Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
PLS et trauma


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
sp84200
Habitué
Habitué



Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 68

MessagePosté le: 30 Oct 2012, 18:06 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:

Si vomissements avant IOT= latéralisation avec la planche à 90° et aspiration pour finir de bien dégager les restes.

Citation:
ça, en théorie oui. En pratique pendant que ça roule, ça me ferait doucement rigoler et le jour ou le mec de 90kg va basculer et va se casser le figure du brancard...


J'ai du devoir le faire sur des patients planché ou coquillé + civière à aubes, et ça se fait sans souci, même en roulant! (à exercer sur un collègue bien bâti, c'est plus de la technique qu'un souci de force)

Pour la sécurité tu possèdes 2 sangles de brancard, une au niveau des cuisses une autre au thorax ;

- La 1ere tu la passe dans une des poignets de la planche/civière à aube et tu la serre pour sécuriser le patient au brancard.

- Pour celle du thorax tu fais la même chose mais en la laissant lâche (avec l’habitude tu sais combien il te faut laisser de mou en fonction de ton patient).

Le patient vomit = ta main G vient juste cliquer sur celle du tiers inf. (elle passera dans la poignée de la planche/civère à aubes pendant le mouvement) et tu latéralise.
Résultat le patient vient en buté contre la sangle de thorax (et contre toi), du coup pas de risque de chute.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 30 Oct 2012, 18:30 Répondre en citant Revenir en haut de page

sp84200 a écrit:

Le patient vomit = ta main G vient juste cliquer sur celle du tiers inf. (elle passera dans la poignée de la planche/civère à aubes pendant le mouvement) et tu latéralise.


Bon sachant que moi, j'aurais à assurer l'assurance de nos gars et les réunions avec le juge quand le victime sera tombée, je ne pense pas qu'on écrira ce genre de chose...

De plus, si le vomi est détectable sur une victime en position "supine", ce n'est pas le cas pour le reflux gastrique puisque la comunication avec l'appareil respiratoire se fait sur une zone non-visible par la bouche.

La solution n'est donc pas suffisamment fiable et de toutes façons, il ne semble pas exister de recherche validant la meilleure efficacité de l'une ou l'autre position. La seule solution réellement fiable en position "supine", c'est l'intubation.

En clair, si on peut intuber, alors on met sur une planche en "supine". Si on ne peut pas intuber, la PLS (quelque soit la méthode) semble la solution la plus raisonnable. Elle implique simplement d'être au moins à 3 secouristes (ce qui sera notre cas) et d'avoir soit un MID soit d'utiliser la technique de LTP pour maintenir la PLS sur brancard, même sans MID.

De plus, si on met systématiquement en "supine", cela rentre en contradiction avec les directives de l'ILCOR et l'ERC sur le fait qu'une victime inconsciente doit être mise en PLS et ce indépendamment d'un trauma (le cas n'est d'ailleurs même pas soulevé dans les documents).

En tout cas merci pour les réponses.

Amitiés
Pierre-Louis

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sp84200
Habitué
Habitué



Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 68

MessagePosté le: 10 Nov 2012, 20:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,

Comment pouvons-nous rentrer en contradiction avec les directives sus mentionner alors que justement, il n'y a pas d'écrits dans ces textes sur le patient inconscient ET traumatisé?

Sachant que la seule position permettant la rectitude et le maintien du rachis est le Décubitus Dorsal, comment pouvez-vous être sûr de ne pas majoré le trauma par la mise en PLS et son transport? Le mouvement induit par celle-ci et son maintien peut optimal peut provoquer des risques de sections médullaires et donc de dépressions cardio-resp irréversibles.

Comme dit précédemment, le vomissement actif est largement détectable pour permettre une latérisation, cependant le cas du reflux gastrique passif l'est beaucoup moins. Une surveillance interrompu des VAS avec aspirations régulières pourrait peut être limiter ces complications.

Les questions sont alors (à risque égal):

Est-ce que tous les patients inconscients inhalent-ils?

Qu'est ce qui est le plus facilement traitable entre une section médullaire sur la mise en PLS de la broncho-aspiration?

En cas d’inadéquation des volumes respiratoires par rapport à une ventilation normale, comment ventiler le patient traumatisé et en PLS?

