Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Vers une libéralisation de la sécurité intérieure ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9805
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 20 Aoû 2016, 17:59 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ne nous dirigeons-nous pas vers une libéralisation de la sécurité intérieure comme cela l'à déjà été fait pour grand nombre de services publics ?

Proton a écrit:
Mais ne te fais pas trop d'illusions, les sapeurs-pompiers sont en pleine restructuration avec une libéralisation de la sécurité intérieure (comme ce fût le cas pour l'énergie, les télécoms, la santé, etc...) qui impactera, à moyen terme, le nombre de SP pro... mais ceci est un autre débat..


Blork a écrit:
Je n'en ai pas forcément l'impression. D'accord sur le nombre de pros, qui n'augmentera probablement pas ou que très peu.
Mais la "libéralisation de la sécurité intérieure", donc la libéralisation d'un pouvoir régalien, c'est extrême comme formule !


- Recours aux entreprises privée de mercenariat pour remplacer l'armée sur des opérations, particulières qui existe de plus en plus et de façon exponentielle...
- Recours à la réserve citoyenne correspondant à des citoyens formés et armés mais encadrés par les forces de l'ordre (dans certains pays on appelle ça des milices...)
- Recours aux SPV massivement et de plus en plus, en grand nombre plutôt que de favoriser les embauches SPP car trop syndiquées et bien trop chers (un SPP coûte 1.5 millions d'€ tout au long de sa carrière)

Donc oui, pour moi (et pas que pour moi) nous sommes en train de vivre une libéralisation de tout les emplois, y compris ceux de la sécurité intérieure, après avoir vécu la privatisation d'une très grande partie des emplois publics et des services publics ces 30 dernières années...

smile_coolman

_________________
Les règles du forum ! ----- Le site du CSP Cavaillon ----- notre page facebook

Dernière édition par Proton le 21 Aoû 2016, 07:29; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
Blork
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 115

MessagePosté le: 20 Aoû 2016, 21:05 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
- Recours aux entreprises privée de mercenariat pour remplacer l'armée sur des opérations, particulières qui existe de plus en plus et de façon exponentielle...

Peut-être, je n'en ai pas entendu parler et je ne connais pas ce sujet, donc si tu as des exemples je veux bien que tu les partages !

Citation:
- Recours à la réserve citoyenne correspondant à des citoyens formés et armés mais encadrés par les forces de l'ordre (dans certains pays on appelle ça des milices...)

Désolé mais ce n'est pas de la libéralisation, il n'y a pas de perte de contrôle de l'Etat, pas de mise en concurrence etc.
La réserve ça existe depuis un moment déjà, et pour mémoire il y avait jusqu'à il n'y a pas si longtemps le service militaire, lors duquel des citoyens formés et armés étaient encadrés par les forces de l'ordre. On n'a pas appelé ça de la libéralisation pour autant.

Citation:
- Recours aux SPV massivement et de plus en plus, en grand nombre plutôt que de favoriser les embauches SPP car trop syndiquées et bien trop chers (un SPP coûte 1.5 millions d'€ tout au long de sa carrière)

N'oublions pas que le système est historiquement basé sur le volontariat et la mixité. Le recours aux professionnels ne se fait que dans les grandes villes, et constitue un palliatif là où l'emploi de volontaires s'avère trop compliqué.
Quoi qu'il en soit, l'augmentation du nombre de SPV, ce n'est pas de la libéralisation... (d'ailleurs le nombre de SPV n'augmente que très peu, cf. les statistiques de la DG).
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
yokmout
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 05 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: 23 Aoû 2016, 12:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Blork a écrit:
Citation:
- Recours aux entreprises privée de mercenariat pour remplacer l'armée sur des opérations, particulières qui existe de plus en plus et de façon exponentielle...

Peut-être, je n'en ai pas entendu parler et je ne connais pas ce sujet, donc si tu as des exemples je veux bien que tu les partages !

Citation:
- Recours à la réserve citoyenne correspondant à des citoyens formés et armés mais encadrés par les forces de l'ordre (dans certains pays on appelle ça des milices...)

Désolé mais ce n'est pas de la libéralisation, il n'y a pas de perte de contrôle de l'Etat, pas de mise en concurrence etc.
La réserve ça existe depuis un moment déjà, et pour mémoire il y avait jusqu'à il n'y a pas si longtemps le service militaire, lors duquel des citoyens formés et armés étaient encadrés par les forces de l'ordre. On n'a pas appelé ça de la libéralisation pour autant.

Citation:
- Recours aux SPV massivement et de plus en plus, en grand nombre plutôt que de favoriser les embauches SPP car trop syndiquées et bien trop chers (un SPP coûte 1.5 millions d'€ tout au long de sa carrière)

N'oublions pas que le système est historiquement basé sur le volontariat et la mixité. Le recours aux professionnels ne se fait que dans les grandes villes, et constitue un palliatif là où l'emploi de volontaires s'avère trop compliqué.
Quoi qu'il en soit, l'augmentation du nombre de SPV, ce n'est pas de la libéralisation... (d'ailleurs le nombre de SPV n'augmente que très peu, cf. les statistiques de la DG).


