Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Référentiels nationnaux: avons nous tous vraiment le même?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
Arès
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je prend l'exemple de mon département, avec MID à demeure sur brancard, mais nous n'inventons rien...

En cas d'immobilisation sur plan dur, et pour éviter une manipulation supplémentaire totalement inutile, il est possible de poser le plan dur à même le MID.

Un plan dur n'est pas uniquement un moyen de relevage. Dois je rappeler que l'on peux y a faire un calage de tête parfaitement, et que les plan dur sont prévu pour passer en radio ?
Barbenoire
!!! ---- BANNI ---- !!!


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 434
Localisation: Sud

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

On retombe dans les sempiternelles situations où '' on m'a dit que " , etc etc ..

Chacun trouve une astuce mais sans aucune valeur.

Le problème c'est que ce genre de situation et d'adaptation dévoyées restent dans la mémoire et on exécute des gestes débiles en étant persuadés du bien fondé de son acte.

Et quand on dénonce ces errements , on se fait traiter de vieux machin ou d'empêcheur de tourner en rond...

Et dans toute les missions bien sur ..pas seulement le SAP.

_________________
http://www.aspfi.net
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Arès
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:42 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je suis formateur... pour info.

Alors oui, on a nos sacrosainte bible : les RN. On les appliquent. Sauf que, tout n'y est pas marqué...et oui, les instances nationales imaginent que les SP ont un minimum de jugeotes et qu'ils savent s'adapter...

N'oubliez pas de lire les notices du matériel dont nous disposons, ils s'avèrent que c'est une mines d'information bien intéressantes si toute fois vous vous donnez la peine de lire, de comprendre, et d'analyser l'info... oula, j'en demande peut être beaucoup la Wink
Dr House
Passionné impliqué
Passionné impliqué



Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 833

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Nico.coef a écrit:

En cas d'immobilisation sur plan dur, et pour éviter une manipulation supplémentaire totalement inutile, il est possible de poser le plan dur à même le MID.


quel type d'immobilisation faites vous sur un plan dur.?
comment immobilisez-vous le rachis dorsal.?

Attention de préciser le type de matériel utilisé, tous non pas les plan dur avec sangles et maintien tête.

ImageImage

_________________
"Je ne savais pas qu'il était possible pour une femme d'être anormalement irritable".
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Dr House
Barbenoire
!!! ---- BANNI ---- !!!


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 434
Localisation: Sud

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

Nico.coef a écrit:
Je suis formateur... pour info.

Alors oui, on a nos sacrosainte bible : les RN. On les appliquent. Sauf que, tout n'y est pas marqué...et oui, les instances nationales imaginent que les SP ont un minimum de jugeotes et qu'ils savent s'adapter...

N'oubliez pas de lire les notices du matériel dont nous disposons, ils s'avèrent que c'est une mines d'information bien intéressantes si toute fois vous vous donnez la peine de lire, de comprendre, et d'analyser l'info... oula, j'en demande peut être beaucoup la Wink


Si c'est en secourisme, c'est grave.

Un plan dur posé sur un MID pour éviter les manipulations ? Vous rigolez je présume ?

Une planche est prévue pour déplacer, sortir une victime d'un lieu ou d'une voiture ou le MID se fera détruire. ensuite pose simple manipulation pour déposer dans le MID. Lui seul permet d'immobiliser correctement le rachis et donc respect de l'axe tête, cou, tronc.. et surtout creu lombaires..Il suffit d'observer un squelette pour comprendre le processus d'immobilisation.

Ensuite, transporter un blessé sur une planche dans un MID ....????

Je bosse assez voire très souvent avec trois machines volantes pour des évacs, jamais vu un plan dur dans un MID !

Dégagement de victimes OK , Évacuation non !

Planche pour récupérer des noyés ou MID oui ! Evacs non !

Franchement, je ne vois pas qui peut valider une planche sur un MID....
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mail
Arès
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 11:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

il est vrai que certains ont encore les plans dur en bois...sans aucun système de maintien... j'oubliai, nous sommes en France smile_uuh

Si je me souviens bien, ma dernière utilisation du plan dur (oui, assez rare ce que je regrette bien souvent !) nous avions utilisez l'ACT.