Cordialement

ps : pour la latérisation sans risques de chutes grâce à l'utilisation des sangles de sécurités, cette technique est enseigné et décrite dans de la littérature officielle, elle n'est en aucun cas le fruit de ma personne.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 10 Nov 2012, 20:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

sp84200 a écrit:

Comment pouvons-nous rentrer en contradiction avec les directives sus mentionner alors que justement, il n'y a pas d'écrits dans ces textes sur le patient inconscient ET traumatisé?

Déjà dans le GNR AFPS de 2001, ce cas était déjà évoqué. Page 56 avec le cas du traumatisé du thorax etc.. et page 55 avec indication suivante "La mise en position latéral de sécurité comporte certains risques, chez le traumatisé de la colonne vertébrale, en particulier cervical, mais le danger de détresse prime sur l'éventualité d'une lésion nerveuse".
Donc si on se réfère aux textes, le problème ne se pose même pas: inconscience = PLS, peu importe les lésions.

sp84200 a écrit:

Sachant que la seule position permettant la rectitude et le maintien du rachis est le Décubitus Dorsal, comment pouvez-vous être sûr de ne pas majoré le trauma par la mise en PLS et son transport? Le mouvement induit par celle-ci et son maintien peut optimal peut provoquer des risques de sections médullaires et donc de dépressions cardio-resp irréversibles.

Je croirais entendre parler mon oncle. Sauf que lui est Neuro-Chir...
Les recherches sur la position ne donnent pas de résultats réellement fiables car on "suppose que" mais si le gars est tout cassé avant la PLS, il le sera tout autant après.
En plus, si tu regardes une PLS à 3, la rotation de la colonne est nulle.

sp84200 a écrit:

Comme dit précédemment, le vomissement actif est largement détectable pour permettre une latérisation, cependant le cas du reflux gastrique passif l'est beaucoup moins. Une surveillance interrompu des VAS avec aspirations régulières pourrait peut être limiter ces complications.

Sauf que l'observation de la zone de passage possible des sucs gastriques dans l'appareil respiratoire, n'est pas visible depuis la bouche... Donc le problème est résolut uniquement par l'intubation dont le fait d'éviter le passage des sucs gastriques dans l'appareil respiratoire est LA raison d'être.
D'ailleurs, c'est pour cela qu'on intube lors des opérations et que, pour minimiser encore plus les risques, on demande aux gens d'être a jeun.

sp84200 a écrit:

Les questions sont alors (à risque égal):
- Est-ce que tous les patients inconscients inhalent-ils?
- Qu'est ce qui est le plus facilement traitable entre une section médullaire sur la mise en PLS de la broncho-aspiration?

Les recherches déjà citées mettent en avant un problème plus vicieux que cela: une personne traumatisée qui a des problèmes respiratoire a plus de chance de ne pas récupérer et à une espérance de vie qui est diminuée.
En clair, si tu laisses la personne sur le dos, tu améliores la gestion "traumatique" mais tu détériores potentiellement la gestion "respiratoire". Or, la gestion respiratoire influe la partie traumatique... On ne peut donc pas prendre un aspect et pas l'autre.

sp84200 a écrit:

En cas d’inadéquation des volumes respiratoires par rapport à une ventilation normale, comment ventiler le patient traumatisé et en PLS?

Moins facile que sur le dos, mais réalisable.

A noter que tout ceci améne aussi une autre question, plus tordu: on sait tous que les chances de survie des victimes dépendent beaucoup des actions menées immédiatement par les témoins.
Or TOUTES les directives relatives au premier secours "seul et sans équipement", indiquent "Inconscient -> PLS"

Si on arrive devant une personne inconsciente, que le témoin a mis en PLS, que faire? Le remettre à plat? Dans ce cas, on a bien une rotation de la colonne et on retombe dans la cas de l'aggravation.
Pas facile.

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sp84200
Habitué
Habitué



Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 68

MessagePosté le: 11 Nov 2012, 19:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Le sentiment que ça me donne, c'est que nous avons une approche bien franco-française par rapport à la gestion des traumatisés avec des troubles de la conscience...je ne suis personne pour dire que telle ou telles façons est mieux qu'une autres, mais personnellement j'ai juste plus d'affinité pour la vision outre atlantique. Suivant les littératures et études, les conclusions sont différentes. Ce qui est sûr, pour moi, c'est que nous avons bcp de chemin à faire pour prendre en charge des traumas en France. Non pas que je remette en cause la PLS sur les traumatisés, je dis juste qu'il faut bien considérer les risques, d'un cotés comme de l'autre, car comme toujours, dans le pré-hospitalier, rien n'est blanc ou noir! C'est pour ça que j'ai un avis moins tranché...il est plus facile de traité un déséquilibre resp qu'une section médullaire...à voir donc, au cas par cas, en fonction de la somme des tous les facteurs interventionnels!
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 23 Nov 2012, 19:37 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

Je suis toujours en recherche sur les protocoles, sur les formations et là, je suis confronté à un truc assez bizarre.

