Pompiers
Accueil  •  FAQ  •  Contact  •   S'inscrire sur Forum Pompier  •   Messages Privés  •   Connexion
Forum Pompier : le forum dédié au métier de sapeur-pompier

Vous ne pouvez pas participer car vous n'êtes pas inscrit : inscription gratuite !
Rouge et Blanc - Discours du Président


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Répondre au sujet
Auteur Message
VERDI 14
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Aoû 2005
Messages: 1941
Localisation: CDSP 57

MessagePosté le: 02 Nov 2007, 09:14 Répondre en citant Revenir en haut de page

zagamore a écrit:
pourquoi 14% chez vous ? et si vous "surmédicalisiez "? vos victimes meurent elles plus ?


Oui peut étre une surmédicalisation !
Quand j'ai passé l'ex SAP2 ce sont des IADE qui nous ont formés on avait appris toutes les patologies les plus courantes qui nessécitaient une médic .

On demandait le SMUR , si ça coincidait avec la patho c'était accépté .Mais de là a passer à 4% !!

Avant le SMUR local médicalisait les AVC , et depuis la centralisation du 15 ce n'est plus le cas .
Les SP locaux étaient révoltés de cette décision , pourtant lorsqu'on explique le mécanisme de l'AVC ont se rend compte que si la victime n'est pas inconsciente un SMUR ne sert à rien .

Si c'est un caillou de sang qui bouche un vaisseau sanguin , un SMUR ne peut rien faire , si c'est une hémmoragie encore une fois le SMUR ne fera pas de gestes qui permettront un transport de qualité .

Encore faut il nous l'expliquer à l'image du régulateur qui t'explique que ton UMH n'est pas indispensable .Il y a donc un gros travail à faire en ammont lors de la formation.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 901

MessagePosté le: 02 Nov 2007, 12:07 Répondre en citant Revenir en haut de page

excellents exemples ! 4% , c'est ce qui se constate partout ailleurs..donc, non la question, c'est vraiment pourquoi 14% avant.

ensuite, l'AVC , c'est un super exemple: avant, ici , on les médicalisait tous. maintenant, pour les raisons que tu évoques, on charge rapide , on se fait indiquer la neuro de garde, qui nous attend.

tu mets le doigts sur 2 choses : 1) les stratégies de prise en charge évoluent avec les avancées médicales. et on ne le sait pas forcement.
2) la formation des secouristes :l'avc, c'est 10 lignes pour rechercher les signes, pas un mot de physiopat au PSE. (en avant, c'était...rien ). peut être y'en aura t'il plus dans le nouveau SAP 1 mais tous ça, ça reste souvent succinct. bref, souvent on ne sait pas. on a pas les connaissances. et comme visiblement, la formation , c'est pas simple...

et encore une fois, il y a un décalage entre ce que vous décrivez en terme de compétences, et la volonté de s'affranchir de la régulation médicale....
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
pl.lamballais
Référent INC
Référent INC


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2312
Localisation: Brasilia (Brésil)

MessagePosté le: 03 Nov 2007, 17:58 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ben le moins qu'on puisse dire c'est que le topic fait réagir.
Bon, la police étant toujours un peu en avance sur nous en terme de changement, je vous livre un extrait d'un article parut ce matin dans le journal Ouest-France:
Les forces de l'ordre au rapport coût-efficacité
L'hypothèse d'une rédcution de 10.000 de leurs effectifs résulte d'un audit accablant de l'inspection générale des finances.

Suit une série de données expliquant par exemple qu'il a des sur-effectifs sur des zones non-sensibles. Le rapport préconise la suppression de 26 unités de CRS sur 188. Le système des heures supplémentaire devrait être revu (12 millions d'heures supplémentaires accumulées au 31/12/2006) etc...

C'est pas excellents qu'il va falloir qu'ils soient les SP qui vont être audités: c'est parfaits.


Amitiés
Pierre-Louis

_________________
http://www.flashover.fr
"Y a t-il un danseur de claquettes au bar du mess des officiers?" (WJ)
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre pl.lamballais
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 04 Nov 2007, 19:57 Répondre en citant Revenir en haut de page

Seul hic, ils sont loin d'être prêt.

La Charente vient de se faire épingler par la cour des comptes régionale.