ACT + plan dur (tel que le Baxstrap présenté au dessus) avec sangles et maintient de tête... l'immobilisation est tout de même très bonnes.

De plus, le tout poser sur le MID, qui remonte bien sur les côtés (certains ont de vieux MID qui de toute façon n'immobilise pas convenablement, avec ou sans plan dur...) ...

Nous limitons les mouvements de la victime en évitant toute manipulation pouvant s'avérer risquer, nous facilitons le travail de l'équipe médicale une fois aux urgences (victime immobiliser, prête pour radio et compagnie...)
Arès
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:03 Répondre en citant Revenir en haut de page

Barbenoire a écrit:

Si c'est en secourisme, c'est grave.

Un plan dur posé sur un MID pour éviter les manipulations ? Vous rigolez je présume ?

Une planche est prévue pour déplacer, sortir une victime d'un lieu ou d'une voiture ou le MID se fera détruire. ensuite pose simple manipulation pour déposer dans le MID. Lui seul permet d'immobiliser correctement le rachis et donc respect de l'axe tête, cou, tronc.. et surtout creu lombaires..Il suffit d'observer un squelette pour comprendre le processus d'immobilisation.

Ensuite, transporter un blessé sur une planche dans un MID ....????

Je bosse assez voire très souvent avec trois machines volantes pour des évacs, jamais vu un plan dur dans un MID !

Dégagement de victimes OK , Évacuation non !

Planche pour récupérer des noyés ou MID oui ! Evacs non !

Franchement, je ne vois pas qui peut valider une planche sur un MID....


1- j'en toucherai mot à ma hierarchie, j'suis peut être pas à ma place alors heureux de l'apprendre d'un parfait inconnu qui juge depuis un forum Wink

2- Encore faudrait t il apprendre à lire... j'ai bien dis que le MID n'avait aucun intéret. Il est peut être vrai que je me suis mal exprimé dans mon dernier poste, qui pourrait laisser penser que je prétend un quelconque intéret du MID en plus du plan dur... mais non.

3- ok, tu n'a jamais vu...donc c'est pas bon ? hum ok... on voit l'ouverture de certains, et les jugements erroné de personne qui ne jugent que par ce qu'elles connaissent. Voila comment on ne progresse pas...félicitation.

4- je te répondrai : les mêmes personnes qui écrivent les référentiels nationaux, des médecin et autres personnes qui je l'espère savent de quoi elles parlent.
potpot06
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Mai 2007
Messages: 2721
Localisation: qu'est ce que ça peut te faire ??

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

Nico.coef a écrit:
(victime immobiliser, prête pour radio et compagnie...)


Big_sourire Big_sourire c'est quand même beau de rêver ça Nico
combien de fois on nous fait décoquillé quand on arrive aux urgences?
des fois tu as l'impression qu'ils sont pas au courant que le matos est prévu pour passer à la radio.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Arès
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:18 Répondre en citant Revenir en haut de page

très souvent, trop souvent.... c'est vrai ! mais ça n'empêche pas que certains profite de notre matériel et de ses capacités Wink
Panpan02
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

potpot06 a écrit:
combien de fois on nous fait décoquillé quand on arrive aux urgences?
des fois tu as l'impression qu'ils sont pas au courant que le matos est prévu pour passer à la radio.


Petite question en passant :

Comment sa se passe chez vous quand vous arrivez au CH ?

Par chez moi, dès qu'on arrive au CH et que la victime est prise en charge par le personnel du CH, nous devons récupéré TOUT notre matériel y conpris le collier cervial (il sera retiré par le médecin du CH qui en remétera un autre s'il juge utile).
potpot06
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Mai 2007
Messages: 2721
Localisation: qu'est ce que ça peut te faire ??

