Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •  Liste des Membres  •  Vos départements  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Attaque de transition


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
yves l'indien
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 795
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 05 Mar 2016, 13:26 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut.
Pour mettre tout le monde d'accord.
La LDT revient version BSPP, avec cette fois un débit possible de 500 lmn.
Baptisé LDT 35.
Voir L'article dans SP de France page 33, article qui ne précise pas sa composition, des infos supplémentaires serait bienvenues.
Dans l'article une phrase attire mon attention " utilisable immédiatement avant que l'engin ne soit alimenté"...
A + Yves l'indien

_________________
retraité pompier et toujours passionné par la technique
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
Tonic
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Nov 2011
Messages: 551

MessagePosté le: 05 Mar 2016, 13:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

La LDT version BSPP est composée de tuyaux de 45 également.
Vidéo de présentation ici : https://www.youtube.com/watch?v=ekk8B8m8gas

Citation:
Le débit est effectivement insuffisant mais selon le nombre d'intervenants disponibles pour établir la ldt reste un moyen efficace notamment pour faire patienter les badots. (Notion vite oubliée devant un écran YouTube ).


Dans ce cas l'utilisation de la LDT se fait effectivement en dehors d'un espace clos ou semi clos, cependant les deux sapeurs-pompiers à moins de 5 mètres des ouvrants s'exposent à des risques identiques, et ils ne pourraient pas réagir avec le débit d'une LDT, et l'expression pisser dans un violon ici a du sens...

Le "faire patienter les badots" est une notion qui m'échappe totalement, que ce soit en intervention ou face à un écran Youtube : on sait ce qu'on doit faire, ce que le le badaud lambda qui a vu trois reportages sur TMC pense, je m'en contrefout..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
f.gaviot-blanc
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Nov 2007
Messages: 74
Localisation: Les Avenières (Isère)

MessagePosté le: 05 Mar 2016, 15:44 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour

Je me permets d'intervenir dans cet échange de passionnés... en essayant d'apporter mon point de vue perso, qui j'espère vous permettra de concevoir l'attaque d'atténuation différemment... en terme de débit notamment.

https://www.youtube.com/watch?v=IrF93vWKEdw

Ici le débit n'est pas de 500 lpm et pourtant l'action est efficace...

Image en provenance de la Belgique qui démontrent :

- que le sauvetage au sens extraction d'une personne d'un milieu dangereux n'est pas toujours la bonne option.
- que l'extinction pour sauver est une action pertinente.

Par rapport à l'attaque de temporisation/d'atténuation etc...

Comprenez qu'une surface solide qui reçoit un liquide ne peut en "admettre" une part efficace que de l'ordre de quelques millimètres en terme d'épaisseur, après vous optenez un ruissellement plus ou moiçns important = de la "perte" en grande partie.

L'attaque d'atténuation c'est utiliser le jet droit d'une lance à eau à main pour obtenir l'effet d'un sprinkler. L'impacteur est le plafond du local en feu.

Oui avec 500 lpm cela fonction, oui avec un canon de 2000 lpm cela fonctionne aussi etc... Mais oui, comme le montre la vidéo, avec un débit de l'ordre de 110 à 200 lpm (débit de la HP) cela fonctionne tout aussi bien.

Nous avons, notamment pour ceux qui suivent l'évolution de la lutte contre les incendies de près, comme repères les essais réalisés aux USA par la branche FSRI du laboratoire UL. Ce laboratoire américain tente de démontrer sur la base des moyens utilisés par les SP américains que l'attaque par l'ext. fonctionne ; qu'elle ne pousse pas le feu et qu'elle n'est pas préjudiciable aux potentiel(s) victimes pouvant être sauvée(s).

Il faut savoir que cette attaque est pour le "vrai" pompier américain appelé "l'attaque des lâches" ; car pour un "vrai" pompier américain, il faut rentrer dans le bâtiment sinistré pour opérer sa mission (image du "héro")...

Ainsi, pour UL-FSRI, faire passer ce type d'attaque c'est loin d'être évident tant le changement de culture est radical (attaque int. Vs attaque ext.).

Des essais sont en cours de définissions avec la BSPP et le LCPP (Laboratoire central de la Préfecture de Police de Paris) et j'espère que nous pourrons intégrer cette stratégie opérationnelle sur la base de différents débits pour en appréhender un peu mieux les limites...et voir comment elle peut être transposer à nos problématique d'effectifs dans le engins.

