Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Les secours vont devoir revoir leur nombre d'interventions


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 25 Aoû 2014, 22:44 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,

Antoine41 a écrit:
Joli calcul...mais la démonstration ne tiens pas...déjà parce-que 4 million en valeur absolue c'est énorme (surtout dans une campagne électorale ou dans un bilan pour filer le gâteau aux AP) et parler de 2€60 d'économie comme étant ridiculen e veut rien dire...si tu ne parle pas sur combien...ni sur combien de temps...

En gros tu démontre qu'il y a des économies à faire pensant démontrer le contraire.

C'est énorme pour toi et pour n'importe quel pékin moyen qui compare cela à son train de vie... Tiens, voici un petit lien, c'est le budget du département du Rhône : http://www.rhone.fr/departement/budgets/budget_2014

Imagine qu'il soit le seul à financer à 100% le SDIS, ce qui n'est pas le cas, et calcule le pourcentage que représentent ces fameux 4 millions d'euros... C'est un pourcentage qui commence par 0,..% ! Alors c'est toujours énorme ou alors c'est risible une fois noyé dans la masse ? Et encore, j'évoque la suppression de 100 postes, chose qui pourrait sembler impossible puisque c'est presque 10% des effectifs... Imagine si j'avais parlé tout au plus de quelques dizaines de postes, tu n'oserais même pas m'annoncer le pourcentage tellement il serait ridicule...

Bref, tout ce que je vois c'est qu'à force de marger sur le personnel, on en arrive à un service de plus en plus médiocre... oui oui osons le dire ! Des heures interminables d'attente dans les services d'urgence des hôpitaux (il faudra penser à enlever l'écrito "urgence"...), des chasses neiges manquants sur les routes avec des bagnoles qui se foutent au tas, des services de l'ordre de plus en plus démunis, une armée qui ne cesse de régresser, ... ça vaut le coup de faire des économies dans la fonction publique dis donc ! Wahou !

Les pompiers, ça marche encore pas trop mal, mais bon, puisqu'il semble bon de faire comme le reste et de niveler vers le bas... Entre parenthèses, je te laisse regarder les autres budgets... finalement, la masse salariale d'un SDIS, qui apporte une plus valu notamment de part son service, ne représente pas grand chose, surtout quand on voit plusieurs centaines de millions d'euros balancés en aides et autres sans plus valu derrière...

Antoine41 a écrit:
Toi tu n'y crois plus...mais les politiques et l'opinion si..et se n'est pas en étant sur de nos bonne méthodes, sujettes au critiques car critiquable, sans vouloir jamais en changer la moindre ligne...que l'on se mettra à l'abri...bien au contraire. Et crier au ridicule de se qui nous gouverne est de toute façon contre productif.

C'est bien beau de dire "ok ils ont raison, il faut changer et faire des économies", mais as-tu un plan pour faire réellement des économies ? Passer les VSAV à 3 au lieu de 4 pour "gagner" 8 postes de SPP ça va en faire rire beaucoup, moi le 1er...

Antoine41 a écrit:
Et le constat est la...que l'on soit 3 ou 6 si le besoin des FO ce fais sentir..cela ne change pas beaucoup d'être 3, 4 ou 6. De 2 à 3 c'est autre chose cela évite de se retrouver seul dans la position à risque.

Tu parles réellement de vécu ? Les incivilités envers les SP ne cessent d'augmenter, certains se font taper dessus, et cela arrive plus souvent que tu peux sans doute le penser, si si ! Tu iras dire à ceux qui se sont pris des ITT que 3 ou 6, c'est pareil alors autant qu'ils aillent au casse pipe à 2... Mais bon, bref...

pl.lamballais a écrit:
Si on prend le fait de dire qu'on peut faire des départs VSAV à 3 ou même à deux, il s'avère que l'analyse doit être plus profonde que ça. Si on part pour mamie qu'a pété de travers, alors on devrait avoir un autre type de départ un peu dans l'esprit "SOS Medecin" dans l'idée: une VL avec 2 secouristes.

