Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
La Brigade: une drôle de gestion des ressources humaines


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 07:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
L'article MEDIAPART - Par Louise Fessard Article publié le vendredi 1 juillet 2011

Depuis le 1er juin, les sapeurs-pompiers de Paris arpentent le macadam pour vendre leur lot de tickets à gratter, destiné au financement des traditionnels bals républicains du 14 juillet. Avec sans doute un peu de fébrilité cette année, car dans une note en date du 27 mai 2011 largement diffusée au sein de la brigade, un commandant d'unité prévient de façon tout à fait abusive ses troupes que «l'ensemble des tickets
invendus sera à la charge des intéressés» (en gras dans l'original).

Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit. «Je ne doute pas qu'un adjudant chef un peu bourru ait pu sortir quelque chose comme ça à l'oral, mais pas à l'écrit, c'est interdit», réagit à chaud un lieutenant du service de communication incrédule.

Information prise, le lieutenant-colonel Pascal Le Testu, porte-parole de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), rappelle et propose une exégèse d'une «phrase peut-être maladroite» : «Ça veut dire que si les tickets ne sont pas vendus à la fin de la plage de temps défini, à charge pour le sapeur pompier de continuer la vente. On ne peut pas comprendre ça autrement, ça serait une aberration.» Ouf, l'honneur
de la brigade est sauf ! La dernière phrase de la note ne correspond pourtant pas tout à fait à cette interprétation : «Les personnels s'opposant à la vente ou faisant preuve de mauvaise volonté rédigeront un compte-rendu adressé au Général, commandant la brigade afin d'exposer leur décision», précise bien le commandant.

Depuis le coup de fil de Mediapart, une nouvelle note, expurgée de la «phrase malheureuse», a été diffusée le 21 juin, annulant la précédente. Et les sapeurs-pompiers de Paris ont reçu le 20 juin un
petit rappel à plus de confidentialité, un mail du médecin-chef de la BSPP leur donnant «ordre de ne transmettre sous aucun prétexte aucune information (...) à un tiers» sans aval de leur hiérarchie. Dont acte
pour Mediapart. Car d'autres documents concernant la politique de ressources humaines de la brigade pourraient se révéler autrement embarrassants.

Obligation de jeunesse Dans un mail interne en date du 11 décembre 2010, un capitaine livre des extraits du compte-rendu d'une réunion au plus haut niveau. L'orateur n'est pas
identifié mais ses propos ne dépareraient pas dans une réunion de préparation de plan social dans une entreprise du Cac 40.

Extrait : «Il faut pousser vers la sortie un flux de militaires sous contrat qui permette d'éviter le vieillissement de la population (c'est tout l'esprit du statut militaire). Je reste persuadé qu'un tri plus sérieux, pour ne pas dire plus courageux, peut être fait par quelqu'un d'autre que le général. (...) Il faut prendre ses responsabilités et recevoir les intéressés pour leur dire ce qu'il en est. (...) Si les intéressés ne font pas l'affaire, il faut leur dire et les orienter vers la reconversion sans mélanger les impératifs de rendement dans l'emploi avec des considérations "sociales". Il y a trop souvent de l'affectif dans la prise
de décision. On ne rengage pas un personnel qu'on a mal noté parce qu'il a deux enfants à charge.»

Avant de modérer : «Mais ne soyez pas des "despotes technocratiques". Trop de paternalisme nuit, pas de paternalisme du tout nuit aussi.» La harangue se termine par un rugbystique «A vous de transformer
l'essai.» Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.

Plus grand corps de sapeurs-pompiers d'Europe avec quelque 8500 hommes et femmes, la BSPP a aussi la particularité d'être restée un corps militaire, dépendant de l'armée de terre. Avec ses règles particulières et notamment une «obligation de jeunesse» qui impose un taux de rotation important des sapeurs-pompiers.

«Notre politique RH doit respecter une pyramide des âges, avec une arrivée de jeunes en permanence (un millier par an), car le métier de sapeur-pompier est difficilement compatible avec une vie de famille»,
explique Pascal Le Testu.

La BSPP renouvelle ainsi un huitième de son effectif chaque année. Les militaires du rang (qui représentent 75% de l'effectif) ainsi qu'un tiers des cadres de la brigade, des contractuels, engagés sur des contrats d'un à cinq ans. Au bout de vingt ans de service maximum, exit et reconversion !