Fr@+nck

_________________
Fr@+nck
Animateur de la page Facebook CFBT-Fr
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 05 Mar 2016, 18:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:

Salut.
Pour mettre tout le monde d'accord.
La LDT revient version BSPP, avec cette fois un débit possible de 500 lmn.
Baptisé LDT 35.
Voir L'article dans SP de France page 33, article qui ne précise pas sa composition, des infos supplémentaires serait bienvenues.
Dans l'article une phrase attire mon attention " utilisable immédiatement avant que l'engin ne soit alimenté"...


Boah la ldt 33 sur la video de la bspp, c'est juste un dévidoir tournant avec tuyaux de 45, mais pour dire on est différent, ben ils ont mis un tuyaux de ldt en bout... rien de bien intéressant en soi.

Un dévidoir ldv 500 c'est pareil ou presque et sa nécessite pas de monter ça pompe en pression et surtout ça nécessite pas d'avoir à acheter du diametre 33..



Citation:

Nous avons, notamment pour ceux qui suivent l'évolution de la lutte contre les incendies de près, comme repères les essais réalisés aux USA par la branche FSRI du laboratoire UL. Ce laboratoire américain tente de démontrer sur la base des moyens utilisés par les SP américains que l'attaque par l'ext. fonctionne ; qu'elle ne pousse pas le feu et qu'elle n'est pas préjudiciable aux potentiel(s) victimes pouvant être sauvée(s).

Il faut savoir que cette attaque est pour le "vrai" pompier américain appelé "l'attaque des lâches" ; car pour un "vrai" pompier américain, il faut rentrer dans le bâtiment sinistré pour opérer sa mission (image du "héro")...

Ainsi, pour UL-FSRI, faire passer ce type d'attaque c'est loin d'être évident tant le changement de culture est radical (attaque int. Vs attaque ext.).


Un truc que je comprend pas. On parle de dire que cela fonctionne ou pas et qu'on doit mettre cela en place parce que comme on à moins de monde, ben on doit faire de l'extérieur car de l'intérieur sa prend du temps...


Mais que cela fonctionne ou pas, à un moment on doit bien envoyer du monde dedans nan ?

Je veux dire, le souci, c'est pas si cette attaque fonctionne ou pas, c'est de savoir si elle sert à quelque chose.

Si je réfléchi un peu, je me dis, j'ai moins de monde qu'avant pour faire pareil. Et mon but, c'est d'éteindre un incendie dans un bâtiment avec peut être quelques personnes dedans.

Je sais que si je reste à l'extérieur, des études montrent qu'une attaque de l'extérieur peut atteindre une partie des objectifs (si ce que franck dit est juste) mais pas la totalité. On sait qu'on va encore devoir envoyer une équipe avec du matos éteindre les derniers foyer, dégarnir, aller là ou de la fenêtre je peux pas toucher le foyer...
En plus, on sait aussi que les dégâts d'eaux pourrait être important (car on tape un peu à l'aveugle quand même).

Mais mon problème n'est pas résolu. j'ai arrosé de l'extérieur et puis je dois quand même faire rentrer mes gars...

Pourquoi imaginé un solution qui est jolie et sympathique mais qui ne répond que partiellement à mon besoin.
Mon besoin c'est d'envoyer rapidement un paquet d'eau sur ce qui brûle tout en assurant la sécurité de mon personnel.

Au lieu de me déconcentrer sur des solutions de bricolages exterieures qui in fine ne répondent pas à mon problème parce que quoi qu'on en dise, hormis taper le feu à la fenêtre et celui concernant la pièce de la fenêtre, cette attaque elle va pas pouvoir taper le feu dans le couloir.

Pire, si le problème c'est vraiment l'effectif, alors utilisé cette attaque c'est de la consommation de personnel et perte de temps.