Dans l'absolu je suis assez d'accord avec tes réponses qui sont très pertinentes !
J'ajouterais que selon les stats de la DGSCGC 2015 : SPP +0.3% alors que les SPV - 0.05%
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Tonic
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Nov 2011
Messages: 555

MessagePosté le: 23 Aoû 2016, 20:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Selon moi nous n'allons pas dans la direction d'une privatisation ou d'une libéralisation de la sécurité intérieure, mais plutôt vers une remise en cause pure du statut de fonctionnaire qui octroi le confort d'un emploi à vie.

Dans quelques années peut-être que les nouvelles embauches de sapeurs-pompiers, policiers, agents communaux etc se feront en CDI comme dans le privé, avec pourquoi pas un premier contrat en CDD de 3 ans...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Antoine41
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Fév 2006
Messages: 4139

MessagePosté le: 24 Aoû 2016, 08:40 Répondre en citant Revenir en haut de page

Proton a écrit:
- Recours aux entreprises privée de mercenariat pour remplacer l'armée sur des opérations, particulières qui existe de plus en plus et de façon exponentielle...


Cette pratique est aussi vielle que la guerre... Wink

Les corsaires pour la marine sont un exemple.

L'emploi de "contractor", comme l'on dit aujourd'hui pour ne pas employer le gros mot "mercenaire" à toujours existé. A une époque ils étaient plus discret...

Proton a écrit:
- Recours à la réserve citoyenne correspondant à des citoyens formés et armés mais encadrés par les forces de l'ordre (dans certains pays on appelle ça des milices...)


La réserves existe aussi depuis très longtemps (je me demande si ce n'est pas du droit Napoléonien, à vérifier). Elle est mise en avant aujourd'hui pour renforcer le rôle des citoyens dans la défense civile. Par contre utiliser l'exemple d'une réserve citoyenne pour illustrer la privatisation de la sécurité me semble un contre exemple. Wink

Pour le reste je suis d'accord... smile_ZzZ

A+
smile_coolman

_________________
Un forum c'est comme une boîte de chocolat : on ne sait jamais sur quel Modo on va tomber!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre Antoine41
sdf 30
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 1063

MessagePosté le: 24 Aoû 2016, 15:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

En parlant de réserviste, j'aimerais avoir votre avis sur le recrutement qui suit. Perso, je pense que le réserviste doit être convoqué pour des missions ponctuelles et/ou intervenir en renfort. A partir d'un certain nombre, ce n'est plus de la réserve mais un temps partiel ! Pour info, le BMPM proposait récemment un autre poste de ce type, aussi à 150 jours / an (non négociable).

Citation:

[Offre d'emploi RESERVISTE] Le BMPM recrute...
RESERVISTE UNIQUEMENT
Intitulé du poste : Adjoint au chef du service logistique
Corps d’appartenance : OFFICIER
Grade nominal : Lieutenant de vaisseau - capitaine
Identification du service ou de l’unité : BMPM / UNITE OPERATIONNELLE
Domaine d’emploi : Logistique
Spécialité – qualifications : FILORH
Durée prévisible d’activité (Nombre de jours/an) : 60 en 2016 et 150 en 2017
Rythme et répartition des activités : Lissé sur l’année
Description du poste :
L’adjoint au chef du service logistique à la tête d’une équipe de 30 personnes est chargé de la gestion 5 magasins suivants :
- Magasin Entretien Structure (MES), Magasin Service Technique (MST), Magasin Général Incendie (MGI), Magasin Habillement (MHAB), Magasin Apprivoisement général (MAPPRO)
A ce titre, il assure la gestion des flux en définissant la politique de stockage au juste besoin (rationalisation des stocks, fluidification du processus commande…)
Afin de gérer les flux de commandes, il doit connaître en concertation avec le chef du service logistique, l’ensemble des contrats utilisés pour gérer l’approvisionnement de ses magasins.
Il valide également les expressions de besoins de son domaine de compétence. Il pilote la mise en œuvre du système d’information logistique de l’unité. Il en assure l’évolution en fonction des RETEX magasins.
Il doit être en mesure d’assurer l’intérim du chef de service (gestion budgétaire, liquidation des factures, rédaction des CCTP).
Dans le cadre de l’exécution des marchés il est en contact avec les fournisseurs de l’unité.
Renseignements :
Bureau emploi des réserves du BMPM – 04.96.11.76.30 / 04.96.11.76.33


