Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
L'exception germanico-alsacienne


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Téch'
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Juin 2009
Messages: 1608

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 14:37 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

Suites aux dérives observées sur un autre sujet et l'intérêt de certains pour le sujet, je me lance.

Fréquemment, l'Alsace est vu comme une région qui ne connaît pas de problèmes de personnel SPV. L'explication simple que l''on retrouve fréquemment est la suivante :

"C'est historique, c'est l'Allemagne, ..."

Si l'on observe de plus prêt la répartition de notre quinzaine de milliers de SPV, on observe que l'Alsace est couverte par environ 600 CPI en plus de ses CS et CSP (une petite centaine).

Strasbourg (500 000 habitants) possède une trentaine de centres pour certains distants de moins d'un kilomètres les uns des autres.

Chiffres à rapporter aux 900 communes alsaciennes.

Les pompiers sont avant tout des pompiers de proximités. Ils sont dans des CPI a 5, 10, 20, 30 interventions par an, connaissent leur secteur, le maire, le boulanger, le curé, le médecin, ...

Nous n'avons aucun centre qui couvre seul 25 communes en premier départ comme cela se voit en Ile-de-France par exemple.

La proximité physique et psychologique du dépôt d'incendie couplée à la faible sollicitation et à l'esprit d'entre-aide qui règne dans le village permet d'avoir un plus grand nombre de SPV.

C'est ce qui s'observe également en Allemagne. Il n'est pas du tout étonnant pour une ville moyenne de 40 000 habitants d'avoir 8 casernes. 40 000 habitants représentent environ 200 interventions par an, car pas de SAP.

L'investissement en temps est dans ce cas infiniment négligeable par rapport à ce que l'on demande à nos SPV-permanents-moins-chèrs-que-des-SPP. Comment assurer un volontariat pérenne qu'avec des petits jeunots qui n'attendent que la majorité pour essayer de devenir SPP ? Et qui peuvent profiter du régime SPV francais avantageux : argent de poche, sollicitation fréquente, ...

Ce régime n'est alors plus du tout intéressant lorsque l'on devient un peu plus âgé, avec une famille, un emploi, ... À ce moment là, les engagements sont rompus.

La question qui peut se poser est de savoir si le nombre est aussi synonyme de qualité, et dans le cas contraire peut compenser ?

Dans le cas de l'Allemagne par exemple, se pose le problème de porteurs d'ARI. Le port de l'ARI étant, contrairement au recrutement, soumis a des tests sévères, le C/A du fourgon peut-être heureux s'il a 4 porteurs dans la caisse.

L'esprit village s'oppose à la vision paramilitaire des corps de SP que l'on a en France. En effet, les SPV allemands ont une réputation de buveurs et sont très impliqués dans les différentes fêtes villageoises et religieuses.

En revanche, pourquoi fermer la porte a des âmes charitables comme on le fait en France pour vider des caves, dégager des routes, empiler des sacs de sable etc. ? En cas de gros coup, les forces mobilisables en peu de temps sont énormes de l'autre côté des Vosges.

Voici quelques éléments de ma réflexion personnelle qui ne se base que sur les observations que j'ai pu faire ici et là. Il ne s'agit en rien d'une vérité vrai issue d'une étude menée sur ces particularités.

En revanche l'explication fournie par la FNSPF dans un SPMag quant au nombre élevé de SPV en Allemagne est, selon moi, fausse. En effet, l'analyse se base sur l'argumentaire unique de l'esprit civique qui règne Outre-Rhin.

Elle occulte totalement la responsabilité des SDIS dans cette fonte du nombre de SPV et leur incapacité à pérenniser le volontariat, ne voyant dans le volontariat que des SP au rabais.

@+ Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Yann43
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 374

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 15:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

Et quid du budget dans tout ça ??

Tout ces casernes doivent couter, payer des engins pour qu'il sortent 20 fois par ans ..

Certes les délais sont plus long mais le regroupement est une source d'économie pour les SDIS..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
minioim
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 3538
Localisation: Besançon (Doubs:25)

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 15:20 Répondre en citant Revenir en haut de page

en même temps, si ils ne font pas de SAP, ça fait déjà une sacré économie!

