Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Mort d'un basketteur : le défibrillateur déchargé


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
dom49bspp
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 3643
Localisation: Angers (49)

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 10:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Le défibrillateur utilisé sur son fils n'était pas assez chargé. Le père du basketteur briochin décédé,samedi soir, à Vannes, envisage une action en justice. Il dénonce « de la négligence ».
« Je sais que ça ne ramènera pas mon fils. Je ne lance pas une procédure dans l'espoir de gagner de l'argent. Mais je pense aux autres parents de joueurs et aux pratiquants eux-mêmes. Il faut absolument qu'on s'assure que les défibrillateurs présents dans les salles soient en état de marche en cas d'urgence. Là, je considère qu'il y a eu négligence. »



L'Américain, Jim Chambers est arrivé, hier, à Saint-Brieuc. C'est avec beaucoup de dignité qu'il trouve la force d'expliquer pour quelles raisons il envisage d'intenter une action en justice après le décès brutal de son fils James, survenu, samedi soir.

Après quelques minutesde jeu

Joint, hier, au téléphone, l'ancien basketteur professionnel, figure emblématique du CO briochin dans les années 80, raconte : « Mon ex-femme m'a appelé pour m'apprendre la terrible nouvelle à 4 h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. J'étais chez moi, dans le Kentucky. »

Lors d'un match du championnat de prénational de basket-ball à Vannes, son fils, James Chambers, joueur de Saint-Brieuc, âgé de 25 ans seulement, s'est écroulé sur le parquet au bout de quelques minutes de jeu. Victime d'un malaise cardiaque. Le match a aussitôt été interrompu pour ne jamais reprendre...

« L'appareil m'a indiqué : batterie faible »

« Je l'ai mis en position latérale de sécurité », témoigne Mickaël Meaude, le pompier volontaire vannetais qui se trouvait parmi les spectateurs. Il lui a porté les premiers soins. « Je l'ai couvert avec une couverture. Il respirait encore. Au bout d'une minute trente, il s'est mis en arrêt. J'ai voulu utiliser le défibrillateur présent dans la salle. J'ai branché les électrodes, mais l'appareil a affiché que sa batterie était trop faible pour fonctionner. J'ai fait trois cycles de massage cardiaque à la main avant que mes collègues, dont la caserne est proche de la salle, n'arrivent cinq minutes après. Ils ont installé leur défibrillateur, l'ont « choqué ». En vain. »

On ne saura jamais si le premier défibrillateur aurait permis de sauver James. « Mais il ne faut surtout pas qu'un truc pareil se reproduise », estime, pour sa part, Clément Lebourg, coach de l'équipe de James, également sur les lieux au moment du drame.

De son côté, le président de la section basket de l'UCK-Nef de Vannes, Jean-Luc Le Danvic est encore bouleversé. « J'ai assisté au drame, samedi soir. Je ne m'enlève pas ça de la tête depuis. Je comprends aisément la douleur des parents de James, car j'ai un fils qui a le même âge. C'est un cauchemar. Tous nos joueurs sont également chamboulés. Une cellule psychologique a été mise en place. Ce mercredi, nous devons nous entretenir avec l'entreprise qui a installé l'appareil dans la salle pour tenter de répondre aux questions que tout le monde se pose. » Depuis combien de temps l'appareil était-il installé ? Avait-il été vérifié récemment ?

« Pas d'obligation légale »

« Nous n'avons pas d'obligation légale d'avoir un défibrillateur dans nos locaux. Mais l'un de nos bénévoles, souhaitant être carré avec la sécurité, nous a incités à en acquérir un voilà quelque temps, explique, pour sa part, Alain Frélicot, président de l'UCK-Nef, le plus grand club de sport (privé) de Vannes avec quelque 1 400 licenciés et dix sections sportives. Celui que nous avons acheté a eu un problème de batterie. Le fournisseur nous a donc envoyé une nouvelle recharge. Nouvelle panne. Ce même fournisseur nous a donc adressé un nouvel appareil, neuf, en état de marche cette fois. Cinq jours avant le décès du jeune basketteur, le défibrillateur fonctionnait parfaitement. Notre bénévole certifie avoir vu le voyant au vert. Que s'est-il passé ensuite pour que l'appareil se décharge ? Je ne le sais pas. »

En attendant de répondre à ces questions, les obsèques de James Chambers seront célébrées, vendredi, à 14 h 30, à Trégueux, où il résidait et où il avait joué au basket durant huit ans, avant de rejoindre Saint-Brieuc, il y a deux ans.