Pour en revenir à la question de départ, il est certain qu'un des objectifs est de diminuer le nombre de fonctionnaires. Des privés qui font de la sécurité à la place des forces de l'ordre, çà se voit déjà, dans les aéroports la PAF a été remplacée il y a quelques années par des privés au contrôle des bagages.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Antoine41
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Fév 2006
Messages: 4139

MessagePosté le: 24 Aoû 2016, 18:29 Répondre en citant Revenir en haut de page

sdf 30 a écrit:
En parlant de réserviste, j'aimerais avoir votre avis sur le recrutement qui suit. Perso, je pense que le réserviste doit être convoqué pour des missions ponctuelles et/ou intervenir en renfort. A partir d'un certain nombre, ce n'est plus de la réserve mais un temps partiel ! Pour info, le BMPM proposait récemment un autre poste de ce type, aussi à 150 jours / an (non négociable).


Quid dans ce cas des SPV corvéables à merci 24/24? smile_hehe
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre Antoine41
sdf 30
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 1063

MessagePosté le: 25 Aoû 2016, 07:19 Répondre en citant Revenir en haut de page

Antoine41 a écrit:
Quid dans ce cas des SPV corvéables à merci 24/24? smile_hehe


Idem, selon moi. Le spv n'est pas là pour remplacer un spp.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9805
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 03 Sep 2016, 09:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

sdf 30 a écrit:
...Idem, selon moi. Le spv n'est pas là pour remplacer un spp.

Le SPV le fait pourtant déjà de plus en plus depuis des années, il coute bien moins cher à formation à unité de valeurs équivalentes et avec une présence territoriale bien plus importante.
Mais ce n'est pas le bon topic pour en parler, il y a en a déjà plein d'autres où on en discute.


Revenons au topic.

Ci-dessous, quelques exemples de missions de sécurité intérieure déjà passée sous le giron de sociétés privées au fil du temps :

- Un exemple d'entreprise privée qui fait des opérations militaires ? La plus connue était Blackwater (dissoute après des exactions en Irak puis renommée en "Academi") mais il en existe actuellement de très nombreuses... (ici, une liste non-exhaustive de ces sociétés.)

- Les transports de fond sont assurées par des sociétés privées et armées.

- De nombreuses industries sont protégés par des sociétés privées et armées (Par exemple le CEA qui utilise les FLS qui, à ma connaissance, ne sont plus salariés du public depuis longtemps et qui sont pourtant armées jusqu'aux dents)

- Ne nombreux ERP (et bientôt écoles en tous genres) sont sécurisées par des sociétés privées et bientôt armées (souvenez-vous, il a été question pour l'Euro2016 d'armer les vigiles, ça prendra le temps qu'il faut mais ça va quand même arriver...)

- Quasiment tous les aéroports de France sont défendus par des sociétés privées (le reste étant par des militaires) pour les ports un peu important c'est quasiment la même chose.
(Il me semble même que les bases aériennes sont désormais sécurisées par des sociétés privées, qui peut confirmer ?)

La réserve citoyenne c'est donc plus de 18000 réservistes citoyens en plus des forces de police standard afin d'assurer, des missions de police...
Tout ça pour ne pas avoir à embaucher les fameux 9000 policiers et gendarmes supplémentaires comme promis en 2012 (puis en 2015) après que le précédent en avait supprimé des milliers toujours pour des raisons d'économie mais sans vraiment le dire...
Ce n'est clairement qu'une question d'économie mais je suis désolé, une milice est "le nom donné à des groupes de personnes créés ponctuellement pour maintenir l'ordre, notamment en cas de troubles civils, ou pour combattre".
Du coup, à mon sens, nous sommes dans un cas de figure où la police "régalienne" est supplée par des civils, organisés en milice, pour assurer des missions de police, et ça durera le temps que ça durera...


Concernant les Sapeurs-Pompiers de France :

Il est vrai que le recrutement SPV est en chute d'environ 1000 SPV/an depuis 20 ans, mais la politique de ces 20 dernières années (toujours liée à l'économie) a été de tendre vers le regroupement de centres et la fermeture d'autres.
Un rapport récent du CNSPV précise qu'entre 2000 et 2015, ce sont près de 1700 CIS qui ont fermés (cf. SP Mag n°1091).
Deux exemples :
Un département voisin de chez moi (la Drôme) a décidé de fermer sur les 5 prochaines années 17 casernes sur les 79 que compte ce département, soit plus de 20% !
Pour le Vaucluse, un regroupement de 3 CS a déjà eu lieu et on se dirige vers un regroupement de 3 autres d'ici peu de temps ; d'autres regroupement sont aussi en projet à moyen terme.

Alors certes, il y a une grosse baisse du nombre de SPV en France (et ça n'a pas l'air de s'améliorer) mais s'il n'y a plus de CI pour les accueillir est-ce bien important ?
Non, la proportion de SPV/CS va rester sensiblement la même et le maillage territorial va évoluer en conséquence pour respecter la loi, c'est aussi simple que ça.