Admettons, le FPT arrive à 4 donc (prb d'effectif), si je lui fait établir sa ldv en bas pour faire cette attaque extérieur, il prend 2 minutes à la faire admettons, sa calme bien le feu, mais après il doit monter en haut avec ces tuyaux en eau... sous ari... en sachant qu'il lui faut aussi ouvrir porte et compagnie... grosso modo, il va mettre bien plus de temps à monter qu'avec des tuyaux vide qui se déposent en avançant, et arrivé en haut, je donne pas chère de son état physique... (pendant ce temps, le feu aura tout loisir de reprendre de l'ampleur et au final j'ai un binôme fatigué qui passe à l'attaque d'un foyer un peu calmer en admettant qu'on ait tapé au bon endroit mais en reprise de puissance...)

donc, je vois pas en quoi cette solution peut venir solutionner notre problème d'effectif... Si on me dit avec 6 bonhommes, cela fonctionne, je dis ok, mais donc cela ce fait déjà et surtout en rien cela n'améliore la réactivité de l'extinction, cela par contre peut présenter l'intérêt de sécuriser l'attaque de l'intérieur. Mais comme c'est le BAL qui va la faire, ben la logique de son urgence... est un peu flou

Le vrai problème c'est comment faire pour avoir rapidement de l'eau en haut avec seulement un binôme et qu'il puisse procédé à une extinction sans trop de danger... Changement de sens du déroulé des tuyaux, sens eau feu et non plus feux - eau comme cela se fait encore beaucoup. Mise en place d'outils similaire à dévidoirs ldv 500, sac ou caisse d'attaque... ( pour la brigade, si les sacs ne tiennent pas le choc, pourquoi ne pas se diriger vers un objet similaire au schlauchtragkorbs allemande, en alu, c'est plus solide...).
Ah et oui, renforcement des outils de forcement dans les engins... parce que souvent, la progression est lente parce que bon, ouvrir une porte avec un pied de biche parfois c'est pas facile...
des moyens radio permettant d'éviter les aller retours du binômes .

Une camera thermique pour permettre au binôme engagé de s'y retrouver.
Ah et surtout, une solide expérience en caisson de feu pour le personnel, qui sache de lui même faire attention au phénomène thermique et adopter la bonne tactique.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
yves l'indien
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 795
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 06 Mar 2016, 09:01 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut.
Le but de l'attaque atténuante n'est pas d'éteindre complètement le feu mais de le calmer considérablement, un seul homme suffit pour cette mission, et bien sur il faudra intervenir en intérieur.
L'article de SFM no 72 est très explicite a ce sujet.
En ce qui concerne le débit effectivement depuis quelque temps je m'intéresse a la technique Espagnol , qui utilise le tuyau de 25 mm souple en HP se qui donne un débit de 200 voir 250 lmn.
Effectivement il s'avère que bien souvent utiliser 500 lmn n'est peut être pas justifier.
Nous avons a une époque utilisé des LDT en HP 30/36 bar avec des mitraillette au débit ridicules et bien vite elles ont été disqualifiés.
Et la nous avons peut être loupé quelque chose avec l'abandon totale de la HP.
En effet, nous utilisions cette HP en recherchant une forte pression a la lance au détriment du débit, alors que d'autres se sont servis de cette pression pour vaincre les pertes de charges afin d'obtenir un débit de l'ordre de 200 lmn.
Il y a la matière a réflexion.
A + Yves L'indien
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 06 Mar 2016, 10:50 Répondre en citant Revenir en haut de page

Oui et ...

Est ce utile pour un fpt à 4.

Entre mon conducteur à la pompe mon CA en reco et mon binome en établissement à l'intérieur... je vois pas qui pourrait mettre ceci en oeuvre.

Je répète mais pour le moment, personne n'a démontré que c'est une solution par rapport au manque d'effectif sur les départs.

C'est une attaque qui peut être jouable avec un fpt à 6 et peut présenté un intérêt. ( et qui me rappel ce que faisait nos ancêtre en casque Franck et cuir... quand on pouvait pas trop rentrer dans le bâtiment).

On se demande si c'est utile, mais la réponse on l'a déjà, si en tapant le plafond, ben je suis au dessus de mon foyer, je vais avoir de l'eau qui va retomber dessus et donc je vais être efficace. La dessus, c'est pas compliqué. Maintenant, j'ai le risque que je tape complétement à coter et là je sers à rien et je fait des dégâts des eaux.

Pour continuer de ce convaincre que c'est bien, on se dit, même on pourrait améliorer le truc en faisant avec la ldt qu'une ldv parce que soi disant la LDT c'est plus vite mis que la LDV...
Un dévidoir ldv 500 est plus vite établis que la LDT et un sac d'attaque encore plus. Il faut un petit plus de temps pour que l'eau arrive à la lance, mais à la marge, si le conducteur est bon.
ET manoeuvrer une 500 cela se fait très bien seul.

