Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Un pompier québecois témoigne sur le harcèlement


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Auteur Message
chrysti
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: 03200

MessagePosté le: 26 Juin 2008, 13:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour à tous, principalement à M. Lapierre,

Je reponds au post de Mme Christiane Monarque. Pour commencer les PAE (Programme d'Aide aux Employés) existent aussi en France, je crois, mais loin d'etre bien structuré! Entre les syndicats et les gradés qui sont bien souvent de connivence, comment peut on obtenir de l'aide dans ce cas?
Ne serait-il pas bon de penser aussi, d'opter pour un changement de caserne regulier (environ tous les 3 ans), afin d'eviter ce genre de harcelement?
En effet, les pompiers en poste depuis longtemps dans une meme caserne se sentent forts par leur ancienneté et leur connaissances et affinités aupres des autres pompiers.

Ce changement de caserne bien sur concernerait ceux qui se sentent devenus des "caïds" pensant qu'ils sont devenus indispensables et en font baver aux jeunes recrues en les harcelant. Cela eviterait egalement la creation de clans!
De plus ce changement de caserne regulier, permettrait au pompier "caïd" de connaitre tous les secteurs de son groupement, ne serait-ce point positif pour lui? ainsi si un jour il devenait stationnaire du fait de son age, pouquoi ne pas lui faire faire des instructions?
La responsabilité de former d'autres hommes rend humble par des erreurs pedagogiques que l'on peut faire et c'est le meilleur moment pour savoir si un gradé a le coté humain aussi (le souci de l'homme).
Etre humble c'est avoir de la rigueur dans ce que l'on transmet et le souci de l'homme, c'est de savoir s'apercevoir si un homme est malade, deprimé,s'il ne manque de rien dans ses tenues, s'il n'est pas rejeté de la communauté, s'il arrive à s'adapter à la rigueur.
Quelle fierté pour l'instructeur d'avoir derriere lui des hommes qu'il a formés qui se comportent comme il leur a appris, et que ces hommes sont fiers d'etre ce que l'on attend d'eux, et fiers de leur intructeur!
Un chef est censé donner de la confiance à ses hommes et savoir se faire apprecier d'eux...
Comment voulez-vous qu'un homme harcelé ait confiance pour les inters? si en plus il y a binome entre le harceleur et le harcelé, pas de cohesion entre eux et donc ils deviennent un potentiel dangereux pour l'operation et l'ensemble du personnel.
Et pour terminer, pour repondre à nos 2 camarades ci-dessus, je le repete : OUIIIIIIIIII, cela se passe aussi en France!!!!!!!!!!! comme je l'ai dit au debut du topic et j'ai cité 2 exemples.
Je ne supporte pas l'injustice et l'humiliation que l'on peut faire subir à une personne!!!!

Bonne journée à tous!

Et M.Lapierre je salue bien bas votre courage, et votre tenacité. Je ne reprendrai pas les mots exprimés dans le post de Mme Christiane Monarque, mais je suis tout en accord avec ses paroles!!! Pleine d'admiration, vous pouvez etre assurée de mon soutien! Et bonne continuation sur votre nouveau chemin le Services des Incendies!

Chrysti

_________________
Taquine, pleine d'humour et de gentillesse
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre chrysti
chrysti
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: 03200

MessagePosté le: 26 Juin 2008, 13:49 Répondre en citant Revenir en haut de page

Re...

Eh bé les 31, on se defoule à ce que je vois Big_sourire

Chrysti
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre chrysti
chrysti
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: 03200

MessagePosté le: 27 Juin 2008, 23:40 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir ou bonne nuit pour certains,

Je reviens sur le dernier post que j'ai fait.
En effet, j'ai parlé de changement regulier de caserne afin que les SP ne s'habituent pas trop, mais ce changement est tout aussi valable pour les gradés!!! pour les memes raisons invoquées dans mon post.
Voilà tout simplement ce que je voulais rajouter.

Bon courage et à bientot de vos nouvelles M. Lapierre

Chrysti
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre chrysti
Alain Laperrière
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 4
Localisation: Montréal

MessagePosté le: 10 Juil 2008, 12:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

Aux lecteurs de Forum Pompier de France, le 10 juillet 2008.

