce cas le gars qui a coincé son WE pour sa garde, va revenir le WE suivant pour la manoeuvre....
On retourne le problème dans tous les sens depuis des mois, sans trouver de solution franchement idéale.

Par contre, pour les caissons, l'idée c'est d'en mettre le plus possible, mais pas des 12m. On voit en effet que le 12m c'est bien une fois pour voir, 2 fois tu vois mieux, 3 fois, ça va et puis après, c'est toujours pareil. Notre idée c'est de mettre un 12m sur un secteur pour les FI, mais après chaque service aura 2 caissons de 6m accolés, pour simuler une maison avec passage de porte, couloir, cuisine etc...

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
Seelk
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Mar 2007
Messages: 172
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 08:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:
Mais qu'on blinde un peu plus la formation de cabo, ça aussi c'est vital, et pas 3h d'ARI où chaque binôme fait une explo de cave vite fait...


En effet la formation caporal n'apporte rien. Travailler sur les accidents thermiques, la lecture du feu, les techniques de lance... serait plus judicieux que de faire du LSPCC/ARI qui sont déjà maîtrisés dans la plupart des cas.

Ce sont des connaissances importantes à maîtriser pour le porte lance, responsable du binôme et qui sont abordés de façon trop anecdotique en formation.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Seelk
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 12:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Seelk a écrit:
brembored a écrit:
Mais qu'on blinde un peu plus la formation de cabo, ça aussi c'est vital, et pas 3h d'ARI où chaque binôme fait une explo de cave vite fait...


En effet la formation caporal n'apporte rien. Travailler sur les accidents thermiques, la lecture du feu, les techniques de lance... serait plus judicieux que de faire du LSPCC/ARI qui sont déjà maîtrisés dans la plupart des cas.

Ce sont des connaissances importantes à maîtriser pour le porte lance, responsable du binôme et qui sont abordés de façon trop anecdotique en formation.

C'est vrai que la formation Capo dans le cadre actuel, moi j'ai jamais trop vu le "pourquoi". Dans le système qu'on met en place on a 4 niveaux:
- Sapador 2 et 1ère classe. Mais en fait, le gars doit enchainer les formations donc on a quasiment pas de 2éme classe
- Sub-Chefe. C'est un chef d'agrés pour tout sauf l'incendie. Donc il apprend plus de technique mais de la gestion d'humain
- Chefe. C'est un chef d'agrés incendie.
- Officiers

L'avantage qu'on trouvé à ça, c'est que la compétence de commandement et de tactique c'est très lourd à apprendre. En ayant le Sub-Chefe et le Chefe, on découpe cette apprentissage en 2. Car si le Chef d'agrés de "tout sauf incendie" doit savoir ce qu'est la tactique, son aptitude observer l'a pas besoin d'être aussi étendu que pour le CA incendie.

Ceci étant, vous vous focalisez trop sur les techniques et sur cette soit disant "lecture du feu" qui s'avère être un gros pipo. ça fait plaisir de manier la lance et de voir les flammes mais si on revient sur l'accident, on constate que le problème dans son ensemble, est un problème de gestion.

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
Gataka
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 2

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 13:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

yves l'indien a écrit:
Le CA a envoyer une reco a l'intérieur du bâtiment pour localiser le foyer a savoir le jeune de 16 ans et une jeune fille.
Ils sont ressortis en raison de la chaleur intense.
Le CA le SGT SPP a alors pris la place de la jeune femme et ils sont entrés a nouveau dans le batiment.
La suite est vraisemblablement un Flashover.
C'est donc le chef d'agrès et le jeune de 16 ans qui ont été tué.
Pas d'info sur les EPI/ARI mais Apparemment il y avait une lance établit.

ça pique les yeux ce message :
Les 2 "jeunes" qui reculent, trop de chaleur, et le CA qui s'engage avec l'équipier, j'imagine la scène ...
La "jeune fille" doit être très expérimentée, car tutrice du "jeune de 16 ans" conformément au texte, pour se rendre compte que le danger était omniprésent et les signes précusseurs du FO avérés ...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 14:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut

Quand je lis les 15 pages de ce sujet je suis mal à l'aise. Mal à l'aise au point que je ne voulais pas répondre.