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut;
alors pour ma part le centre est prêt du CH et on y va plusieurs fois par jour et on dispose d'une réserve au CIS donc ç' est pas un problème de laisser la victime coquillée.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Panpan02
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

potpot06 a écrit:
salut;
alors pour ma part le centre est prêt du CH et on y va plusieurs fois par jour et on dispose d'une réserve au CIS donc ç' est pas un problème de laisser la victime coquillée.


Ok tu as de la chance.

Pour ma part, le CH est à 20 km du CS donc pas question de laisser du matos au CH surtout que s'il est perdu (ce qui est déja arriver) il ne sera pas remplacer.
Dr House
Passionné impliqué
Passionné impliqué



Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 833

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:38 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
TECHNIQUE 8.4 – UTILISER UN PLAN DUR ET UN IMMOBILISATEUR DE TÊTE
1. Justification
En immobilisant le corps entier (et la tête) d’une victime, le plan dur permet de respecter son
axe « tête-cou-tronc » et limite toute aggravation d’une éventuelle lésion de la moelle épinière
au cours de la mobilisation ou du transport d’une victime.
2. Indications
Le plan dur avec immobilisateur de tête est utilisé pour immobiliser la colonne vertébrale d’une
victime, suspectée d’un traumatisme de la colonne vertébrale.
Le plan dur peut être utilisé pour immobiliser une victime qui est allongée sur le dos ou debout
et en assurer son transport.
Il peut aussi être utilisé pour relever une victime allongée au sol dans un espace étroit avant de
la déplacer.
3. Matériel (fig. 8.13)
3.1 Le plan dur est constitué :
• D’un plan rectangulaire, de dimension
similaire à une personne, en PVC, si
possible radio-transparent, et résistant à
l’eau (l’absorption de liquide biologique ou
de sang par le matériel ne doit pas être
possible pour éviter la transmission de
germes infectieux). Ce plan dur est équipé
de poignées de portage ;
• De sangles de maintien pour immobiliser la
victime au niveau du thorax, du bassin et
des membres inférieurs.
3.2 L’immobilisateur de tête est composé de :
• Un coussin de tête, fixé sur le plan dur ;
• 2 blocs d’immobilisation latéraux ;
• 2 sangles de maintien de la tête au niveau du front et du menton.


Citation:
1. Justification
En immobilisant en bloc le corps d’une victime, le matelas immobilisateur à dépression permet de respecter son axe « tête cou tronc » et limite toute aggravation d’une éventuelle lésion de la moelle épinière et du bassin. Il permet en outre d’immobiliser les membres inférieurs.
2. Indications
Le matelas immobilisateur à dépression est utilisé pour immobiliser le corps entier d’une victime, suspectée d’un traumatisme de la tête, de la colonne vertébrale, du bassin et/ou de la cuisse. Il est particulièrement indiqué si la victime présente de multiples lésions.
3. Matériel
Le matelas immobilisateur à dépression est constitué (fig. 8.17 a) :
• D’une enveloppe souple et étanche contenant des billes de polystyrène expansé ;
• D’un robinet permettant la sortie et l’entrée de l’air ;
• D’un dispositif de saisie (poignées) ;
• De sangles de maintien.
Il ne peut être utilisé qu’avec une pompe d’aspiration manuelle ou électrique (fig. 8.17 b).
Son principe de fonctionnement consiste, une fois la victime installée sur le matelas immobilisateur à dépression, à aspirer l’air contenu dans l’enveloppe étanche. Cette aspiration provoque une agglutination des petites billes qui moule et rigidifie le matelas, immobilisant ainsi la victime.