Merci à tous ceux qui m'ont donné leurs appuies dans ce forum. Cela fût très apprécié et m'a grandement touché. Le côté triste dans tout cela, c'est que même si je suis ravi que le débat a levé chez vous en France, cela n'a pas du tout levé chez moi au Québec.

Même qu'il y a environ un mois, mon président de syndicat m'a rencontré pour me dire que mon syndicat n'appuierait pas le grief que j'ai déposé contre mon employeur vis à vis son inaction dans les dossiers de harcèlement. Le lendemain, j'étais aussi convoqué par 2 assistants directeurs du Service des Incendies de Montréal, pour me museler et entendre celui des deux qui est responsable du programme d'aide aux employés, me dire que tout cela ne serait que la faute des syndiqués et que la direction serait finalement blanche comme neige... Selon lui, ce n'est que parce que les capitaines (syndiquées) ne feraient pas leurs job de maintien de la discipline, pendant que les chefs (cadres) eux la feraient (disons selon lui...!!!). C'est fou à quel point la direction a réussi à habilement récupéré le tout à son avantage. Mais il ne faut pas en être surpris, car nous sommes présentement, chez les pompier de Montréal, sans contrat de travail, allons éventuellement passer devant un arbitre et la ville tente de faire passer les syndiqués pour les méchants pendant que les cadres seraient des anges, dans le but de sabrer dans notre convention collective...

Le chef qui s'occupe du lieu où je travail actuellement, est venu me voir hier pour me dire que si je m'engage avec lui pour plusieurs années, il me donnera des défis stimulants. L'ennuie c'est que je ne suis pas intéressé, mais je lui dis quoi? Il est peut être ma seule bouée…

Je suis vidé. Je ne tiens plus debout. Je n'aime pas le travail de bureau. Si j'ai décidé de devenir pompier, c'était pour le côté héroïque du pompier. Je rêve même la nuit que je vais combattre des incendies. Je suis pompier dans le sang! Mais la direction et mon syndicat joue à l'autruche, au lieu de mettre leurs poings sur la table et de faire comprendre à tous tant syndiqués que cadres que le harcèlement ne sera plus toléré dans l'avenir.

Toutes mes démarches se sont avérées stériles. Même la commission des droits de la personne refuse de m'aider sous prétexte que je ne suis pas une minorité telle qu'une femme, un handicapé, un homosexuel, un noir, un musulman etc...

Je rappel à tous que tous ce que la ville et mon syndicat m'ont offert lorsque j'ai dénoncé les comportements inappropriés des collègues que j'avais l'an dernier en caserne, c'est de soit tomber malade pour 2 ans, soit accepter d'être transférer aux 3 mois durant 15 mois à 2 heures de routes de chez moi, soit d'aller dans un bureau...

J'ai présentement une barbe de 2 semaines, je suis lasse de tout cela, je suis dans mon bureau, il est 8 heures le matin et je n'ai qu'envie de pleurer...

Désolé à tous de lire mes états d'âme, mais ceci est une bouteille à la mer, une sorte d'appel à l'aide... Je n'en peux plus et ne tiendrai plus très longtemps.... Je me sens comme suspendu dans le vide, une main ayant déjà lâchée et l'autre n'a plus la force de me tenir...

Cela ne m'aura finalement rien donné de dénoncer le harcèlement au travail chez les pompiers de Montréal. On n'a fait que soulever le tapis, pris un balais et balayé sous le tapis, puis redescendu le tapis en ayant pris le soin de mettre un objet lourd sur le tapis pour que je n'en ressorte pas...

Merci encore une fois cousin de France et la prochaine fois qu'un de vos collègues se fera démolir par un confrère, dites-donc à celui qui veut démolir l'autre d'arrêter, vous changerai peut être pour le mieux et plus que vous le penser, la vie de sa victime...

Alain Laperrière, lieutenant-pompier au Québec

_________________
Alain Laperrière
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Benhur
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 143

MessagePosté le: 10 Juil 2008, 21:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

Change d'air ! Et pourquoi pas venir en France ? Rejoins-nous en Europe loin d'ses salopards. J'suis sûr que pas mal de monde ici t'accueillerais avec plaisir dans leur caserne !