La méthode graduée me semble pertinente à la seule et unique condition d'être certain d'avoir le niveau au-dessus de disponible. En gros, j'envoie le 1er niveau (ma VL à 2), et si ça part en cacahuète, je tape dans le 2ème niveau (une 2ème VL par exemple), puis le 3ème (une grosse ambulance !), etc. Il te faut donc différents moyens matériels, avec des moyens humains croissants. Sauf qu'à ce jour, dans certains (beaucoup ? même tous ?) coins de la France, on a plus assez de monde pour avoir assez de niveaux d'envois. Donc si t'envoie le 1er niveau, qu'il faut plus, tu n'es pas certain d'avoir de la ressource pour envoyer le 2ème niveau, et là ton système se casse la gueule... A ce jour, on recherche quoi ? On s'en tape en fait de savoir que dans 90% des cas on est au 1er ou 2ème niveau, ce qui nous intéresse c'est que dans les 10% de cas où on est dans le 3ème on soit en mesure d'envoyer...

A ce jour, le VSAV à 4 ça marche super bien pourquoi ? Parce qu'il couvre les niveaux 1, 2 et 3. Le niveau au-dessus étant la médicalisation ou le brancardage spécifique par échelle. Alors oui dans les niveaux 1 et 2 le VSAV paraît "too much", mais il n'empêche qu'il résout tous les problèmes et que l'on ne se pose pas la question de savoir si ça va suffire... Le VSAV reste un signe d'autonomie. Passer les VSAV à 2 ne marcherait que si on avait la ressource certaine de le passer d'un niveau 1 ou 2 à un niveau 3 en un rien de temps... mais à ce jour, sommes nous capable de le faire ? Non... les casernes sont vides... alors on préfère placer directement 4 pomplards sur le VSAV plutôt que d'en mettre 2 dedans, et 2 à attendre à la caserne au risque qu'ils partent sur un autre engin, laissant le VSAV à 2 dans le merdier si besoin de renfort...

pl.lamballais a écrit:
Or, TOUTES les études commencent à le démontrer: le transport sur planche agave de façon significative les lésions, tout comme l'usage du collier cervical, en diminuant de prés de 20% les capacités respiratoire, avec forte impact sur la durée de vie générale des patients, et une augmentation très importante des durées d'hospitalisation, du nombre de radios etc... A tel point que certains services aux US ont interdit l'usage de la planche.

Tu fais bien de le relever, car tout le monde clame haut et fort "regardez ce que font les voisins !". Mais en fait, personne pratiquement ne se pose réellement la question de savoir si c'est mieux... Il faudrait donc appliquer un système dont on semble ignorer tout du résultat... On croirait entendre des économiste, "on s'en tape que ça marche ou non, ça coûte moins cher, alors on prend..."

Bye.

_________________
Le site web consacré aux sapeurs-pompiers de Saint-Symphorien sur Coise

Dernière édition par Shrulk le 26 Aoû 2014, 09:30; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 25 Aoû 2014, 23:40 Répondre en citant Revenir en haut de page

Oui entièrement d'accord mais ne sort-on pas un peu du sujet?


Le propos initiale etait qu'on va connaitre dans les moi sà venir des restriction drastique pour faire sortir l'ambulance rouge soit disant pour faire des économies.

et si c'est vrai que notre modèle sp à un problème de recrutement spv, je ne suis pas sur que la vrai réponse soit là sur le sujet.

Jerome 1990 (bien que je ne sois pas tjrs d'accord avec ces propos sur le 3ème spv qui veut du vsav...) prend le problème un peu plus en amont.

Ce que les chiffres nous disent c'est qu'on à X pourcent de départ chaque année en plus... (ce qui d'ailleurs est en partie logique, la population française étant chaque année plus nombreuses mathématiquement le nombre de demandeur augmente). Le fait est que cette augmentation ne correspond pas à la courbe d'augmentation de la population et surtout c'est une tendance générale qui s'affirme d'année en année.

On peut donc dire que d'autres phénomènes entre en compte et surtout que c'est un phénomène structurel et non pas épisodique.

Arrivé à ce niveau, ben en analysant on pourrait dégager ce qui structurellement fait qu'on a un recours massif aux service d'urgence en france.