En contrepartie de cette gestion drastique des ressources humaines, les sapeurs-pompiers ayant effectué au moins 17 ans de service (15 ans auparavant, la réforme des retraites étant passée par
là) reçoivent une pension de retraite à jouissance immédiate, cumulable avec un salaire. Une pension «passée de 820 € pour 15 ans de service, à 680 € lors de la première réforme des retraites, puis 530 €
pour 17 ans de service, souligne un sapeur-pompier qui ajoute: Nous travaillons plus pour gagner moins». Selon la brigade, sur les 850 sapeurs-pompiers de Paris quittant le service chaque année, la moitié d'entre eux en bénéficient.

Renvoyés après douze ans de service Mais d'après deux sapeurs-pompiers qui souhaitent rester anonymes, la brigade a, depuis quelques mois, tendance à ne pas renouveler les contrats d'engagés
volontaires se rapprochant dangereusement de la barre stratégique des 17 ans, qui ouvre droit à cette pension.

"Depuis mars, ils épurent, ils ne réengagent pas les personnes arrivées à 12 ans de service et préfèrent prendre des jeunes VDAT moins payéset plus dociles (Volontaires de l'armée de terre, des contrats d'un an
destinés aux 18-26 ans et payés 715 euros par mois, ndlr)», explique un sapeur-pompier. Comme il s'agit de CDD non renouvelés, la brigade n'a aucun besoin de se justifier. J'ai beaucoup d'amis, très biens notés,
qui ont été renvoyés à dix-douze ans de service. Du jour au lendemain, on leur a demandé de quitter leur logement de service, avec leurs gamins.»

«La retraite c'est la carotte, s'insurge un autre. On nous tire sur la couenne pendant des années, et il n'y a plus de retour.»

Des propos que semble confirmer un mail de janvier 2011. Son auteur, un capitaine, informe ses correspondants «des nouvelles règles de gestion RH de la brigade au jour d'aujourd'hui». «Ces règles sont en
cours, précise-t-il. Les victimes de ces nouvelles règles sont déjà existantes.»

Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit. Il cite «quatre items» pris en compte «dans le cadre des renouvellements de contrat» : CCMP (Contrôle de la condition physique du militaire), inaptitude (pour blessure), sanctions, notations, et ancienneté dans le grade (il est recommandé de ne pas «stagner» trop longtemps dans le même grade). Des critères extrêmement larges.

«Potentiellement, ça peut concerner énormément de pompiers, souligne un sapeur-pompier. On a, par exemple, en dehors des brûlés, beaucoup de blessés (au dos, aux genoux et aux épaules), parce qu'on
porte beaucoup en manoeuvre, mais aussi qu'on fait du sport (corde, gymnastique, natation, etc.) comme des débiles, sans s'échauffer, ni s'étirer. Du coup, certains sont inaptes au service incendie et risquent de ne pas être renouvelés.»

Un autre message du 24 février 2011 mentionne lui aussi cette nouvelle politique RH. Un capitaine s'adresse à sa hiérarchie pour se plaindre du comportement d'un sapeur-pompier première classe,
qui se met en arrêt-maladie et fait du «mauvais esprit (...) depuis qu'il sait que son contrat ne sera pas renouvelé». «Vu la nouvelle politique RH, je pense que ce type de cas va se voir de plus en plus...», prédit-il.
Mais selon Pascal Le Testu, il n'y a pas de «nouvelle politique RH» liée à la RGPP. Là encore, tout est dans la nuance : «Ce n'est pas une nouvelle politique, mais vous avez des évolutions, explique-t-il. Si, à une certaine époque, on a pu être un peu plus souple, on ne peut pas garder tout le monde 17 ans. Nous sommes une administration avec des règles extrêmement sévères. A aucun moment, nous n'avons promis aux engagés que nous les garderions jusqu'à 17 ans.»

C'est justement ce statut précaire qui, selon un sapeur pompier, permet des dérives. «On ne sait jamais si on va être réengagé, donc la hiérarchie a tout pouvoir, souvent à la limite de l'abus de pouvoir, comme
pour l'histoire des tickets du 14 juillet», explique-t il. «C'est typiquement une politique militaire, où on promeut à des postes de management ou de gestion des ressources humaines des gens qui n'ont jamais été
formés pour», estime un autre.


