Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Blessés, malaises, ... non urgents : la victime payeuse?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Shrulk
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 8327

MessagePosté le: 07 Aoû 2008, 22:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

Re,

Lieb a écrit:
A ben vi, on appelera les petites plaies ( coupures ) de doigts , des amputations... Comme ça, le vsav sera engagé... Et si il y a un besoin de vsav sur une urgence vitale... ben c'est pas grave ...

Hop hop hop, on ne parle aucunement de VSAV, je ne ferai pas engager de VSAV pour se genre de chose, je suis également pompier, je sais ce que sont les inters de "confort".

Le bilan ce serait éventuellement pour avoir éventuellement une AP plus facilement et surtout prise en charge!

Bien sûr, je ne vous parle pas des nombreux cas où on laisse repartir la personne d'elle-même, ou accompagnée, ... n'allez pas croire que l'on veuille abuser du système.

Bye. Wink

_________________
Le site web consacré aux sapeurs-pompiers de Saint-Symphorien sur Coise
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre Shrulk
sapeurlipopette
Invité






MessagePosté le: 07 Aoû 2008, 23:21 Répondre en citant Revenir en haut de page

SPV-SDIS69 a écrit:
Re,

Hop hop hop, on ne parle aucunement de VSAV, je ne ferai pas engager de VSAV pour se genre de chose, je suis également pompier, je sais ce que sont les inters de "confort".


Bye. Wink


Donc si c'est une intervention de "confort" , je ne vois pas pourquoi les gens ne pairaient pas une certaine partie des couts engendrés ... Rien n'oblige les personnes a aller chez le medecin en urgences ... ( dans ce cas, la aussi, les urgences deviennent un peu trop vite et habituellement un confort !!!! )

Lorsqu'ils sont victimes d'un accident dont elles ne sont pas responsables, elles peuvent alors faire fonctionner l'assurance ou la responsabilité civile d'autruit ...

Quand aux accidents de travail, c'est l'employeur qui paient ...
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2925

MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 09:02 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut,

Juste une question pour les spécialistes de la carte vitale : lorsque la régulation répond que l'envoi d'une AP sera "payante", celà est-il remboursé par la CMU ?


a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
sapeurlipopette
Invité






MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 11:48 Répondre en citant Revenir en haut de page

La CMU est un monde a part... Ce sont les seuls qui ne participent a RIEN... Même pas 1 euros...

Ils sont toujours exclu des nouvelles reformes ou l'on paie toujours de plus en plus ...

Donc si le gouvernement garde sa logique .... smile_gene
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 11:50 Répondre en citant Revenir en haut de page

Rien qu'avec la CMU de base, oui...

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix
sapeurlipopette
Invité






MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 12:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

Pour ma part...

ILs ne se rendent pas du tout compte du coup des soins en France... La seule chose qu'ils savent c'est que c'est tout gratuit et qu'ils sont pris a 100 % ...

smile_noon
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2925

MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 14:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Carabinix a écrit:
Rien qu'avec la CMU de base, oui...


oui le transport est pris en charge par la CMU ? Ben voila deja une réponse à apporter à tes victimes Pierrick !

Certains sont vraiement en difficulté malgrès des efforts pour s'en sortir, la CMU permet ainsi de répondre au cas évoqué précedement.
Maintenant, j'avoue que l'assistanat de nombreuses personnes qui préfèrent profiter des avantages du système plutôt que de se lever les doigts me les fout autant qu'a la plupart des français, mais le sujet n'ai pas la.

a+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 08 Aoû 2008, 17:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

Oui mais dans le cas d'une intervention non urgente, déjà une AP ou un VSAV, c'est niet. Alors il s'agira d'un VSL ou d'un taxi conventionné (et les délais ne sont pas forcément rapides...)

Voici un texte trouvé sur le site de la sécurité sociale.

J'ai beau cherché, j'ai rien remarqué concernant notre type de cas.

Citation:

VOS DROITS ET DÉMARCHES : Santé

Retour au menu précédent Remboursement des frais de transports

Qui peut en bénéficier et à quelles conditions ?

L’assuré affilié au régime d’assurance maladie et ses ayants droit peuvent bénéficier du remboursement des frais de transports si :

*

une prescription médicale atteste de façon précise que l’état du malade justifie l’usage du moyen de transport indiqué ;
*

le choix du moyen de transport est explicitement mentionné sur la prescription ;
*

le malade se trouve dans l’obligation de se déplacer pour recevoir les soins ou subir les examens appropriés à son état, ou se soumettre à certains contrôles médicaux.



Choix du moyen de transport

Ce choix appartient au médecin prescripteur, qui s’appuie pour ce faire sur un document médical de référence. Ce document tient compte d’une part de la situation médico-sociale du malade et d’autre part des objectifs financiers de l’assurance maladie.

Le médecin peut prescrire différents types de transports sanitaires : ambulance, véhicule sanitaire léger (VSL) ; ou non sanitaires : taxi, transports en commun, véhicule personnel.


Trajets remboursables

Certains trajets doivent faire l’objet d’une demande d’entente préalable auprès de la caisse d’assurance maladie.

Parmi les trajets indiqués ci-dessous, certains peuvent être effectués par des transporteurs non sanitaires (taxi…) en étant pris en charge par l'assurance maladie.

Trajets sans nécessité d'accord préalable de l'assurance maladie

Sous réserve de remplir les conditions générales présentées ci-dessus, les transports sanitaires prescrits sont pris en charge dans les cas suivants :

*

transports liés à une hospitalisation (entrée et sortie),
*

transports relatifs aux traitements ou examens prescrits en raison d’une affection de longue durée (ALD) ou dans le cadre d’une interruption de travail ou de soins continus supérieurs à six mois,
*

transports par ambulance lorsque l’état du malade justifie une position allongée ou une surveillance constante.