Des pistes nous sont données par quasi tous les acteurs de cet échange. (les personnes fortement alcoolisé le samedi soir, les détresses sociales, la desertification médicale, les problèmes de communication entre service de gestion des appels...).
Bon normalement un bon décideur aurait l'ensemble des données et ferait un beau pareto pour dégager sur quoi travailler en priorité( et aussi selon son budget et en partant de principe établi)

En rural, voir même en ville un des gros problèmes semble t'il c'est l'absence du fameux médecin de campagne qui était disponible à 3h du matin ou déjà, si un cabinet médicale était présent en journée à moins de 10 km ce serait pas mal...
la désertification médicale et l'absence de service comme sos médecin condamne statistiquement les sp à sortir plus.

Il n'y a pas d'échelon entre le je me démerde seul et la cavalerie, donc quand on se sent pas bien, ben on appelle de suite la cavalerie.

La détresse sociale, le lien social existant entre les génération et les individus n'a jamais été aussi distendu (la preuve, je vous parle via un forum alors qu'on pourrait le faire devant un bon verre, bon c'est sur on est un peu loin mais c'est révélateur). Vers qui se tourner dès que cela ne va pas... les seuls qui sont a peu près partout présent et qui répondent présent.. le pompiers.
Idem quand on voit les sp être déclencher pour un pauvre sans abri qui est dans la rue parce que quelqu'un l'a vue en passant à coté... (mais un sans abri, médicalement stable entendons nous).

Les difficultés de communication entre service, guerre entre blanc et rouge bien sur, mais surtout dirons nous incompréhension et parfois mauvaise gestion car personne n'a vraiment la main sur l'ensemble du dispositif. Sans compter la problématique du réquérant, j'appelle qui ? (parce que dans le stress, le nombre de personne qui font pas la différence entre le 18, le 17 et le 15).

Si l'état faisait en sorte de répondre à ces problématique et donc à agir sur le fond non seulement il dégagerait rapidement des économies sur les départs engins mais il améliorerait grandement l'efficacité de son système.

Désert médicale, beaucoup de réponse déjà proposé mais personne n'ose l'imposé pourquoi = lobby. c'est plus facile de raboter au samu et sdis qu'a d'autres...
L'équivalent d'un SOS médecin disponible sur tout le territoire, cela peut se faire si on le veut, cela coutera certe (peut être plus directement que le cout de 3 personnel vsav, mais avec tout les cas de non transport, de gestion et de non hospitalisation qu'il va y avoir derrière, la sécu devrait plutôt s'en tirer à bon compte... sans compter le désengorgement des urgences).

Détresse sociale, elle existe et créer du lien est difficile certe, toutefois j'avais pris connaissance d'une initiative de la croix rouge allemande sur des rondes faites par des personnes de quartier rendant visite à des personnes en difficulté du même quartier pour les coupés de l'isolement avait eu des effets bénéfiques sur cette détresse sociale. Pierre-louis m'avait parlé de l'initiative de pompiers portugais également mais je ne saurais dire exactement en quoi elle consistait. (même les sp peuvent agir).
Détresse sociale toujours, il y a ce que les sp appelle les bon clients, chez qui'ils interviennent régulièrement, un travail de fond mené sur ces personnes par les services sociaux peut donner de bonnes choses. (Pas simplement versé une allocation comme on se contente de le faire malheureusement).

le cas du sans abri est également typique (en ville notamment), si ce sont les sp et les urgences qui doivent intervenir quand celui ci va médicalement bien, c'est que les autres acteurs sont défaillant ou inexistant. (Pour une multitude de raison que l'état sait s'expliqué et connait parfaitement bien e y remédier humainement n'est pas forcément difficile mais cela implique des choix politique que les hommes politiques locaux n'accepte pas toujours).

Enfin la plateforme unique, là c'est un domaine plus technique plus pécuniers encore et plus simple, sans doute pas la solution mais a titre personnel, je pense que la symbiose que permettrait cette plateforme permettrait un tri et des échanges bien plus efficace qu'il ne le sont actuellement (parlons au niveau nationale, des palteforme partagé fonctionne déjà sur le territoire) après, sans doute comme partout il y a des ratés...