Je suppose un tas de réactions devant un article comme celui-ci.....attention la gestion des ressources humaines reste un exercice peu enviable, surtout dans l'armée...mais Médiapart envoie tout de même un beau pavé dans la marre, et montre que la Brigade paye le prix de son ouverture. La transparence à un coût.
Ensuite, nous sommes encore une fois face à du journalisme, ou particulièrement pour Médiapart, il faut vendre du "papier", mais surement nous rapprochons nous de la vérité.
Reste à aller fouiner un peu dans les SDIS, pour se rendre compte que la politique de la BSPP peut aussi faire des "petits" en RH.....mais en même temps, les comptes publics sont un peu plus scrutés qu'avant, il faut faire des économies et dépenser moins, voir dans la limite des budgets qui diminuent.......

forny

_________________
le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de deux, on est une bande de cons.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 09:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

J'en discutait avec des SPV de mon département étant à la brigade. A priori les militaires sentent bien ce nouveau type de politique depuis la réforme des retraites et, une fois calculs faits, ils se rendent compte que la BSPP ne leur offre plus un avenir de carrière sûr.
Conseil à ceux qui voudrait partir : dite le au dernier moment sinon on vous en fera chier jusqu'au bout...!

Plus largement j'aime bien la dernière phrase de l'article, comme je le dis régulièrement, dans la fonction publique il y a très longtemps que l'on place sur des postes de managers ou de responsables RH des agents qui n'ont pas la formation pour celà (en particulier chez les SP...) car l'ancienneté reste le facteur principal de progression hiérarchique et qu'ancienneté n'est pas synonyme de compétence.

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
SapLal
Référent MATERIEL
Référent MATERIEL


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Aoû 2005
Messages: 6464
Localisation: Métropole Lilloise - SDIS 59

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 09:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Wah, éloquent cette affaire, même si je me doute qu'il y a du "moussage sensationnel" de la part de cette source d'info.

Si la réalité se rapproche de ce pamphlet, il est très peu étonnant de voir tout le monde quitter le navire, après s'être fait rincé pendant une poignée d'années en ramassant les fonds de tiroirs de la misère humaine parisienne...

Tu parles d'ouverture Forny, comment les termes "ouverture" et "casse de l'Humain" peuvent cohabiter ainsi ?! (même si je suis contre l'ultra-social chez les SP)

Le Bien-Être au travail...

@+ Sap'Lal

_________________
Image
Halte à l'immobilisme chez les SP ! Soyons acteurs dans nos CIS ! RetEx/Innovations/Adaptations
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre SapLal
ambu66
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 185
Localisation: Canet en Roussillon (66)

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 10:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

quand je lis cet article, je revois bien la triste réalité de l'armée de terre ' camouflé' sous mes yeux......

effectivement, la RH a bien changé en 15 ans, fin du service national, arrivée de nouvelle génération ' coca-mac do-playstation ', changement de stratégie par rapport a l’Indemnité de Départ des Personnels Non Officiers ( la fameuse IDPNO qui est passé de 24 mois de salaire brut a 14 et attribuable entre 8 et 11 ans de service a la condition que ce soit l'institution que ne veuille plus vous reprendre et non plus les deux comme avant ), évolution de la politique de reconversion ( passage de diplôme dans le civil, type de l'aide, etc.....), sans parler de la politique des VDAT ( on en voit quand même de moins en moins au sein de la Verte, ca a l'air d’être un recours plus massif dans les UIISC ou la BSPP).

Une ressemblance flagrante entre les deux corps: arrêter l'hémorragie des ruptures de contrat a 5 ans et faciliter le départ a 11 ans........ et oui, la Retraite a Jouissance Immédiate ( je touche pour ma part 680 euros par mois pour mes 15 ans et 1 jours de service actif ), cela coute un bras au budget de la défense. Tout comme le chômage des militaires qui est payé par les CTAC et non par l'URSSAF, ce qui vaut que les reconversions se veulent le plus possible réalisable sans période de chômage avec les fameuses conventions armée/employeur donnant le militaire pendant quelques mois gratuits pour l’employeur qui se doit de lui faire un CDD de 6 mois mini ou un CDI a la fin de la PAE. C'est autant d'argent économisé.

L'armée française est le premier pourvoyeur de contrat précaire en France mais n'a obligé personne à signer un contrat. Par contre la RH évolue en temps réel et le militaire qui se laissent vivre sur ces acquis sans aller aux renseignements sur son évolution de carrière se trouve un jour au pied du mur et la, pas de retour en arrière et cela peut faire tres mal...... qu'on soit en tenue Kermel ou en treillis cam centre Europe.....

enfin pour le coup des ticket, on a eu la même y a quelques années via notre encadrement de compagnie pour les JPO du régiment et ben, les carnets qu'on a rendu invendu, il était hors de question qu'on les paye et je suis passé chez mon pit pour ça et je n'ai rien eu. Avec quels motifs m'aurait il fait monter chez le grand patron même si l'ordre venait de lui en personne ????? ca marche peut être avec de jeunes engagés, beaucoup moins avec les anciens.......

bonne journée à tous :)

_________________
la vocation, c est d'avoir son métier pour passion
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 13:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

SapLal a écrit:
Wah, éloquent cette affaire, même si je me doute qu'il y a du "moussage sensationnel" de la part de cette source d'info.

