Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Une ambulance doit-elle rouler vite ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
babou35
Invité






MessagePosté le: 23 Mai 2010, 11:50 Répondre en citant Revenir en haut de page

Dimanche 23 Mai 2010 - Slate.fr

Image

En cas d'urgence, chaque minute compte. Mais il existe des cas contradictoires.

Nous nous sommes tous, un jour, laissés dépasser par une ambulance roulant à tombeau ouvert, toutes sirènes hurlantes. Et ce jour-là, la sagesse collective nous a soufflé que nous avions fait ce qu'il fallait; que dans cette situation, chaque seconde compte. Pourtant, en médecine d'urgence, la question de la vitesse demeure sujette à polémique. Il existe à ce sujet plusieurs exemples tragiques et contradictoires.

Prenez le cas d'Ashley Leveillee, une petite fille qui paraissait en parfaite santé. Un jour d'été 1996, non loin de Boston, Ashley fait une attaque; elle bleuit à vue d'œil devant ses parents horrifiés. L'ambulance fait un détour compliqué, et met 22 minutes à arriver sur place. Les ambulanciers ne sont pas particulièrement pressés (si l'on en croit le témoignage des policiers): une fois sur les lieux, ils remontent tranquillement l'allée menant à la maison. Ils tardent à administrer son médicament au bébé; elle en a pourtant besoin en urgence. Ashley a survécu, mais elle est paralysée à vie. Ses parents ont reçu une indemnité de 10 millions de dollars, et ce en partie parce que le personnel de soin avait été «trop lent».
Le cas Lady Di

La mort de la princesse Diana, en 1997, est un exemple plus célèbre de la lenteur parfois fatale des soins d'urgence. Selon les rapports, l'ambulance de Diana n'aurait dû mettre qu'entre cinq et dix minutes pour atteindre l'hôpital; elle en mit quarante. Le chauffeur respectait les procédures d'urgence françaises, il a donc conduit lentement pour «ne pas exposer la patiente à des chocs et à des heurts». John Oschner, spécialiste américain de chirurgie cardiovasculaire, estime que Diana aurait pu être sauvée si elle était arrivée aux urgences plus tôt.

Parmi les exemples inverses, on peut citer celui d'une femme qui n'avait qu'une blessure au doigt: son ambulance traversa un carrefour avec sirène et gyrophares [ce que les ambulanciers américains appellent «to be running hot»] et heurta un autre véhicule; le choc lui fut fatal. Récemment, à New York, on a pu assister à deux accidents d'ambulance mortels; dans les deux cas, les chauffeurs avaient roulé à toute vitesse pour aller porter secours aux malades. Le «registre des accidents d'ambulances» fait état de plusieurs véhicules de secours ayant, au final, eu besoin d'être secourus.

Rien ne symbolise mieux l'importance du temps dans la médecine d'urgence que l'ambulance qui trace sa voie, gyrophare allumé, sirène hurlante. On a parfois raison de penser que la vitesse est un atout: lorsqu'un patient fait un arrêt cardiaque, par exemple, il faut commencer la réanimation cardio-respiratoire le plus tôt possible; les chances de survie dépendent pour beaucoup du temps de réaction. Mais dans beaucoup d'autres cas, le temps (on parle ici de minutes) joue un rôle moins déterminant qu'on a pu le penser.

Prenez «l'heure d'or», un concept de médecine d'urgence, si célèbre et si reconnu que la télévision britannique en a même fait le titre d'une série médicale. La théorie de l'heure d'or veut que les patients gravement blessés aient beaucoup plus de chances de survivre s'ils arrivent à l'hôpital dans l'heure qui suit leur accident. Sur le papier, cette théorie semble tenir la route: si vous souffrez d'une hémorragie interne, le chirurgien doit pouvoir vous traiter le plus vite possible pour l'arrêter. Mais si l'heure d'or est devenue un dogme, il se trouve qu'aucune étude médicale sérieuse ne vient confirmer la validité de ce concept.