Au niveau purement sp, un solution serait de nous adapté également, parce que notre réponse est peut être un peu limité. Notamment en urbain, entre ne rien envoyé et envoyé la cavalerie qui transporte on a pas d'outils à disposition. copié le modèle anglais qui dispose dans ces grandes ville de vl avec un paramedic envoyé sur les cas litigieux pour le cta ou sur les cas ne nécessitant pas forcément de transport allongé peut être une solution. Ce paramedic à la compétence pour faire un bilan médicale lui permettant de donner a la régulation les raisons pourquoi il ne transporte pas, de donner des médicaments de base pour la bobologie, de transporter assis les cas ou il le juge nécessaire. (il appelle en renfort l'ambulance dès qu'il est sur des cas nécessitant un transport allongé et peu intervenir en renfort médicalisé pour les ambulances ou en premier répondant sur détresse vitale). On peut très bien envisagé une solution isp/conducteur dans une petite vl. Ce véhicule prendrait largement sa part d'intervention aux ambulances, limiterais également l'hospitalisation et les transports. Et pour les sdis, en urbain c'est un véhicule rapide, avec seulement 2 sp (1 isp) et une vl coute moins chère qu'un vsav. (cela permet aussi de rallonger la durée de vie du parc, des vsav qui sortent moins c'est gagné en durée de vie sur le parc). Enfin bref.

Pour en revenir au sujet en lui même et au propos notammement de pierre louis, tu peux chercher à avoir autant de sp (p ou v) que tu veux, en plus avec des ressources fini, si de l'autre coté les nombre d'intervention explose tu ne fera que faire comme le tonneaux des danaides. Tu le remplira pour qu'il se vide aussitôt. (Après un travail est a mené sur la main d'oeuvre sa c'est sur).
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Jerome1990
Passionné
Passionné



Inscrit le: 26 Aoû 2010
Messages: 337

MessagePosté le: 26 Aoû 2014, 00:08 Répondre en citant Revenir en haut de page

+ 1


Commencer par le commençement et décider :
- 1 numéro unique d'appel
- 1 centrale unique pour sécurité/secours/médical
- 1 seule entité de secours à personne et pas de concurrence
- 1 seule force de sécurité, police ou gendarmerie
- 1 seul professionnel qui régule, ARM par exemple
- 1 seul école = 1 seule culture = 1 seul langage
- 1 service de SAP
- 1 service incendie
- 1 réponse graduée IDE quelque soit sa couleur
- 1 aide médicale urgente, quelque soit sa couleur
- 1 seule couleur d'hélicoptère
- La même tenue pour tout le monde
- La même paie....

Tout ça pour.....

50 000 000 de contribuables !
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 26 Aoû 2014, 00:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

Il y a un point qui me semble important à souligner. Nous avons, en France, de plus en plus à faire à une population qui n'a pas d'ancienneté de culture.
J'ai été donner cours il y a quelques mois dans le centre de la France, et comme toujours, on a des soirée restau. Un des SPP m'a raconté un truc qui parait hallucinant mais qui en fin de compte est logique: ils sont appelés un soir pour "on sait pas trop quoi". Les gars débarquent avec le VSAV, l'appelant leur ouvre la porte, parle plus ou moins bien Français, les gars lui demandent ce qu'il y a a, difficulté de com et le gars fini par leur faire comprendra que... sa télé ne marche pas.
Hallucinant? Peut-être. Mais posons nous la question autrement: le mec vient d'un pays dans lequel les secours n'existent pas. Il arrive en France et on lui dit "Si t'as un problème, appelle les pompiers". ça télé marche pas, c'est un problème donc il appelle les pompiers. Logique.

Au Brésil, sur 85% du territoire national, quand vous appelez les secours, la voix qui vous répond va vous dire "Il n'y a pas d'abonné au numéro que vous avez demandé". On est l'autre extrême.

Si on prend les choses d'un point de vue "client", force est de constater qu'on est de TRES mauvais communiquants. On essaye de communiquer pour recruter, mais avez vous déjà vu des campagnes de com expliquant à quoi on sert? Aucune.

On peut douter du résultat, mais on peut aussi se dire que ça ne couterait pas grand chose de passer faire les calendriers et d'expliquer qui ont est, comment on bosse, quand on peut nous appeler, quand faut pas nous appeler etc... Car NOUS, on sait qu'on répare par les télé. Mais le gars qui a appelé les collègues ne le savait pas car s'il l'avait su, il n'aurait pas appelé les pompiers.

