Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
[Tous statuts] Femme de SP recherche témoignage


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Caro_
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:11 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour à tous,

Je suis ici en tant que femme de pompier, j’ai cherché un peu dans votre forum des témoignages pouvant m’éclairer un peu mais sans succès. J’espère que vous pourrez m’aider un peu…

Donc voilà en gros notre histoire (désolée c'est un peu long smile_oh )
Il y a presque 3 ans j’ai accouché d’un adorable petit garçon en parfaite santé, mon mari a pris son congé paternité et quelques jours de congé pour pouvoir profiter des premiers instants à 3... Bref le bonheur total!!

Le 1er juin, comme ça arrive de temps en temps, mon mari a été amené à remplacer un de ses collègues au pied levé, première reprise depuis la naissance de notre fils. Nous vivons en caserne donc il est parti sans trop de remords en pensant qu’il pourrait repasser dans la soirée pour nous voir.

Malheureusement quand je me suis réveillée vers 3h du matin j’ai trouvé notre fils inanimé dans son berceau, j’ai pu rapidement avoir l’aide des pompiers dans notre appartement et le SAMU a vite suivi… Mon mari a été alerté (enfin je crois) et quand il nous a rejoint le médecin du SAMU a prononcé le décès… Nous apprendrons 1 mois plus tard qu’il s’agit d’une MSN inexpliquée et que notre Petit Bout n’avait pas de soucis particulier…

Depuis fin 2006 nous sommes de nouveau parents d’un Petit Homme qui nous comble de bonheur mais j’ai l’impression que mon mari stagne dans son deuil…

Nous avons souvent abordé le sujet de la culpabilité qui est malheureusement inévitable dans ce genre de situation en tant que parents mais pour lui s’ajoute en plus le sentiment d’avoir faillit à son rôle de pompier… smile_mal Je « comprends » sa position qui est plus que délicate mais je ne trouve aucune solution pour le sortir de la culpabilité. C’est pourquoi je me tourne vers vous…Je pourrais me tourner vers ses collègues de la caserne mais j’ai peur qu’il le prenne mal…

Je m’excuse auprès de ceux qui ont peut être vécu une situation similaire et chez qui je réveille certainement des moments douloureux mais j’aimerai vraiment comprendre ce qui empêche mon chéri de se sentir en paix…

Merci à ceux qui prendront le temps de me lire et peut être de répondre Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
SapLal
Référent MATERIEL
Référent MATERIEL


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Aoû 2005
Messages: 6464

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Juste en passant, MSN pour Mort Subite du Nourrisson.

@+ Sap'Lal
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre SapLal
Minipinpon
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 6856
Localisation: 78

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

ton mari est-il "suivi" psychologiquement ? car vu qu'il a du mal à faire son deuil, une aide lui serait certainement bénéfique

_________________
Crêpe 1, chouchen 2 + gnole et toujours debout
Image
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Minipinpon
Caro_
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

Minipinpon a écrit:
ton mari est-il "suivi" psychologiquement ? car vu qu'il a du mal à faire son deuil, une aide lui serait certainement bénéfique


On a été pris en charge tous les deux au début par l'hôpital mais au bout de quelques séances il a arrêté...Il a aussi rencontré le psy de la caserne mais il ne trouve pas vraiment d'utilité dans les séances... Comme si personne ne pouvait le comprendre!

Et puis c'est un homme (sans vouloir faire de clichés) mais il parle très rarement de ce qu'il ressent ce qui ne me facilite pas la tâche smile_uuh
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
ludo95750
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 21 Fév 2008
Messages: 237
Localisation: Val d'Oise

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

Essayez de voir avec ses collègues (si c'est possible) pour le raisonné à suivre serieusement des séances chez le psychologue. Pour moi je pense que c'est le seul moyen.

@ +

_________________
Breizh eo ma bro!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre ludo95750
Minipinpon
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 6856
Localisation: 78

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 16:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

as tu essayé d'en parler avec lui ? dans ce genre de problème l'ignonrance est la pire des solutions. Il pense peut être que personne ne le comprend car il croit peut être que personne ne l'écoute
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Minipinpon
Caro_
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 17:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

J'ai tenté d'en parler avec quelques uns de ses collègues (nous avons changé de caserne depuis le décès de notre fils) mais eux aussi se heurtent un peu à son silence. Il se sent vraiment coupable de ne pas avoir été présent cette nuit là et quoi qu'on en dise c'est toujours pareil : il n'a pas été à la hauteur...