_________________
mieux vaut se taire quitte a passer pour un c*n que l'ouvrir et ne laisser aucun doute a ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Yann43
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 374

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 15:24 Répondre en citant Revenir en haut de page

Sacré économie ?? Toujours moins qu'un département qui regroupe ces moyens en gros CS et CSP en laissant quelques vieux CCF ou VPI dans les petits CPI et qui ne coute pas grand chose ..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Téch'
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 24 Juin 2009
Messages: 1608

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 15:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

Dans ton CSP, doit y avoir la moitié des engins qui ne sortent que 20 fois par an... (J'exagère...un peu)

Faire des économies est important. En revanche il faut savoir en faire au bon endroit. Les engins des CPI ne sont pas forcément rutilants, ni neufs. Le 67 a fait des vagues d'achat de VPI, c'est pas plus cher que 120 SPP supplémentaires dans tes CSP pour armer le VSAV 1 à 4 SP, le VSAV 3 et le VTU2, le VSR à 3 et le FPT à 8, l'EPA à 3...

En faire justement sur les CPI est simple (y a pas de syndicat qui va gueuler, tout au plus le maire de la commune, et encore, pour peu qu'il soit de la majorité politique, il la ferme. S'il est de l'opposition, sa voie n'aura plus aucune valeur), mais à mon sens pas judicieux du tout. Un engin supplémentaire est une unité tactique supplémentaire sur un gros feu, une tempête, ... Et surtout 15 guss dispos qui manient la tronçonneuse, les machines agricoles mieux que n'importe.

Plutôt que de dépoiler un secteur parce que le CSP est engagé sur une inter un peu plus chaude, on peut les engager (à condition que la politique du CODIS suive.

Et ton gros CSP, c'est jolie de tout regrouper dans un centre. Mais avec 7 SP à la garde et peu en astreinte, a un moment, ca coince.

De plus le volontariat en Allemagne a un coût ridicule : pas de vacs.

Autre élément de réponse : le SDIS 68 se moque du coût des CPI sur son territoire vu qu'ils ne coûtent rien. Ils sont communaux.

La définition de CPI de plus n'est pas la même sur tout le territoire national.
Un CPI dans le 68, ca peut-être 3 engins-pompes, 2 VTU, 80 SPV, 15SP dispos à H24, 800 interventions, et des tenues meilleures que celles que l'on retrouve dans 95% des SDIS.

Ailleurs, ca signifie aussi un FPT et un VTUPS neufs dans une caserne neuve avec 40 SPV. Les deux engins étant de meilleure fabrication que ce que tu as dans un CSP.

Les engins/matériel/formation sont également source de motivation. Et quand un CPI fait 30 inters par an, tu n'as pas la fuite d'eau dans la tour HLM, le feu de poubelle du vendredi soir, le feu de VL du samedi soir, la piche sur la banc de la route du Général de Gaule devant le Lidl, ...

@+ Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Yann43
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 374

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

Moué .. Je suis pas dans un CSP mais plus dans un petit CS Auvergnat avec 300 inters/an.

Je suis ok avec tes points surtout qu'en effet ces CPI sont resté communaux.
Mais je pense qu'il faut quand même rester raisonnable et savoir la faire la bonne part des choses.

Ok pour la répartition des moyens mais dans une mesure limité..

Des CS tout les 2 km, c'est un peu trop à mon avis..

++
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
eptrialman
Invité






MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:26 Répondre en citant Revenir en haut de page

Merci Téch' pour ton post smile_top Sympa à lire !
haldmax
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Oct 2005
Messages: 238
Localisation: 67720 hoerdt

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:30 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Yann43 a écrit:
Sacré économie ?? Toujours moins qu'un département qui regroupe ces moyens en gros CS

Et pourtant, le coùt par habitant n'explose pas .....

Je ne sais plus où se trouvait le comparatif par département .....

Téch' a écrit:
Le 67 a fait des vagues d'achat de VPI


Qui d'ailleurs s'apellent VPSI smile_mal

A bientôt....
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger Photos pompiers du membre haldmax
Barbenoire
!!! ---- BANNI ---- !!!


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 434
Localisation: Sud

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

Tech , vous avez répondu ou plutôt lancé un sujet sur le nombre important de SPV en Alsace.

Si l'Allemagne est responsable de cet état, ce n'est pas dû à un simple comparatif entre les deux pays, mais à une situation de guerre. Je m'explique,

L'Alsace et la Lorraine ont très ou trop souvent subis les affres de la Guerre, 1870.1914/18 et pour terminer la der 1940/45.

En fait, les Alsaciens se trouvèrent dans une situation d'occupation pour eux mais de restitution logique pour ceux d'en face. Or donc, les allemands considéraient cette région de France comme la leur et l'on annexé.