Au pire on te taquinera sur ton accent Big_sourire

_________________
No pain, No gain !
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
chrysti
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: 03200

MessagePosté le: 10 Juil 2008, 21:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,

Mon Dieu quoi dire devant tant d'injustice apres toutes les demarches faites pour faire comprendre le comportement de la ville, des syndiqués et des gradés!!!!!!!!!!! smile_peur
C'est d'une inhumanité innomable et inconcevable!!!!!!!!!!
Bien sur en France on a aussi des cas dans certaines casernes, mais je soutien l'idée de Benhur, pouquoi ne pas venir en France???
Je pense qu'avec tout ce que tu as subi on oserai pas te mettre dans une caserne ou il y a des problemes!!
Je pense que l'idée de Benhur a du bon pour ne plus subir toute cette pression qui continue de s'acharner sur toi, combien de temps vas tu encore tenir???
Allez ça va etre dur pour toi de partir de ton pays mais pour ce que tu y vis, tente le tout pour le tout pour enfin etre pompier à part entiere comme tu en as envie!!!!!
Bien sur que nous te soutenons et que nous sommes de tout coeur avec toi, mais pour faire bouger ta hierarchie que pouvons nous faire d'aussi loin, à moins d'une delegation qui se deplace et te soutienne sur place, mais à cela je n'y crois guere car chez nous les representants vont repondre gentiment que cela ne les concernent pas, et pourtant ne serait-ce pas en plus de l'idée de Benhur, une suggestion à explorer?? qu'en pensez vous les gars? il faudrait que vos chefs vous accompagent ainsi qu'un membre du Conseil General, un groupement par departement, cela vous ferez du monde pour tenter de faire flancher les tetes pensantes de Montreal!!!!
Je vais m'arreter là car devant une telle injustice bientot mes mots vont depasser ma pensée et je vais devenir mechante smile_grrr

Bonne nuit, et surtout bon courage Lieutenant Alain Lapierre! Tenez bon et reflechissez à l'idée de Benhur!!!!!
smile_coolman

Chrysti
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre chrysti
chrysti
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: 03200

MessagePosté le: 11 Juil 2008, 20:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir et particulierement M. Laperriere,

Suite à une remarque tres justifiée de Benhur, je voudrais m'excuser aupres du Lieutenant Alain LAPERRIERE car j'ai mal ecrit votre nom. Et pour moi c'est inconcevable "d'ecorcher un nom" car c'est ce qui represente notre identité ainsi que nos origines.
Encore toutes mes excuses et je prendrai mes precautions à l'avenir et à regarder plusieurs fois un nom avant de le reecrire.

Bonne fin de soirée et bon week end!

Chrysti


Dernière édition par chrysti le 26 Aoû 2008, 22:30; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre chrysti
psykokwak
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Aoû 2008
Messages: 4
Localisation: VAL D'OISE

MessagePosté le: 26 Aoû 2008, 22:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut moi dans mon cs j'ai un sous off fils de colonel neveu de colonel cousin de commandant (voyez deja les relations) qui est un vrai p...!!!
sous pretexte de ses relations il se la joue vener ptit chef avec les jeunes j'ai plein d'exemples bref un vrai c.....d!!!! des mecs comme lui y en a plein il pollue malheureusement notre metier mais l'union fais la force moi j'en ai parlé maintenant il m'as laché mais je dois toujours me mefier c'est le specialiste du par derriere si ca vous arrive parlez en a d'autres sous off a l'adjoint et a votre chef de centre . si ca marche pas voyez le commandant de groupement . ne vous faites pas marcher sur les pieds relevez la tete et confiez vous Big_sourire bon courage a tous

_________________
PSYKO
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Arès
Invité






MessagePosté le: 26 Aoû 2008, 22:26 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut Psyko,
euh au vu de ton avatar trop grand Big_sourire je me dois de te faire remarquer la remonté de sujet smile_tirelalangue
lepompierdu35
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Oct 2009
Messages: 3
Localisation: BECHEREL

MessagePosté le: 20 Oct 2009, 01:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je me permets d'écrire ce post car je subi depuis bientôt deux ans une situation qui est insupportable et intolérable.
Je suis au bout du rouleau et j’ai failli mettre fin à mes jours à plusieurs reprises.
Actuellement, je suis en grève de la faim depuis mardi 8 septembre 09.
De plus j'ai étais atteint de la grippe H1N1.