A lire le rapport, c'est assez aberrant, et pourtant c'est typique des interrogations des non-pompiers : pourquoi tant de moyens qui paraissent si peu servir, autant les réduire.

Et on va droit dans le mur, vu que les pompiers ne sont pas doués en communication et, pire, persuadés d'être intouchables sur leur peidestal.

La douche froide va faire mal.

Certains gros SDIS ont des juristes.
Les gens de statistiques et d'assurance Qualité arrivent doucement, mais il va en falloir pour parler un peu le même langage que les gens qui viennent fouiller chez nous.

Sinon, on va se faire enfumer proprement...

Alex

PS : pour la Police, c'est un mal connu depuis longtemps : on est un des Pays d'Europe avec le plus de Policiers par Habitants, et pourtant le moins de policiers sur le terrain. C'est un peu comme l'éducation nationale, on ne sait pas exactement où sont des milliers d'agents...

_________________
Sauvons les CPI http://opti-secours.over-blog.fr/
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 901

MessagePosté le: 04 Nov 2007, 23:53 Répondre en citant Revenir en haut de page

pl.lamballais a écrit:


C'est pas excellents qu'il va falloir qu'ils soient les SP qui vont être audités: c'est parfaits.



c'est un eu ce que j'essaye s de dire depuis quelque temps...i ya bine un moment ou il va falloir , en serait ce que pour évaluer la pertinence de certaines revendications, se soumettre a un examen du fonctionnement SP ...et là, en lisant vos réponses et vos interrogations au grès de ce post je crois que le réveil va parfois être dur..et même quand on a un regard de pas - non pompier smile_hehe
zag..
qu'a aussi un regard d'auditeur... smile_tirelalangue smile_uuh
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
VERDI 14
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 11 Aoû 2005
Messages: 1941
Localisation: CDSP 57

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 08:43 Répondre en citant Revenir en haut de page

En tout cas le sujet fait réagir et pas que les SP .

France2 va faire un reportage sur le sujet pour son emission "envoyé spéciale" sur l'état des lieux du secours à personne en France .

Ils étaient présent pendant 4 jours dans mon CS et un autre du Var .

Des articles naissent un peu partout , meme dans "Que Choisir".
D'aprés Marc Giroud président de SAMU de France les choses fonctionnent bien mais ils ne sont pas opposés a revoir certaines choses.

Dans tous ce binz on en oublie quand meme les principaux concernés la populations , qui a le droit de s'interroger sur le niveau réel du secours à personne aussi bien les AP que le SMUR ou les SP .Il n'y a aucun indicateur objectif alors que celà existe en Angleterre par exemple .

Zag a écrit:
là, en lisant vos réponses et vos interrogations au grès de ce post je crois que le réveil va parfois être dur..


IL existe un certain non dit et une portection de la caste chez les médecins et les inf qui fait que l'on se rend moins compte des boulettes , en fait ça donne "on est au courant ,on le sait , mais ça reste entre nous"
Parceque franchement des conneries y'en a parout .

Bon c'est vrai le SAMU ne revendique pas de s'approprier le SAP , mais franchement son attitude laisse penser tout le contraire.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéMSN Messenger
Minipinpon
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 6856
Localisation: 78

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 09:11 Répondre en citant Revenir en haut de page

Citation:
IL existe un certain non dit et une portection de la caste chez les médecins et les inf qui fait que l'on se rend moins compte des boulettes


cela s'appelle le corporatisme. et c'es tgrâce à cela que bien peu de victimes obtiennent gain de cause quand ils poursuivent un médecin pour faute médicale.
Comme un avocat ne va pas descendre un confrère, un médecin fait de même.
Et normalement un Pompier aussi ......... smile_hehe

_________________
Crêpe 1, chouchen 2 + gnole et toujours debout
Image
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web de l'utilisateurMSN Messenger Photos pompiers du membre Minipinpon
kermit
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 1288
Localisation: Vosges