La campagne de Russie et d'autres demandaient beaucoup de soldats et les Alsaciens furent enrôlés de force, pour la grande majorité, dans la Wehrmacht et dans la Waffen SS et connu sous le vocable '' Les malgré-nous''.

Pour éviter cet enrôlement de force, il y avait une exception. En étant SPV le jeune homme restait sur le sol Alsacien et ne partait pas au combat. De nombreux Alsaciens en ont profité de même que les Lorrains. Depuis , cette disposition n'a pas été modifié dans les faits en ce sens qu'aucun CS n'a été fermé à la fin de la guerre. D'où le nombre important de SPV en Alsace Lorraine.

Pour l'histoire 100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans ont été incorporés dans les armées du Reich.

_________________
http://www.aspfi.net

Dernière édition par Barbenoire le 07 Nov 2009, 16:56; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Max68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1122
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:55 Répondre en citant Revenir en haut de page

Téch' a écrit:

Un CPI dans le 68, ca peut-être 3 engins-pompes, 2 VTU, 80 SPV, 15SP dispos à H24, 800 interventions, et des tenues meilleures que celles que l'on retrouve dans 95% des SDIS.


Allo allo? On me parle? Big_sourire

Je suis à 100% d'accord. Si être SPV consistait à aller combler les trous dans les gardes SPP en étant 3 équipier au fourgon dans un centre mixte, je ne le ferais pas.

La formule d'avoir un CPI par commune nous permet des délais confortables sans garde postée (qui est à mon sens le tueur du volontariat), et une grosse réserve de moyens lors des gros coups.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 16:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Il y a quand même un aspect que tu ne cites pas tech (volontairement?) L'Alsace est une région riche. Cela permet un équipement aux normes en rigueur pour tous les SP de cette région. Les moyens sont là que le centre est communal ou départemental.

De la même façon, il s'agit d'une organisation en place depuis des siècles, l'investissement s'est fait au fur et à mesure.

Il n'en demeure pas moins, que certains CPI avec une activité opérationnelle inférieure à 40 par an, avec des voisins à moins de cinq minutes, me laissent quand même parfois la question de son intérêt d'existence. Maintenant, les problèmes de disponibilité sont présents chez nous aussi, tous ces CPI ne fournissent pas un effectif de 2 personnes minimum en permanence.

C'est vrai que chez nous, le regroupement de centres serait aussi une vrai solution...

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
Minipinpon
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 6856
Localisation: 78

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 17:00 Répondre en citant Revenir en haut de page

de toutes facons, c'est spécial par là bas.
Ils mangent du choux, se gavent de saucisses et se pintent au riesling Big_sourire

_________________
Crêpe 1, chouchen 2 + gnole et toujours debout
Image
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Minipinpon
Max68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1122
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 17:04 Répondre en citant Revenir en haut de page

Barbenoire a écrit:
D'où le nombre important de SPV en Alsace Lorraine.


Je pense qu'ils ont pris leur retraite depuis, non?

Cet argument arrange encore bien tout le monde, parce qu'il permet aux différents SDIS de mettre le manque de SPV sur le dos de quelqu'un d'autre ou d'un fait historique.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Max68
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1122
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 07 Nov 2009, 17:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

Carabinix a écrit:
Il y a quand même un aspect que tu ne cites pas tech (volontairement?) L'Alsace est une région riche. Cela permet un équipement aux normes en rigueur pour tous les SP de cette région. Les moyens sont là que le centre est communal ou départemental.


Bof, on ne coûte pas cher, il y a peu de SPP, ce qui fait une économie énorme par rapport à des SDIS très professionnalisés. Chez nous le CPI coûte environ 12 euros par habitant et par an, on ne peut pas vraiment considérer que ce soit un luxe. Pour mémoire la plupart des SDIS sont entre 80 et 150 euros par an et par habitant...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
eptrialman
Invité






MessagePosté le: 07 Nov 2009, 17:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

Faut pas se voiler la face ! Si on a tant de SP en Alsace c'est bien suite à certains "faits historique".
Après cela se répercute d'année en année.




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Rappel à tous les annonceurs sans exception! le 16/09/2008
championnat du monde WRC étape alsacienne... le 08/04/2010
Marins-pompiers : la chère exception le 10/06/2011


 Sauter vers:   

L'exception germanico-alsacienne


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group