4. Réalisation
L’installation d’une victime sur le matelas immobilisateur à dépression est effectuée en utilisant :
• Un brancard cuillère ou un plan dur
(techniques 9.4 ou 9.5) ;
• La technique dite du pont à 4 équipiers porteurs (technique 9.4).
Dès que la mise en place du matelas immobilisateur à dépression est ordonnée, la conduite à tenir est la suivante :
• Préparer le matelas immobilisateur à dépression en l’étalant au sol (surface plane),
éventuellement sur une bâche de protection (valve située aux pieds de la victime) ;
• Ouvrir le robinet et répartir les billes (fig. 8.18 a) ;
• Mettre en place un drap ou une couverture de survie (fig. 8.18 b) ;
Déposer la victime sur le matelas, en utilisant une technique de relevage adaptée, et retirer le dispositif de portage, si nécessaire (fig. 8.18 c).
Pendant toute la manoeuvre, la victime est munie d’un collier cervical et sa tête est maintenue par un équipier secouriste jusqu'à ce qu’elle soit immobilisée dans le matelas.
Mettre en forme le matelas autour du corps de la victime. Les autres équipiers, situés de part et d’autre du matelas :
􀂃 Rapprochent et maintiennent les bords latéraux le long du tronc et du bassin de la
victime en s’aidant des sangles de maintien du matelas (fig. 8.18 e) ;
􀂃 Rapprochent les bords du matelas pour maintenir latéralement la tête de telle
sorte que l’équipier de tête dégage, une à une, ses mains pour les placer sur le
matelas et poursuive le maintien de la tête jusqu’à ce que le matelas soit rigide
(fig. 8.18 d) ;
􀂃 Rapprochent et maintiennent les bords latéraux le long des membres inférieurs,
en prenant soin de garder les chevilles à angle droit (fig. 8.18 f). Le matelas ne
doit en aucun cas appuyer sur le sommet du crâne car l’aspiration de l’air
entraînerait par rétraction une flexion de la tête.
• Faire le vide à l’intérieur du matelas, en aspirant l’air avec un dispositif d’aspiration,
jusqu'à ce que le matelas devienne dur (fig. 8.18 g) ;
• Fermer le robinet et déconnecter le dispositif d’aspiration ;
• Ajuster les sangles de maintien.
Une fois la victime installée sur le matelas à dépression, l’ensemble « victime-matelas » doit
être déposé sur un brancard disposé à proximité immédiate et arrimé pour permettre le
transport de la victime.
Toutefois, le matelas immobilisateur à dépression peut être utilisé, une fois rigidifié, pour porter
sur quelques mètres seulement une victime. Il faut alors bien le soutenir sur les côtés pour
qu’il ne se plie pas en son milieu.[url][/url]


Dernière édition par Dr House le 11 Oct 2009, 15:21; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Dr House
Panpan02
Invité






MessagePosté le: 11 Oct 2009, 12:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Dr House a écrit:
collier à usage unique, et s'il faut laisser le MID, ou autre matos, alors on le laisse avec un "bon de matériel" qu'on récupère plus tard.
Si la victime doit passer au scan et que c'est fait rapidement, alors on reste et la victime passe au scan dans le MID. On en profite pour observer et se renseigner auprès des médecins Wink

Ce qui m'agace, c'est qu'on enlève l'ACT avant de dépressuriser le MID et surtout qu'on ne me justifie pas ce geste.


Ok, nous nous utilisons ce type de colliers cervicaux

Oui, c'est super agassant que des médecins et autres personnel hospitaliers enlèves le matériel qu'on a mis du temps à mettre.

Mais bon, je me dit que c'est sur leurs résponsabilités et s'ils me demandent de l'aide pour enlever le colier cervical, par exemple, bah je leurs expliquent que je n'en prend pas la responsabilitée.
Dr House
Passionné impliqué
Passionné impliqué



Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 833

MessagePosté le: 11 Oct 2009, 13:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

Image

celui-ci est à usage unique, sauf si pas souillé Wink
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre Dr House




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
détecteur de fumer pour tous le 31/07/2005
un hommage a tous les pompiers le 13/08/2005
Qui nous équipe??? le 01/11/2005
Question à tous les pompiers le 17/06/2006
Tests identiques pour tous le 15/11/2007
Pourquoi disons nous "décaler" le 21/12/2007
A tous ceux qui passent le concours SPP a Lille le 09/02/2008
[Tous statuts] Femme de SP recherche témoignage le 20/04/2008


 Sauter vers:   

Référentiels nationnaux: avons nous tous vraiment le même?


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group