Sinon moi j'en parle très souvent avec lui, je ne veux pas passer tout ça sous silence, je lui pose des questions, j'essaie de le raisonner mais je reste face à un mur! Je pense que j'ai un peu aggravé ce sentiment de culpabilité en lui disant (la nuit du décès) que je ne comprenais pas pourquoi il ne faisait rien pour sauver son fils... J'ai dis ça sous le choc des événements, je m'en suis excusée plusieurs fois depuis et même s'il me dit qu'il comprend ma réaction je pense que ca a un peu enfoncé le clou...

Je suis désolée de vous embêter avec mes histoires mais j'essaie de jouer toutes les cartes pour l'aider. Il existe très peu de témoignage de papas, très peu de témoignages de pompiers alors les deux combinés smile_ZzZ
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
sev90
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 02 Avr 2008
Messages: 123
Localisation: belfort

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 17:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

caro,

Ton mari je pense n'arrive pas a faire son dueil et je ne sais pas si il y arrivera, la culpabiliter qu'il peut avoir le ronge c'est sur qu'etre suivi par un psycologue est la meilleur chose mais je pense qu'il faut lui laisser le temps... maintenant faut qu'il profite de votre petit garcon...
Essaie peut etre de ne plus lui parler de tout ca...
Laisse du temp au temp...
Je t'embrasse et je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette epreuve...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Caro_
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 19:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

sev90 a écrit:
caro,

Ton mari je pense n'arrive pas a faire son dueil et je ne sais pas si il y arrivera, la culpabiliter qu'il peut avoir le ronge c'est sur qu'etre suivi par un psycologue est la meilleur chose mais je pense qu'il faut lui laisser le temps... maintenant faut qu'il profite de votre petit garcon...
Essaie peut etre de ne plus lui parler de tout ca...
Laisse du temp au temp...
Je t'embrasse et je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette epreuve...


Merci beaucoup pour ton message!!
On en parle pas mal en ce moment (enfin JE parle) parce que les dates d'anniversaire de naissance et de décès arrivent à grand pas et ça que le malaise revient.

Faut peut être que je m'habitue au silence je sais pas... En tout cas je vous remercie tous pour vos réponses smile_top

Bonne soirée.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 20 Avr 2008, 21:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

bonsoir,

déjà je salue ton courage... histoire pas facile.

par rapport a ton mari, il y a le problème du décès d'un proche. déjà que le décès pour un pompier peut être synonyme d'échec il y effectivement le problème du fait que c'est votre enfant et qu'il est décédé suite à un soucis que ton mari a pu rencontrer en intervention (je veux dire par là que c'est dans son domaine d'intervention d'où le fait qu'il se sente fautif)

tout ça je pense que tu l'avais compris, pour ce qui est des conseils... je n'ai malheureusement que 19 ans et mon expérience de la vie comme de ce genre de situations est bien sur réduite.

en revanche, mon père est un peu comme ton mari au sens où il applique la stratégie de l'huitre et ne parle donc jamais (d'ailleurs j'ai hérité de ce trait de caractère...).

je ne pense pas que la stratégie du silence soit l'idéal. pour ce qui est de mon histoire perso, je ne veux bien sur pas te faire peur mais mon père a eu des problèmes cardiaques (malaises) à cause du stress et des soucis qu'il ne partageait pas. ceci lui valant quelques séjours a l'hôpital.

je comprend ton envie de ne plus en parler et de laisser le temps agir mais j'ai peur qu'il n'oublie jamais cela et que si vous n'en parlez pas (toi ou quelqu'un d'autre comme un psy) il garde a jamais l'idée qu'il est fautif au fond de lui.

d'une cela va lui pourrir la vie et de deux cela risque aussi d'influer sur sa relation avec le second boud'chou qui peut être considéré comme "remplaçant" par ton mari même inconsciemment. tu imagine bien l'horreur de cette situation pour lui, ton mari et toi.