lien http://www.saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-Mort-d-un-basketteur-le-defibrillateur-decharge_fil-2084608_actu.Htm
Bruno ALVAREZ avec Yves-Marie ROBIN. Ouest-France

_________________
A+ DOM49BSPP
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
P.LIK76
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 282
Localisation: Seine Maritime

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 11:31 Répondre en citant Revenir en haut de page

Triste nouvelle et bonne réaction du SP qui était présent entant que spectateur.... Par contre une petite question.... Dans les salles de sport ou dans un ERP, est-ce que quelqu'un sait si il y a un contrôle périodique à effectuer par un agent de la commune ou une commission de sécurité ? (textes de loi, réglementation sportive,...)

C'est juste en info perso car dans ma commune on dispose de plusieurs salles (gymnases, salles des fêtes,....) avec des DEA et je ne sas pas si il y a des vérifications de faites .. ?

Merci pour vos infos
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
nicolaite
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Avr 2007
Messages: 403
Localisation: CS ST NICOLAS DE LA GRAVE

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 12:36 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,
bien triste nouvelle, mais qui, malheureusement, confirme ce dont je suis convaincu depuis le début de la mise en place des DAE dans les lieux publics ou de travail, (et je ne suis pas le seul) on met la charrue avant les bœufs...
En effet, on installe des appareils, certes très simple à utiliser, mais nécessitant une minimum d'information, notamment quand aux conditions d'utilisation et de maintenance des appareils qui n'est que trop rarement réalisée, ne serait ce que par le vendeur lui même... On voit trop souvent des appareils qui sont vendus, à des collectivités locales par exemple, et livrés directement par la poste, sans mise en service. Une fois l'appareil livré, on se tourne vers les pompiers du secteur, l'association de secouristes du coin, ... pour savoir comment ça marche...
A quand un contrôle plus strict de la mise en service de ces appareils?
Cordialement

_________________
Un con qui marche ira toujours plus loin qu'un intellectuel assis ...
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2312
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 12:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

Bonjour,

Ce que je trouve intéressant là-dedans, c'est que d'après le gars du club, il n'y avait pas d'obligation légale d'avoir un défibrillateur.
On a donc là des gens qui ont fait l'effort d'en avoir un. Je comprend bien la douleur de la famille et le réflexe "justice" mais il faut espérer qu'il n'y ait absolument aucun condamnation.
En effet, si le club est condamné, cela va inciter ceux qui n'ont pas d'obligation légale d'avoir un DAE, et ne pas en installer.

Condamner le club reviendrait à condamner le secouriste "de base" (genre AFPS) qui n'a réussi à ramener la victime. D'un point de vue diffusion du secourisme au sein de la population, ce serait catastrophique.

Amitiés
Pierre-Louis

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
P.LIK76
Fidèle
Fidèle


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 282
Localisation: Seine Maritime

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 12:49 Répondre en citant Revenir en haut de page

Je suis d'accord sur le fait que pas assez de personnes sont formées sur les premiers gestes. smile_top
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
sdf 30
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 1133

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 13:15 Répondre en citant Revenir en haut de page

Chargé de la prévention des risques au sein d'une commune, j'ai travaillé sur le dossier "défibrillateurs". Il n'y a pas d'obligation légale d'en mettre à disposition, que ce soit dans les ERP, les locaux de travail ou encore les espaces ouverts au public (jardins, aires de jeux,...). Maintenant comme pour tout autre matériel, sa mise à disposition implique qu'il soit en bon état. Si la loi n'impose pas de périodicité de vérification, c'est à l'exploitant du site où est implanté le DAE à instaurer cette vérif notamment avec une traçabilité. Il est difficile de faire comprendre aux non initiés que mettre en place un défibrillateur ce n'est pas qu'acheter l'appareil. Pour avoir été démarché à maintes reprises, certaines sociétés ne font pas du tout référence à la maintenance ou à la formation. Aujourd'hui tout le monde vend des DAE et forcément, il y a les stés sérieuses et celles qui le sont moins. Si à l'échelle de la commune il n'y a personne pour traiter sérieusement le dossier (choix de l'équipement et des implantations, maintenance, formation du personnel) on peut hélas avoir des surprises.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12100
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 14:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

A la lecture de l'article, je rejoins complètement PL, et pas forcément le fait de l'installer avec formation et tout.