Amitiés
Pierre-Louis

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 26 Aoû 2014, 09:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

+1 PL smile_top

C'est certain ! Si l'on veut aller chercher encore plus loin, le système éducatif français est à revoir... on est préparé à rien notamment dans le général, on nous vend du rêve avec de grandes études et une fois dehors on se prend la réalité en pleine tronche...

Un jeune qui sort du lycée sera capable de vous parler de Freud, d'utiliser un compas, de tracer des tangentes, j'en passe et des meilleurs. Mais il sera incapable de vivre seul parce qu'on ne le lui a jamais appris... Les fondamentaux de la vie de tous les jours seraient le béaba ! Avec cette fameuse notion des services d'urgence...

Ce qui me dérange c'est que nos politiques veulent nous faire réduire ce qui, à mon avis, ne coûte pas le plus cher... les ministères se sont débarrassés de plusieurs commissions, dont la CCS, tant connue dans le domaine de la prévention, pour faire soit disant des économies de fonctionnement... A ce jour, on nous a donc pondu un truc et on ne saura pas ce qui se fera demain en terme de réglementation de la prévention incendie. Une balle dans chaque pied ! On supprime, on réduit, mais par contre "démerdez-vous" pour la suite...

Aujourd'hui on vient faire pareil dans le domaine de l"urgence, on regarde les chiffres, on demande de réduire sans se soucier si c'est possible, ni comment... bref...

Bye.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
Jerome1990
Passionné
Passionné



Inscrit le: 26 Aoû 2010
Messages: 337

MessagePosté le: 26 Aoû 2014, 10:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

D'aprés moi, le manque de communication et d'éducation de la population vient aussi d'une culture propre aux organismes de secours.

En effet, nous n'avons pas la culture de répondre aux besoins de la population, mais de répondre aux demandes de celle-çi.

C'est différent.

Nous savons que nous nous répondons à une demande exagerée, à une demande qui n'est pas urgente et qui n'est pas de nos missions mais....
On y va quand même car c'est une demande.

C'est aussi à nous de changer cette culture pour la transmettre ensuite.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 899

MessagePosté le: 26 Aoû 2014, 11:37 Répondre en citant Revenir en haut de page

Shrulk a écrit:


pl.lamballais a écrit:
Or, TOUTES les études commencent à le démontrer: le transport sur planche agave de façon significative les lésions, tout comme l'usage du collier cervical, en diminuant de prés de 20% les capacités respiratoire, avec forte impact sur la durée de vie générale des patients, et une augmentation très importante des durées d'hospitalisation, du nombre de radios etc... A tel point que certains services aux US ont interdit l'usage de la planche.

Tu fais bien de le relever, car tout le monde clame haut et fort "regardez ce que font les voisins !". Mais en fait, personne pratiquement ne se pose réellement la question de savoir si c'est mieux... Il faudrait donc appliquer un système dont on semble ignorer tout du résultat... On croirait entendre des économiste, "on s'en tape que ça marche ou non, ça coûte moins cher, alors on prend..."

Bye.


hello,
concernant la planche, les québécois ont la solution au moins depuis 2002 (date de mon dernier référentiel ) : ils transfèrent au besoin sur MID. donc ils utilisent les 2 (avec module d initial à 2, normalement, et toute les techniques adaptées, y comprit transfert, à ce nombre.)
Donc en soi, ça n'impacte pas nécessairement le nombre de gars dans le camion; on peut parfaitement traiter avec MID à trois.
bonne journée
zag
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
firecool38
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Mai 2005
Messages: 262
Localisation: isere

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 08:16 Répondre en citant Revenir en haut de page

je lis des choses qui me gene un peu .
les pompiers ne partent pas pour tout . une regulation est faite.

que les gens soit initié par les missions des sp c est bien ca changerai juste le nombre d appel recu au cta mais pas les départs.
les départs c est le cta qui gere ,les guepes,chat dans les arbres,goutte d eau qui coule d un plafond ,les personne en etat d ebrietee on ne fait plus ( meme si c est mr le maire qui appel)

pour le sap ,il y a un gros tri avec des departs reflexe tres restreins.la majoritée des departs c est a la demande du samu.
pour info une douleur thoracique typique les sp ne partent pas en depart reflexe mais a la demande du samu apres regulation.