Alors on parle de diamètre 33, de lance HP... mais on oubli un truc, c'est que des feux, les sp, ils en font plus des masses. Que les manœuvres, c'est on déboyaute mais on s'arrête au moment ou l'eau arrive à lance... et qu'on a plus tellement d'argent...
Alors plutôt que d'inventer un outil qui pourra servir pour un cas unique (LDT HP, pour attaque d'atténuation).
Contentons nous d'améliorer la rapidité d'établissement de nos ldv en usage ( ldt, ldv 500 et 1000). Et faisons bosser nos gars avec, parce qu 'en intervention il vaut mieux peu d'outils bien maitrisé que beaucoup d'outils mais que personne ne maitrise. (et cela fera des économies, plus on aura de choses similaire moins on aura de matos à acheter...).
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
yves l'indien
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 795
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 11 Mar 2016, 10:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour
https://www.youtube.com/watch?v=oSJ4M9hoTqk#t=382.314678
Voila une attaque atténuante avec des lances a environ 150 lmn.
Si le débit était plus important la lance aurait un temps de fonctionnement plus court a 500 lmn 8 litres seconde sur 20 seconde 160 litres.
A + Yves L'indien
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
Nucléons
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 08 Jan 2016
Messages: 20

MessagePosté le: 17 Mar 2016, 00:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir,

Pour essayer de répondre aux réponses de ce post, je vais apporter des connaissances personnels (livres et cours ). Je suis juste un formateur incendie et un fin passionné d'incendie et de combustion comme la plupart qui sont ici....

L'attaque de temporisation , affaiblissement de cible, ou encore de transitions était principalement une ancienne méthode utilisé dans les années 50 aux USA.

Ces dernières années sont apparues des phénomènes complexe dû au vent ,les "wind driven fire". Le NIST le FDNY et le CFD ont chercher des solutions pour combattre ces feux contrôler par le vent.

Ils ont trouver déversent solutions pour combattre ces feux mais une en particulier fait son effet. L'attaque de transitions.

Comme tout le monde le sais, cette attaque ce fait sous 15 seconde a un débit de 500 LPM au maximum pour baisser le débit calorifique donc la puissance du foyer,pour qu'un équipe puisse pénétrer dans le volume et terminer l'extinction d’où le nom "transitions" de l'attaque intérieur et extérieur.

Il ce sont poser la question si cette technique fonctionné sur un feu conventionnel. La réponse est "oui".

Il est vrai que les pompier américains ont surnommé cette technique" lance de lâche"

D'autres personnes ont par la suite étudier cette technique pour l'adapter à des engins en sous-effectif comme en Espagne ou maintenant certains engins décale a 5.

La décision es prise par le "COS" de choisir si cette attaque sera en effet "bonne" ou "mauvaise" en fonction du bâtiment, du stade du feu,des moyens..... d’où l’importance d'une bonne lecture du feu,nous ne somme pas des robot mais des personnes avec du bon sens.

Si cette technique est mise en place,c'est qu'elle fonctionne.

PS: Pour faire changer une mentalité,il faut 10 ans.......

_________________
"Être formé c'est connaitre les règles,être expérimenté c'est connaitre les exceptions"
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 17 Mar 2016, 23:43 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
Si cette technique est mise en place,c'est qu'elle fonctionne.



oulah, si cette argumentaire était vrai cela se saurait... si quelque chose est en place c'est que sa marche... smile_uuh

Des trucs en place et qui fonctionne pas ou pas terrible, ils y en a à la pelle, mais c'est humain. C'est même ce qui se passe souvent dans un système...

Engins en sous effectif à 5... mais en france, on a des départ fpt ä 4, on as des VPI à 4 voir 3.
Aux states dans certains coins le pomper, c'est 4...
Et la bspp, le PS c'est 5... alors dire un sous effectif à 5, c'est y aller fort.

La plupart des video montré ne correspondent pas à des attaques de transition tels que tu le décrit, puisqu'on dépasse largement les 15 s et rarement avec 500litre par minutes.