je n'ai malheureusement pas de solutions miracles bien entendu et moi même ne sait pas si je m'en sortirais de cette situation. mais vraiment la théorie du silence n'est pas la bonne. jamais.

des psys il en existe autant que de personnalités. pas facile je te l'accorde de trouver le bon du premier coup mais il faut continuer a essayer.

je te conseil a ce sujet de faire attention a la relation qu'il va nouer avec l'enfant que tu as maintenant. pas jouer le role du flic mais faire attention a ce qu'il ne l'élève pas dans le souvenir du premier.
chose évidement pas facile mais c'est un problème qui est très susceptible d'arriver (bien sur je te souhaite le contraire).

le plus difficile va être de lui demander de ne pas oublier votre premier enfant mais par contre d'apprendre a vivre avec cette histoire.

je ne peux malheureusement pas plus t'aider...
en te souhaitant bon courage pour la suite et d'ètre heureuse avec ton enfant.

François

_________________
mieux vaut se taire quitte a passer pour un c*n que l'ouvrir et ne laisser aucun doute a ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Arès
Invité






MessagePosté le: 20 Avr 2008, 22:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,
la stratégie du silence arf qu'elle est mauvaise ! et pourtant, nous sommes combien à l'appliquer ? bien trop ! Oui je dis nous car malheureusement je l'applique trop souvent moi même et je peux parler en connaissance de cause, en disant que à ne jamais rien dire, le jour ou "ça pète" ça fait très mal, à soit et à ces proches smile_peur smile_pleure
Donc il faut absolument en parler, c'est primordial pour votre couple et votre enfant ! un psy ? pourquoi pas, mais le travail se fait surtout entre vous...pas facile, certes, mais essentiel !
La perte d'un être cher associé au sentiment de culpabilité ne dois pas être simple, courage à vous Wink

Nico, qui se dit que c'est bien beau les conseils mais qu'il devrait les appliquer à l'instant lui même smile_aie
Forny
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Mar 2005
Messages: 1511
Localisation: sud-ouest Bordeaux (33)

MessagePosté le: 21 Avr 2008, 05:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

Caro_ a écrit:
Bonjour à tous,

Je suis ici en tant que femme de pompier, j’ai cherché un peu dans votre forum des témoignages pouvant m’éclairer un peu mais sans succès. J’espère que vous pourrez m’aider un peu…

Donc voilà en gros notre histoire (désolée c'est un peu long smile_oh )
Il y a presque 3 ans j’ai accouché d’un adorable petit garçon en parfaite santé, mon mari a pris son congé paternité et quelques jours de congé pour pouvoir profiter des premiers instants à 3... Bref le bonheur total!!

Le 1er juin, comme ça arrive de temps en temps, mon mari a été amené à remplacer un de ses collègues au pied levé, première reprise depuis la naissance de notre fils. Nous vivons en caserne donc il est parti sans trop de remords en pensant qu’il pourrait repasser dans la soirée pour nous voir.

Malheureusement quand je me suis réveillée vers 3h du matin j’ai trouvé notre fils inanimé dans son berceau, j’ai pu rapidement avoir l’aide des pompiers dans notre appartement et le SAMU a vite suivi… Mon mari a été alerté (enfin je crois) et quand il nous a rejoint le médecin du SAMU a prononcé le décès… Nous apprendrons 1 mois plus tard qu’il s’agit d’une MSN inexpliquée et que notre Petit Bout n’avait pas de soucis particulier…

Depuis fin 2006 nous sommes de nouveau parents d’un Petit Homme qui nous comble de bonheur mais j’ai l’impression que mon mari stagne dans son deuil…

Nous avons souvent abordé le sujet de la culpabilité qui est malheureusement inévitable dans ce genre de situation en tant que parents mais pour lui s’ajoute en plus le sentiment d’avoir faillit à son rôle de pompier… smile_mal Je « comprends » sa position qui est plus que délicate mais je ne trouve aucune solution pour le sortir de la culpabilité. C’est pourquoi je me tourne vers vous…Je pourrais me tourner vers ses collègues de la caserne mais j’ai peur qu’il le prenne mal…