Vitesse et survie

Une récente étude parue dans les Annals of Emergency Medicine remet même en cause cette théorie pour ce qui est des patients atteints de blessures graves. Les auteurs ont étudié plus de 3.000 patients souffrant de traumatismes particuliers: chute de la tension artérielle due à une hémorragie, à une blessure à la tête ou à un problème respiratoire. A chaque fois, ils ont noté à quel moment les secours avaient été alertés. Ils ont comparé ces données avec l'état dans lequel les patients étaient sortis de l'hôpital. Résultat: le fait que les services de secours aient été appelés plus tôt n'augmentait pas les chances de survie de manière significative. Cette découverte est fascinante, et ce en partie parce que la question centrale -quelle est l'importance de la rapidité des soins avant l'arrivée à l'hôpital?- n'avait jamais donné lieu à une analyse aussi fine. D'autres études avaient tenté de mesurer le rôle que jouait la vitesse des ambulances dans la survie des patients, mais elles s'étaient heurtées à un problème de taille: les ambulanciers se comportant différemment suivant la gravité de la situation (vitesse de conduite, temps passé avec les patients), il était impossible de faire ressortir le rapport entre temps et survie. La nouvelle étude a rencontré les mêmes problèmes, mais les auteurs ont eu recours à plusieurs méthodes sophistiquées pour remédier à nombre d'entre eux; ce qui permet au lecteur de comprendre qu'en toute logique, quelques minutes de plus ou de moins ne condamnent ni ne sauvent les patients souffrant de graves traumatismes.

Quelles seront les conséquences de ces nouveaux résultats? Ils pourraient amener les ambulanciers à conduire plus prudemment. Les rédacteurs en chef de la revue qui a publié l'étude affirment ainsi que «pour les patients atteints de traumatismes, le protocole de transport habituel -gyrophare et sirène- (...) pourrait ne pas être justifié». Cette conclusion est en partie motivée par une prise de conscience croissante des dangers que représente une ambulance lancée à pleine vitesse. Les accidents sont relativement fréquents; le taux de mortalité des ambulanciers est presque trois fois supérieur à celui de l'employé américain moyen. Dans certaines régions, trois accidents d'ambulance sur quatre surviennent lorsque le véhicule roule à pleine vitesse; les sirènes et les gyrophares ne font pourtant gagner que très peu de temps. Et il y a plus grave: ces accidents font plusieurs victimes extérieures à l'ambulance (lorsque le véhicule fait une embardée et percute une voiture, ou qu'il fauche un malheureux piéton); leurs blessures sont en général très sérieuses.

Mais il serait faux, et irresponsable, de prétendre que le temps n'est pas un facteur d'importance dans le domaine des soins d'urgence. Il faut parfois réagir aussi vite que possible -pratiquer la méthode de Heimlich sur une personne en train de s'étouffer peut lui sauver la vie, tout comme les chocs électriques chez les patients en arrêt cardiaque. Reste que les études les plus récentes et les plus approfondies laissent penser que certains aspects du transport de patients gravement atteints pourraient être plus importants que le facteur temps. Nous devrions donc tenter d'identifier les pratiques qui permettent de gagner quelques minutes, sans permettre pour autant de sauver des vies. C'est un point important, car on évalue la qualité de nombreuses sociétés d'ambulances privées en fonction de leur temps de réponse, ce qui pourrait encourager les ambulances à continuer à rouler à toute allure.

Il est peut-être temps de dire aux ambulanciers de ralentir et de se faire plus discret. Les organisations de professionnels des soins pré-hospitaliers y travaillent: des rapports (comme celui-ci, réalisé par la National Association of EMS Physician [Association nationale des professionnels de l'aide médicale urgente]) traduisent ce besoin de trouver un moyen de concilier vitesse et sécurité. Nous ne voulons pas que l'histoire d'Ashley se reproduise, mais nous ne voulons pas non plus que les ambulanciers mettent en danger leurs propres vies, celles de leurs patients et celles des autres -surtout maintenant que nous savons que la survie n'est pas toujours une question de minutes.

Zachary F. Meisel et Jesse M. Pines

Traduit par Jean-Clément Nau

Photo: Une ambulance arrive à l'hôpital de la Salpétrière à Paris, en 1997 au moment de l'accident qui a coûté la vie à Lady Di. Reuters.
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 23 Mai 2010, 15:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Il manque un point essentiel dans cette analyse, quel type d'organisation :
"scoop and run" ou "stay and play" ?

L'étude aussi fine soit-elle n'a aucune valeur sans prendre cet élément en compte.