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 10:22 Répondre en citant Revenir en haut de page

salut,

je vais vous livrer mon avis de petit ISPV sur ce gros bordel ambiant. la vie a fait que j'ai eu la chance de secourir sous différentes bannières. tout d'abord en tant qu'AP dans une boite familiale (2 brancards dont une des fameuses CX ambulance, c'est pas neuf Big_sourire ), puis au sein du SSA, dans une grosse boite d'AP ensuite avec contrat SMUR et tout et tout (sur ASSU et comme conducteur VLM) et enfin aujourd'hui en kermel à bord soit d'un VPS ou d'un VSAV (et bientôt à bord d'une VLI)

tout ça depuis 1988.

je peux dire avoir connu l'époque où le simple fait de demander un SMUR suffisait pour que le médecin régul le fasse sortir dans l'immense majorité des cas. il y avait une relation de confiance qui s'était installée entre le médecin régul et ses troupes sur le terrain qu'elles soient blanches ou rouges. je trouvais ce fonctionnement efficace et la prise en charge des victimes quoique perfectible (surtout pour la prise en charge précoce de la douleur) ne me posait pas de souci. globalement cela me paraissait bon avec la mention peut mieux faire

j'ai eu la chance de travailler dans un SMUR où les médecins considèraient que chaque membre de l'équipage du véhicule SMUR devait savoir utiliser son cerveau et être en mesure d'apporter ses compétences à la victime. pour se faire des cours étaient organisés les samedis matin et nous repartions avec des supports papiers très bien faits sur des thèmes aussi divers que l'arrêt cardiaque non traumatique de l'adulte, l'infarctus du myocarde, les piqûres d'hymènoptères, l'ECG, etc...

nous ne devions pas être simplement des portes sacs ou des pousses chariotes mais en mesure d'évaluer correctement l'état de gravité d'une victime.

d'ailleurs lors d'un de mes premiers SMUR, un des toubibs se tourne vers moi et me demande, "t'en pense quoi, je l'intube ou je l'intube pas?" smile_transpire smile_transpire smile_transpire

sa question en fait visait à évaluer ma perception de la situation. ils voulaient des collaborateurs qui percutent. donc oui j'ai connu de près ce qu'il convient pudiquement d'appeller des glissements de tâche.

mais en même temps un truc me gonfle c'est que l'on demande aux secouristes de faire ressortir des signes cliniques sans surtout comprendre ce qui se passe. après c'est régul dépendant soit disant. oui mais des boulettes elles se passent avant le contact avec le régul. ma bonne dame, vous faites 140kg et vous avez une douleur épigastrique et une douleur d'arthrose dans le bras gauche (autodiagnostique de la patiente) ben levez vous et descendez dans l'ambulance on fera le bilan en bas. "euh si je puis me permettre non, elle reste assise sinon le bilan tu vas le faire dans les escalier avec ton DSA smile_pleure"

les signes sont là devant ce C/A mais il ne les évalue pas comme étant révélateur d'une pathologie grave et ne fait pas les liens

sur le plan secouriste, pas d'erreur, sur le plan médical si et quelle boulette
(infarctus massif au final pour cette patiente de 40 ans)

la frontière entre secourisme et médecine est donc très floue.

depuis des années le monde médical agit comme si diffuser l'information, diffuser la formation le privait de son pouvoir : le sacro saint "savoir". pire la peur de perdre ses prérogatives fait baliser l'ensemble de ce petit monde corporatiste. vous ne me croyez pas? pourquoi avons nous connu un tel bordel avec la mise en place des DSA. défibriller c'était un acte médical il y a 10 ans.

aujourd'hui le bon sens a fait que cet acte est devenu secouriste avec les résultats positifs que l'on connait. mais je pourrais citer d'autres trucs, dites à un IADE que de simples IDE ou pire des secouristes formés au taquet (j'ai pas dit des paramédics Big_sourire Wink ) vont pouvoir poser un combitube dans quelques temps...

ben servez vous un café bien fort parce que vous êtes parti pour une discussion qui peut vous prendre toute la nuit Wink

tout pareil si on dit à un IDE qu'un paramed va poser une VVP dan sla brousse en attendant son renfort par exemple

il y a donc une multitude de freins à différents niveaux qui font que chacun aujourd'hui défends sa gamelle avec l'énergie du désespoir car chacun a bien capté que nous vivions en ce moment une période de transition dans le SAP en France.