Je m’excuse auprès de ceux qui ont peut être vécu une situation similaire et chez qui je réveille certainement des moments douloureux mais j’aimerai vraiment comprendre ce qui empêche mon chéri de se sentir en paix…

Merci à ceux qui prendront le temps de me lire et peut être de répondre Wink


Je n'envie pas cette situation, même pour mon pire enemi...je comprend aussi l'horrible sentiment de cupabilité que vous devez resentir autant l'un que l'autre.
Il manque dans cette histoire le volet du suivit médico-psychologique, avec une équipe médicale dirigée par un médecin psychiatre. C'est indispensable pour se reconstruire, bien que la naissance d'un autre enfant doit être pris comme une revanche sur la vie pour aller de l'avant.
Il manque aussi votre fiche Madame.....vous étiez deux ce soir là à vivre l'horreur, mais je ne perçois pas chez vous un commencement de deuil.
Peut-être que celui de votre mari passe par le votre. Quand est t-il???
Avez vous suivis intégralement le suivis proposé en milieux hospitalier??
Le problème qui se pose maintenant est valable pour vous, soit vous n'avez pas fini votre deuil, soit vous en portez deux, celui de votre mari, et le votre.
Il faut vous rendre à l'evidence et suivre une thérapie rapidement, au risque de voir votre enfant de deux ans, ressentir le malaise assez vite et commencer à vous poser des questions.
Voilà, je pense en gros que, si vous en êtes à venir ici exposer vos souccis, c'est que pour vous aussi il reste du boulot, rien ne dit que votre mari ne vous en veut pas un peu insconciement, rien ne dit que c'est vous qui lui en voulez de manière indirecte.....la psychologie humaine est telement compliquée Madame.....!!!
Allez vite voir quelqu'un, par expérience, cela guerit bien des maux....

courage à vous trois....

briga
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Forny
dioove
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 3043

MessagePosté le: 21 Avr 2008, 08:36 Répondre en citant Revenir en haut de page

tout mon soutien car je sais par quoi vous passez.
Perso, je vous conseille d'etre fort ENSEMBLE, et de ne laisser trainer aucun doute a ce sujet l'un envers l'autre....
Avoir un nouvel enfant ne remplacera jamais votre tit bout, juste comme dit briga aller de l'avant.
A l'epoque je n'avais pas eu de suivi psy, et aujourd'hui je le regrette .....Evacuez, et déculpabilisez, facile a dire, moins facile a faire j'en conviens !
Perso, c'est cet episode qui m'a fait rentrer chez les pompiers...mais j'ai masqué le mal, et il m'a fallut un temps pour le digerer .....soyez fort, et faites vous aider par des pro ;)

_________________
Soyez vous-même le changement que vous voulez voir dans le Monde
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail Photos pompiers du membre dioove
Caro_
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 21 Avr 2008, 17:52 Répondre en citant Revenir en haut de page

Oh mince j'avais fait une grande réponse et voilà la mauvaise manip smile_uuh je recommence mais en plus court!

minioim : Je pense aussi que le silence n'est pas la solution mais je ne peux pas le faire parler sous torture donc à force je finis par laisser couler jusqu'à ce que le sujet revienne...
Pour ce qui est de la relation papa/enfant il n'y a aucun soucis, pas de sujet tabou, pas de surprotection, on avait tout mis sur le tapis avant la naissance justement pour éviter de faire des erreurs :), pour ça je pense que le dialogue a bien marché!! Merci en tout cas pour ta réponse et tes encouragements Wink

Nico.coef : votre "nous" me rassure, je me sens moins seule Big_sourire . C'est vrai que c'est avant tout une histoire à gérer entre nous, mais autant j'arrive à gérer les réactions du père autant le pompier je suis larguée smile_uuh d'où ma présence ici (je sais pas si ca portera ses fruits mais au moins j'aurais tenté Wink ) Merci et bon courage à vous pour appliquer vos conseils :)

brigadistator : Alors pour répondre un peu aux questions en bref : le suivi psychologique qui nous a été proposé au tout début de notre deuil était infime et représenté par une psychologue (même pas psychiatre) à peine plus vieille que moi (j'avais 23 ans à l'époque) qui nous a dit au bout de 3 séances que le deuil est un travail à faire en partie seule... Ca a mis un STOP à nos investigations.
Ensuite, contrairement à ce que j'ai pu laissé transparaître, mon deuil à moi est bien avancé, je revois un pédopsy depuis la naissance de mon fils, j'ai trouvé des forums de discussions où je peux échanger avec des mamans en deuil et j'allais même dans une association de parents endeuillés. Tout ca m'a amené à me déculpabiliser en partie de la mort de mon Bonhomme mais il m'a bien fallut ces 3 années pour y parvenir.