Par ailleurs, dans les situations suivantes, une convocation fait office de prescription médicale :

*

pour se rendre à une consultation médicale d’appareillage ou chez un fournisseur agréé,
*

pour se rendre à une consultation des services du contrôle médical de l’assurance maladie,
*

pour se rendre à la consultation d’un expert désigné par une juridiction de recours en matière d’incapacité ou d’accident du travail, ou dans le cadre d’une procédure contentieuse.


Trajets nécessitant une demande d'accord préalable

La prise en charge des frais de transports nécessite l’accord préalable de la Caisse d’assurance maladie dans les cas suivants :

*

transports à longue distance (plus de 150 km aller) y compris pour une hospitalisation ;
*

transports en série (au moins 4 transports de plus de 50 km aller, sur une période de 2 mois, pour un même traitement) ;
*

transports en bateau ou en avion sur ligne régulière.


Procédure de demande d'entente préalable

La demande d’accord préalable est établie par le médecin, en même temps que la prescription médicale de transport.

Après l’avoir complétée, l’assuré doit l’adresser au service médical de sa Caisse d’assurance maladie.

Seuls les refus de prise en charge font l‘objet d’une notification par la Caisse d'assurance maladie, avec indication des voies de recours.

L'absence de réponse de la Caisse d’assurance maladie dans un délai de 10 jours (à compter de la date de réception de la demande d’entente préalable par le service médical) vaut accord. Ce délai est porté à 15 jours, depuis le 1er janvier 2005, pour les transports liés à une hospitalisation distante de plus de 150 km.

Cas de dispense d'entente préalable

En cas d'urgence attestée par le médecin sur la prescription médicale de transport, l'accord préalable de la Caisse d’assurance maladie n’est pas nécessaire.

Frais de transport de l'accompagnateur

Les frais de transport en commun d'un accompagnateur sont remboursés lorsque le malade bénéficiaire de la prescription :

*

est âgé de moins de 16 ans,
*

est une personne dont l'état nécessite l'assistance d'un tiers dans les transports en commun.



Tarifs des entreprises conventionnées

Ces tarifs sont fixés dans le cadre d’une convention signée entre les organisations syndicales nationales représentatives des ambulanciers et l’Union nationale des caisses d’assurance maladie. Ils s’appliquent à toutes les entreprises privées de transport sanitaire conventionnées.


Base de remboursement

Depuis le 2 janvier 2005, le remboursement des frais de transports est effectué sur la base de la distance séparant le point de prise en charge du malade et la structure de soins prescrite appropriée la plus proche pour les trajets suivants :

*

transports relatifs aux traitements ou examens prescrits en raison d’une affection de longue durée (ALD) ou dans le cadre d’une interruption de travail ou de soins continus supérieurs à six mois,
*

transports par ambulance,
*

transports à longue distance (plus de 150 km aller),
*

transports en série.

Pour les transports liés à une hospitalisation, la distance remboursable est limitée à 150 km (aller).

Pour les entreprises non régies par la convention nationale, les tarifs servant de base au remboursement par l'assurance maladie sont fixés par arrêté ministériel.


Niveau de prise en charge par l'assurance maladie

L’assurance maladie rembourse les frais de transports sur la base du trajet et du mode de transport les moins onéreux compte tenu de l’état du patient.

Les frais de transport sont remboursés à 65 %, sur la base de tarifs variables selon le mode de transport.

En cas d’exonération du ticket modérateur, les frais de transports sont pris en charge à 100 %.


Franchise médicale

Une franchise s'applique au remboursement des trajets effectués depuis le 1er janvier 2008. Son montant est de 2 EUR par trajet, dans la limite de 4 EUR par jour et par patient, et de 50 EUR par année civile (ce plafond annuel inclut la franchise appliquée aux médicaments remboursables et aux actes effectués par des auxiliaires médicaux, par exemple : des actes infirmiers).

La franchise ne s'applique pas aux transports d'urgence, ni aux personnes suivantes :

*

ayant droit d'un assuré, n'ayant pas atteint ses 18 ans au 1er janvier de l'année civile considérée,
*

bénéficiaire de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C),
*

femme enceinte.



Dispense d'avance des frais

Dans le cas d’une prescription de transport réalisée par une entreprise de transport sanitaire conventionnée, l’assuré est dispensé de l’avance des frais pour la part prise en charge par l’assurance maladie, c'est-à-dire qu’il ne lui reste plus qu’à acquitter le ticket modérateur, soit 35 % du tarif applicable au mode de transport.

Dans le cas d’une prescription de transport en taxi, une dispense d’avance des frais est également possible, sous réserve qu’une convention entre les organismes locaux d’assurance maladie et les entreprises de taxi ait été homologuée par le préfet.

A noter : pour les bénéficiaires de la dispense d'avance de frais, la franchise est déduite des remboursements ultérieurs (une consultation par exemple).


Formalités à accomplir

Avec la prescription du médecin, l’assuré doit adresser une facture délivrée par le transporteur pour bénéficier du remboursement.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Carabinix




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
section jsp urgent le 22/06/2006
urgent urgent urgent svp le 02/08/2006
question pour la BSPP(urgent) le 06/11/2006
j'ai besoin d'aide c'est trés urgent le 03/12/2007
transport d' une victime perfusée, conditions? le 16/12/2007
[Demande d'infos] Transport d'une victime DCD par les SP? le 15/01/2008
Besoin d'aide !!!!! URGENT SVP le 03/03/2008
aide urgent le 28/06/2008


 Sauter vers:   

Blessés, malaises, ... non urgents : la victime payeuse?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group