Je suis sapeurs-pompiers volontaire au ********* dans le département *********.
J’ai dénoncé des faits très graves à ma hiérarchie et en retour j’ai subi les foudres de leur part et surtout de la part des auteurs.

Dans ma caserne, mes collègues partaient en intervention en état d’ebriété bien avancée.
Le dimanche après la manœuvre, ils buvaient jusqu'à 6 verres (pas des doses de bar) d’alcool fort (ricard, wisky, volka…) en étant de garde et en tenu.
Je vais vous résumé tout cela car sinon cela serait beaucoup trop long.
Dans les faits que j’ai dénoncés, j’ai expliqué qu’ils avaient « détourné » l’argent de l’amicale des sapeurs-pompiers pour l’achat quotidien d’alcool fort.
J’ai fais la copie des tickets de shopi.
Mes collègues cachaient les bouteilles d’alcool au milieu de l’habillement, dans une boite aux lettres, dans le frigo …
Tellement ils étaient sou chez eux, quand leur bip sonnait, ils ne se déplaçaient pas.
Une intervention très importante n’a pas put se faire à cause de cela.
En intervention, l’un d’eux à mis un masque à oxygène à l’envers tellement il était sou.
Le même gars s’est fait remonter les bretelles en pleine intervention par un gendarme qui lui a dit que si la prochaine fois il le voyait dans cet état, il l’interpellerait, d’autant plus qu’il était conducteur.
Mais il s’est passait des choses beaucoup plus grave.
Un de mes collègues *********a fait un massage cardiaque sur un motard qui s’était accidenté.
Lors de cet accident j’étais en formation incendie à *********
Lors de mon retour à la caserne, color=red]*********[/color] était tout heureux de raconter ses exploits.
Il était entrain de raconter qu’il était bien émécher et quand il était entrain de masser le motard à chaque fois il entendait « crack ».
Que ça faisait « crack crack crack » (côtes cassées)
Que d’un coup, il a vu le ventre du motard gonflé et il est décédé après (supposition hémorragie interne dut à la perforation des poumons par les côtes de cassées).
Un membre de la famille du défunt est venu prendre des renseignements à la caserne car il avait apparament des doutes.
Cette personne est sapeurs-pompiers professionnel.
Toujours sur une intervention cette fois ci avec moi, sur une tentative de réanimation d’une ancienne, j’ai demandé à ********* de se mettre au massage cardiaque et moi au bavu.
Je voulais voir comment il massait car je suis moniteur aux premier secours et j’ai aussi le diplôme de compétence comme formateur de pse1 et pse2 (PAE1).
********* m’a fait signe qu’il était encore en état alcoolisé donc s’est moi qui ai pratiqué le massage cardiaque.
On m’a laissé seul à masser pendant environ 45 mns.
Mon chef de centre qui était présent, n’a pas dénier prendre le relais.
Sachant qu’on devient commence à devenir inefficace au bout de 5 minutes vous comprendrez le malaise.
Sur une intervention où un homme s’était pendu, j’étais avec mon Chef de centre.
L’homme était au sol car un membre de sa famille l’avait détaché.
Il était adossé à un tonneau.
J’ai dut demander à mon chef de centre de m’aider à le mettre à terre.
Quand j’ai constaté qu’il était en arrêt cardio ventilatoire, j’ai voulu installer le DSA.
Mon chef de centre m’y a interdit à plusieurs reprises.
AU bout de deux interdictions, je lui ai dit contre ordre et trop tard car j’avais ouvert le sachet d’électrodes.
De retour à la caserne, gêné, il m’a dit qu’il ne voulait pas que je mette le DSA car il voulait laisser cette tache à l’équipe de ********* qui arrivait avec le VSAB.
Il ne savait soit disant pas faire le transfert de données.
Ce qui est faut car je lui avais apprit lors du décès de l’ancienne.
Plus tard devant des gradés, il déclara qu’il n’avait pas voulu que je le mette, car l’homme était décédé.
Mais la loi nous interdit de déclaré le décès d’une personne car seul un médecin peut le faire.