On parle de changer les mentalités, mais en france, en suisse, en allemagne, souvent quand on à un effectif suffisant on fait préparer une attaque par l'intérieur et le binôme dispo il fait à l'ancienne, il arrose de dehors...
sa portait pas de nom mais sa marche...

et j'ai pas vue d'engin en sous effectif faire ce type d'attaque.

donc ce n'est en rien une solution à la problématique de personnel, manque d'effectif...

et bien sur que cela marche sur un feu conventionnel, tirs selon le bon principe, si je balance de l'eau au bon endroit, ben le feu il prend sur la gueule. C'est comme à la guerre, si mon bombardier tape au bon endroit, il rempli sont rôle, par contre si je tape à coter, ben je perd du temps pour rien, pire je peux faire des débats collatéraux.

Que cela se fasse, ok.
Que cela fonctionne heureusement mais dans des cas bien particulier.
On sait que sa n'éteint pas, sa atténue

c'est un outil en plus, qui peut être intéressant. mais qui ne nécessite pas de matériel spécifique dans l'engin, le fpt moyens est largement assez équipé pour le coup.

Cela nécessite de la coordination, et des radios pour tout les binômes, c'est pas généralisé en france...(si, si, vous jure).

A 4, c'est infaisable en france (parce que notre structure est spécifique), sauf à scinder un binôme, ou ne plus faire faire son boulot au CA ou au conducteur.
Hors, sur ces points, la mission d'un CA est primordiale, et ne doit pas être occupé sur d'autres taches annexes, le conducteur, je n'en parle même pas, c'est du bon sens.
Scinder un binôme... le meilleur moyen d'avoir de la casse...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
yves l'indien
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 795
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 18 Mar 2016, 09:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

https://www.youtube.com/watch?v=Ekg1NaYVTEM
Apparemment les SP ont des difficultés en intérieur.
L'attaque extérieur a une efficacité certaine,on peut voir le fameux tuyau de 25 mm utilisé en haute pression 20/25 bar voir plus.
Le débit de la lance va de 150 a 200 lmn on peut d’ailleurs voir le jet parfait de la lance sous une pression de 7/8 bar.
A+ Yves l'indien
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12052
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Mar 2016, 14:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

sebdf68 a écrit:
A 4, c'est infaisable en france (parce que notre structure est spécifique), sauf à scinder un binôme, ou ne plus faire faire son boulot au CA ou au conducteur.
Hors, sur ces points, la mission d'un CA est primordiale, et ne doit pas être occupé sur d'autres taches annexes, le conducteur, je n'en parle même pas, c'est du bon sens.
Scinder un binôme... le meilleur moyen d'avoir de la casse...


Et pourquoi pas, le conducteur?

Il serait temps qu'on l'utilise pleinement, plutôt qu'il attende sagement devant sa pompe régulée qui fait sa vie toute seule...

(je précise avant la pluie d'insultes, je suis moi-même COD1...)

Quand j'ai passé mes S/O, lors d'une manœuvre, j'ai voulu faire alimenter l'engin par le conducteur :
On m'a dit que non, qu'il fallait utiliser le BAT pour ça.
Hérésie de gaspiller un binôme pour ça...
Un conducteur peut tirer 200m de dévidoir tout seul...

Et là, c'est un peu pareil, si l'engin se gare proche du sinistre...
(j'admets que c'est la condition pour que la suite de mon raisonnement fonctionne)
Etablir un 20m de 45 avec une LDV, de plain-pied, en quoi est-ce sorcier et chronophage?

Utiliser un canon de toit seul, sorcier et chronophage?
Amha non.

Je pense qu'on ne veut pas optimiser l'EP à 4 pour des considérations obsolètes (l'engin à 6, ça fait des postes, etc) mais puisque c'est la réalité dans pas mal d'endroits (notamment en journée), je pense qu'il faudrait plutôt se dire que ça existe et essayer de trouver des solutions adaptées et ergonomiques?


Et cette attaque me parait justement intéressante dans ce cadre.
Même si l'on sait qu'il faut se méfier de ce moyen de com, on trouve sur le we nombre de vidéos montrant des attaques d'atténuation au canon de toit dans des pays anglo-saxons ou germaniques et ça semble quand même plutôt fonctionner.

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
sebdf68
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2007
Messages: 371
Localisation: haut-rhin

MessagePosté le: 18 Mar 2016, 23:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

A titre personnel, je ne suis pas COD 1.

Mais à mes yeux, le conducteur, il doit être limité dans son cadre.

