Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Secours Aéro routier


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 10:38 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour à tous,

je mets le topic ici parce que je vous avoue que je ne vois pas bien où il peut aller sinon et vous allez comprendre pourquoi Big_sourire

Les SP sont formés au Secours routier, avec notamment la pratique de la désincarcération.
Mais si je prend le drame de ce qui s'est passé à Quiberon la semaine dernière...comme vous faites dans ce cas là? Il faut une formation spéciale (je pense que non, il n'y en a pas)? Vous transposez les techniques de SR aux aéronefs?

Merci de vos réponses :)

Bon ap'

Olop

_________________
L'homme n'a pas d'amis, c'est le bonheur qui en a.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 14:11 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut

je ne pourrais pas répondre a ta question

mais juste un truc, dans le cas d'une désincar, le but est avant tout de sortir la victime sans trop de dommage si je ne m'abuse...

dans le cas d'un crash d'aéronef... on peut retrouver le crane des victimes jusqu'à 1m de profondeur dans de la terre... dsl pour l'anecdote un peu morbide mais faut voir les choses en face, un crash d'avion c'est pile ou face: tu t'en sors ou tu y passe. mais faut pas se leurrer, il y en a pas beaucoup qui ont été sauvés après le crash d'un aéronef léger. smile_mal

donc la désincar... j'imagine qu'on s'approche du système D quand il reste quelque chose a désincarcérer.

à savoir notament: une voiture est étudiée pour résister a un choc. un avion ne l'est pas. c'est très fragile un avion, les seules études de résistances sont faites pour les ailes et la structure afin d'éviter qu'elles ne cassent pendant un vol. pas pour éviter que les passagers soient tués en cas de choc. ce serait transformer les avions en tank! et un tank ça vole pas des masses...
Wink

_________________
mieux vaut se taire quitte a passer pour un c*n que l'ouvrir et ne laisser aucun doute a ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 14:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

minioim a écrit:
salut

je ne pourrais pas répondre a ta question

mais juste un truc, dans le cas d'une désincar, le but est avant tout de sortir la victime sans trop de dommage si je ne m'abuse...

dans le cas d'un crash d'aéronef... on peut retrouver le crane des victimes jusqu'à 1m de profondeur dans de la terre... dsl pour l'anecdote un peu morbide mais faut voir les choses en face, un crash d'avion c'est pile ou face: tu t'en sors ou tu y passe. mais faut pas se leurrer, il y en a pas beaucoup qui ont été sauvés après le crash d'un aéronef léger. smile_mal

donc la désincar... j'imagine qu'on s'approche du système D quand il reste quelque chose a désincarcérer.

à savoir notament: une voiture est étudiée pour résister a un choc. un avion ne l'est pas. c'est très fragile un avion, les seules études de résistances sont faites pour les ailes et la structure afin d'éviter qu'elles ne cassent pendant un vol. pas pour éviter que les passagers soient tués en cas de choc. ce serait transformer les avions en tank! et un tank ça vole pas des masses...
Wink


Merci minimoim,

hou détrpompte toi, les cessnas ce sont de vraies portes de chiottes et pourtant ça vole..... Big_sourire

Et bien j'ai souvenir d'un instructeur qui disait "un avion tant que ça vole, laisse le voler". Késako???? Et bien tant qu'il ne tombe pas comme une pierre tu te concentres sur le pilotage et ça peut le faire.
Et c'est bien ce qui s'est passé la semaine dernière, le pilote fait demi tour après le décollage (la raison je l'ignore et je n'ai pas envie d'emettre des hypothèses à deux sous), et l'avion vole encore (plane en réalité), il essaie de se poser, ne passe pas loin de réussir mais malheureusement il rencontre une haie. Résultat, l'une des personnes n'est pas morte à l'arrivée des secours. Donc là il faut bien faire quelque chose.

Ensuite je te l'accorde, lorsqu'un aéronef tombe il ne reste généralement pas grand chose ni personne à désincarcérer smile_mal


En l'occurence, vous connaissez bien la structure des voitures et vous devez avoir des procédures bien écrite (et sues), mais là..... vous ne connaissez pas le cuircuit éléctrique, le circuit d'essence etc...

Je me doute que ma question n'est pas des plus folichones et que peu de SP sont confrontés à cette situation,mais c'est un truc qui trotte dans ma tête et puis je me dis que c'est pas plus con qu'autre chose. Big_sourire

++

Olop
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
greg
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Avr 2005
Messages: 5132

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 15:05 Répondre en citant Revenir en haut de page

ta question est loin d'être conne.
Et je pense que Minimioim a bien résumé la situation. Nous avons des procédures et techniques de désincarcération, lors d'un accident d'aéronefs, nous appliquerons donc le système D avec nos bases en SR.