la Fédé tremble sur ses bases dans la mesure où son activité est composée à 60/70% par le SAP. redistribuer le SAP à d'autres acteurs du secours implique là aussi de sacré changements en terme d'influence. en clair les AP bouffent des parts de marché à la fédé

les SAMU maintenant, ont ils les moyens de leurs ambitions aujourd'hui? ben non. la présence médicale se raréfie en pré hospitalier c'est un fait dont je suis plus que convaincu. nous même SP nous ne sommes pas mieux logés, les médecins SP relais sont de plus en plus rares et des zones rurales sont aujourd'hui de vraies zones blanches à 40mn de la première réponse médicale par voie routière...

alors on assiste à quoi? ben le SAMU par l'intermédiaire de l'équivalent blanc de la fédé (SAMU de France) essaie de subordonner les moyens SDIS au seul et unique pouvoir du Dieu régulateur (y compris les moyens SSSM)

en réponse ben la fédé dit qu'il ne devrait pas être nécessaire de contacter le régul pour faire route vers un centre hospitalier avec une victime à bord d'un vecteur SDIS pour une "simple entorse" ou une "carence privée"

oh on va où là, il serait peut être temps de se poser les bonnes questions et de recentrer la problèmatique sur les victimes smile_grrr il suffit maintenant!!!

aujourd'hui un secouriste n'a même pas le "droit" de faire une glycémie capillaire encore par endroit, n'est pas autorisé à prendre une pression artérielle autrement que par l'intermédiare d'un appareil électronique a détection oscillométrique (détail qui a son importance si le moteur du VSAV tourne pendant la mesure...) et on voudrait le faire rouler comme ça dans la verte vers un CH sans contact avec la régul??? préparez vous à vivre de belles boulettes. perso je suis déjà sorti sur des "carences privées" annoncées comme de simples transports qui ont finis avec un renfort SMUR devant la porte du domicile et intubés ventilés. là on veut faire du "chargez roulez"... bonjour la qualité de prise en charge... mais je suis plus convaincu qu'il s'agit en fait d'un discours provocateur que d'une réelle volonté de voir ce système se mettre en place sur le terrain.

c'est encore un coup de la guerre des cloches... enfin j'espère

alors aujourd'hui que faire???

ben mettre à plat l'ensemble des moyens dont nous disposons blancs, privés, associatifs et rouge et ragarder ce que l'on peut faire de pertinent avec ça.

est il illusoire de croire en l'avenir des plateformes communes 15/18?

est il illusoire de penser qu'un jour nous pourrons assister à une collaboration entre les différents acteurs du secours en France? un exemple, ben Ok :

zone rurale secours à personne à domicile pour malaise d'origine inconnue. au départ le VPS rouge du secteur renforcé par l'ASSU de garde groupement (pour faire simple) ou le VSAV secteur et la VLI de secteur

missions de chacun :

- le VPS apporte la première réponse de secours et réalise les gestes de survie et les premières actions de secours

- l'ASSU ou le VSAV est le vecteur de transport mais poursuit également l'action de secours du VPS en collaboration étroite avec ce dernier

- la VLI apporte une première réponse technique si besoin tout en évaluant si la situation peut être gérée sans déplacer inutilement un vecteur SMUR

oui je me dit que des moyens de secours d'horizons différents pourront être amenés à travailler ensembles... l'avenir est à la mise en commun des moyens dans l'intérêt seul et unique de la population défendue. l'avenir est à la mise en place d'une vraie formation équipier SAP Nationale avec de vraies prérogatives (réalisation d'un monitorage et paramètrage complet de la personne, réalisation d'un bilan le plus complet possible et évaluation de l'état de gravité du patient pour transmission des infos CTA/CRRA suivant des critères proches de ceux du PHTLS, et première réponse technique par l'intermédiaire de protocoles simplifiés, etc...)

mais va falloir harmonier ce joyeux bordel aussi (pourquoi l'armement des ambulances ou des VSAV diffère, pourquoi les formations diffèrent entre le CESU et le SDIS pour au final faire la même chose ou peu s'en faut...)

aller sur ces bonnes questions mon café étant coulé je m'en vais touiller mes deux sucrettes

Big_sourire Wink


PS si un SDIS est audité par mesure d'équité je propose l'audit d'un SAMU également. les axes d'amélioration ne manqueront pas. visiblement l'audit est la seule façon de rompe l'omerta et de mettre en évidence les carences du système. un mal nécessaire à mon humble avis