A cause de mes lettres faitent à mes supérieurs pour l’avertir de tout cela, je vis un enfer.
Lors d’une entrevue avec mon commandant de compagnie le *********, celui-ci m’a tenu des propos qui font très mal :
Il m’a dit : « en temps de guerre, on sait maintenant de quel coter tu aurais étais »
Cela fait très mal et c’est une phrase que je n’arrive pas à oublier et qui raisonne dans ma tête constamment…
C’est eux qui font des choses très grave et s’est moi qui subi l’enfer.
Même dans les prises de garde où l’on doit vérifier le matériels, ils remplissaient les fiches et mettaient ok sans faire aucune vérification.
Derrière eux, j’avais trouvé un « homme mort » qui est une pièce très importante dans un ARI.
C’est un boitier qui déclenche une alerte si on tombe à terre ou si on se trouve en situation de danger on le déclenche.
J’avais trouvé un boitier avec la pile qui avait coulée donc HS.
Le ********* qui est adjoint du médecin chef et qui me soutient depuis le départ à vérifier un élément que je lui ai parlé dans le sac d’intervention.
Il a trouvé une bombe de biseptine souillée de sang.
Il a poussé plus loin la vérification et il a trouvé le FPTL sans eau.
Si on aurait était déclencher pour un feu, le camion serait arrivé vide.
Tout cela est une infime partie de tout ce qui se passe au sein du CIS de *********.
Pour se venger de tout cela, mon commandant de compagnie ainsi que le chef du groupement Nord Ouest le *********ont mis une interdiction pour moi d’intégrer le *********.
Le ********* m’a dit au téléphone, que je n’aurais jamais dût dénoncer tout cela.
Ma candidature au ********* avait était retenu car je devais passer les examens *********.
Deux jours avant que je devais y aller, quand j’ai téléphoné pour avoir des renseignements sur les repas, on m’a annoncé que je ne devais pas y aller.
Pour se venger aussi, on me déconnecter mon bip à l’ordinateur et on m’enlevé aussi mon habilitation de conducteur ….
Quand je passais dans la rue avec ma famille, on me ricané, on raconté des pires choses de nous.
J’ai en garde depuis un peu plus de un an mes deux enfants dont l’un est âgé de *********et demi et l’autre de 14 ans.
Celui de 14 ans est handicapé à ********* pour cent.
Il a de très gros problèmes psychiatriques.
Une fois j’ai dût appeler mes collègues pompiers car il était en crise.
Tout cela s’est su.
Mes enfants quand ils sortent dehors s’amuser, on leur parle de moi en me salissant.
Les gens nous regardent comme des pestiférés car on nous fait de la belle publicité.
On n’arrive plus à vivre désament.
Même l’amicale des sapeurs-pompiers s’est vengée de moi, en m’envoyant une lettre pour me réclamer le survêtement que l’amicale nous avait donné.
Le chef de centre ********* ainsi que son adjoint ********* m’ont dit par téléphone que tout le monde en avait marre de moi.
Qu’ils me mettraient des battons dans les roues et qu’ils allaient s’occuper de moi.
Quelques temps après comme par hasard et lors d’une manœuvre (entrainement sportif) le 3 août 08, un sapeur-pompier me fit un gros tacle et je tombai à terre avec une douleur atroce à ma cheville droite.
Personne n’est venu m’apporter assistance.
Au contraire quand je me suis relevé, on m’envoya le ballon et on me demanda de taper dedans ce que je fis.
A la frappe de celui-ci, une douleur atroce ce fit sentir au dessus du pied et je me retrouvai à terre à nouveau.
Personne ne vena à moi.
On me demanda de continuer à jouer.
Je pleurais de douleur et je leur dit que j’avais très mal.
Vers 10h lors du retour à la caserne, l’adjoint de centre me demanda pourquoi je n’étais pas en tenue pour aller à la manœuvre incendie.
Je lui rappela ma douleur à la cheville.
Celle-ci me donna l’ordre de nettoyer la caserne à la place.
Encore là, personne ne m’apporta assistance.