Si la réalité se rapproche de ce pamphlet, il est très peu étonnant de voir tout le monde quitter le navire, après s'être fait rincé pendant une poignée d'années en ramassant les fonds de tiroirs de la misère humaine parisienne...

Tu parles d'ouverture Forny, comment les termes "ouverture" et "casse de l'Humain" peuvent cohabiter ainsi ?! (même si je suis contre l'ultra-social chez les SP)

Le Bien-Être au travail...

@+ Sap'Lal


Bin écoute, moi j'ai fais seize ans à la Brigade, et je suis parti en 2008, comme un des derniers à profiter de la pension de retraite à partir de 15 ans de service. Je ne me plaint pas, comment le pourrais-je en gagnant 100€ de plus qu'un minimum vieillesse en plus de mon salaire de fonctionnaire. Je n'ai pas non plus eu l'impression d'être un esclave à la Brigade, et je pouvais partir quand je voulais si je ne trouvais pas la soupe bonne.
Beaucoup croient qu'être Pompier de Paris ouvre des portes, et qu'il suffit de montrer patte blanche en disant que l'on a fait la célèbre Brigade pour être accueilli comme un dieu. Je vous le dis tout net les gars....c'est faux, le civil s'en fout royalement des diplômes et compétences acquissent dans le cadre de la Brigade. La reconversion, ça se prépare, et même, ça s'anticipe quelques années en avance, moi j'ai mis trois ans.....sans nier que mon dernier poste à beaucoup joué dans mon départ à la retraite, mais j'aurais été bien bête de ne pas en profiter...!!!!
Le problème de l'armée, c'est que le soldat, pour ne pas dire l'employé maintenant, est chouchouté, sa carrière est prise en main, ou lui dit presque quand il doit aller faire caca....et c'est bon pour tous les grades....!!! Une fois dans le civil, c'est carrément le système D, et il faut se sortir les doigts pour trouver seul sa route......et ça, l'armée ne sait pas préparer ses soldats à cette guerre, celle de l'emploi.
Cet article, met le doigt sur un problème récurent de la Brigade, la reconversion.....ou même employé dans un SDIS, le Sapeur Pompier de Paris repart souvent de zéro....il met le doigt sur l'encadrement de la Brigade, souvent étranger au métier même de SP....Un peu romancé, un peu exagéré, un peu vendeur somme toute.....mais quelle contradiction avec les éloges du PP pour le Général Glin.....j'dis ça, jdis rien....!!!!!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
boxerfada
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 21 Juil 2007
Messages: 1126
Localisation: BdR,pays d'Aix

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 20:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

smile_hehe Une analyse très lucide.

un retraité du BMPM ou de UISC pourrait écrire exactement la même chose sur la reconversion (je l'ai entendu plusieurs fois) . ça se prépare bien en avance. j'ai des collègues qui à environ 8 ans y pensent déjà fort .
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre boxerfada
Kaelh
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 203
Localisation: Angers (49)

MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 21:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

Petite question pour nous futurs brigadoux , où on met les pieds ?

_________________
Qu'ils me haïssent , pourvu qu'ils me craignent .
La défaite n'es pas une option .
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Arès
Invité






MessagePosté le: 02 Aoû 2011, 21:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

Kaelh a écrit:
Petite question pour nous futurs brigadoux , où on met les pieds ?


Dans une noble institutions, qui comme partout, connait des difficultés par moment. Nul n'est parfait...
SapLal
Référent MATERIEL
Référent MATERIEL


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Aoû 2005
Messages: 6464
Localisation: Métropole Lilloise - SDIS 59

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 08:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

Arès, c'est toi au clavier ?! :mrgreen:
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre SapLal
spv68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Nov 2005
Messages: 1886
Localisation: dans le fpt

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 10:08 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
mais aussi qu'on fait du sport (corde, gymnastique, natation, etc.) comme des débiles, sans s'échauffer, ni s'étirer.


tient même à la brigade?? Big_sourire

petite question à propos, les personne en arretpour accident de travail au moment de la fin du contrat ça se passe comment?? le contrat est prolongé le temps que l'arret se finisse, ou alors il ne sont plus SP mais toujours pris en charge à 100% pour les remboursements et indemnités?