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
engins-bspp
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Juin 2006
Messages: 4780
Localisation: sur la planète terre ( et sur mars pendant les vacances)

MessagePosté le: 23 Mai 2010, 17:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

moué bof...

dans le cas diania, j'ai vu un jour un reportage, il etait quand meme dit que si le conducteur smur avait bourré a la alain prost, il n'aurait fait que agraver l'état de la victime .. donc on ne peut pas vraiment lui en vouloir

puis elle aurait certainement aussi pu etre ou, aurait eu plus de chance de s'en sortir si elle avait porté sa ceinture de sécurité..

c'est bien beau de critiquer mais ils devraient TOUT critiquer, pas que ce qui les interese

smile_dort

_________________
certains mettent comme signature leurs formations, moi je te fais juste perdre 10 secondes :-)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre engins-bspp
tails38
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 1113

MessagePosté le: 23 Mai 2010, 20:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je devrais l'imprimer et l'afficher dans mon CS ca en calmerai certain.....
ca permettrai aussi d'éviter de me faire traiter de lent quand je suis conducteur vsav...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 24 Mai 2010, 10:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut

http://www.forum-pompier.com/sujet23583.html ça peut aussi donner une idée de l'intérêt de rouler vite

_________________
PFG1, PFG2
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
Antoine41
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Fév 2006
Messages: 4139

MessagePosté le: 24 Mai 2010, 12:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Tu nous amènes un super sujet Babou smile_top

Citation:
Selon les rapports, l'ambulance de Diana n'aurait dû mettre qu'entre cinq et dix minutes pour atteindre l'hôpital; elle en mit quarante.[...]il a donc conduit lentement pour «ne pas exposer la patiente à des chocs et à des heurts». [...]Diana aurait pu être sauvée si elle était arrivée aux urgences plus tôt.


L'ambulance pouvait arriver au CH en 5 minutes en roulant vite et je suppose dans des conditions "normales" (a vide?????)

L'ambulance ne pouvait pas rouler vite du fait de l'état de la victime (les pavé de la capitale pour un polytrauma ça doit pas être gégé non?)

Conclusion : dans ce cas, me pas dire que l'ambulance pouvait sauver la victime en roulant vite et arriver en 5 minutes au CH...ce n'est pas comparable...


Cet article, bien que partant d'un très bon sujet et ayant de bon arguments, est malheureusement mal cousu...

...cependant il lève un lièvre sur la conduite "cow-boy" très intéressant... smile_hehe

A+
smile_coolman

_________________
Un forum c'est comme une boîte de chocolat : on ne sait jamais sur quel Modo on va tomber!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre Antoine41
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 24 Mai 2010, 22:00 Répondre en citant Revenir en haut de page

Une question qui m'est venu en lisant l'article, mais est ce que ce n'est pas déja le cas...?

dans l'article, il est parlé de la vitesse des véhicules, et il est dit que dans certains cas c'est important de pouvoir aller vite. et dans d'autres nettement moins.
IL est dit que les quelques études qui ont tenté de trouver un réponse n'ont pu le faire correctement car, les ambulancier d'eux même font un choix de vitesse selon les interventions...

Donc les ambulanciers applique déjà ceux qui est dit à la fin.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
JANO
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Avr 2008
Messages: 467
Localisation: aire sur la lys

MessagePosté le: 26 Mai 2010, 13:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

une chose est certaine , je ne prendrais pas de risques pour une fracture du bras !! une minute de plus et le bras ne sera pas plus cassé qu a l appel!! 2ème point, as tu déja calculé le temps qu il était possible de gagner sur la route??? c est infime!!! et le jeu ne vaut pas la chandelle si on calcule le risque de ne pouvoir éviter un gamin qui se débusque de derrière une voiture.... 3ème point: le transport n est en aucun cas une course de vitesse(sauf avis médical)!! le modèle anglo saxon est particulier car on emmène le plus rapidement possible a l hopital puis on soigne ; en france on soigne, on stabilise et on transporte je ne sais pas si il y a des statistiques qui définissent que l un est mieux que l autre mais .... dernier point : si on savait plus souvent courir dans la caserne afin de prendre le départ, on aurait vite gagné 2 minutes par contre a rouler comme des cinglés, on a vite fait d en perdre 5!!! a méditer....
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Firefighter35740
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 366
Localisation: West Midlands, GB

MessagePosté le: 26 Mai 2010, 14:36 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Un petit HS

JANO a écrit:
..... le modèle anglo saxon est particulier car on emmène le plus rapidement possible a l hopital puis on soigne ; en france on soigne, on stabilise et on transporte je ne sais pas si il y a des statistiques qui définissent que l un est mieux que l autre mais ....