Dès mon accident, ils auraient dût m’apporter secours et appeler un VSAB pour me transporter à l’hôpital.
A midi ils remplirent la déclaration d’accident.
On départ ils ne voulaient pas.
Ils marquèrent dessus que j’avais glissé…
Je ne voulais pas la signer.
Le chef de centre et son adjoint me dire que si je ne la signer pas, je serrais obligé de payer mes soins si j’en avais.
Mon amie me transporta à l’hôpital en début d’après midi.
Le médecin des urgences me fît un arrêt de travail.
Lors de mon accident, j’étais ambulancier en contrat saisonnier de deux mois.
Dès que mon accident se termine, je serais directement au chômage.
Je refis une vraie déclaration à la sécu.
Depuis tout cela, je subi des attaques de tous les côtés.
Actuellement le sdis ********* fait des pressions pour que je reprenne le travail rapidement en me consolidant l’accident.
Le 25 juin 09, je suis passé devant le médecin conseil de la sécurité sociale qui a validé mes arrêts de travail et qui m’a dit qu’effectivement j’en aurais surement pour un an ou un an et demi avec mes douleurs.
Aujourd’hui je vis une véritable persécution de la part du SDIS*********.
On me convoque sans arrêt pour des expertises.
Le 14/01/09 l’assurance du SDIS ********* le cabinet ********* me fait passer une expertise devant le Dr *********.
Le 6 juin 09 je repasse une expertise devant le même Dr et toujours sur la demande du cabinet *********.
Le mercredi 15 juillet 09, le dr ********* me convoqua sur ma demande pour vérifier ma cheville et il constata effectivement une devience de celle-ci ainsi que mon pied qui s’était aplatit.
Il fît d’ailleurs plusieurs clichés.
Le 21 Aout 09 je reçois un courrier me convoquant pour une expertise médicale le lendemain 22 août 09 toujours devant le Dr ********* à la demande du cabinet *********.
Je téléphone à la secrétaire du Dr ********* qui me déclara qu’ils avaient la pression des assurances qui les contacter en leur disant que le dossier était compliquer et épineux.
Qu’il fallait faire vite….
Le 26 Août 09, le médecin chef du Sdis ********* me reconvoqua avec un infirmier pour vérifier ma cheville.
Le 08 septembre 09, à nouveau convocation devant le Dr ********* à la demande du cabinet *********
Ce jour la, le Dr ********* me consolida au 24 juillet 09.
Il dicta pour son compte rendu que je n’avais pas de douleurs à la palpation : Il ne m’a pas palpé.
Je lui faisa remarquer que j’avais une dévience du pied et le pied plat.
Il n’en teni pas compte.
Vendredi 11 septembre 09, le responsable des SPV m’appela au téléphone pour me convoquer à nouveau devant le Dr ********* pour une nouvelle expertise médicale mardi 15 septembre 09 à la demande cette fois ci du comité de réforme du SDIS *********.
Mon avocate me dit que le Dr ********* ne pouvait pas être juge et parti et que c’était du harcellement.
D’ailleurs le DR ********* me dit que cela en était.
On doit me redonner une convocation dans les prochains jours.
Quelques temps auparavant, je me suis rendu à la Direction du SDIS ********* pour amener la prolongation de mon arrêt de travail.
Je suis tombé par hasard sur Madame ********* et le Lieutenant Colonel c[olor=red]*********[/color].
Celle-ci m’a demandé de mes nouvelles.
Je lui ai indiqué ce que le Médecin Conseil m’avait dit.
Elle s’est mise en colère me disant qu’il ne fallait pas que je tire sur la corde.
Que ma cheville commencée à couter cher.
Que je n’étais qu’un simple sapeur-pompier volontaire et non un professionnel.
Que je touchais 1500 euros à ne rien faire chez moi.
Que je touchais plus que si j’étais au travail.
Que le Médecin de la caisse primaire maladie n’était qu’un simple généraliste et l’expert valait beaucoup plus.
Elle m’a dit que de toute façon, mon arrêt était un enjeu financier pour les assurances.

