Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Médecin SMUR et SPV


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
tse-kin
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 29 Déc 2009
Messages: 10
Localisation: centre

MessagePosté le: 04 Jan 2010, 19:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonsoir
Je ne vois pas où j'ai pratiqué illégalement puisque c'est comme ça dans notre département! Ou alors notre département est en tort!
Nous pouvons avoir les 2 casquettes. ISP et SPV. Quand je décale en SPV j'ai la possibilité de me transformer en ISP si le besoin s'en fait sentir. Il mais souvent arrivée de partir en tant que SPV avec mon sac infirmier dans le VSAV. Nous avons des protocoles établis par le 3SM et n'ayant rien administré en médicament je n'ai pas besoin qu'un médecin me prescrive une perfusion par téléphone par contre je l'informe de mon acte lors des transmissions au médecin smur qui est en route.
Le prélèvement n'est pas fait à l'aveuglette puisque je travaille en service d'urgence et je connais exactement ce que je dois prélever ainsi que la couleur des tubes correspondant à chaque examen spécifique!
Aujourd'hui le problème ISP ou SPV ne se pose plus pour moi (mais encore pour d'autres de mon département) car depuis 1a j'ai choisi de continuer à être ISP se que je regrette
A bientôt
Bonne soirée
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 04 Jan 2010, 20:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

Donc tu es ISP, autorisée par ton SDIS à appliquer ses protocoles.

La double casquette ISP/SPV n'est théoriquement pas possible. Cependant, certains anciens IDE SPV conservent leurs acquis "incendie". (A l'avantage des centres ayant peu de personnels...) Ceci n'est cependant pas légion dans tous les SDIS.

Mais je suis curieux de connaitre ton système de fonctionnement: A quel moment deviens tu ISP sur intervention? Prends-tu des gardes en VLI? Es-tu d'office engagée sur chaque VSAV? (Avec la mention ISP? Et donc galon + vacation)

HS ON:

Concernant les prélèvements d'office, même aux urgences, je doute de la pertinence des indications. (Certes, tu ne piques qu'une fois, c'est mieux pour le patient).

Mais un médecin doit avoir vu son patient avant de faire un bilan étiologique. Tout prélever pour ensuite jeter les tubes, c'est du gaspillage. Pire encore si les tubes sont envoyés au labo (avec la fausse signature du médecin...)

Certains IDE anticipent les bilans sanguins sur l'un des sites des deux d'urgence de mon CHU. Il suffit juste alors de comparer les coûts... Et le temps de séjour de patient...

Les IDE font un travail phénoménal, mais le diagnostic n'en fait pas partie.

HS OFF

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 04 Jan 2010, 22:02 Répondre en citant Revenir en haut de page

tse-kin a écrit:
Bonsoir
Je ne vois pas où j'ai pratiqué illégalement puisque c'est comme ça dans notre département! Ou alors notre département est en tort!
Nous pouvons avoir les 2 casquettes. ISP et SPV. Quand je décale en SPV j'ai la possibilité de me transformer en ISP si le besoin s'en fait sentir. Il mais souvent arrivée de partir en tant que SPV avec mon sac infirmier dans le VSAV. Nous avons des protocoles établis par le 3SM et n'ayant rien administré en médicament je n'ai pas besoin qu'un médecin me prescrive une perfusion par téléphone par contre je l'informe de mon acte lors des transmissions au médecin smur qui est en route.
Le prélèvement n'est pas fait à l'aveuglette puisque je travaille en service d'urgence et je connais exactement ce que je dois prélever ainsi que la couleur des tubes correspondant à chaque examen spécifique!
Aujourd'hui le problème ISP ou SPV ne se pose plus pour moi (mais encore pour d'autres de mon département) car depuis 1a j'ai choisi de continuer à être ISP se que je regrette
A bientôt
Bonne soirée


On est ISP au SSSM et on en fait que les missions du SSSM.

Ou on est SP et on fait les missions des SP, mais pas de soins infirmiers.

Qu'il y aie de protocoles ou pas.