Je serais d'avis de dire que le modèle Français est particulier mais bon.

Sinon je reprends u peu le sujet, la en ce moment je suis en attente des mes résultats de tests pour intégrée les paramedics en GB. Du coup je me suis pas mal renseigner sur leur méthodes de travail et il faut savoir qu'en France on a un gros cliché sue leurs façons de faire avec le "scoop and run".

Aujourd'hui en GB les paramedics sont de plus en plus amenés a ne pas transporter au CH. J'explique un peu, si ils peuvent soigner sur place et éviter un transport il le font par exemple pour une plaie simple qui a besoin de 3 ou 4 points de suture un ECP le fera a domicile, ça évite de transporter au CH et d'engorger le SAU pour de la bobologie.

Autre chose d'intéressant et la je rejoins vraiment le sujet les british ont trois catégories de intervention les CAT A, CAT B et CAT C. Par rapport a ces catégories qui sont établies lors de la prise d'alerte ils ont des délais d'intervention différents respectivement 8min, 19min et 30min.

Une CAT A et CAT B c'est gyros et deux tons pour rendre sur les lieux, alors qu'un CAT C c'est tout éteint. Ca evite les accident pour aller faire de la bobologie tel qu'une entorse de cheville a domicile.
De plus lors du transport CH si y a pas d'urgence ils transporteront tout éteint une fois de plus ça évite de prendre des risques pour de la bobologie.

Par contre c'est vrai que pour de la bonne grosse traumato et les vrais urgences médicales ils ne vont pas trainer sur place étant donné que ils vont stabiliser le patient vite fait et bien fait et ensuite transporter sans perdre de temps.


A plus Neal

_________________
Kouign amann 1, Lait Ribot 1, Breizh Cola 3 et Beurre Salé 5
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Firefighter35740
tails38
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 1113

MessagePosté le: 26 Mai 2010, 15:04 Répondre en citant Revenir en haut de page

C'est le principe des carences AP on l'ont doit adopter une conduite non urgente donc pas de gyro ni de deux tons alors que sur cette meme intervention l'AP en aurait eu le droit Big_sourire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
JANO
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Avr 2008
Messages: 467
Localisation: aire sur la lys

MessagePosté le: 26 Mai 2010, 15:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

[quote="Firefighter35740"]Salut,

Un petit HS

[quote="JANO"]..... le modèle anglo saxon est particulier car on emmène le plus rapidement possible a l hopital puis on soigne ; en france on soigne, on stabilise et on transporte je ne sais pas si il y a des statistiques qui définissent que l un est mieux que l autre mais .... [/quote]

Je serais d'avis de dire que le modèle Français est particulier mais bon.

Sinon je reprends u peu le sujet, la en ce moment je suis en attente des mes résultats de tests pour intégrée les paramedics en GB. Du coup je me suis pas mal renseigner sur leur méthodes de travail et il faut savoir qu'en France on a un gros cliché sue leurs façons de faire avec le "scoop and run".

Aujourd'hui en GB les paramedics sont de plus en plus amenés a ne pas transporter au CH. J'explique un peu, si ils peuvent soigner sur place et éviter un transport il le font par exemple pour une plaie simple qui a besoin de 3 ou 4 points de suture un ECP le fera a domicile, ça évite de transporter au CH et d'engorger le SAU pour de la bobologie.

Autre chose d'intéressant et la je rejoins vraiment le sujet les british ont trois catégories de intervention les CAT A, CAT B et CAT C. Par rapport a ces catégories qui sont établies lors de la prise d'alerte ils ont des délais d'intervention différents respectivement 8min, 19min et 30min.

Une CAT A et CAT B c'est gyros et deux tons pour rendre sur les lieux, alors qu'un CAT C c'est tout éteint. Ca evite les accident pour aller faire de la bobologie tel qu'une entorse de cheville a domicile.
De plus lors du transport CH si y a pas d'urgence ils transporteront tout éteint une fois de plus ça évite de prendre des risques pour de la bobologie.