Finalement je vais faire part de mes généralités à mon tour sans avoir la prétention de vouloir donner des leçons.

SPV ou SPP, Adolescent ou adulte, la faucheuse n’a pas de scrupule, elle prend ce qui est sur son chemin.
Aujourd’hui non pleurons ces 2 collègues, mort dans l’exercice de leur fonction, mort en faisant ce que tout sapeur-pompier est préparé à faire.
Préparé ou formé ? Peut-on faire une distinction entre ces 2 mots ?
Oui on peut le faire. Formé nous le sommes tous, mais préparé ?
Peut-on être préparé sans « feux réels » ?
Peut-on être préparé en apprenant le métier derrière un ordinateur ? Peut-on être préparé sans tutorat ?
Nos référentiels sont-ils cohérents, en phase avec la réalité du terrain ?
Mais au final, serons-nous un jour préparés ?
Non ! Nous ne serons jamais vraiment prêts, au taquet. Notre seul ami, c’est la remise en question permanente de nos compétences.
Restons humble et rappelons-nous que le danger est derrière chaque intervention.



PS: Pour ma part ce sujet aurait dû être découpé en plusieurs sujets différent car à la fin de ces 15 pages on oubli vite que le 3 novembre vers 20h les SP de Digne-les-bains sont intervenus pour un incendie d’habitation.
Un poêle à bois est à l’origine de l’incendie.
C’est au cours de cette intervention que Yann, 16 ans et Michaël 35 ans ont perdu la vie.

_________________
PFG1, PFG2
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 15:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

Predator a écrit:

Non ! Nous ne serons jamais vraiment prêts, au taquet. Notre seul ami, c’est la remise en question permanente de nos compétences.
Restons humble et rappelons-nous que le danger est derrière chaque intervention..


Et ça va éviter que ça se reproduise? Donc demain, on engage un gamin en lui disant "faut rester humble et faire attention", et hop, y'aura plus d'accident? Je sais que tu ne le penses pas, donc n'écrit pas ce genre de bêtises, ça te ressemble pas!

Je préfère 15 pages de messages qui montrent qu'il y a un gros malaise. On met en avant tout un ensemble de points qui sont éparses, mais qui explique, chacun un petit peu de l'accident.
Peut-être que respecter les deux morts c'est être capable de sortir 15 pages sans s'engueuler et sans jamais dire que c'est la faute à pas de bol.

De toutes façons la conclusion est hyper simple: on ne né pas sapeur-pompier, on le devient. Donc on entre chez les sapeurs-pompiers en ne sachant rien. Et on part en intervention en étant supposé savoir quelque chose. Entre ces deux étapes, il n'y en a qu'une : la formation.

Or on est loin du compte: on voit ici des messages qui parlent de lecture du feu et de techniques ce qui semble montrer que les gars ont conscience d'être défaillant à ce niveau là, ce qui est vrai. Mais quand on aura réussi à avoir des techniques correctes (sans aller jusqu'à "bonne") ça permettra d'avancer d'un pas et se retrouver face à une porte marquée "Technique de décision, Tactique niveau CA". On est pas rendus...

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 13 Nov 2012, 16:44 Répondre en citant Revenir en haut de page

si tu ne retiens que ça effectivement, l'humilité ne sauvera personne.

Ça ne te ressemble pas non plus de sortir une phrase de son contexte ;)

La remise en question régulière de ses compétences ne peut qu'être bénéfique, et être humble commence par ne pas se prendre pour un sarce parce qu'on maîtrise le fameux GNR... smile_peur

Dans toutes les casernes de France et de Navarre tu retrouveras ces sarces hermétiques aux changements.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
[Vieux topic] pompier+maladie de Chron le 10/07/2005
[Vieux topic..] future pompier le 11/07/2005
Language pompier le 04/08/2005
si vous étiez pas pompier le 08/08/2005
Recherche famille avec maman pompier pour émission tv le 11/08/2005
Faut il construire une école réserve au pompier?? le 01/10/2005
[Vieux sujet] Pompier a Lyon le 01/10/2005
[Vieux topic..] quel pompier dans quel vehicule ? le 13/10/2005


 Sauter vers:   

Deux pompiers décèdent à Digne-les-bains


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group