Donc la double casquettte : SP et IDE a double casquette est illégal. La DSC l'interdit.
Le SDIS est donc hors la loi si il l'organise.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
tse-kin
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 29 Déc 2009
Messages: 10
Localisation: centre

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 16:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

Il est difficile d'expliquer notre mode de fonctionnement par écrit mais je vais tenté de le faire en faisant court!
J'étais ancienne ISP SPV comme d'autres de mon département. Donc j'avais gardé la double casquette.
Je devenais ISP (car j'ai abandonné mon statut SPV) suivant se que je trouvais sur intervention, en passant mon bilan au samu et entretien avec le médecin je me présente. Soit j'ai posé une voie dans l'urgence soit il m'autorise à poser une voie veineuse. Les médecins me connaissent, c'est plus facile pour eux de savoir à qui ils ont à faire, d'autant que non seulement je travaille aux urgences mais nous avons aussi le 2ème départ smur! Ce qui facilite les choses, d'ailleurs la plupart des ISP travaillent aux urgences, en réa ou sont IADE ou IBODE. Les médecins smur connaissent pratiquement tous les ISP dont certains sont SPV.
J'avais mes gardes SPV toutes les 5 semaines puisque 5 équipes dans mon CS. Et en plus je notais chaque semaine mon planning de disponibilité en tant qu'ISP. Mes astreintes ne sont pas rémunérés car elles ne sont pas considérés comme des astreintes. Je suis là tant mieux, je suis pas là, les SPV font sans.
Même aujourd'hui ou j'ai gardé que le statut ISP je ne suis pas payée d'astreinte. Il n'y a que les ISP faisant partie du CSP qui touchent une indemnité d'astreinte.

Je dois rencontrer le médecin du 3SM prochainement et je lui parlerais de notre mode de fonctionnement. Je ne m'étais jamais posé la question pensant que tous les départements fonctionnaient à l'identique.

HS
Concernant les prélèvements, je sais que cela coûte cher car tout acte réalisé est enregistré dans le dossier patient est comptabilisé en bas de notre écran et nous savons exactement le coût de chacun! Mais avec l'expérience il est bien rare de prélever des tubes en trop et des les jeter ensuite. D'autant que nous avons des protocoles de pose de VVP et de prélèvement mis en place par le médecin chef du service suivant les pathologies que nous pouvons appliquer avant que le médecin voit le patient. (ex. CN douloureuse, douleur thoracique avec ECG modifié, difficulté respi...)Peut être que les médecins nous font trop confiance mais parfois on gagne un temps précieux. Ce ne sont pas toujours des médecins urgentistes de garde la nuit et le WE
Je ne pense pas que nous faisons plus de dépense par nos actes que par le passage de certaine personne venant aux urgences pour une simple consultation d'un médecin.
Ou de par les prescriptions de médecins qui viennent faire des gardes qui prescrivent en systématique une BU et ECBU, un ECG à toutes les personnes venant consulter quelque soi l'âge et la pathologie!
Je n'attaque personne je fais juste une constatation.

Des disfonctionnements il y en a partout et dans tous les domaines et je suis consciente, étant en première ligne, de modérer certaine dépense. Je ne veux surtout pas non plus, aller au delà de mes compétences, je ne suis pas là pour poser un diagnostic et je n'aime pas faire des soins que je ne comprend pas!

Bonne soirée
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 17:28 Répondre en citant Revenir en haut de page

tse-kin a écrit:
Il est difficile d'expliquer notre mode de fonctionnement par écrit mais je vais tenté de le faire en faisant court!
J'étais ancienne ISP SPV comme d'autres de mon département. Donc j'avais gardé la double casquette.
Je devenais ISP (car j'ai abandonné mon statut SPV) suivant se que je trouvais sur intervention, en passant mon bilan au samu et entretien avec le médecin je me présente.