que les sp qui fasse les calendriers expliquent au gens nos missions je suis septique car combien d entre nous connaissent reelement les missions des sp . combien de sp appel le 18 pour demander un vsav pour une mission qui n est pas la notre? vsav qu ils n ont d ailleur jamais.

la plate forme unique oui et non le seul avantage c est la rapiditée de communication et un meme logiciel , apres le reste ....

pour les etrangers, meme si le cta a des interpretes(si on comprend la mangue de la personne...) c est plus delicat d avoir de bonne information alors le vsav par souvent a defaut de se faire une idée de la demande mais c est pas 100 par jours .
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Jerome1990
Passionné
Passionné



Inscrit le: 26 Aoû 2010
Messages: 337

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 10:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ca se passe peut être chez toi comme ça, mais les départs qui mériterait d'être réfléchis avant d'envoyer... Y'en a quand même pléthore.

Et c'est pas parce que c'est le SAMU qui demande que c'est plus justifié pour autant.

Nous on arrive encore en 2014 à partir : VSAV + ISP + SMUR pour un accouchement avec une dame qui nous attend à la porte avec ses valises.

Et ça n'est qu'un exemple.

Et j'ai moi même appelé un jour le CTA pour annuler une demande de secours pour un événement dont j'étais témoin et je pouvais donc donner des éléments clairs pour justifier la non-intervention ; et le CODIS m'a bien répondu qu'il préférait laisser rouler les engins pour rien.

C'est peut être anecdotique, mais c'est juste pour dire que si certains SDIS font (enfin !) attention ; ça n'est pas la même chose partout.

Et je ne parle même pas de la BSPP qui assure une large part d'assistanat social...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 11:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

firecool38 a écrit:

que les sp qui fasse les calendriers expliquent au gens nos missions je suis septique car combien d entre nous connaissent reelement les missions des sp . combien de sp appel le 18 pour demander un vsav pour une mission qui n est pas la notre? vsav qu ils n ont d ailleur jamais.

Rien que ça, c'est quand même la preuve d'un profond malaise!
Je fais une activité mais je sais même pas trop en quoi ça consiste... Je ne reproche pas ton message car il est malheureusement juste mais je pars d'une constatation simple: on ne devient SP qu’après une formation. Si on dit qu'on part pour des trucs inutiles, OK. Mais le minimum serait d'informer nos personnels du type de missions qu'on doit faire. Ce qui devrait être dit dans la formation.

On est mauvais en com. Très mauvais.

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8321

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 11:51 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

En effet, vaste débat... Le code général des collectivités territoriales donne les missions des SDIS :

Article L1424-2 du CGCT a écrit:
Les services d'incendie et de secours sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies.

Ils concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l'évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu'aux secours d'urgence.

Dans le cadre de leurs compétences, ils exercent les missions suivantes :
1° La prévention et l'évaluation des risques de sécurité civile ;
2° La préparation des mesures de sauvegarde et l'organisation des moyens de secours ;
3° La protection des personnes, des biens et de l'environnement ;
4° Les secours d'urgence aux personnes victimes d'accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation.

Comme on peut le lire, ceci reste trop évasif et chacun peut l'interpréter à sa manière. Il y a ensuite le référentiel commun SDIS/SAMU de 2008 qui tente de cadrer certaines choses... sauf que là encore, il y a encore des dérives... combien de carences ambulances ont été déguisées en "altération de la conscience" ou encore en "détresse respiratoire" pour justifier un VSAV non facturé après régulation ?

Ou même encore, le para-médical était censé être attribué exclusivement aux SP avec les ISP... et on est tout fier sur les forums de présenter la première nationale avec une VLI... croix-rouge française ! Non pas qu'ils sont moins bons ou autres, mais comment peut-on être rigoureux en contournant constamment ce que l'on essaie de cadrer ?

Qu'un SP ne sache pas réellement à quoi se cantonne sa mission est une chose, puisque de toute manière je ne pense pas que quiconque soit réellement capable de le dire... Mais qu'il comprenne au moins ce qu'il fasse, et là, ce n'est pas toujours gagné... combien transportent sur centre hospitalier alors que la personne pourrait s'y rendre seule ou accompagnée par un tiers ? Du moment où il n'y a pas d'emploi de matériel ni de nécessité de surveillance par un équipage secouriste car il y a un risque potentiel d'aggravation quel est l'intérêt de transporter en VSAV si ce n'est de rendre service à la personne ? Pas de plus value, pas de transport par VSAV, et le citoyen se prend en charge comme un grand... Là par contre, rendre service ne fait en rien parti de notre cadre de mission...