Ce qui me paraît évident maintenant c'est que mon mari a fait son deuil à travers moi mais il ne s'est jamais penché sur sa propre perception des choses...

Dioove : Merci beaucoup pour votre témoignage, si je comprends bien vous avez vécu une situation similaire ..?
Nous n'avons jamais rompu le dialogue, notre premier fils fait partie intégrante de notre vie, le hic c'est le malaise que je ressens quand on parle du décès... C'est déjà pas facile à vivre alors si en plus on se rajoutte de la culpabilité smile_peur

Je vous remercie tous et toutes pour vos réponses qui m'éclairent sur pas mal de points et qui cernent un peu plus mes interrogations... Maintenant je suis certaine que le psy n'est pas une mauvaise idée et j'ai des arguments pour relancer la discussion...

Dernière ptite question que je me pose... Quand vous vivez une intervention comme un "échec", qu'est-ce qui vous pousse ou vous motive à en parler ? Je comprendrai si vous ne voulez pas répondre, j'imagine que la démarche ne doit ps être très facile...

Encore merci et désolée pour le roman, je pensais faire court smile_oooh
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2925

MessagePosté le: 21 Avr 2008, 20:19 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Vous avez sans doute connu ce qu'il peut arriver de pire dans la vie et une telle cicatrice aura beaucoup de mal à se refermer.
Je ne pourrais pas te parler de psychologie que je connais finallement très peu et que, comme te l'on conseillé d'autres avant moi, seul un professionnel pourra vous aider.

Je connais par contre un peu le droit et je pourrais faire un parallèle pour répondre à ta question "comment surmonter un échec ?".
La notion de responsabilité en droit est dépendante d'un lien de causalité, autrement dit la première question à se poser est : si j'avais agit différement la situation aurait-elle était différente ?

Bien souvent il est impossible de faire plus que ce que l'on à déja fait, et quand bien même on aurait fait plus, il est fort probable que l'issue n'aurait pas été plus favorable.

C'est à mon avis le cas de votre histoire. Vous ne pouviez pas savoir !
Qu'auriez vous fait de plus ? rester jour et nuit devant votre enfant à le regarder dormir ? C'est impossible. Si ton mari avait été là ce soir là, auriez vous décelé son arrêt de respiration plus tôt ? quelques minutes suffisent pour que toutes tentatives de réanimation soit vaine et, quand bien même, le manque d'oxygénation du cerveau après quelques minutes provoque des séquelles irréversibles.

J'ai connu des cas de mort subite du nourrisson. Sur le coup celà m'a attristé mais sans plus.
Pourtant à la naissance de ma fille les images de ces interventions me sont revenues à la figure. Durant les premiers mois de sa naissance je ne dormais presque pas de peur qu'elle s'arrête de respirer.
Et puis un jour je me suis dit que si quelque chose doit arriver ce sera au moment où je ne m'y attendrais pas, que je ne peux pas tout contrôler.

Ton mari devait reprendre son travail, il ne pouvait pas savoir, il ne peut pas tout contrôler. Si celà n'était pas arrivé ce soir là, ça aurait pu arriver un autre soir et ça n'aurait rien changé... il n'y a pas de lien de causalité.

Bon courage
a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
recherche le 30/06/2005
[Vieux topic..] recherche une caserne pour faire stage le 17/07/2005
détecteur de fumer pour tous le 31/07/2005
Recherche famille avec maman pompier pour émission tv le 11/08/2005
un hommage a tous les pompiers le 13/08/2005
A la recherche de ceux qui m'on secouru le 16/09/2005
[Vieux topic..] recherche des personnes de la bspp le 25/10/2005
je recherche un stage... le 20/10/2005


 Sauter vers:   

[Tous statuts] Femme de SP recherche témoignage


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group