_________________
Adjuventibus Nihil Obstat : rien ne fait obstacle à ceux qui viennent en aide
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre kermit
Prince
Nouvelle recrue
Nouvelle recrue


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 19 Sep 2005
Messages: 52
Localisation: la plage

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 11:46 Répondre en citant Revenir en haut de page

Effectivement, il va y avoir une redistribution des rôles au niveau du SAP. Et je pense que c'est nécessaire quand on voit le fonctionnement actuel dans la plupart des départements où chacuns des acteurs se bat pour consever ce qu'il pense avoir acquis depuis plusieurs années.

En effet, les assossiatifs, AP, blanc, rouge... sont à l'heure actuelle en train de défendre leur position bec et ongle car ils pensent tous qu'ils seront perdant si il y a une redistribution. Et en se battant pour en faire le maximum pour montrer qu'ils peuvent et savent faire sans chercher à comprendre si c'est à eux de le faire, c'est dans ses conditions qu'arrivent comme vous le disiez des boulttes. Tout simplement parce que cette guerre de clocher est en train de dépassez les acteurs de terrain qui se voient demander d'en faire plus pour faire mousser leurs responsables qui peuvent ensuite dire au politique qu'eux aussi ils peuvent. Mais le problème comme à l'heure actuel personne n'a les moyens d'en faire plus car justement ils n'ont pas les moyens matériels ou les formations nécessaire. Et j'insite en disant que tous les acteurs sont responsable de la situation actuelle car chacun bosse dans son coin en voyant l'autre comme un concurant et non plus comme un partenaire.

Mais, il ne faut pas perdre de vue que c'est le législateur qui va trancher et en France le législateur c'est le politicien. Et comment fonctionne le politicien, tout simplement lors de sa campagne il dit à la population, son électorat qu'il est important d'être bien soigné, bien secouru, bref tout plein de beaux discours qui touchent l'opinion public. Le souci c'est qu'une fois élu il regarde les comptes et là il s'apperçoit de réelles abbérations. Et devant le pied du mur il prend des décisions (en même temps c'est son job). Le souci c'est qu'il va lui plus réfléchir en tant qu'économiste qu'en tant qu'homme de terrain averti. Il faut faire des économies alors il prend des mesures pour faire des économies. Après est ce que se sont les bonnes, les personnes concernées vous diront certainement que non. Mais ce qui est sur c'est que nos bons responsables vont devoir rendre des comptes.

A mon avis on va tout droit devant la fermeture des SMUR. Dans mon département, le président du conseil d'administration de mon hôpital à s'est engager devant le chef de service du SAMU à fermer un SMUR dans la ville dans laquelle il se présente alors que dans son discours devant son électorat il promet que se même SMUR ne fermera pas si il est réélu au prochaine municipale. Je pense que ça illustre bien le devenir des SMUR.

On a beau dire que c'est une nécessité de service public ça n'enlève pas que c'est le service le moins rentable d'un hôpital donc vu l'état financier des hôpitaux français les SMUR sont condamnés à fermer si la T2A (Tarification à l'acte) continue de régner sur le monde hospitalier.
De plus avec l'arrivée de nouveu matériel sur le marché Français comme l'Airtrach rend le médecin ou l'IADE hasbeen, pour l'avoir utilisé je peux vous dire que tout le monde va pouvoir intuber, plus besoin d'avoir fait 5 ou 10 ans d'études simplement 2 heures devraient suffir.
C'est une bonne nouvelle tout le monde va pouvoir techniquer, je peux vous dire que devant la désertification médicale et le raisonnement économiste de nos politiques, il y a un créneau à prendre pour remplacer les toubibs.

En tout cas ce qui me gène dans out vos posts jusque là c'est que personne ne se soit poser la question du devenir de la victime après vos prises en charges. C'est quand même domage si en tant que premier concerné les acteurs de terrains ne réfléchissent pas en terme de service rendu. Quiand je lis que certains en ont marrent de transporter des piches, est ce que vous vous êtes demandés ce qu'on fasait de lui aux urgences? et ce qu'il devenait après? Vous allez me dire que vous le savez parcque 2 jours plus tard vous allez faire le même transport. Mais personne ici se demande pourquoi?