Tiens, question bête, il serait bon de poser à un certain nombre de SP la question de savoir pourquoi est-ce que l'on va éteindre les feux... vu les inondations que l'on fait encore parfois avec nos lances dans des feux bâtimentaires, je pense que certains ont oublié la notion principale de notre action...

Bye.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
poys
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 77
Localisation: isere

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 16:37 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je pense que les carences ambulance privée degiser est un très mauvaise exemple car il y'a u des abus du côté du cta en plus elle aurait pu être très limité si les pompiers ne s'était pas interposé

_________________
dea
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
poys
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 77
Localisation: isere

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 16:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ça aussi ça aurait pu être une source d'économie les garde de jour chez les ambulance faudrait t il que les personnel des sdis ne si opposé pas
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Jerome1990
Passionné
Passionné



Inscrit le: 26 Aoû 2010
Messages: 337

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 17:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

poys a écrit:
Je pense que les carences ambulance privée degiser est un très mauvaise exemple car il y'a u des abus du côté du cta en plus elle aurait pu être très limité si les pompiers ne s'était pas interposé


On ne peut pas justifier une dérive au nom des fautes de l'autre ; ça n'a pas de sens. Sinon on n'en finit pas.

"Oui monsieur l'agent j'ai grillé le feu rouge, mais c'est pas ma faute car l'autre il a oublié son clignotant".

Le fait que les SP n'aiment pas que les ambulances prendre leur "part de marché" est peut être critiquable, mais comme il a été dit plus haut : il y a des textes.

Le Secours est la chasse gardée des SDIS.

Que les ambulances y participent, ça me parait envisageable; mais alors on s'asseoir autour d'une table et on en parle ensemble et on l'écrit noir sur blanc.

On sait tous comment ça se passe dans la vraie vie :
- Les pompiers discutent avec l'Intérieur et disent : le SAP c'est nous.
- Les SAMU et les AP discutent avec la Santé et disent : les AP participent au SAP, comme les SP.

Et du coup... ça devient le bronx.

Il n'empêche en définitive qu'on se retrouve avec des régulations médicales, revendiquée par les SAMU comme étant le fer de lance de la qualité des secours en France et garant du bon soin donnée au citoyen ; un régulateur donc qui va pipauter les SP en disant "non, mais là il est vagal... ça dévient du prompt secours"... juste parce qu'il n'a pas d'AP sous la main et qu'il n'a pas envie d'aller dire aux gens qu'il n'envoie personne....

Missions partagées ; ok.
Mais avant tout : Missions cadrées ; tous ensemble autour de la table.

Et que chacun se donne les moyens de ses ambitions...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
poys
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 77
Localisation: isere

MessagePosté le: 27 Aoû 2014, 18:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
il y a des textes.

Le Secours est la chasse gardée des SDIS


ah bon la chasse gardée il suffit de lire ce qui est cité plus haut

Citation:
concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l'évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu'aux secours d'urgence.

Dans le cadre de leurs compétences, ils exercent les missions suivantes :
1° La prévention et l'évaluation des risques de sécurité civile ;
2° La préparation des mesures de sauvegarde et l'organisation des moyens de secours ;
3° La protection des personnes, des biens et de l'environnement ;
4° Les secours d'urgence aux personnes victimes d'accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuationut



pour le dérive qui ne justifie pas les fautes des autres c'est quand même de nombreux sdis qui en 2009 on était épinglés car il facturer en carence des intervention qui navais pas etait reguler par le 15
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Hommage à une SPV vosgienne décédé en intervention... le 26/08/2005
le nombre de coup de sirene ... le 05/10/2005
Encore une Intervention qui tourne au drame... le 28/10/2005
MGO Intervention pour deblocage d ascenseur le 21/11/2005
intervention le 28/11/2005
Votre domaine d'intervention préféré... le 23/12/2005
intervention a l'age de 16 ans le 22/02/2006
hiérarchie sur intervention le 25/08/2006


 Sauter vers:   

Les secours vont devoir revoir leur nombre d'interventions


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group