Bonne soirée


j'ai rien compris...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 17:39 Répondre en citant Revenir en haut de page

tse-kin a écrit:
Il est difficile d'expliquer notre mode de fonctionnement par écrit mais je vais tenté de le faire en faisant court!
J'étais ancienne ISP SPV comme d'autres de mon département. Donc j'avais gardé la double casquette.
Je devenais ISP (car j'ai abandonné mon statut SPV) suivant se que je trouvais sur intervention, en passant mon bilan au samu et entretien avec le médecin je me présente. Soit j'ai posé une voie dans l'urgence soit il m'autorise à poser une voie veineuse. Les médecins me connaissent, c'est plus facile pour eux de savoir à qui ils ont à faire, d'autant que non seulement je travaille aux urgences mais nous avons aussi le 2ème départ smur! Ce qui facilite les choses, d'ailleurs la plupart des ISP travaillent aux urgences, en réa ou sont IADE ou IBODE. Les médecins smur connaissent pratiquement tous les ISP dont certains sont SPV.
J'avais mes gardes SPV toutes les 5 semaines puisque 5 équipes dans mon CS. Et en plus je notais chaque semaine mon planning de disponibilité en tant qu'ISP. Mes astreintes ne sont pas rémunérés car elles ne sont pas considérés comme des astreintes. Je suis là tant mieux, je suis pas là, les SPV font sans.
Même aujourd'hui ou j'ai gardé que le statut ISP je ne suis pas payée d'astreinte. Il n'y a que les ISP faisant partie du CSP qui touchent une indemnité d'astreinte.

Je dois rencontrer le médecin du 3SM prochainement et je lui parlerais de notre mode de fonctionnement. Je ne m'étais jamais posé la question pensant que tous les départements fonctionnaient à l'identique.

HS
Concernant les prélèvements, je sais que cela coûte cher car tout acte réalisé est enregistré dans le dossier patient est comptabilisé en bas de notre écran et nous savons exactement le coût de chacun! Mais avec l'expérience il est bien rare de prélever des tubes en trop et des les jeter ensuite. D'autant que nous avons des protocoles de pose de VVP et de prélèvement mis en place par le médecin chef du service suivant les pathologies que nous pouvons appliquer avant que le médecin voit le patient. (ex. CN douloureuse, douleur thoracique avec ECG modifié, difficulté respi...)Peut être que les médecins nous font trop confiance mais parfois on gagne un temps précieux. Ce ne sont pas toujours des médecins urgentistes de garde la nuit et le WE
Je ne pense pas que nous faisons plus de dépense par nos actes que par le passage de certaine personne venant aux urgences pour une simple consultation d'un médecin.
Ou de par les prescriptions de médecins qui viennent faire des gardes qui prescrivent en systématique une BU et ECBU, un ECG à toutes les personnes venant consulter quelque soi l'âge et la pathologie!
Je n'attaque personne je fais juste une constatation.

Des disfonctionnements il y en a partout et dans tous les domaines et je suis consciente, étant en première ligne, de modérer certaine dépense. Je ne veux surtout pas non plus, aller au delà de mes compétences, je ne suis pas là pour poser un diagnostic et je n'aime pas faire des soins que je ne comprends pas!

Bonne soirée


Une chose est sûre :
- SOit on est engagé comme ISP du SSSM et là, on est autorisé à mettre en œuvre des soins infirmiers.
- Soit on est engagé comme SP du service incendie, hors SSSM, et nous ne sommes autorisés à aucun acte infirmiers.

Ensuite :
- La pose de voie veineuse « d’urgence », hors protocoles et hors prescriptions est loin d’être defendable en cas de soucis. Cela est et reste un role sur prescription quel que soit la situation.
- Le fait de pouvoir disposer d’une prescription par téléphone en tant que ISP du SSSM est une possibilité intéressante. Mais si ce fait ce répéte au point de ne plus devenir exceptionnel alors la logique voudrait que la situation devenue courante fasse dés lors l’objet d’un protocole. La préscription par téléphone doit être exceptionnelle.
- Le fait que Pierre connaisse Paul et prennent l’apéro avec Jacques afin de permettre des entorses aux réglements, n’est – à mon avis – pas admissible. Ca veut dire que si demain je mute dans ton SSSM, je n’aurais le droit de rien faire, vu que je ne bosse ni au SAU, ni au SMUR… Ce n’est pas comme ça que le service public doit fonctionner.