Pourquoi? Car aux US, s'il y en a partout, c'est donc que le DAE peut être mis en place facilement et "pour tout le monde" (du moins avec un niveau PSC1 ou SST)

Dès lors, ce qui est intéressant ici, c'est que finalement l'appareil se retourne contre les gens qui ont cru bien faire en l'achetant.

Peut-être parce que le père est américain, donc habitué à en voir partout, et il ne sait pas le retard qu'on a en France sur le sujet ??

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
nicolaite
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Avr 2007
Messages: 403
Localisation: CS ST NICOLAS DE LA GRAVE

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 17:13 Répondre en citant Revenir en haut de page

Re,
Perso, ce que je remets en question ce n'est pas la mise à disposition des DAE au grand public sans formation préalable, c'est que l'on puisse vendre des appareils sans la moindre information sur la maintenance de l'appareil, l'entretien, ... C'est bien cela qui est condamnable, et pas celui qui l'a acheté, pour bien faire et améliorer la sécurité de son bâtiment, et encore moins celui qui l'utilise.
Je rejoins SDF30. Aujourd'hui, n'importe qui va des DAE et dans n'importe qu'elle condition...
La rapidité de "réaction" s'explique peut-être par la nationalité du père mais aussi, parce que, justement, là bas, les problèmes de maintenance sont prévus, comme chez nous pour les extincteurs, par exemple... Mais c'est bien ce qu'il reproche, que rien ne soit prévu quand à la maintenance.
Ceci dit, il serait intéressant de connaitre la marque et le type d'appareil, surtout lorsque l'on voit que ce n'était pas première fois qu'un problème de batterie était signalé, entrainant même le changement de l'appareil.
L'enquête,(et c'est aussi l'intérêt de la plainte) permettra aussi de savoir si ce problème de batterie a été constaté sur d'autres appareils du même type.
Cordialement
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Micka01
Habitué
Habitué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 161
Localisation: AIN

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 19:10 Répondre en citant Revenir en haut de page

Alors dans ma commune on en as :
1 Au gymnase
1 A la mairie
1 A la salle des fêtes
1 A l'école
1 Au pole socio
1 Au collège

On les vérifie tous les 6 mois.... Ce qui n'est pour moi pas assez.

Je suis électricien est j'en ai posé un dans une école. J'ai fait ça :

J'ai tirer la source d'alimentation pour la charge
J'ai tirer un fil téléphonique avec un boitier et un messager (petit appareil qui envoi un message enregistrer ) quand on ouvre la boite, un message est envoyé automatiquement au codis.
Et le troisième certainement le plus important une alarme dite de défaut si l'alimentation du défibrillateur est coupé un bip retentit dans le bureau du directeur.

Dans mon village on n'as pas ces systèmes mais je suis après leur en parlé pour les mettre en place

_________________
Bonne journée ou nuit
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Carabinix
Référent SAP
Référent SAP


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 2357

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 19:25 Répondre en citant Revenir en haut de page

Vite un coupable:

- le médecin du sport qui n'a rien détecté?
- une éventuelle prise de substance illicite?
- le vendeur du déf?
- le fabriquant du def?

En général, les organismes qui mettent en placent ces appareils sont friands de maintenance. Ca rapporte bien plus. Electrodes à changer tous les deux ans, batteries, vérif...

D'ailleurs est-ce bien une fibrillation ventriculaire à l'origine de l'arrêt?

Je conviens que c'est une histoire tragique, mais celui qui va être inquiété par cette affaire est celui qui initialement voulait bien faire.

Comment encourager les initiatives...


Qui va subventionner la retraite de cet ex-sportif? Y a t-il vraiment besoin d'aller jusqu'au tribunal?

_________________
Carabinix
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Proton
Modérateur
Modérateur


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2005
Messages: 9947
Localisation: csp-cavaillon.com (84)

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 19:26 Répondre en citant Revenir en haut de page

Salut.
dom49bspp a écrit:
...L'Américain...

Rien que ça aurait du vous mettre la puce à l'oreille...

Peu importe l'obligation légale ou pas...
Peu importe qu'un secouriste sur place ai tenté quoi que ce soit...

L'américain porte plainte sur tout et n'importe quoi et préparez-vous à ce que le "bon franchouillard américanisé à grand coup de séries télé débiles" fasse de même...

désolant sur la méthode mais en passe de devenir une habitude...


Maintenant, la question serait de savoir pourquoi un gars de 25ans et bon sportif de surcroît à fait un arrêt comme ça au milieu d'un match...