Par contre c'est vrai que pour de la bonne grosse traumato et les vrais urgences médicales ils ne vont pas trainer sur place étant donné que ils vont stabiliser le patient vite fait et bien fait et ensuite transporter sans perdre de temps.

attention!!! je n ai apporté aucune critique a ce système!! j oserai dire que je ne le connais pas et ton explication a éclairé mes lumières !! cela a lair pas mal du tout !! je voullais simplement ne pas faire l apanage de la vitesse a mauvais escient!!! un sujet total sur les paramedics serait pas mal en tout cas!!!
A plus Neal[/quote]
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Firefighter35740
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 366
Localisation: West Midlands, GB

MessagePosté le: 28 Mai 2010, 17:02 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut Jano,

Je ne l'ai pas pris pour une critique du système, et éclairer un peu les lumières de chacun était un peu le but de mon post.

Un sujet sur les paramedics pourquoi pas, ça ferait un bout de taf mais ça pourrait etre intéressant.

Sinon pour la vitesse, que cela soit sur la route ou sur les lieux de l'inter je pense que il y a des moments où oui il faut de se tirer les doigts du *** et faire du vite fait bien fait. Et je pense aussi qui il y a des moments ou ça ne sert a rien de courir!

Perso je pense qu'on utilise bien de trop les gyros et deux tons, quand je vois des VTUs décaler gyros deux tons pour un apidé ça me fait doucement rigoler! Le nid il est pas a 5 min près! Pareille pour la bobologie qu'on fait avec les VSAVs perso je transporterai bien tout éteint.
Les gyros deux tons devraient être utilisés pour se rendre sur les lieux des inters SAP, puis si ça urge on les met pour aller au CH sinon on roule tout éteint en respectant le code de la route.

Aussi a force de s'en servir on les banalisent et les autres usagers de la route font moins gaffe. C'est un peu comme les antibiotiques, a force d'en prendre ça ne sert plus a grand chose ou alors il faut en prendre des plus puissants.

Neal
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Firefighter35740
Max68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1122
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 28 Mai 2010, 17:27 Répondre en citant Revenir en haut de page

Firefighter35740 a écrit:

Perso je pense qu'on utilise bien de trop les gyros et deux tons, quand je vois des VTUs décaler gyros deux tons pour un apidé ça me fait doucement rigoler! Le nid il est pas a 5 min près! Pareille pour la bobologie qu'on fait avec les VSAVs perso je transporterai bien tout éteint.
Les gyros deux tons devraient être utilisés pour se rendre sur les lieux des inters SAP, puis si ça urge on les met pour aller au CH sinon on roule tout éteint en respectant le code de la route.


100% d'accord

Firefighter35740 a écrit:

Aussi a force de s'en servir on les banalisent et les autres usagers de la route font moins gaffe. C'est un peu comme les antibiotiques, a force d'en prendre ça ne sert plus a grand chose ou alors il faut en prendre des plus puissants.


200% d'accord!!!

smile_top

_________________
Altruisme, efficience, vacations.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
lecreux83
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 19
Localisation: ste maxime

MessagePosté le: 30 Mai 2010, 11:00 Répondre en citant Revenir en haut de page

OUI pour le fait de partir sur certaines inter sans le gyro deux tons,NON pour le fait de transporter sur un CH sans le gyro deux tons même de la bobologie ou de la carence de privé,chez moi en saison il nous fodrait presque deux heures de route pour transporter sur le CH le plus proche qui est a moins de 15 km.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Firefighter35740
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 366
Localisation: West Midlands, GB

MessagePosté le: 30 Mai 2010, 12:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je comprends ce que tu veux dire pour avoir fait de la saison sur la cote atlantique. Et nous on a 30km pour arriver au CH donc au retour des plages c'est bien le bordel aussi!
Mais il y a d'autres moyens, transport sur cabinet médical, la famille qui peux transporter (d'ailleurs moi je me suis déjà casser des os et je n'ai jamais été transporté par les collègues), on pourrait également soigner sur place un peu plus?
Bref il y des alternatives au transport CH avec les gyros et deux-tons allumés!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Firefighter35740




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Besoin d'une idée, vite vite!! le 24/07/2005
Recherche ambulance pour l'afrique le 05/12/2005
[FIA] Que comporte-t-elle? le 17/04/2007
permis ambulance obligatoire? le 07/12/2007
le LSPCC doit-il etre plombé? le 07/08/2009
village limitrophe qui doit intervenir ? le 15/05/2011
Faire SPV puis SPP. Doit-on rester dans la même caserne ? le 14/08/2012
Nouvelle ambulance (VSAV) SP Lommel (Belgique) le 30/03/2008


 Sauter vers:   

Une ambulance doit-elle rouler vite ?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group