Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Secourisme : la fin du bouche-à-bouche


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 21:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:


Secourisme : la fin du bouche-à-bouche

JEAN-MICHEL BADER.

Publié le 16 mars 2007
Actualisé le 16 mars 2007 :

En cas d'arrêt cardiaque « dans la rue », la meilleure survie passe par un seul massage
cardiaque externe immédiat. Non seulement le bouche-à-bouche ne sert à rien, mais il est
souvent délétère.
C'EST une notion qui faisait ces dernières années son chemin prudemment dans le milieu des urgentistes,
et qui est officiellement prouvée aujourd'hui : le bouche-à-bouche ne sert à rien pour sauver les personnes
en arrêt cardiaque, et même il diminue les chances des sujets concernés. La preuve vient d'en être
administrée par une étude de chercheurs japonais publiée samedi 17 mars dans The Lancet. Par un de ces
paradoxes français, nos concitoyens n'osent déjà pas pratiquer les manoeuvres de simple secourisme, les
fameux « gestes qui sauvent ».
S'il faut, en plus du massage thoracique, pratiquer alternativement une ventilation pulmonaire par le
bouche-à-bouche, le secouriste solitaire renonce avant même d'avoir commencé, et tape frénétiquement
sur son portable le numéro du Samu. Or dans la chaîne de survie des arrêts cardiaques sur la voie
publique, les quatre minutes perdues dès la constatation de l'arrêt cardiaque ne se rattrapent jamais.
Score neurologique favorable
Au Japon comme en France, moins d'un tiers des personnes dont le coeur s'est brusquement arrêté
reçoivent des gestes de secourisme des passants. L'étude du SOS Kanto Group réunissant huit hôpitaux
universitaires de Tokyo et ceux de Saitama et Chiba (Japon) a pu vérifier que sur 4 241 arrêts cardiaques
observés par des passants, 2 917 n'avaient fait l'objet d'aucune manoeuvre de secourisme ; 1 324 avaient
été réanimés, pour 434 d'entre eux par un simple massage cardiaque externe. 712 autres ont reçu des
soins de secourisme associant le massage cardiaque à des manoeuvres de ventilation par le bouche-àbouche.
22 % des patients n'ayant eu que le massage thoracique présentaient, trente jours après une
réanimation réussie, un score neurologique favorable (soit qu'ils avaient parfaitement récupéré leurs
fonctions supérieures, soit qu'ils n'aient eu qu'un handicap qualifié de modéré). À l'inverse, seul 10 % des
sujets ayant eu massage et bouche-à-bouche en même temps atteignaient un score neurologique
comparable.
Peur de se contaminer
Pourquoi ce bouche-à-bouche est-il si défavorable ? Il y a à cela sept raisons essentielles : tout d'abord,
les secouristes ont à la fois peur de se contaminer en le pratiquant, et sont rebutés par la complexité du
double geste (massage plus ventilation). Ensuite de nombreuses études ont montré une survie améliorée
dans les arrêts cardiaques du fait du seul massage cardiaque.
Tertio : il faut au secouriste solitaire interrompre le massage cardiaque pour ventiler au bouche-à-bouche
pendant de longues secondes. Or, la perfusion vasculaire cérébrale et la perfusion des artères coronaires
alimentant le coeur ne peuvent être assurées, sur un sujet au coeur arrêté, que par une compression
thoracique alternée constante. Les pressions artérielles sont alors continues et préservent le cerveau, ce
qui n'est pas le cas avec le bouche-à-bouche.
Quarto : le bouche-à-bouche, comme la ventilation artificielle au masque ou avec un ventilateur
mécanique, augmente la pression à l'intérieur du thorax, ce qui diminue le retour veineux, mais aussi la
perfusion artérielle coronaire et le débit sanguin cérébral. Si on comprime le thorax pendant le bouche-àbouche,
cela augmente encore la pression thoracique.
D'autre part, lors d'un arrêt cardiaque « primaire », les veines pulmonaires, le coeur gauche, et la totalité
du système artériel sont remplis d'un sang oxygéné. Le bouche-à-bouche ne peut améliorer la saturation
déjà importante du sang en oxygène. Il faut aussi noter que chez nombre de victimes d'arrêt cardiaque, il
existe un réflexe initial de « gasp » inspiratoire : si la compression thoracique est démarrée
immédiatement et continuellement, le réflexe se poursuit, assurant une ventilation aérienne physiologique.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
sapeurlipopette
Invité






MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:00 Répondre en citant Revenir en haut de page

10 ans que j'entend dire, que la ventilation ne sert a rien et qu'il vaut mieux un bon massage cardiaque ... Reste a savoir si cela, passera dans les moeurs ...
Arès
Invité






MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

Restons fidèle à nos référentiels pour le moment ;)
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:06 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
Vers la fin du bouche-à-bouche ?
19/03/2007
Un article publié par des chercheurs japonais dans le journal The Lancet le 17 mars 2007 laisse penser que le bouche-àbouche
pratiqué sur des victimes d'arrêt cardiaque est inutile, voire dangereux.
L'étude réalisée sur huit hôpitaux universitaires au Japon a pu vérifier que sur 4 241 arrêts cardiaques observés par des
passants :
2 917 n'avaient fait l'objet d'aucune manoevre de secourisme ;
1 324 avaient été réanimés,
 pour 434 par un simple massage cardiaque externe,
 pour 712 avec massage cardiaque + bouche-à-bouche (RCP).
Globalement, les résultats sont sur le plan de la survie neurologique deux fois meilleurs en absence de bouche-àbouche
: le taux de survie est 6,2% avec le seul massage contre 3,1% pour la RCP. En cas de défibrillation, le taux de
survie est de 19.4% contre 11.2%, et quand le massage est réalisé dans les 4 min consécutives à l'arrêt cardiaque de
10.1% contre 5.1%.
Les études précédentes avaient déjà montré que les compressions sont plus importantes que les insufflations et les
recommandations 2005 de l'European Resuscitation Council reprises dans le nouveau programme des premiers secours
en équipe prévoient de ne plus insuffler dès le départ comme avant, mais de commencer la réanimation par des
compressions thoraciques. De plus le nombre d'insufflations a été réduit de moitié (toutes les 30 compressions au lieu de
toutes les 15).
Il se peut, si cette étude est confirmée par d'autres, qu'un jour les insufflations disparaissent. En attendant il faut s'efforcer
de réaliser encore des insufflations, en ayant à l'esprit que réaliser le massage seul est une alternative si on trouve le
bouche-à-bouche repoussant.
Par contre pour les enfants, le bouche à bouche continuera sans doute d'être nécessaire dans tous les cas.
Pour le savoir, il faut attendre les prochaines recommandations de l'ERC (les dernières datent de 2000 puis 2005, les
prochaines en 2010 ?) puis leur traduction dans les programmes de formation.
A lire :
Secourisme, la fin du bouche-à-bouche sur http://www.lefigaro.fr/sciences/200...
Le bouche-à-bouche n'est pas vital http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...
The Lancet 2007 ; 369:920-926, Cardiopulmonary resuscitation by bystanders with chest compression only (SOSKANTO)
: an observational study, SOS-KANTO study group http://www.thelancet.com/journals/l...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
Predator
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Juil 2006
Messages: 6146

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:

Le 31 mars 2008, l'association américaine de cardiologie (AHA) a publié une recommandation suggérant que les témoins d'un arrêt cardioventilatoire doivent réaliser des compressions thoraciques sans insufflations [1].

Le conseil de réanimation européen (ERC) a examiné les différentes études publiées depuis ses dernières recommandations, datées de 2005. Il a conclu [2] qu'il n'y a pas de preuves suffisantes à ce jour pour modifier ces recommandations. Le conseil a donc rappelé qu'il est toujours recommandé de réaliser la RCP [3] en alternant 30 compressions thoraciques, à un rythme de 100 par minute, avec deux insufflations par la technique du bouche-à-bouche. Les sauveteurs doivent s'assurer que les ventilations sont enchainées avec les compressions sans perte de temps.