Au niveau SPP, comme indiqué plus haut, les chiffres indiquent une très légère montée des embauches, on parle de 0,3%, mais 0,3% représente seulement un peu plus de 120 SPP au niveau national ! Il ne faut donc pas s'enflammer outre mesure...
De plus, avec les "babyboomers" qui vont partir en très grand nombre à la retraite d'ici les prochaines années, ce recrutement n'est-il pas que poudre aux yeux ? Oui...

Même si l'état embauche massivement plus de 3000 SPP (ce qu'il ne fera jamais, ne rêvez-pas), il y en a plusieurs milliers qui vont partir à la retraite dans les prochaines années !
D'après les statistiques du ministère de l'intérieur, 4500 SPP ont plus de 50 ans et 3300 SPP ont plus de 55 ans et ces chiffres ont déjà 2 ans ! Les statistiques sont consultables par ici.

Alors oui, il va y avoir une baisse considérable du nombre de SP en France, tous statuts confondus.
La conséquence sera une redistribution des missions de secours (dont le secours à personne) opération déjà tenté dans les années 90 mais rapidement avorté, et qui revient petit à petit sur le devant de la scène...
Lors d'opérations d'urgence on voit bien tous les autres acteurs associatifs présent en très grand nombre alors que dans les années 80/90 ils étaient quasi-inexistants sur les lieux...et ça le sera de plus en plus car ils ne sont même pas indemnisés comme les SPV puisqu'ils sont bénévoles... Wink



Restera quoi ?


Ben à vrai dire, pas grand chose, ou presque rien...

On ne fera plus que le genre de chose qui ne rapporte rien et on fera aussi beaucoup de psy de comptoir et de transport simple au "dispensaire" car les hôpitaux seront réservés à ceux qui en ont les moyens...
Le "grave" ou "l'intéressant" sera fait par des paramédics d'hôpitaux, travaillant à 2 et formés à l'urgence, le "un peu moins grave" par des privés (des libéraux...) qui se feront rembourser (ou plutôt payer) par les mutuelles (plus de sécu...)
Les détresses sociales seront monnaie courante pour nous, tous ce qui est long, pénible et pas "intéressant" (clochards, ivrognes, suicidaires, etc.).

"On compose le 18 pour un tas de situations générées par le grand brasier social – le chômage, la précarité, l’insécurité, la détresse. Le «malaise sans précision», qui prélude à la majorité des inters(interventions), recouvre des situations tragiques: dépressions, crises d’anxiété, malaises au travail, agressions, violences conjugales, menaces depuis le bord d’une fenêtre de se jeter dans le vide, auxquelles les pompiers répondent sans être formés, en puisant dans leur humanité."
l'article complet à lire ici.


On fera aussi probablement tout ce qui est trop dangereux ou trop compliqué à mettre en œuvre (mais pour encore combien de temps ?) :

- Le technologique (quoique des conseillers techniques privés sont présents sur les lieux et nous ne servons déjà qu'à fermer des vannes, à mettre de la rubalise ou à endosser la responsabilité en cas de problème...)
- Le GRIMP (je rappelle que pour le secours spéléo. c'est déjà une association qui s'en occupe avec notre soutient, en gros on apporte des bouteilles d'eau... donc bientôt aussi pour le GRIMP ?).
- Les feux de forêt, pour protéger les maisons de ceux qui ont les moyens de les construire en plein massif...

Alors le secours routier et le reste c'est pour quand ?


C'est peut-être un tableau très pessimiste que je dresse mais tous les indicateurs tendent à montrer qu'on se dirige bien vers ça...

Alors ? Encore des vocations pour devenir pompiers ? smile_hehe
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
sdf 30
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 1063

MessagePosté le: 03 Sep 2016, 09:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je vais te répondre sur la partie militaire. Effectivement, après la suppression du service, bon nombre de postes de garde des enceintes militaires sont tombés dans les mains de stés de gardiennage...avec parfois l'embauche d'anciens militaires. Mais attention, on est entrain de faire machine arrière. Quand on voit le profil de certains agents de sécurité, pas étonnant.

Pour la sûreté nucléaire, la GN vient de se doter d'un commandement de la sécurité nucléaire

http://www.opex360.com/2016/08/27/creation-dun-commandement-specialise-pour-la-securite-nucleaire-legide-de-la-gendarmerie/

Là aussi, suite aux enquêtes liées aux attentats et menaces, on s'est aperçu qu'un petit coup de balai dans le privé ne ferait pas de mal.