Puisque tu abordes le sujet, je vais te dire comment ça se passe ailleurs ; notamment chez nous :
- Garde postée des ISP du SSSM en caserne en 12 ou 24 heures
- VL affectée à l’ISP de garde
- Vie de caserne : sport, manœuvre, travail de bureau, télé, diné, dodo
- Bipé pour des missions nécessitant exclusivement nos compéténces d’ISP
- Declenché par l’ISP du CODIS
- Mise en œuvre de protocole de soins d’ugence dument rédigés par le médecin-chef SSSM
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
tse-kin
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Féminin
Inscrit le: 29 Déc 2009
Messages: 10
Localisation: centre

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 18:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Pas facile de se faire comprendre!

Il y a des protocoles signés entre médecin du samu et médecin du 3SM!

Les ISP du CSP sont en caserne et font des gardes aussi et couvre la préfecture et ses alentours les plus proches. Ne font pas de sport parfois quelques manoeuvres ponctuelles sinon au 3SM, bureautique ou chez eux.
Les autres ISP des CS sont chez eux et couvre chacun leurs secteurs.
Ils notent seulement leurs disponibilités chaque semaine.
Déclenché par le codis ou le samu

Si un ISP d'un secteur est absent c'est celui du secteur le plus proche qui est envoyé mais rarement un ISP du CSP car souvent le smur arrive avant. Ou alors il faut qu'il soit proche du CSP.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 19:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

tse-kin a écrit:
Pas facile de se faire comprendre!

Il y a des protocoles signés entre médecin du samu et médecin du 3SM!

Les ISP du CSP sont en caserne et font des gardes aussi et couvre la préfecture et ses alentours les plus proches. Ne font pas de sport parfois quelques manoeuvres ponctuelles sinon au 3SM, bureautique ou chez eux.
Les autres ISP des CS sont chez eux et couvre chacun leurs secteurs.
Ils notent seulement leurs disponibilités chaque semaine.
Déclenché par le codis ou le samu

Si un ISP d'un secteur est absent c'est celui du secteur le plus proche qui est envoyé mais rarement un ISP du CSP car souvent le smur arrive avant. Ou alors il faut qu'il soit proche du CSP.


Ok, ceci je l'entends bien. Mais toi, où en es-tu? Quelle fonction chez les SPV? Si tu es CA VSAV, y a t-il renfort d'une VLI? Qu'es-tu finalement ISP ou SPV? Quelles sont tes attributs? Etc...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
Maxou
!!! ---- BANNI ---- !!!


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 92
Localisation: Grand Sud

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 20:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

Une chose est certaine :

Citation:
Une chose est sûre :
- SOit on est engagé comme ISP du SSSM et là, on est autorisé à mettre en œuvre des soins infirmiers.
- Soit on est engagé comme SP du service incendie, hors SSSM, et nous ne sommes autorisés à aucun acte infirmiers.


Votre exemple est l'exeption qui confirme la règle, il existe encore quelques départements qui font "comme ils veulent" ou plutôt il y a encore des médecins-chef qui font ce que bon leur semble...et indirectement leur DDSIS (ces derniers savent ils toujours ce qu'ils autorisent...je suppose que oui...quand même).

La DSC indique pourtant que le double engagement (double matricule, vous en avez parlé) est proscrit car il peut être générateur de souçis au niveau pénal si problème il y a un jour...

Mais bon... smile_dort

Le double matricule pose le problème de votre propre reconnaissance au sein d'une équipe : un coup vous avez la casquette SP, un coup ISP, en fonction de la situation...très franchement c'est assez "casse-gueule" comme situation.

smile_peur

Idem pour vos attributs et votre fonction au sein de l'équipe : qui suis-je, un sergent-chef menant un fourgon au feu...et hop en arrivant sur l'intervention je me transforme en ISP (à quel moment d'ailleurs et quels sont les critères de gravité qui font que vous changez "d'étiquette" en cours de mission ??) ?