Une fois de plus, je me suis fais rabaisser et on continu à s’acharner sur moi.

Je n’en peux vraiment plus de cette situation.
Tout le monde sait ce que ma famille et moi endurons et personne ne bouge.
J’ai étais obligé de contacter la cellule psychologique du SDIS *********.
Ils me suivent depuis plusieurs mois.
Si je suis dans cette situation aujourd’hui cela n’est pas de ma faute.
J’ai simplement fait part de faits très important qui portent atteinte à la sécurité des biens et des personnes.
Tout le monde sait que mon accident du travail n’est autre qu’une agression qui a était faite pour m’éloigner de la caserne.
Comme ils l’avaient dit, ils ont trouvé un moyen de me faire dégager.

Aujourd’hui, je désire vraiment porter plainte pour non assistance à personne en danger suite à mon accident du *********ainsi que pour harcellements.
Aujourd’hui, à part ma famille qui est très importante pour moi, je suis seul chez moi en grève de la faim.
C’est une situation très très dure compte tenu que j’appartiens à un corps que je respecte du plus profond de moi.
Je suis extrêmement fier d’appartenir au corps des sapeurs-pompiers qui est actuellement terni par tous ses problèmes.
Mon cas n’est pas isoler car un collègue à moi a vécu les mêmes choses : alcool, harcèlements, détournement de fond.
Il est de la caserne de ********* .
Il a dailleurs déposé plainte auprès de la gendarmerie de son domicile.
Il a faillit s’imoller par le feu lors du congrès des sapeurs-pompiers *********.
Il avait face à lieu la même linier d’interlocuteurs que moi (même chef de groupement, même personnes au SDIS*********…).
Pour ma part, j’ai averti Mr *********qui est le Président du conseil général ainsi que le Président du SDIS*********, de la situation.
Celui-ci a pris des engagements écrits.
Mais hélas on continu les harcèlements contre moi.
Je pense qu’à la fin du mois, l’assurance ne va pas me verser mes indemnités journalières et je vais me retrouver face à ce que je ne pourrais pas nourrir ma famille.
J’ai très peur de cela.
Je sais aussi qu’à cause de tout cela ma carrière dans les sapeurs-pompiers est compromise.
Si jamais j’y reste, je suis convaincu comme me laissera toujours en tant que première classe.

Aujourd’hui le SDIS ********* va très très mal.
En tout cas s’est l’analyse qu’en a faite le *********.
Selon ses propos : il n’a jamais entendu autant de souffrance de la part de certaines personnes appartenant aux casernes qu’il a visité.
J’ai envoyé un dossier complet à la Présidence de la République, qui d’après mes contacts téléphoniques avec elle, serait entrain de saisir le Ministère de l’intérieur.
Encore hier le SDIS ********* m’a fait du chantage, en me demanda d’aller repasser une expertise médicale si je voulais qu’on me rembourse des frais de déplacements concernant mon accident et qu’on me paye mes indemnités journalières.

J’espère que vos prendrez cette lettre en considération.
Sachez que si je vous écris, s’est que je suis vraiment au bout du rouleau et j’ai peur qu'à force de me pousser à bout il n’y arrive quelques chose d’irrémmédiable.

Ce jour je viens d'apprendre que la commission de réforme vient de me consolidé au *********.

Elle ne pouvait pas le faire, car elle devait ajourné mon dossier car je n'étais pas passer devant l'expert médical.

Trois membres sur cinq qui siegaient à la commission était en lien direct avec le dossier.

A ce jour, je suis sous dérivé de morphine et le responsable du centre anti-douleur de ********* a bien constaté que ma cheville était tordu.

On s'acharne sur moi.

J'ai rendez-vous mercredi ********* avec *********a8h30 au Conseil Général de *********.

Affaire à suivre...

En espérant que ce post vous aura sensibilisé...

MR *********

Greg: J'ai édité tous les noms propres et informations pouvant identifier des personnes ou services

_________________
BONJOUR A TOUT LE MONDE
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 20 Oct 2009, 08:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour

Merci pour ce récit.
Sujet difficile.

J'ai quelque part peur, tout de même, que ce récit t'attire encore un peu plus de soucis en plus de tout ça.

Parce que tu as donné des noms,
parce que tu as mis en porte-à-faux ta hiérarchie plus ou moins directe,
parce que tu cites des interventions, qui en plus se sont mal passées,
et parce qu'on va te reprocher de dégrader l'image de ton SDIS,
c'est encore toi qui risque d'avoir des difficultés...
c'est triste mais c'est ainsi
(la facilité peut-être ???)