Après, que des sites privés soient gardés par du personnel privé ne me choque pas. Je ne crois pas au tout privé, surtout en matière de sécurité. Je travaille dans la fonction publique territoriale et hélas, on s'aperçoit souvent que les boîtes retenues sur des marchés ne respectent pas leurs engagements. Par conséquent travail non fait ou mal fait, avec obligation au minimum de contrôler à chaque fois, voir de repasser derrière. Donc, les économies que l'on croyait réaliser en confiant la mission au privé ne sont plus celles qu'on espérait.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 08 Sep 2016, 08:40 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ok, mais même en privatisant : Qui paye?
Plus aucun service public n'a de ronds
Hormis, bizarrement, les SDIS...


L'armée?
Chaque année on leur coupe du budget.
Donc pas de renforcement de la SC pour combler la perte de capacité des SDIS

(les SDIS sont à poils... les gardes postées, ça gère juste le quotidien... et comme on a tué le potentiel SPV... aujourd'hui, pour une tempête, une inondation, un FDF, il faut des colonnes de tout le pays...)

L'hôpital?
En surchauffe depuis des années
La sécu ne multipliera pas les ASSU en garde à attendre les transports-taxis d'une population de plus en plus assistée...

Faire du 15 est réputé peu payant, donc sont pas attirés
Et les services publics sont très mauvais payeurs :
Ils finissent par payer, mais très longtemps après...

Pourtant, 2 ambulanciers reviennent bien moins chers que 3 SPP en VSAV
Mais c'est pas le même budget qui paye, problème bien français


Reste les SDIS
Il y'a un mystère, que certains pourront peut-être nous expliquer :
Le volontariat baisse (modifications de la société, et incapacité des SDIS à gérer des "bénévoles").
A force de prendre les gens pour des pions, ils s'en vont, ou ne sont plus très dispos pour faire des VSAV bidons à longueur de journée.

Donc on embauche des pros, ce qui coute un bras
(notons ici que fermer des casernes est une hérésie économique : ce qui plombe les finances d'un SDIS, ce sont les gardes postées... fermer 4 CI SPV en astreinte pour en mettre une en GP au milieu est une aberration économique, mais s'il n'y avait que ça...)

Les Présidents des CASDIS se plaignent, disent qu'il faut maitriser le budget, qu'on ne peut plus embaucher, etc
Mais au final, les rallonges budgétaires tombent !!
Et on arme plein de VSAV ramasse-piches dans toutes les grandes villes...


A côté, l'armée, on leur enlève des sous, l'hôpital, on ne leur en donne pas plus malgré qu'ils soient au bord de l'éclatement, mais les SDIS ont des rallonges budgétaires.
Par quel mystère? Comment, pourquoi?



Ensuite, on peut aussi se demander par quel bout prendre le problème de surchauffe de tout ce petit monde :

Faut-il injecter des ronds et donc cautionner l'assistanat ?

Le français moyen profite de tout ce qui est gratuit, et plus on l'assiste, moins il réfléchit, en se disant qu'il y'a bien des couillons qui viendront l'aider :
Et ça construit en plein massif forestier, en zone inondable
Et ça fait des sports à risque sans avoir ni le niveau ni la condition physique,
Et ça appelle les secours pour un pêt de travers ou une égratignure
Etc Etc

Avant de dire que le système manque d'argent, peut-être faut-il rendre payant certains services, et expliquer aux gens qui construisent délibérément en zone inondable ou plein massif (à coup de pot de vin? rooooh voyons quel vilain je suis) qu'on ira pas prendre de risque pour eux...

Ayant pris du CTA quelques années, quand les inondations de locaux et les récupérations de planches à voile sont devenues payantes, bizarrement bizarrement... les gens se sortaient les doigts et se débrouillaient tout seuls !! ça alors ......... smile_dort smile_dort smile_dort





Il faudrait également remettre de l'ordre dans ce Pays, en supprimant les agressions envers les urgences, les SP, on réduirait aussi les besoins en personnels

Qui dit agressions incessantes dit arrêts maladies, liés aux dégâts physiques mais aussi aux dépressions chez les soignants, etc

Le Maire de New York avec son système "tout délit entraine une sanction", a fait des énormes avancées. Chez nous c'est l'impunité totale, et bien entendu, quand il y'a impunité, il y'a récidive et montée du problème...

En supprimant également, mais là aussi on peut rêver, tous les feux issus des problèmes sociaux de la France :
Le feu de voiture est un sport national, le feu de poubelle occupe les gamins pendant les vacances...

là aussi c'est structurant pour les secours, et vu l'impunité totale qui entoure ce phénomène, ils auraient tort de se priver...



Conclusion :
On a bien 2 solutions,
Continuer d'injecter des ronds, mais lesquels, en provenance d'où et pour quelle efficacité?

Ou travailler aussi sur le problème à la base, en refusant l'assistanat, en facturant les abus, etc.