Avez vous un ISP de chefferie dans votre SDIS ?

Votre médecin-chef est il volontaire ou pro (la question est sérieuse) ?

Citation:
Il y a des protocoles signés entre médecin du samu et médecin du 3SM!


Les protocoles doivent être à destination des infirmiers. Il arrive cependant que le SAMU soit informé (par politesse) de ces protocoles (c'est recommandé même) mais personnellement je bosse pour le SDIS, par pour le SAMU, il ne me doivent rien et moi non plus (sauf quand je suis au boulôt...et encore).

Ne soyez pas surpris de nos questions...par contre je suis fortement surpris que vous ne connaissiez pas la "nomenclature nationale", les us et coutumes, et ce qui se fait en France depuis quelques années...

Cordialement. smile_coolman
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 05 Jan 2010, 23:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

Maxou a écrit:



Citation:
Il y a des protocoles signés entre médecin du samu et médecin du 3SM!


Les protocoles doivent être à destination des infirmiers. Il arrive cependant que le SAMU soit informé (par politesse) de ces protocoles (c'est recommandé même) mais personnellement je bosse pour le SDIS, par pour le SAMU, il ne me doivent rien et moi non plus (sauf quand je suis au boulôt...et encore).

Ne soyez pas surpris de nos questions...par contre je suis fortement surpris que vous ne connaissiez pas la "nomenclature nationale", les us et coutumes, et ce qui se fait en France depuis quelques années...

Cordialement. smile_coolman



+1
Un ISP n'a rien à faire avec un protocole de médecin de SAMU. Le SAMU est juste INFORME. C'est tout.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 06 Jan 2010, 11:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Juste une pensée, comme ça :

Là, on raisonne par rapport au moule DSC.
Il est là, il existe, il faut faire avec et vous avez raison de le citer.

Maintenant, ce qui vient des bureaux n'est pas forcément adapté à nos problématiques de terrain de la vraie vie d'en bas.


Est-ce qu'un jour il sera possible d'être SPV "normal", un vrai pompier qui fait des feux, et d'être ISPV en spécialité, comme un conducteur PL, comme un FDF2, etc?

Est-ce qu'on y gagnerait pas, tous? Wink Wink

Bien sûr, depuis que les ISP sont crées en tant que tel, on a recruté plein d'ISPV qui n'auraient pas souhaité s'engager avant en tant que SPV
Pas envie de faire du feu, aptitude partielle parfois, etc.

Mais que fait-on de ceux qui ont longtemps hésité (ou qui hésitent encore) à rester képis noirs ou passer képi rouge ??
D'un côté, si leur centre est un peu juste en dispo-jour, ils vont hésiter, car un PL ou un S/O en moins, c'est un FPT plus souvent indispo
Mais en même temps, en VSAV, ils sont obligés d'attendre des SMUR lointains ou des ISP voisins alors qu'ils pourraient faire un protocole...

Pourquoi un ISP ne peut-il pas être un képi noir s'il le souhaite ?
Pour bien séparer le 3SM du SDIS, une fois de plus?
Des inf "mixtes" pourraient-ils être la "passerelle relationnelle" qui manque parfois entre les 2 mondes?

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
tails38
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 1116

MessagePosté le: 06 Jan 2010, 11:54 Répondre en citant Revenir en haut de page

Louise michel a écrit:
tse-kin a écrit:
Bonsoir
Je ne vois pas où j'ai pratiqué illégalement puisque c'est comme ça dans notre département! Ou alors notre département est en tort!
Nous pouvons avoir les 2 casquettes. ISP et SPV. Quand je décale en SPV j'ai la possibilité de me transformer en ISP si le besoin s'en fait sentir. Il mais souvent arrivée de partir en tant que SPV avec mon sac infirmier dans le VSAV. Nous avons des protocoles établis par le 3SM et n'ayant rien administré en médicament je n'ai pas besoin qu'un médecin me prescrive une perfusion par téléphone par contre je l'informe de mon acte lors des transmissions au médecin smur qui est en route.
Le prélèvement n'est pas fait à l'aveuglette puisque je travaille en service d'urgence et je connais exactement ce que je dois prélever ainsi que la couleur des tubes correspondant à chaque examen spécifique!
Aujourd'hui le problème ISP ou SPV ne se pose plus pour moi (mais encore pour d'autres de mon département) car depuis 1a j'ai choisi de continuer à être ISP se que je regrette
A bientôt
Bonne soirée