Quand je commence à chercher des infos sur le PHTLS, je tombe souvent sur les comparaisons avec les USA et dans ces comparaisons, on cite par exemple leur système, et on se retrouve avec un mélange de terme entre les "paramédics", les "EMS", "EMT", le PHTLS etc.

Or, je viens de passer pas mal de temps sur le site https://www.nremt.org qui est le site National officiel "USA" des EMS. En ce moment une bonne partie des services incendies Américains, qui jusqu'à présent ne faisaient que de l'incendie, cherchent désormais à faire aussi du secours et donc à avoir des entités "EMS".

Sauf que j'ai beau chercher, je ne trouve en fait aucun lien entre les EMS et le PHTLS.... A titre d'info, le cours PHTLS c'est 16 heures. Voici les cours type "EMS":
- Emergency Medical Responder (EMR), 58 hours of education.
- Emergency Medical Technician (EMT), 150 hours of education.
- Advanced Emergency Medical Technician (AEMT), 150 additional hours of education.

Et pour être "paramédic", il faut être EMT et suivre en plus 1200 heures de cours...

En fait, après avoir continué à chercher, je suis tombé sur ce doc, qui compare ITLS (reconnu justement au niveau EMT/EMS donc à terme par ceux qui veulent être paramédic) et PHTLS qui semble reconnu par... heu.... smile_gene

https://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:UOUzVPnRlvQJ:www.itraumamissouri.org/documents/ITLSvsPHTLS.pdf+PHTLS+vs+ITLS&hl=en&gl=us&pid=bl&srcid=ADGEESi8lW0MJUyZMydxCjKQ33LzRdzdvHOgO4wowYGW9SXAoT_bS-t_jWWB6hATOFZN0lsiWpigAhv55Cfik-3g6ciFmHaqSxs0GyWqzZVtiXmFfJ9tbT87kEzCgucmE2rOQo7kK1kN&sig=AHIEtbRfNF8EA6ueuarC5ZVyl298Z10zew

Tout ça commence à être bien troublant. Je vais continuer à chercher, parce que loin de s'éclaircir, ça commence à s'embrouiller.

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 899

MessagePosté le: 23 Nov 2012, 20:09 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut ,
ben ça à l’air d’être un concurrent du PHTLS (pas étonnant vu le business que c’est ) ...plus sur la méthode peda que sur le contenu technique pur...le doc que tu mets en ligne relève d’ailleurs surtout des différence de fond.
Le PHTLS et ses copains (y'en à un sur les peda et sur la cardio) sont en fait utilisé comme "ressource " intégrée dans des formation plus longues. Les 16 heures, c’est lorsque l'on fait juste un stage de certification, on doit avoir assimile le bouquin avant, et ça vient en complément de la formation initiale..je pense que lors des formation paramédic, on doit par exemple leur demander, lors des exercices, d’agir en fonction des CAT du PHTLS pour la partie trauma...mais ça pourrait être un autre standard...

le truc qui me parait le plus proche en France de cette manière de procéder, c’est la formation à l'encadrement de la plongée : ils doivent se former au secourisme, et le font soit en passant le PSE, soit un module propre à leur Fede, conçus par elle.

ca ressemble un peu à ça, le PHTLS ou ITLS : deux manières de former , souvent toutes deux être intégrée à un cursus plus large et c'est l'autorité d’emploi qui choisit ce qui lui convient le mieux. Parmi les deux organisation clament être les meilleures Big_sourire Big_sourire
Pédagogiquement, l' ITLS semble proposer la totalité un apprentissage plus large, avec des techniques censées être déjà connues par des stagiaires PHTLS, car faisant parties de leur cursus initial.
zag smile_hello
j'edite : j’ai trouvé un chapitre de demo...c’est pas mal fait du tout, comme mis en forme..le contenu est plus standard !