_________________
Les règles du forum ! ----- Le site du CSP Cavaillon ----- notre page facebook
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
gendy54
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 17 Juil 2007
Messages: 452

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 19:33 Répondre en citant Revenir en haut de page

C'est vrai que c'est tragique!

Cela dit si ca peut permettre aux personnes qui décident d'installer des def qu'il ne suffit pas de l'installer pour "ouvrir le parapluie" ce sera une bonne chose. Pour reprendre un parallèle juridique, si on met un def c'est qu'on veut se donner les moyens de sauver les gens, mais ne pas s'assurer s'il marche toujours, n'est ce pas ne pas remplir son obligation de moyen?
Effectivement pour les extincteurs, on ne se pose pas la question: ils doivent être révisés périodiquement. A-t-mis la charrue avant les bœufs pour le def?

Déjà qu'il n'y a pas beaucoup de def dispo alors si en plus ils ne marchent pas... J'imagine que celui du terrain de basket devait être en intérieur. Quid des def qui dorment dehors H24 avec le froid...?

C'est vrai également qu'on a tendance à légiférer à coup de fait divers, cela dit, imposer une obligation de maintenant ne parait pas être insurmontable. Un def peut sauver aussi bien la vie qu'un extincteur, voire plus, mais j'imagine que c'est beaucoup plus sensible. D'ailleurs est-ce que quelqu'un a une idée de la maintenance des extincteurs en terme de si on ne l'avait pas révisé, il n'aurait pas marché.

_________________
Donat
CRF 92-10. CI - ex-DLUSA CRF Nancy (54)

Dernière édition par gendy54 le 18 Jan 2012, 19:39; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 901

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 19:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

un défibrillateur c'est une machine. Ce qui signifie 1) que c'est livré avec une notice que l'acheteur peut lire 2) que c'est susceptible de tomber en panne… On a tous connus au moins une fois le bidule vérifié le matin et être en anomalie l'après-midi…Ce qui pourrait être éventuellement reproché en premier lieu au vendeur de la machine, C'est le défaut d'information normale du client-notamment la nécessité de vérifier peut-être plus régulièrement le niveau de charge …maintenant, visiblement, puisque ça avait été vérifié plusieurs jours avant, le client savait donc qu'il fallait le faire. Et bien évidemment peut-être d'avoir ignoré un taux anormal d'anomalies sur ses matériels, ce qui restera effectivement à vérifier par la justice.
De toute façon, en l'absence d'une batterie de secours, découvrir au début du match que le défibrillateur était déjà déchargé, ça n'aurait rien changé ,on aurait juste pas eu le défibrillateur du tout… Ni supprimé le risque d'une anomalie ou d'un défaut de fonctionnement en cours d'utilisation. Je crois que la seule chose à en tirer,c'est effectivement le besoin d'améliorer encore et toujours le niveau global de formation des gens..
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
leretraitédu13
Passionné
Passionné


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 04 Fév 2011
Messages: 431

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 21:47 Répondre en citant Revenir en haut de page

et pourquoi ne pas installer de défibrillateur en charge permanente comme cela se fait au USA ,au US les défibrillateur sont connecter au réseaux électrique en permanence et donc pas de décharge possible , déjà çà résoudrais un problème

_________________
retraité des volontaires après 20 ans de bon et loyaux service
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
seneque
Référent TEXTES
Référent TEXTES


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Sep 2006
Messages: 2925

MessagePosté le: 18 Jan 2012, 22:23 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut,

juste pour récadrer sur le plan juridique, la première question que se posera le juge d'instruction, voire peut être le proc normalement, c'est y a t-il un lien de causalité entre le défaut de fonctionnement du DEA et le décès de ce sportif. L'autopsie et les rapports d'experts apporteront un élément de réponse.
Après, s'il ait prouvé que l'emploi du DEA aurait pu sauver ce jeune homme alors la question de la recherche des responsabilités pourra être abordée.

a+

_________________
Plutôt que de savoir ce qui a été fait, combien il vaux mieux chercher ce qu'il faut faire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
BenefsNet
Autres sujets de discussions
Les SP mort en intervention... le 14/09/2006
La mort du professionnalisme . le 06/11/2007
Mort d'un SP de l'Ain le 18/03/2009
mort en service le 15/11/2012
Le blog est mort, vive le blog ! le 15/02/2010
Le pape est mort le 03/04/2005
2 mort a paris hier soir le 17/11/2007
Médias qui annoncent la mort de Steve Jobs le 30/08/2008


 Sauter vers:   

Mort d'un basketteur : le défibrillateur déchargé


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group