On est ISP au SSSM et on en fait que les missions du SSSM.

Ou on est SP et on fait les missions des SP, mais pas de soins infirmiers.

Qu'il y aie de protocoles ou pas.

Donc la double casquettte : SP et IDE a double casquette est illégal. La DSC l'interdit.
Le SDIS est donc hors la loi si il l'organise.

Je trouve ca dommage.
L'isp est peut là pour etre pompier et donc faire du feu par exemple mais aussi pour apporter ses connaissances d'infirmier en vsav s'il y en a besoin.
c'est un peu le but des pompier surtout le volontariat. apprendre des gestes mais apporter son aide.
je suis informaticien et je m'occupe d'aider mes collègues sapeurs et leurs ordinateur
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 06 Jan 2010, 16:35 Répondre en citant Revenir en haut de page

brembored a écrit:
Juste une pensée, comme ça :

Là, on raisonne par rapport au moule DSC.
Il est là, il existe, il faut faire avec et vous avez raison de le citer.

Maintenant, ce qui vient des bureaux n'est pas forcément adapté à nos problématiques de terrain de la vraie vie d'en bas.


Est-ce qu'un jour il sera possible d'être SPV "normal", un vrai pompier qui fait des feux, et d'être ISPV en spécialité, comme un conducteur PL, comme un FDF2, etc?

Est-ce qu'on y gagnerait pas, tous? Wink Wink

Bien sûr, depuis que les ISP sont crées en tant que tel, on a recruté plein d'ISPV qui n'auraient pas souhaité s'engager avant en tant que SPV
Pas envie de faire du feu, aptitude partielle parfois, etc.

Mais que fait-on de ceux qui ont longtemps hésité (ou qui hésitent encore) à rester képis noirs ou passer képi rouge ??
D'un côté, si leur centre est un peu juste en dispo-jour, ils vont hésiter, car un PL ou un S/O en moins, c'est un FPT plus souvent indispo
Mais en même temps, en VSAV, ils sont obligés d'attendre des SMUR lointains ou des ISP voisins alors qu'ils pourraient faire un protocole...

Pourquoi un ISP ne peut-il pas être un képi noir s'il le souhaite ?
Pour bien séparer le 3SM du SDIS, une fois de plus?
Des inf "mixtes" pourraient-ils être la "passerelle relationnelle" qui manque parfois entre les 2 mondes?


C'est tout à fait vrai et trés interessant.

Je vous donne un exemple pour aller dans ce sens :
Je citais il y a peu l’exemple de la légion étrangére en me posant la question : pourquoi les infirmiers à la légion sont reconnus et apprecié et qu’on est bien content de les avoir à nos cotés alors que chez les SP, moins on en voit, mieux on se porte (je caricature).
Pourtant, le SP devrait être bien content d’avoir quelqu’un qui est juste là pour faire attention à lui, non ?

Une piste de reflexion.
Les infirmiers à la légion ne sont pas infirmiers de légionnaire ou infirmier légionnaires. Ils sont légionnaires. Ce sont des combattants. Ils combattent comme tous les autres puis – le cas échéant – font l’infirmier et une fois fini ; refont le combattant. Il a la même charge en arme que les autres ; mais avec les solutés en plus.
Cela va dans le sens de ton propos.
Pourquoi ne pas se dire qu’un SP pourrait être engagé au FPT et, devant une victime intoxiquée, brûlée ou devant un SP faisant un malaise, utiliserait alors ses compétences infirmiéres pour porter secours avec des soins avancés qui iraient bien au dela du secourisme.