Dernière édition par zagamore le 23 Nov 2012, 20:52; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 23 Nov 2012, 20:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

zagamore a écrit:
salut ,
ben ça à l’air d’être un concurrent du PHTLS (pas étonnant vu le business que c’est ) ...plus sur la méthode peda que sur le contenu technique pur...le doc que tu mets en ligne relève d’ailleurs surtout des différence de fond.
Le PHTLS et ses copains (y'en à un sur les peda et sur la cardio) sont en fait utilisé comme "ressource " intégrée dans des formation plus longues. Les 16 heures, c’est lorsque l'on fait juste un stage de certification, on doit avoir assimile le bouquin avant, et ça vient en complément de la formation initiale..je pense que lors des formation paramédic, on doit par exemple leur demander, lors des exercices, d’agir en fonction des CAT du PHTLS pour la partie trauma...mais ça pourrait être un autre standard...

le truc qui me parait le plus proche en France de cette manière de procéder, c’est la formation à l'encadrement de la plongée : ils doivent se former au secourisme, et le font soit en passant le PSE, soit un module propre à leur Fede, conçus par elle.

ca ressemble un peu à ça, le PHTLS eu ITLS : deux manières de former , souvent toutes deux être intégrée à un cursus plus large et c'est l'autorité d’emploi qui choisit ce qui lui convient le mieux. Parmi les deux organisation clament être les meilleures Big_sourire Big_sourire

Merci, cela confirme pas mal ce que je pensais!

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sp84200
Habitué
Habitué



Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 68

MessagePosté le: 26 Nov 2012, 20:25 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir

En fait, la différence entre l'ITLS et le PHTLS se sont leurs philosophies. Les outils sont les mêmes, mais pas la façon de faire. D'un côté on a le PH qui est clairement orienté pour bosser à 2, alors que l'IT se fait uniquement à 3 intervenants! Pareil pour l'évaluation du patient, le PH lui enseigne un ABCDE sur place alors que l'IT lui fait un ABC sur place et le DE dans l'ambulance en roulant! En gros cela ne change pas grand-chose, les 2 ont un niveau similaire, c'est juste votre affinité et vos besoins qui vont vous faire choisir telle ou telle formation.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 27 Nov 2012, 01:09 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

Je répond en fait sur l'ensemble, et je remercie aussi sp84200 pour son mp.

En fait, on est en train de comparer des choses pas du tout comparables. Je vais prendre une image simple: ici, au Brésil, y'a pas de sécurité sociale, pas de carte d'assuré. SI je ne dis que ça, vous allez vous dire "Houlalalan, c'est nul". Sauf qu'en fait, ici, on peut aller à l'hopital quand on veut, même sans papier et on est soigné gratuitement.
On ne peut donc comparer que si on a la vue de TOUT et pas d'un bout.

En France, quand on passe le "CFAPSE", on a une autorité qui valide le diplome, mais qui valide aussi le contenu et surtout, qui donne ce contenu, via les GNR. Ce qu'on appelle donc le "CFAPSE" c'est un énorme package qui contient tout.
Ce principe, les USA ne le connaissent pas. Que ce soit en incendie ou en secourisme, il n'y a pas de cours normalisé dans le sens où on l'entend en France.
Il y a un organisme national, qui définie "grosso modo" ce qu'on doit savoir et qui dit "Si vous savez ça, c'est bon, on valide". En gros, on imagine une CFSPAS avec les gros titres des chapitres.

Pour le secourisme "made in USA", on a donc l'EMS, l'EMT et les paramédic. Mais l'EMS, c'est juste les gros titres, tout comme l'EMT et le "cours" paramédic. Mais le contenu détaillé? Et bien il n'y en a pas!
Donc question, comment fait-on? Il y a deux solutions. La première c'est décrire son contenu. La seconde c'est d'acheter un contenu tout fait.
Pour prendre une comparaison avec ce qui se passe en France, on imagine un "GNR" qui n'a que les gros titres. Et aprés, y' a Icone Graphique qui fait un contenu.

Et bien aux USA, c'est le cas. Il y a des gens qui se sont dit qu'ils pouvaient gagner du fric en écrivant un contenu, qui permettrait de donner une partie (et que une partie) du cours EMS/EMT etc... Les premiers à avoir eu cette idée on écrit un contenu nommé ITLS. Comme c'est lucratif, (et c'est pas Icone Graphique qui dira le contraire), d'autres personnes se sont mis sur le créneau et ont écrit le PHTLS.