Qu'une alimentation proche soit faite par le conducteur cela me semble aller de soi, mais 200m en dévidoir, j'y crois pas un instant.
Nouveau dévidoir camiva en utilisation, tirer ces charrettes sur 200m seul, le mec il revient plus...


Oui dans ton sens, effectivement établir un ldv 45 à 20m. c'est faisable.
largement. Toutefois dans pas mal de vidéo on voit que l'engin pompe se gare proche du feu, et donc permet ce genre de travail par un type comme le conducteur, mais il se garent aussi de manière à gêner un possible engin échelle... et cela je le trouve plus que dommageable.

toutefois, je reste pour limiter largement la mission des conducteurs.

On le voit très bien, c'est l'arrivé des engins pompe qui a vraiment révolutionner le monde des pompiers, sans la pompe pas de vrai moyen d'extinction.
Et je reste très méfiant des engins pompe en service. Des pannes cela arrive, surtout quand on voit parfois la faiblesse du matériel à disposition. L'entretien est parfois aussi un peu short au vue de la qualité du matériel et les manières d'utilisation font qu'une pompe sa doit être surveillé de près.
Le conducteur sa mission est principale, c'est sans doute la base même. Sans la pompe qui tourne correctement c'est tout le travail de l'équipe qui est remis en cause. Que le CA fasse mal sont boulot, un bon conducteur et un bon binôme peuvent sauver la casse sans trop de risque, qu'un binôme ne bosse pas trop bien, le matériel, le CA et les bases permettent de s'en tirer convenablement.
Que ta pompe ne marche pas, qu'il y ait des rater sur ton engins, et ton inter avant même d'avoir un commencement d'ébauche elle est déjà foirer.


De plus, malheureusement, l'humain étant ce qu'il est, sans un cadre clair et strict, on passe souvent à du grand n'importe quoi.
et si on sort le conducteur de son cadre, on va avoir tendance à voir dérivé selon celui qui aura le rôle de conducteur... et un jour on trouvera le conducteur à l'intérieur du bâtiment et pas à proximité de la pompe.
Et si la pompe déconne, personne pour y remédier ou anticiper à minima.
Et on a certe de plus en plus d'électronique pour aider, mais on sait aussi que l'électronique c'est capricieux et quand on voit les epa qui se mettent en défaut en pleine inter ou certaines pompe qui ne s'enclenche pas car un système électronique de sécurité à détecté une faille... je préfère laisser un conducteur à proximité de l'engin et à s'occuper de la pompe. ( après, on peut lui donner une radio, donc une capacité d'interaction, on peut lui demande de préparer une zone de repos, une zone matériel, ... cela ne l'éloigne pas de l'engin.

On parle d'une attaque qui fonctionne, si elle tape ou il faut, et sa malheureusement, il y a aussi beaucoup de video qui montrent qu'on tape souvent à coté et donc qu'on pisse dans un violon.

Je pense que c'est un faux débat de se focaliser sur une capacité d'actions d'un engin à 4 sur un incendie de maison/ appartement.
On cherche des solutions annexes et accessoires, alors que le fond du problème, c'est qu'on arrive pas à mettre 5 ou 6 mec dans un fpt et 2 mec dans une epa... ( enfin, moi je sais ou ils arrivent à le faire)

Donc pour résumé dans les bonnes conditions cette attaque fonctionne, logique.
Elle a pas besoin d'outils spécifique pour se faire, tant mieux pour le sp et sa formation et pour nos impôts.
Cela peut être utile si on a assez de monde pour établir une ldv extérieur.
et le faire faire par le conducteur, je suis plus que circonspect.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Nucléons
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue



Inscrit le: 08 Jan 2016
Messages: 20

MessagePosté le: 22 Mar 2016, 23:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

Pour informations,les PS brigade ne sont plus a 5 mais a 6. constituer de deux équipes,le sapeur de liaison n'existe plus.

A 4 la manœuvre est possible,manœuvre de transition veut dire transition entre l’extérieur et l’intérieur. Un feu au RdC peut faire le cas,si le feu est pleinement - développé,le BAT peut taper le feu par la fenêtre d’où les flammes sortes, et ensuite progresser avec une sécurité en plus, et finir l'extinction.

Bien-sur le foyer doit se trouver sur la même façade ou le binôme va pénétré,mais cette tactique est valable a 4. Au état-unies ,il y a eu un cas ou cette technique a été appliquer a 4.