Par contre si tu as des documents nous permettant de meiux connaitre les aéronefs et les points a faire ou ne pas faire ne cas d'accident, nous somme preneur Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre greg
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 15:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

greg a écrit:
ta question est loin d'être conne.
Et je pense que Minimioim a bien résumé la situation. Nous avons des procédures et techniques de désincarcération, lors d'un accident d'aéronefs, nous appliquerons donc le système D avec nos bases en SR.

Par contre si tu as des documents nous permettant de meiux connaitre les aéronefs et les points a faire ou ne pas faire ne cas d'accident, nous somme preneur Wink


Ouais...j'y suis allé un peu fort......mais par con je voulais dire tordu Big_sourire

Je comprends bien la situation, d'où la réponse de minioim (et donc la tienne).
Pour ce qui est des connaissance, j'ai bien peur qu'il ne s'agisse de procédure utiles que lorsque l'avion est en l'air...ça ne risque pas trop de vous servir smile_top

Faut juste savoir que ces petites bebetes ce sont de vraies "bombes", avec du coco dans le fuselage et dans les ailes. Je laisse la parole aux spécialistes smile_coolman

++

Et bon WE....................
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 16:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

héhé, sisi Olop, toutes connaissances sont bonne a prendre pour nos amis SP qui n'ont jamais mis les pieds dans un zinc ;)

pour ma part je ne suis pas un "spécialiste" mais vu que greg pose la question...

je vais essayer de trouver des plans généraux sur les avions légers.

le problème c'est que les aéronefs sont loin d'être aussi standardisés que les voitures...

en revanche on retrouve des tendances générales ^^

effectivement souvent le carburant est dans les ailes quelque soit le type d'aréonef (parce que les ailes sont vides et c'est de la place perdu du coup ^^)

sinon, pour ce qui est de la procédure en cas d'atterrissage d'urgence, on est censé couper l'arrivée de carburant ainsi que la batterie (a la différence des voitures, l'interrupteur qui commande la batterie peut être actionné par le pilote et ce, sans toucher au moteur)

le problème c'est que ces mesures sont efficace a condition que le pilote ait le temps et la présence d'esprit de les mettre en œuvre (dans le cas de la semaine dernière justement, je doute que le pilote, pensant pouvoir atterrir, l'ait fait... encore que, ça se fait en 2 secondes. peut être en a t'il eu le temps)

et pour la coupure de l'arrivée d'essence, ça ne sert a quelque chose que si les réservoirs (car il y en a souvent plusieurs, reliés ou non) sont intact.

donc en résumé, là tout de suite, la seule info qui peut vous interesser c'est que sur tous les aéronefs légers (et probablement tous les aéronefs, tout court, mais je ne m'avancerait pas), il y a un interrupteur qui permet de couper l'alimentation électrique SUR LE TABLEAU DE BORD. nul besoin de chercher la batterie donc sauf si on ne peut atteindre le tableau de bord.

je chercherai les plans des avions les plus courant en france
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 17:29 Répondre en citant Revenir en haut de page

minioim a écrit:
héhé, sisi Olop, toutes connaissances sont bonne a prendre pour nos amis SP qui n'ont jamais mis les pieds dans un zinc ;)

pour ma part je ne suis pas un "spécialiste" mais vu que greg pose la question...

je vais essayer de trouver des plans généraux sur les avions légers.

le problème c'est que les aéronefs sont loin d'être aussi standardisés que les voitures...

en revanche on retrouve des tendances générales ^^

effectivement souvent le carburant est dans les ailes quelque soit le type d'aréonef (parce que les ailes sont vides et c'est de la place perdu du coup ^^)

sinon, pour ce qui est de la procédure en cas d'atterrissage d'urgence, on est censé couper l'arrivée de carburant ainsi que la batterie (a la différence des voitures, l'interrupteur qui commande la batterie peut être actionné par le pilote et ce, sans toucher au moteur)

le problème c'est que ces mesures sont efficace a condition que le pilote ait le temps et la présence d'esprit de les mettre en œuvre (dans le cas de la semaine dernière justement, je doute que le pilote, pensant pouvoir atterrir, l'ait fait... encore que, ça se fait en 2 secondes. peut être en a t'il eu le temps)

et pour la coupure de l'arrivée d'essence, ça ne sert a quelque chose que si les réservoirs (car il y en a souvent plusieurs, reliés ou non) sont intact.

donc en résumé, là tout de suite, la seule info qui peut vous interesser c'est que sur tous les aéronefs légers (et probablement tous les aéronefs, tout court, mais je ne m'avancerait pas), il y a un interrupteur qui permet de couper l'alimentation électrique SUR LE TABLEAU DE BORD. nul besoin de chercher la batterie donc sauf si on ne peut atteindre le tableau de bord.

je chercherai les plans des avions les plus courant en france



Je plusois Big_sourire

et je rajoute: en cas de feu moteur le pilote doit
"passer un message radio" (ensuite les autorités passent le message aux personnes compétentes)
Couper le cuircuit électrique (d'où l'interet de passer le message avant ;) )
Fermer le cuircuit d'essence
Mettre les gaz à fond (pour consommer tout le carburant qui se trouve encore dans le cuircuit)
Faire ce qu'il a appris....