La seule exception à cette règle concerne les sauveteurs qui ne se sentent pas capables de réaliser le bouche-à-bouche. Dans ce cas, la technique des compressions seules est préférable à l'absence totale de RCP. Le RN PSE1 [4] indique à ce sujet : « si le secouriste ne peut pas effectuer des insufflations : en cas de répulsion, de vomissements, d'absence de protection buccale, il réalise des compressions thoraciques seules et fait alerter. »

Les règles en vigueur en France pour les formations aux premiers secours restent donc parfaitement conformes aux recommandations de l'ERC.



http://circ.ahajournals.org/cgi/reprint/CIRCULATIONAHA.107.189380

http://www.erc.edu/index.php/docLibrary/en/viewDoc/775/3/

Si greg est courageux pour mettre ces doc dans la section fichier Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Predator
greg
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Avr 2005
Messages: 5132

MessagePosté le: 05 Fév 2009, 22:30 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je te laisse les proposer , je validerais derière Wink

_________________
Bon plan photo, le blog pour les photographes amateurs
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre greg
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 08:08 Répondre en citant Revenir en haut de page

Merci pour ce travail de recherche Joebar, smile_top , je n'ai plus besoin de le faire pour Mini!

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 08:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

Nico.coef a écrit:
Restons fidèle à nos référentiels pour le moment ;)


Désolé, pas pour moi Wink

Si demain en civil je tombe sur une personne en ACR et que je n'ai pas de pocket-mask sur moi, je t'assure que je vais profiter de cet article... smile_hello

(et puis, pocket-mask ou pas, vu que ça remonte plutôt facilement, je ne m'enteterai pas au pocket-mask si ça déborde de partout...)

Après, il est clair que le temps que ce soit officiel, le BAVU en France a de beaux jours devant lui.

Les voisins ne ventileront plus depuis 10 ans qu'on y sera encore Big_sourire

Par contre, attention, plus de ventilation = 1 personne au MCE, 1 à la demande SMUR = VSAV à 2 smile_tirelalangue
(et paf, comment vriller le topic :mrgreen:)

Alex

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 08:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:

Après, il est clair que le temps que ce soit officiel, le BAVU en France a de beaux jours devant lui.

Les voisins ne ventileront plus depuis 10 ans qu'on y sera encore Big_sourire

Par contre, attention, plus de ventilation = 1 personne au MCE, 1 à la demande SMUR = VSAV à 2 smile_tirelalangue
(et paf, comment vriller le topic :mrgreen:)

Alex


Attention, on parle de PSC1!

En équipe, il y aura toujours le bon BAVU avec ses deux insufflations/30 compressions, suivi de l'intubation endotrachéale avec insufflation/compression en continu (par l'équipe SMUR).
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 09:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

J'sais pas, puisqu'on lit ici et là que l'interruption du MCE pour ventiler est préjudiciable...

Dans les premières minutes seulement, alors?

A suivre Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2925

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 09:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut ,

brembored a écrit:
J'sais pas, puisqu'on lit ici et là que l'interruption du MCE pour ventiler est préjudiciable...


Quels sont les effets (positifs ou négatifs) d'une ventilation simultanée au MCE ? Y a t-il eu des études ?

Je me souviens de médecins qui demandaient d'insuffler régulièrement sans tenir compte du rythme du massage. Au delà du sacro-saint respect du GNR, quel est l'impact réel de cette pratique pour la victime ?

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 10:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

seneque a écrit:
Je me souviens de médecins qui demandaient d'insuffler régulièrement sans tenir compte du rythme du massage.


En effet smile_top

Et d'ailleurs, une fois que le SMUR installe son respirateur, c'est bien ce qui se passe : on masse en continu et l'appareil insuffle à son rythme sans que l'on s'interrompe.