Cordialement
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2272
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 03 Avr 2016, 14:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

yves l'indien a écrit:

Nous avons a une époque utilisé des LDT en HP 30/36 bar avec des mitraillette au débit ridicules et bien vite elles ont été disqualifiés.
Et la nous avons peut être loupé quelque chose avec l'abandon totale de la HP.

Non, tu n'as rien raté. J'ai passé pas mal de temps en Belgique et ils ont des "HP". Or, après avoir bien étudié, on est arrivé à une conclusion étonnante, qui est la même que pour les espagnols: ça a l'odeur des HP, ça a le nom des HP mais c'est pas de la HP.
En fait, après pas mal de discussions on a réussi a reconstruire l'histoire. Elle commence aux USA avec la mise en place de la Combination Attack et la mise en place de véritables HP par des fabricants de matériels agricole. Pourquoi? Parce que pour faire de l'attaque combinée, il faut du jet diffusé à longue portée ce que les lances de l'époque ne permettent pas. Or, le système d'ajutage des HP "mitraillettes" (ce qui est d'ailleurs toujours le nom utiisé en Belgique) permet d'avoir un jet diffusé à longue portée. Les équipements d'irrigation étant en HP ce sont les fabricants de ces systèmes qui ont équipes les SP US, dans les secteurs ruraux.
Dans les années 90 sont apparues en Europe les "LDV". Les commerciaux ont alors menti (comme d'hab...) en montrant le débit inscrit sur la lance et en disant "avec ça vous allez avoir du débit". A titre d'amusement un SDIS Français a, , suite à la sortie du GNR EF-EGE, équipé ses LDT de lance de type DMR-500 en disant que comme ça, y'aurait les 500lpm nécessaire.... Le calcul des pertes de charge n'ayant évidement jamais été fait.
Or en Belgique non plus le calcul n'a pas été fait. On met 80m de tuyau semi-rigide, un DMR-150 et aprés? J'ai interrogé des dizaines de conducteurs Belges en leur demandant la pression qu'ils mettaient à la pompe: environ 80% mettaient moins de 18 bars. Seuls quelques uns mettaient 20 bars.
Or, si tu fais le calcul des pertes de charges tu constates 2 choses:
1) il n'y a, avec cette pression, jamais de gros débit et quand on atteind 150lpm, c'est fantastique
2) il n'y a pas de haute-pression
Un ami de Bruxelles a fait des essais de pression et de débit dans sa caserne. Il est arrivé à la conclusion que la HP Belge, c'est la même chose que la LDT Français, avec la même pression de sortie à la lance et le même débit ou que, lorsqu'il y a différence, elle est très minime (débit maxima avec lance ingérable: 190lpm)

Pour le fun, on a fait UNE fois un test en vrai HP avec un DMR de chez Leader. On a mis la pompe a plus de 30 bars. On a ouvert la lance et on a été obligé de se mettre à 2 pour la tenir. Mais le gag, c'est quand on a fermé: comme le passage d'eau dans le boisseau était énorme, on a été obligé de forcer et.... on a cassé l'axe du boisseau, qui est resté ouvert...

Donc tu n'as rien raté du tout.

Amitiés
Pierre-Louis

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
yves l'indien
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 795
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 20 Aoû 2016, 12:06 Répondre en citant Revenir en haut de page

https://www.youtube.com/watch?v=jf5kAm_w7us
Bonjour
Cette vidéo en Français explique bien les avantages d'une attaque par l’extérieur.
Rapidement mise en œuvre cette technique permet de contrôler le feu plus
rapidement et de faciliter les sauvetages, en attendant un établissement intérieur plus long a réaliser.
A + Yves l'indien
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailMSN Messenger




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
''Attaque à l’américaine'' le 31/10/2010
[Déjà traité] Disparition du sac d'attaque BSPP le 30/03/2007
Sac d'Attaque le 26/05/2008
Mini-sac d'attaque : conseils le 20/01/2010
Gants d'attaque et gants de travail le 10/08/2010
Caméra thermique d'attaque Scott angel attaché le 06/03/2013
ouverture d'une porte par le binome d'attaque le 22/02/2007
[BSPP] Fin du sac d'attaque le 09/12/2006


 Sauter vers:   

Attaque de transition


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group