Résultat, le feu n'a plus de quoi "manger" et cela doit normalement eviter les explosions en cas d'aterrisage brutal.

Pour les soldats du feu ce n'est en rien une garantie de sécurité car comme l'a dit minimoim, faut-il que le pilote ai eu le temps de faire toute ça.

Les pompiers d'aeroports de taille moyenne (et qui habritent donc des petits coucous), comme Nantes Atl, Rennes, Toulouse doivent bien avoir des info dans les cas des avions de tourisme, non?

++
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pierrow
Invité






MessagePosté le: 30 Avr 2008, 18:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Yop moi j'ai appris autrement Olop

1°) essence sur fermer
2°) gaz a fond
3°) mixture "étouffoir"
4°) pompe coupée
5°) alternateur sur off
6°) chauffage et ventil coupés
7°) vitesse de plane a 145km/h (sur robin DR300)
8°) prépartation de l'encadrement avec message radio (et declanchement balise) et ouverture de la verriere !


voilà la procédure pilote ...mais je doute que celà serve a quelque chose au SP ...

smile_hello
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 18:38 Répondre en citant Revenir en haut de page

pierrow a écrit:
Yop moi j'ai appris autrement Olop

1°) essence sur fermer
2°) gaz a fond
3°) mixture "étouffoir"
4°) pompe coupée
5°) alternateur sur off
6°) chauffage et ventil coupés
7°) vitesse de plane a 145km/h (sur robin DR300)
8°) prépartation de l'encadrement avec message radio (et declanchement balise) et ouverture de la verriere !


voilà la procédure pilote ...mais je doute que celà serve a quelque chose au SP ...

smile_hello



Je confirme que ça ne va pas trop servir aux SP, sauf si en plus ils bossent en canadaire.

Alors pour la procédure, j'ai pas mis ce qui avait un rapport avec le pilotage pour rester dans l'esprit.....comment sont les "fonctions" de l'avion en arrivant au sol (théoriquement). Et ainsi pouvoir donner une idée des "risques" à prendre en compte en cas d'inter (donc pas evoqué le chauffage, la manette de mixture).

Après pour l'ordre du message radio et bien on m'avait dit tu la fais en premier parce qu'après tu va couper le cuircuit éléc. Donc je me suis dis "ouais ça a l'air logique".
Mais la tienn qui est de dire "bin le message il va attendre que j'ai stabilisé la situation" est tout aussi logique.

Ps dsl je déborde du sujet et si tu veux on parle en MP Big_sourire
PPS: tu as raison pour la pompe, j'avais oublié (et ça peut être important la pompe à essence en cas d'inter), mais alors tu te mets dans le cas du décollage ou de l'atterissage, non?.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
bartsimpson
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Mar 2006
Messages: 131

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 21:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut,

Si le secours routier aujourd'hui est aussi technique ,c'est parce que les vl ,pl sont devenus de veritables boites à gadgets (air-bags ,charges pyrotechniques qui vont avec ,renforts et autres...) bref ,il a fallu s'adapter. le principe de base restant néanmoins le même: sortir la victime dans les meilleures conditions possibles.

Avec un avion,le problême des renforts ,airs bags et autres sécurités ne se pose pas; Les seuls problêmes subsistants étant; le carburant (c'est juste de l'essence pour les moteurs à piston et un dérivé du gasoil pour les turbines et réacteurs) qu'on trouve en quantité plus élevée que sur une bagnole et l'accès à l'appareil ,car on se crashe pas toujours sur le bas coté d'une route.

Découper un avion ne pose donc pas de probleme majeur et encore moins extraire les victimes.

Pour info ,un avion tu le découpes (presque ) avec des ciseaux et une pince coupante. Par contre un wagon SNCF ... il y aurait peut être à redire...J'ai eu l'occasion de tester les 2 et y'a pas photo !

@+ ,bart ,pompier et branleur de manche à ses heures.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 21:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Les quelques gros aéroports qui arment des engins SR ne sont pas grées de FSR lourds, mais d'engins mixtes Feu-SR, tout simplement.

Ce sont des VPISR (Lyon), des FPTSR (Paris), etc.