ça doit donc être possible?
l'intérêt principal de "couper" le MCE pour insuffler au BAVU est-il de surveiller son geste et voir si les insufflations passent bien?
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
Minipinpon
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 6856
Localisation: 78

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 10:25 Répondre en citant Revenir en haut de page

tu t'en sort bien bb doc Wink

je reste tout de même dubitatif sur la ventilation "passive" par compression thoracique. va pas y avori bcp d'O2 dans le poumons en quelques secondes et plein de CO2 smile_mal mais bon .........

_________________
Crêpe 1, chouchen 2 + gnole et toujours debout
Image
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Minipinpon
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 13:17 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
tu t'en sort bien bb doc


C'est ça la classe: S'est sortir avec brio sans effort ! Big_sourire

Citation:
Et d'ailleurs, une fois que le SMUR installe son respirateur, c'est bien ce qui se passe : on masse en continu et l'appareil insuffle à son rythme sans que l'on s'interrompe.


Vous oubliez juste un élément matériel: la sonde d'intubation.

Tant qu'elle n'est pas mise en place, il s'agit bien d'une RCP simultanée, sinon les insufflations serait inefficaces, l'air n'arriverait pas aux poumons.

Alors qu'avec la sonde d'intubation, plus ou moins associée à un respirateur, il y a moins de reflux.

Citation:
'intérêt principal de "couper" le MCE pour insuffler au BAVU est-il de surveiller son geste et voir si les insufflations passent bien?


Ce n'est pas l'intérêt, mais effectivement l'interruption du massage permet un contrôle positif.

Mais on s'écarte du sujet, car le BàB reste dans le cadre du PSC1. D'ailleurs, qui en VSAV, fait encore du BàB le temps que le BAVU soit prêt?

Citation:
e reste tout de même dubitatif sur la ventilation "passive" par compression thoracique. va pas y avori bcp d'O2 dans le poumons en quelques secondes et plein de CO2 smile_mal mais bon .........


Je n'ai malheureusement pas de physio à te proposer pour te convaincre. D'après ces études, la pression négative lors de la compression thoracique suffit à une oxygénation minimum efficace. De toute façon, les besoins en oxygène ne sont pas les mêmes que ceux d'un marathonien en pleine côte.
Et puis si on regarde l'évolution en volume des BAVU, la réduction de taille va dans le sens de ces études. (Outre le barotraumatisme)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
miles
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 10

MessagePosté le: 06 Fév 2009, 13:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:

Citation:
e reste tout de même dubitatif sur la ventilation "passive" par compression thoracique. va pas y avori bcp d'O2 dans le poumons en quelques secondes et plein de CO2 mais bon .........


Je n'ai malheureusement pas de physio à te proposer pour te convaincre. D'après ces études, la pression négative lors de la compression thoracique suffit à une oxygénation minimum efficace. De toute façon, les besoins en oxygène ne sont pas les mêmes que ceux d'un marathonien en pleine côte.


Nous utilisons depuis un certains temps en SMUR l'AUTOPULSE associé à une sonde de Boussignac à flux continu (sans rythme d'insuflation) et c'est le massage du thorax par la sangle qui produit la ventilation.
Ce systeme a montré qu'il n'était pas inférieur dans une étude française, et on sait que l'hémodynamique est meilleure.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Cherche renseignement ou JSP Bouche du Rhône (13) le 20/05/2006
rasssemblement jsp des bouche du rhone le 17/06/2006
Activitée et reconaissance des associations de secourisme le 25/05/2007
[Coups de Geule] Secourisme à la JAPD le 18/02/2008
stage de monitorat de secourisme le 06/12/2009
Brevet de secourisme. le 29/06/2012
secourisme canin le 10/05/2013
Correspondance nouvelle appellation secourisme le 22/12/2014


 Sauter vers:   

Secourisme : la fin du bouche-à-bouche


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group