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Tonic
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Nov 2011
Messages: 555

MessagePosté le: 08 Sep 2016, 21:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Des pistes d'économies il y en a des milliers mais comme d'habitude ce sont les bourricots dans les bureaux qui décident pour les mecs qui sont sur le terrain... alors on organise des coupes budgétaires sur l'opérationnel et sur les effectifs de garde alors que c'est la base du métier et du service que l'on doit rendre à la population...et à coté :

- Le parc roulant du SDIS est composé de plus de 35% de VL de fonction, de service etc qui se baladent aux 4 coins du département et même extra-département (sans parler des gars d'astreinte qui vont au cinéma avec toute la famille le vendredi soir dans le véhicule de service), qui sont responsable de plus de 50% de la consommation de carburant, qui monopolisent plusieurs postes de mécaniciens pour leur entretien, des pièces détachées etc, etc...

- On change de régime de travail en passant au 12H alors que le 24/48 est le meilleur régime de travail qui existe, que ce soit pour les mecs sur les rangs ou pour le service : la présence en caserne était plus importante (et en heure et en nombre) et l'activité opérationnelle mieux répartie (Et oui, on passe de 4 à 5 sections au lieu de 3 avec le même nombre de gars), car évidemment en passant au 12H on perd des effectifs à la garde et on triple les piquets sur les engins...en gros on ramasse bien plus qu'avant...et c'est la misère pour poser les congés... tout le monde y perd!

- Dans les gros CSP, le jeudi soir, vendredi soir, samedi soir, et tous les jours en période de vacances scolaires, on continue à faire sortir les ambulances les unes après les autres pour aller ramasser des piches, sans qu'ils ne soient inquiétés (alors que la loi nous permet de leur facturer le transport)

- On continue à avoir des dizaines d'emplois fictifs, des lieutenants qui distribuent les piles des oxymètres de pouls, des adjudants qui distribuent le courrier...ça fait cher l'acheminement..

- On continue à avoir une armée mexicaine...avec 3 sapeurs pour 15 sous-officier encadrés par 8 officiers...et si on rétablissait le principe de méritocratie chez les pompiers plutôt que de filer des grades à l'ancienneté? Si on nommait uniquement le nombre de sous officiers et d'officiers nécessaires au bon fonctionnement du service? Une place se libère = concours = le meilleur prend la place...comme dans le privé quoi..

Et des exemples comme ça on peut en parler encore pendant des heures...je suis convaincu que sans affecter l'opérationnel et l'efficacité des services d'incendies et de secours nous pourrions réduire le coût de 30% sans aucun problème..

Non un pompier volontaire qui touche moins de 6 euros de l'heure ne coute pas cher au contribuable..on peut pas accepter d'entendre ça...il faut être aveugle pour s’intéresser à ça avec les dépenses pharaoniques qui se font à coté..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Yenko
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Jan 2014
Messages: 79
Localisation: France

MessagePosté le: 09 Sep 2016, 10:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

Tonic a écrit:
Salut,

Des pistes d'économies il y en a des milliers mais comme d'habitude ce sont les bourricots dans les bureaux qui décident pour les mecs qui sont sur le terrain... alors on organise des coupes budgétaires sur l'opérationnel et sur les effectifs de garde alors que c'est la base du métier et du service que l'on doit rendre à la population...et à coté :

- Le parc roulant du SDIS est composé de plus de 35% de VL de fonction, de service etc qui se baladent aux 4 coins du département et même extra-département (sans parler des gars d'astreinte qui vont au cinéma avec toute la famille le vendredi soir dans le véhicule de service), qui sont responsable de plus de 50% de la consommation de carburant, qui monopolisent plusieurs postes de mécaniciens pour leur entretien, des pièces détachées etc, etc...

- On change de régime de travail en passant au 12H alors que le 24/48 est le meilleur régime de travail qui existe, que ce soit pour les mecs sur les rangs ou pour le service : la présence en caserne était plus importante (et en heure et en nombre) et l'activité opérationnelle mieux répartie (Et oui, on passe de 4 à 5 sections au lieu de 3 avec le même nombre de gars), car évidemment en passant au 12H on perd des effectifs à la garde et on triple les piquets sur les engins...en gros on ramasse bien plus qu'avant...et c'est la misère pour poser les congés... tout le monde y perd!

- Dans les gros CSP, le jeudi soir, vendredi soir, samedi soir, et tous les jours en période de vacances scolaires, on continue à faire sortir les ambulances les unes après les autres pour aller ramasser des piches, sans qu'ils ne soient inquiétés (alors que la loi nous permet de leur facturer le transport)

- On continue à avoir des dizaines d'emplois fictifs, des lieutenants qui distribuent les piles des oxymètres de pouls, des adjudants qui distribuent le courrier...ça fait cher l'acheminement..

- On continue à avoir une armée mexicaine...avec 3 sapeurs pour 15 sous-officier encadrés par 8 officiers...et si on rétablissait le principe de méritocratie chez les pompiers plutôt que de filer des grades à l'ancienneté? Si on nommait uniquement le nombre de sous officiers et d'officiers nécessaires au bon fonctionnement du service? Une place se libère = concours = le meilleur prend la place...comme dans le privé quoi..