As-tu essayé de changer de centre de secours?
(as-tu la possibilité de muter vers la caserne voisine?)

Ou simplement d'arrêter les pompiers pendant quelques mois, le temps que le SDIS assainisse le Centre, si les faits sont avérés et vérifiés (ce qui n'est pas simple)

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
TiMat
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 8248

MessagePosté le: 22 Oct 2009, 08:30 Répondre en citant Revenir en haut de page

RAPPEL QUI NE FERA PAS DE MAL ET QUI N'A PAS LIEU D'ETRE !!!

Pour le bien de ce forum, et si vous ne voulez pas que forum-pompier voit sa fin prématurée, vous êtes priés, TOUS AUTANT QUE VOUS ETES, JUSTES INSCRITS OU VIEUX MEMBRES DU FORUM, de vous en tenir aux faits, sans citer de NOMS, VILLES, SDIS, ou tout autre information bien trop PERSONNELLE et vous permettant de vous faire reconnaitre de quelque manière que ce soit.
En AUCUN CAS, comme c'est indiqué dans la charte, vous devez divulguer ce genre d'informations. Je vous rappelle qu'au même titre qu'il est de votre devoir de sapeur-pompier, vous êtes tenus au SECRET PROFESSIONEL, et au DEVOIR DE RESERVE. Vous avez SIGNE, vous devez donc RESPECTER votre métier, Y COMPRIS SUR CE FORUM !!!


Pour Rappel, ENCORE UNE FOIS, le nom respect de cette clause entraîne le BAN IMMEDIAT du membre concerné.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
zenaoner
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 28 Juin 2012
Messages: 6

MessagePosté le: 30 Juin 2012, 12:36 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je déterre ce vieux sujet car je suis voisin de la commune cité par lepompierdu35 et les faits qu'il décrit me semble "un peu gros" et j'aurais voulu avoir vos réactions savoir si cela était vraiment possible en fait ?Je me dit qu'avec le nombre de personne que côtoie les pompiers(gendarme,samu...)il est difficile de croire que cela soit passé inaperçue...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
engins-bspp
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Juin 2006
Messages: 4780
Localisation: sur la planète terre ( et sur mars pendant les vacances)

MessagePosté le: 30 Juin 2012, 14:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

hummm 3 ans plus tard

Image

Big_sourire Big_sourire Big_sourire Big_sourire

pour répondre à ta question, cela ne veut rien dire
les gens peuvent trés bien cacher leur jeux et faire bonne mine en public, et devenir tout autre une fois le dos tourné

pour exemple, certains battent femmes et enfants tous les jours, c'est pas pour autant que c'est écrit sur leur visage .... j'ai eu le cas une fois dans un précédent emploi, et bien que véritable ordure en privé ( on l'a su quand il fut arreté par les flics ), c'était la bonne patte appréciée de tous et toujours préte a rendre service en public !

Comme on dit, l'habit ne fait pas le moine ....

Wink

_________________
certains mettent comme signature leurs formations, moi je te fais juste perdre 10 secondes :-)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre engins-bspp
zenaoner
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 28 Juin 2012
Messages: 6

MessagePosté le: 30 Juin 2012, 14:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

Oui mais je me disais si tu pars ivre en intervention t'a forcement affaire a des gens et ivre normalement ça se voit(surtout pour des gens qui sont plus ou moins confrontés a ce genre de problèmes...)mais c'est vrai l'habit ne fait pas le moine...
lol la fouille de forum Big_sourire Big_sourire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Autres sujets de discussions
[Vieux topic] pompier+maladie de Chron le 10/07/2005
[Vieux topic..] future pompier le 11/07/2005
Language pompier le 04/08/2005
si vous étiez pas pompier le 08/08/2005
Recherche famille avec maman pompier pour émission tv le 11/08/2005
Faut il construire une école réserve au pompier?? le 01/10/2005
[Vieux sujet] Pompier a Lyon le 01/10/2005
[Vieux topic..] quel pompier dans quel vehicule ? le 13/10/2005


 Sauter vers:   

Un pompier québecois témoigne sur le harcèlement


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group