Le résultat c'est que chacun fait sa sauce et que même dans le fonctionnement des cours, suivant les pays, ça n'a pas grand chose à voir. Par exemple sp84200 m'a indiqué que pour lui, au niveau du PHTLS, il y a des formateurs et des instructeurs, comme on a classiquement en France pour le PSE. Au Brésil, pour le PHTLS, il n'y a pas ce duo "formateur/instructeur" mais QUE des formateurs, qui en plus sont obligatoirement médecin ou infirmier. Le système est donc super fermé, ce qui se comprend puisque les représentant du PHTSL au Brésil sont des médecins, qui ont leur propre école...

C'est donc pas facile de comparer car on a en fin de compte une sorte de "bouquin icone graphique".

En tout cas merci à tous
Amitiés
PIerre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 21 Déc 2012, 12:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

je me permet de remonter un peu le sujet pour une question pour toi PL.

les choses ne sont que difficilement comparable entre la france et le brésil, ont en avait déjà discuté et chaque exemple que tu nous donne me font dire que mes cours sur les tigres économiques que sont le brésil et d'autres ne prennent pas vraiment en compte les populations mais que des chiffres... enfin passons.

Je prend mon oeil d'extérieur n'ayant que mes faibles bases de secouriste pour regarder de quoi tu nous parle.

le débat porte sur la mise en pls d'une victime avec trauma. Avec les différences de prises en charges selon les pays (Je ne rentre pas dans les détails, stay and play, scoop and run).

Hors, tout le monde s'accorde à dire pour le trauma la meilleur position c'est sur le dos.
Ma question est simple, dans un pays qui n'a pas d'infrastructure en place à l'échelon national, on peut imaginer que le secouriste (le chef d'agrès de l'ambulance par exemple) fasse un geste de type intubation ?

Qui en France est reconnus comme un geste médical, mais n'est pas forcément considérer comme tel au brésil. Quand bien même, cela serait aussi considéré comme un acte médical, à 100 km de l’hôpital, il y a peut être peu d'autres solutions. (et oui, cela fera peut être hurler des gens de médecine, expert en la chose, mais on parle bien d'un pays qui n'a pas les infrastructures dont dispose la France, et qui est aussi beaucoup plus grand donc même avec des infrastructures, il faudrait mettre en place des équipes smur héliporté).

après, j'avoue ma grande méconnaissance de l'intubation, et ne sait pas du tout combien de temps il faut pour maîtriser la technique.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 21 Déc 2012, 13:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

sebdf68 a écrit:

Hors, tout le monde s'accorde à dire pour le trauma la meilleur position c'est sur le dos.
Ma question est simple, dans un pays qui n'a pas d'infrastructure en place à l'échelon national, on peut imaginer que le secouriste (le chef d'agrès de l'ambulance par exemple) fasse un geste de type intubation ?

Qui en France est reconnus comme un geste médical, mais n'est pas forcément considérer comme tel au brésil. Quand bien même, cela serait aussi considéré comme un acte médical, à 100 km de l’hôpital, il y a peut être peu d'autres solutions. (et oui, cela fera peut être hurler des gens de médecine, expert en la chose, mais on parle bien d'un pays qui n'a pas les infrastructures dont dispose la France, et qui est aussi beaucoup plus grand donc même avec des infrastructures, il faudrait mettre en place des équipes smur héliporté).

après, j'avoue ma grande méconnaissance de l'intubation, et ne sait pas du tout combien de temps il faut pour maîtriser la technique.

Ta remarque est très intéressante. En fait, on essaye d'analyser de mieux en mieux le fonctionnement du pays et on constate des choses assez étonnantes.
Par exemple, pour pouvoir faire de l'intubation, des perfs etc. il faut un diplome "de médecine". Ici, il y a trois niveaux: les techniciens infirmiers, les infirmiers et les médecins.
Or, pour devenir technicien ou infirmier, il faut suivre un cours, mais comme au Brésil, on manque de tout et que l'idée générale c'est "il faut de la formation" tout le monde a plus ou moins le droit de donner cours.... En gros, tu es infirmier? Hop, tu crées ton école d'infirmiers et roule ma poule. On va donc pas se démonter et on va sans doute monter notre école et comme ça on aura des infirmiers SP qui pourront faire de l'intubation, des perfs etc...