C’est une option séduisante. Je l’accorde.

Mais comment l’appliquer en pratique ?
Mettre un lot avec tout le merdier SSSM dans chaque engin ? Afin que l’infirmier éventuellemen présent puisse pallier à toutes les détresses vitales (ça suppose pas mal de chose, quand même)

Et d’un point de vue opérationnel, pour que le SP puisse mettre en œuvre ses compétences infirmiéres, ça supposerait qu’il quitte son poste. Or, qu’il soit BAT, BAL ou échelier… les manœuvres opérationnelles SP ne sont pas prévues avec un bonhonmme en moins.
Comment va s’adapter le fourgon, le VSR ou l’EPAN si on lui retire un équipier appelé à d’autres tâches ?

On cite l’informatique ; c’est une chose. Mais le SP informaticien ne quitte pas le BAT pour aller bidouiller la radio…

Donc, effectivement, la réflexion est pertinente. On peut se la poser. D’ailleurs, les réglements actuels doivent évoluer et nous devrions tous nous interesser à ces évolutions ; mais l’appplication en pratico-pratique opérationnelle méritent d’être bien reflechie.


Un autre point :
Quelle place pour les infirmiers dans la police nationale, la gendarmerie ou d’autres corps auxquels on pourrait se comparer ?
Qui a vacciné les agents des forces de l’ordre lors de la pandémie ?
Chez nous, ce sont les ISP.
Pas de soutien opérationnelle pour eux… Ne devrions nous pas, dés lors, nous réjouir d’en disposer ?
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
tails38
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 1116

MessagePosté le: 06 Jan 2010, 16:56 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je n'ai pas parler que l'ISP quitte son poste en cas de merde :)
Je dis juste qu'il puisse être bipper pour du feu ou du SAP avec ISP :)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Louise michel
!!! ---- BANNI ---- !!!



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 321

MessagePosté le: 06 Jan 2010, 17:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

tails38 a écrit:
Je n'ai pas parler que l'ISP quitte son poste en cas de merde :)
Je dis juste qu'il puisse être bipper pour du feu ou du SAP avec ISP :)


Ok.

C'est une autre possibilité.

Mais comment faire un SDACR ou un SROS (théoriquement commun désormais) ?

Voilà, dans tel caserne, vous avez un ISP disponible ; sauf... si il est parti au VTU.

Qu'un moyen médical soit indisponible parce qu'il a déjé été engagé sur ses missions, c'est "excusable". Et si ça arrive trop souvent, on met en second moyen médical.
Mais comment justifier qu’un moyen médical puisse être parti pour faire un asséchement ou couvrir une toiture ?

Quand vous demandez un SMUR, on ne vous répond pas qu’il est en train de servir les repas au self…

Ou alors on forme tous les SP au D.E. infirmier afin que chacun puisse prendre le départ… Ca va coute cher.

Reste l’option de faire d’un certain nombre de SP des « SP + » ; comme les paramedics anglo-saxons ; ce qui n’est pas le même sujet que la double casquette des ISP.

A noter, je me repéte, je me repéte, je me répete, que cette situation ne semble poser probléme qu’avec les ISP.
Sur 250 000 SP en France, la question ne se pose que pour les 4500 ISP V… pour les autres « spécialistes », pas de soucis.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
Véhicules SMUR aux couleurs pompiers ! le 25/08/2008
Question sur le SMUR du BMPM le 07/10/2008
cyber : Samu-Smur IDF ! forum smur virtuel ! le 03/09/2007
[Recherche] AR SAMU ou SMUR le 30/10/2005
Intervention VSAV avec SMUR le 04/08/2005
Conducteur SMUR ? PARM ? le 02/07/2007
Ambulance et SMUR dans le region de Gedinne le 27/04/2008
Renforts médicalisés : SSSM ou SMUR ? le 20/02/2010


 Sauter vers:   

Médecin SMUR et SPV


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group