De plus, l'examen de leurs coffres ne semblent pas révéler de matériel bien "spécifique", ce qui tendrait à prouver que c'est bien du système D et de la désincar classique.

Si vraiment il fallait du matos spécifique (comme pour le très bon exemple de la SNCF), on trouverait ces matériels en dotation chez les SP d'aéroports et civils (qui arment par exemple des engins de secours sur rail ou métro...), ce qui ne semble pas être le cas aujourd'hui.

Alex

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Olop
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 136

MessagePosté le: 30 Avr 2008, 21:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

merci de vos réponses

Ah système D quand tu nous tiens!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9949
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 01 Mai 2008, 07:59 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut.

Pour ceux qui s'en souviennent, début 90, notre Horus 841 s'est écrasé sur mon secteur.
A bord, le pilote SPV à Carpentras et 2 SPP d'Avignon.
Résultat, un delta (le pilote) un très grave et un grave.

J'ai participé à la désincar (à l'époque à 2 au VSR, un vieux J7 avec le 2tons à l'intérieur, mais ce n'est pas le propos)

Pour moi, aucune technique particulière, même mieux, c'est encore plus simple à découper, les alliages sont tendres et en assez faible quantité (au moins y'a de poids, au mieux ça vole)

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'impact y'a plus grand chose à par un gros tas de féraille, ou plutôt d'alu....

La technique ? la même que pour les autos, callage puis découpe (le balisage dans les champs à part pour le marmottes je ne vois pas trop l'interet)


Maintenant, pour les plus gros, ben en général ça résiste mieux et là on y va à la disqueuse (voir sur mon site dans la rubrique notre quotidien au niveau des accidents, y'a un 2ème avion en photo fait vers fin 90, cette fois que du très lèger, le pilote a eu de la chance)

smile_coolman

_________________
Les règles du forum ! ----- Le site du CSP Cavaillon ----- notre page facebook
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur
pierrow
Invité






MessagePosté le: 01 Mai 2008, 19:08 Répondre en citant Revenir en haut de page

Olop a écrit:
pierrow a écrit:
Yop moi j'ai appris autrement Olop

1°) essence sur fermer
2°) gaz a fond
3°) mixture "étouffoir"
4°) pompe coupée
5°) alternateur sur off
6°) chauffage et ventil coupés
7°) vitesse de plane a 145km/h (sur robin DR300)
8°) prépartation de l'encadrement avec message radio (et declanchement balise) et ouverture de la verriere !


voilà la procédure pilote ...mais je doute que celà serve a quelque chose au SP ...

smile_hello



Je confirme que ça ne va pas trop servir aux SP, sauf si en plus ils bossent en canadaire.

Alors pour la procédure, j'ai pas mis ce qui avait un rapport avec le pilotage pour rester dans l'esprit.....comment sont les "fonctions" de l'avion en arrivant au sol (théoriquement). Et ainsi pouvoir donner une idée des "risques" à prendre en compte en cas d'inter (donc pas evoqué le chauffage, la manette de mixture).

Après pour l'ordre du message radio et bien on m'avait dit tu la fais en premier parce qu'après tu va couper le cuircuit éléc. Donc je me suis dis "ouais ça a l'air logique".
Mais la tienn qui est de dire "bin le message il va attendre que j'ai stabilisé la situation" est tout aussi logique.

Ps dsl je déborde du sujet et si tu veux on parle en MP Big_sourire
PPS: tu as raison pour la pompe, j'avais oublié (et ça peut être important la pompe à essence en cas d'inter), mais alors tu te mets dans le cas du décollage ou de l'atterissage, non?.


Salut!!
En effet je me met dans le cas d'un vol < 1000 fts

pour ce qui est de la découpe il est vrai que sur les monomoteur (type jodel, robin ...) c'est que du bois et de la toile donc facile a coupé mais comme tu t'en doute ça crame asser vite :)

Voilou et vonne soirée
"lfal de fox bravo sierra oscar tango au parking, quite le resau bonne soirée!"

smile_hello Big_sourire
Arès
Invité






MessagePosté le: 01 Mai 2008, 19:16 Répondre en citant Revenir en haut de page

la on parle d'aéronef, mais le soucis de la désincar se pose aussi sur les engins agricoles non ?




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Engins lourds de secours routier, manoeuvres de force le 09/05/2008
Descriptif du FGPSR(fourgon grande puissance secours routier le 22/06/2015
association de secour en attendant le 16/06/2007
diplomes geste premier secour le 11/04/2009
Devenir spv + chauffeur routier le 03/01/2019
Les SDIS Face aux risques routier... le 04/04/2009
Nouveau centre de secour virtuel le 05/08/2009
Help, Sites Secours Routier le 17/08/2013


 Sauter vers:   

Secours Aéro routier


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group