Pour le PHTSL on laisse tomber car après avoir pas mal cherché, on constate qu'on est à 150% dans un truc commercial (en tout cas ici, c'est comme ça).

Je vous tiens au courant de toutes façons, et entre autre sur nos travaux sur les matelas coquilles: on est en train d'en faire fabriquer!

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 15 Jan 2013, 10:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut Pl,

j'ai pas tout à fait bien saisi, c'est au brésil qu'il y a l'obligation d'être de niveau médecine pour faire une intubation ou c'est une régle internationale?

Je veux bien, que par chez nous avec nos carcans historiques, des obligations similaire existent (et permettent que cela fonctionne, puisque les services sont dimensionné pour fonctionné avec) mais je suis étonné que le brésil soit dans la même ligné.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 15 Jan 2013, 11:50 Répondre en citant Revenir en haut de page

sebdf68 a écrit:
Salut Pl,

j'ai pas tout à fait bien saisi, c'est au brésil qu'il y a l'obligation d'être de niveau médecine pour faire une intubation ou c'est une régle internationale?

Je veux bien, que par chez nous avec nos carcans historiques, des obligations similaire existent (et permettent que cela fonctionne, puisque les services sont dimensionné pour fonctionné avec) mais je suis étonné que le brésil soit dans la même ligné.

Le problème du Brésil c'est que c'est un pays qui pense que la réglementation va tout arranger.
Donc on fait des Lois pour tout, en oubliant deux choses:
1) la Loi va te donner l'autorisation de faire mais c'est pas pour ça que tu vas faire
2) quand la Loi t'impose de faire, elle est noyé dans d'autres Lois qui contredise la première et en plus on t'aide pas à financer

En gros, on manque de pelouse dans les jardins? (exemple bidon, quand même!) On va faire une Loi qui va t'autoriser à mettre de la pelouse dans ton jardin. Sauf que bien évidement c'est pas pour ça que tu vas en mettre. Ou alors on va faire une Loi qui t'impose la pelouse, mais ce sera à toi de la payer. Donc au final, ceux qui en mettent sont ceux qui de toutes façons en aurait mis avec ou sans Loi, et ceux qui n'en mettaient pas, n'en mettent toujours pas. Et si on regarde la lenteur d'évolution du pays, on constate que ce système est surtout un excellente excuse pour ceux qui ne veulent pas faire!

L'autre truc c'est que le Brésil a un niveau de formation très bas. Pour palier à ça, une idée apparemment géniale a été mise en place: si tu as des compétences, tu peux les transmettre. Cela s'appelle les "cours libres".
A première vue, sympa.
Mais en gros, si on prend le cas Français, ça voudrait dire que je fais le PSC-1 et hop, comme je sais, je peux donner cours de PSC-1... Là tout de suite on se dit "beaucoup moins sympa..."..
Si on fait une petite courbe du niveau de compétence, en se disant que chaque transmission ne transmet que 80% des infos (ce qui est énorme), on constate que le niveau est de 80%, puis 80% de 80% donc seulement 64%, puis 51,2%, 40%, 32% etc... En quelques "génération" on a des des centaines de milliers de mecs formés, mais formés à faire n'importe quoi... et tous bardés de diplômes parce qu'ici le bon cours c'est celui qui dure longtemps et pour lequel tu reçois à la limite autant de diplôme que de sujet dans le cours. On trouve des équivalents bâtards de PSC-1 sur des durées de 300 heures quand même...

Les médecins essayent donc de réguler tout cela, en imposant des restrictions pour les gestes médicaux, entre autre l'intubation. Ou les choses deviennent en même temps très "space", c'est que tu prends 2 ou 3 potes médecins, une salle de classe et hop, tu montes ton école d'infirmier... qui eux pourront intuber.

Très étonnant tout ça. Big_sourire

Amitiés
Pierre-Louis
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 17 Jan 2013, 16:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Merci pour les infos complémentaires, cela éclaire un peu plus ma lanterne.

Effectivement, les choses sont un peu différentes, quoique chez nous, ils aiment bien légiférer à tort et à travers aussi…
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
trauma le 27/05/2008
RCP sur trauma le 02/08/2012
Trauma rachi/face debout le 03/06/2015
Trauma rachi/membre le 30/06/2015
ACT/TRAUMA EPAULE le 21/05/2016
Cas concret trauma le 18/02/2013


 Sauter vers:   

PLS et trauma


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group