Et des exemples comme ça on peut en parler encore pendant des heures...je suis convaincu que sans affecter l'opérationnel et l'efficacité des services d'incendies et de secours nous pourrions réduire le coût de 30% sans aucun problème..

Non un pompier volontaire qui touche moins de 6 euros de l'heure ne coute pas cher au contribuable..on peut pas accepter d'entendre ça...il faut être aveugle pour s’intéresser à ça avec les dépenses pharaoniques qui se font à coté..


Je partage ton avis sur certains points (tous les sous-officiers qui tiennent des fonctions d'équipier, les VSAV non justifiés,...). Par contre je trouve le reste caricatural...

Oui un SPV coute moins qu'un SPP, par contre, il est impossible de ne fonctionner qu'avec des SPV, notamment en zone urbaine.

Les VL qui sont responsables de 50% de la consommation de carburant, je n'y croit pas. Et si c'est le cas, encore faut-il connaitre l'usage.

Des adjudants qui distribuent le courrier... Oui il y en a peut-être, mais ça reste anecdotique. Combien tu as d'adjudants opérationnels dans ton département, et combien sont sur des postes de replis ? Avec ton raisonnement on devrait virer tous les mecs qui ne sont plus opérationnels. Ca ferait des économies c'est certain. Tu iras expliquer ça aux mecs de 55ans qui on 35 ans de cycle dans les pates... Qu'aujourd'hui on les remercie parce qu'ils ne peuvent plus monter dans les camions. Et je te souhaites que ça ne t'arrive jamais.

Il faut faire des économies c'est certain, et encore, qu'Est-ce qui le justifie ? Il n'y a rien de logique dans le financement des SDIS.

Comment peut-on justifier de baisser le budget d'un SDIS, alors que le nombre d'interventions augmente, qu'il y a l'inflation, que le point d'indice des fonctionnaires à augmenté,... ? Je pense que c'est le mode de financement des SDIS qui doit être remis en question.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Tonic
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Nov 2011
Messages: 555

MessagePosté le: 09 Sep 2016, 12:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
Oui un SPV coute moins qu'un SPP, par contre, il est impossible de ne fonctionner qu'avec des SPV, notamment en zone urbaine.


Où est-ce que j'ai dis le contraire?

Citation:
Les VL qui sont responsables de 50% de la consommation de carburant, je n'y croit pas. Et si c'est le cas, encore faut-il connaitre l'usage.


Dans mon groupement chaque chef de centre dispose d'un véhicule pour faire ses allers-retours travail-domicile. Une douzaine de CIS sur le groupement. Quelques uns habitent à plus de 70 km du centre (plus on recule du littoral moins l'immobilier est cher)..soit 140 bornes par jour, 5 jours dans la semaine rien qu'avec le trajet domicile-travail... Sans compter les véhicules des chefs de groupements (opérationnels et fonctionnels, donc prévision, formation, prévention etc etc), adjoints au chef de groupements... Si un sapeur qui touche 1600 euros est en capacité de venir au travail avec son véhicule personnel, comment peut-on justifier qu'un officier qui en touche 1000 de plus dispose d'un avantage en nature aussi important?

Citation:
Des adjudants qui distribuent le courrier... Oui il y en a peut-être, mais ça reste anecdotique.


C'est vrai, c'est anecdotique, il y a aussi des sergents-chefs, des sergents... et ils sont tout à fait opérationnels, simplement dépassés par l'évolution du métier, ou par choix de vie décident de se retirer des rangs afin d'avoir des horaires plus classiques.. le courrier est un placard comme un autre, il existe bien d'autres "planques"..

Citation:
Avec ton raisonnement on devrait virer tous les mecs qui ne sont plus opérationnels.


Dans une entreprise privée, si tu es maçon et que tu ne peux plus faire ton travail, je doute qu'on te confie la tache de distribuer le courrier de ton entreprise pour le même salaire que tu touchais étant maçon... sans parler de la prime de feu, de la prime de conducteur, de la prime de spécialité...

Citation:
Tu iras expliquer ça aux mecs de 55ans qui on 35 ans de cycle dans les pates...


Sachant qu'en 2020 plus de 50% des effectifs auront la cinquantaine...va falloir trouver une solution peut-être? Il sera impossible de trouver une cachette de fin de carrière pour tout le monde..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Yenko
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Jan 2014
Messages: 79
Localisation: France

MessagePosté le: 09 Sep 2016, 14:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

Tonic a écrit:
Citation:
Oui un SPV coute moins qu'un SPP, par contre, il est impossible de ne fonctionner qu'avec des SPV, notamment en zone urbaine.


Où est-ce que j'ai dis le contraire?