_________________
riesling2, flammkuech1, amer1, meteor3, instructeur koughlopf et munster et bien sur COD..fertami
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Vulcain111
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Juil 2010
Messages: 437
Localisation: Haute Corse

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 10:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

boxerfada a écrit:
smile_hehe Une analyse très lucide.

un retraité du BMPM ou de UISC pourrait écrire exactement la même chose sur la reconversion (je l'ai entendu plusieurs fois) . ça se prépare bien en avance. j'ai des collègues qui à environ 8 ans y pensent déjà fort .


Je te le confirme, je quitte l'institution dans deux mois, et cela fait deux ans que je travaille ma reconversion. Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 11:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Arès a écrit:
Kaelh a écrit:
Petite question pour nous futurs brigadoux , où on met les pieds ?


Dans une noble institutions, qui comme partout, connait des difficultés par moment. Nul n'est parfait...


J'ai ouvert un sujet sur un bouquin, http://www.forum-pompier.com/sujet34111.html
Ce livre qui date de 1974, et qui fût interdit à l'époque dénonce de façon un peu plus acerbe les même chose qu'aujourd'hui dans l'article de Médiapart.
Arès à bien schématiser la chose, même avec ses défauts, la Brigade reste la Brigade. On y est quand même pas mal....65 jours de vacances par ans, de moins en moins de gardes, entre 110 et 125 / ans......un très bon service social (ADOSSPP) une super mutuelle, l’accès à de l'assurance vie, la prime de la ville de Paris.....et j'en passe et des meilleurs. L’accès à un logement sur la petite couronne est aussi facilité depuis de nombreuse années.
Je ne sais pas quelle main vengeresse à guidée le journalisme, mais la critique a oublié de fustiger tout les avantages du militaire de la Brigade.
Accès aux musées, métro, train à tarif réduit, aide à l'emploi des conjoints........ Tout cela, ma génération et celle d'avant ne l'avons pas connu ou nous l'avons vu naître.
Je vous rassure, nouvelle génération, si vous avez envie d'avancer à la Brigade, envie de vous bouger le derrière et ne pas attendre que le temps passe sans rien faire, mais prendre du galon, faire de l'avancement, la Brigade vous le rendra......C'est comme partout, il faut se sortir les doigts pour avoir quelque chose.....encore faut-il aussi s'en donner les moyens......Je vous le promet, les instants de vie, de rigolade, parfois de malheurs hélas....tout cela, ne se construit qu'à la Brigade, elle est unique est belle par son histoire, qui s'inscrit aussi par la critique.......

forny
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1507
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 11:51 Répondre en citant Revenir en haut de page

spv68 a écrit:
Citation:
mais aussi qu'on fait du sport (corde, gymnastique, natation, etc.) comme des débiles, sans s'échauffer, ni s'étirer.


tient même à la brigade?? Big_sourire

petite question à propos, les personne en arretpour accident de travail au moment de la fin du contrat ça se passe comment?? le contrat est prolongé le temps que l'arret se finisse, ou alors il ne sont plus SP mais toujours pris en charge à 100% pour les remboursements et indemnités?


Tout à fait, le temps que l'arret de travail se finisse est comptabilisé pour finir le contrat. Surtout après un accident en service. La mise en Fin de service ne peut se faire sans un avis médical, en gros, l'armée doit te rendre à la vie civile dans l'état ou elle t'a trouvé.....sous peine de pension d'invalidité

forny
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
Kaelh
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 203
Localisation: Angers (49)

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 12:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

Merci Forny ..

Sur ce smile_coolman .
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2924

MessagePosté le: 03 Aoû 2011, 13:43 Répondre en citant Revenir en haut de page

Forny a écrit:
Je vous le promet, les instants de vie, de rigolade, parfois de malheurs hélas....tout cela, ne se construit qu'à la Brigade


Ben dis-donc, je vais finir par croire que t'as connu que ça... ou que t'es mal tombé dans ta reconversion !

a+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Programme des gestion du personnel engagé sur terrain le 11/05/2005
Quels diplomes pour la Brigade ? le 24/09/2007
Renseignement Medicale pour l'entrée a la brigade le 11/11/2007
je suis rdc de la brigade des conseils le 12/12/2007
yamakasi à la brigade le 17/12/2007
master pro gestion du risque et de la sécurité le 20/12/2007
Devise latine de la Brigade ?? le 01/01/2008
De la betise humaine le 02/06/2008


 Sauter vers:   

La Brigade: une drôle de gestion des ressources humaines


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group