Citation:
Les VL qui sont responsables de 50% de la consommation de carburant, je n'y croit pas. Et si c'est le cas, encore faut-il connaitre l'usage.


Dans mon groupement chaque chef de centre dispose d'un véhicule pour faire ses allers-retours travail-domicile. Une douzaine de CIS sur le groupement. Quelques uns habitent à plus de 70 km du centre (plus on recule du littoral moins l'immobilier est cher)..soit 140 bornes par jour, 5 jours dans la semaine rien qu'avec le trajet domicile-travail... Sans compter les véhicules des chefs de groupements (opérationnels et fonctionnels, donc prévision, formation, prévention etc etc), adjoints au chef de groupements... Si un sapeur qui touche 1600 euros est en capacité de venir au travail avec son véhicule personnel, comment peut-on justifier qu'un officier qui en touche 1000 de plus dispose d'un avantage en nature aussi important?

Citation:
Des adjudants qui distribuent le courrier... Oui il y en a peut-être, mais ça reste anecdotique.


C'est vrai, c'est anecdotique, il y a aussi des sergents-chefs, des sergents... et ils sont tout à fait opérationnels, simplement dépassés par l'évolution du métier, ou par choix de vie décident de se retirer des rangs afin d'avoir des horaires plus classiques.. le courrier est un placard comme un autre, il existe bien d'autres "planques"..

Citation:
Avec ton raisonnement on devrait virer tous les mecs qui ne sont plus opérationnels.


Dans une entreprise privée, si tu es maçon et que tu ne peux plus faire ton travail, je doute qu'on te confie la tache de distribuer le courrier de ton entreprise pour le même salaire que tu touchais étant maçon... sans parler de la prime de feu, de la prime de conducteur, de la prime de spécialité...

Citation:
Tu iras expliquer ça aux mecs de 55ans qui on 35 ans de cycle dans les pates...


Sachant qu'en 2020 plus de 50% des effectifs auront la cinquantaine...va falloir trouver une solution peut-être? Il sera impossible de trouver une cachette de fin de carrière pour tout le monde..


Pour la consommation de carburant, avec 3 250 000 interventions SAP par an en France, je pense que les VSAV représentent le premier poste de dépense.

Ca ne me choque pas qu'un chef de centre ou qu'un chef de groupement dispose d'une VL sachant qu'ils se doivent d'être disponible à toute heure du jour et de la nuit. En cas d'accident ou d'événement particulier par exemple. Qui n'a pas vu son chef de centre revenir en pleine nuit après qu'un VSAV ait cartonné ou se déplacer sur un AVP impliquant un SP du centre ?

D'autant plus que ce n'est pas cadeau, les avantages en nature se déclarent. Ils payent donc des impôts.

Et puisque tu aimes les comparaisons avec le privé, tu auras certainement remarqué que dans bien des cas les cadres disposent d'un véhicule de fonction Wink C'est un avantage classique.

Le reclassement, ca existe aussi dans le privé. On peut en penser ce qu'on veut, moi je trouve que c'est une mesure sociale qu'il faut conserver. Si tu pense que c'est un avantage, "une planque" pourquoi tu ne postule pas ?

Quand on devient pompier, c'est pour aider les autres je crois. Bien souvent on l'oubli. Ou alors on veut bien aider les "autres", mais pas nos collègues, qu'on serait prêt à laisser sur la touche parce qu'ils ont des soucis de santé, ou qu'ils sont épuisés d'une vie professionnelle bien remplie. Il n'y a qu'a voir le comportement des mecs en caserne, quand un de leur collègue s'enfonce dans la déprime ou dans l'alcool.
Mais un pompier professionnel de 55 ans qui se retrouverait au chômage, ou en maladie ne couterait pas moins cher à la société. Par contre il perdrait tout espoir de retrouver un emploi (qui embaucherait quelqu'un de 55 ans qui ne sait faire que pompier ?) et peut-être même sa dignité.

La solution c'est à chacun de l'apporter, en commençant par quitter cette institution quand on la déteste. Si tous les frustrés et jaloux présentaient leur démission (SPP et SPV), ça laisserai peut être la place aux 2500 jeunes qui sont sur liste d'aptitude et qui attendent une place.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
[Sujet unique] Orientation vers les pompiers après la 3e le 20/09/2007
du SDIS 91 vers SDIS 26 le 16/04/2008
Détachement fonction publique vers SPP ? le 12/01/2010
Fuite de gaz devant vers chez moi.... le 11/04/2011
Mutation externe SPP vers Sdis 69 le 17/07/2012
Orientation après la 3e vers une filière pour SP le 30/03/2013
permutation sdis 31 vers sdis 06 le 17/09/2016
Permutation du SDIS 84 (vaucluse) vers le SDIS 974 (reunion) le 19/10/2016


 Sauter vers:   

Vers une libéralisation de la sécurité intérieure ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group