Pour avoir fait de la régulation chez les blancs, je peux vous dire que même avec la meilleur organisation possible sur le terrain ça reste un exercice compliqué. Et que je voudrais bien voir ceux qui tirent à boulet rouge sur la régulation sur une chaise devant 3 téléphones 2 postes radio et une carte d'un département pour gérer 5 SMUR, 2 hélicos, 30 VSAV et 15 ambulances. Quand vous êtes que 2, je vous assure c'est loin d'être simple surtout quand vous débarquez tout juste dans le département en question. Mais même si c'est compliqué c'est nécessaire pour une bonne orientation du patient et le bon fonctionnement des services d'urgences plus que débordés.

Il y a beaucoup à dire sur le fonctionnement et l'organisation du SAP, mais il faut avant tout se poser les bonnes questions en ne perdant jamais de vue que nous oeuvrons tous pour la même chose et que c'est à nous de réfléchir comment nous allons pouvoir prendre en charge les victimes au mieux car ce ne sont pas les politiques assuréement et peutêtre ncore moins nos responsables.
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
dioove
Vétéran
Vétéran


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 3043
Localisation: Angevin exilé en mayenne !

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 12:01 Répondre en citant Revenir en haut de page

petite info la T2A n'est pas prete de disparaitre ....elle monte meme en puissance ...

_________________
Soyez vous-même le changement que vous voulez voir dans le Monde
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéEnvoyer un e-mailVisiter le site web de l'utilisateur Photos pompiers du membre dioove
GI
Passionné accro
Passionné accro



Inscrit le: 14 Déc 2005
Messages: 1519
Localisation: IDF

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 13:34 Répondre en citant Revenir en haut de page

Prince a écrit:

En effet, les assossiatifs, AP, blanc, rouge... sont à l'heure actuelle en train de défendre leur position bec et ongle car ils pensent tous qu'ils seront perdant si il y a une redistribution. Et en se battant pour en faire le maximum pour montrer qu'ils peuvent et savent faire sans chercher à comprendre si c'est à eux de le faire, c'est dans ses conditions qu'arrivent comme vous le disiez des boulttes. Tout simplement parce que cette guerre de clocher est en train de dépassez les acteurs de terrain qui se voient demander d'en faire plus pour faire mousser leurs responsables qui peuvent ensuite dire au politique qu'eux aussi ils peuvent. Mais le problème comme à l'heure actuel personne n'a les moyens d'en faire plus car justement ils n'ont pas les moyens matériels ou les formations nécessaire. Et j'insite en disant que tous les acteurs sont responsable de la situation actuelle car chacun bosse dans son coin en voyant l'autre comme un concurant et non plus comme un partenaire.

Mais, il ne faut pas perdre de vue que c'est le législateur qui va trancher et en France le législateur c'est le politicien. Et comment fonctionne le politicien, tout simplement lors de sa campagne il dit à la population, son électorat qu'il est important d'être bien soigné, bien secouru, bref tout plein de beaux discours qui touchent l'opinion public. Le souci c'est qu'une fois élu il regarde les comptes et là il s'apperçoit de réelles abbérations. Et devant le pied du mur il prend des décisions (en même temps c'est son job). Le souci c'est qu'il va lui plus réfléchir en tant qu'économiste qu'en tant qu'homme de terrain averti. Il faut faire des économies alors il prend des mesures pour faire des économies. Après est ce que se sont les bonnes, les personnes concernées vous diront certainement que non. Mais ce qui est sur c'est que nos bons responsables vont devoir rendre des comptes.



Très bien résumé. Ca c'est le constat.

Chaque acteur a ses forces et faiblesses (qui ne sont pas rédhibitoires).

après, chaque "camp" essaie de pousser ses pions pour damer le pion de l'autre.

Pourquoi est-ce que l'on ne parle pas de victime ? Car tout le monde est bien persuadé que le traitement de la victime est au final le même, que l'on soit avec un service rouge, service tout blanc, à 2 ou 3 dans l'ambulance...

@+
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
zagamore
Passionné impliqué
Passionné impliqué


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 901

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 14:25 Répondre en citant Revenir en haut de page

il sera donc dit que le seul endroit ou le sujet des relations entre acteur de secours se fasse sans insultes et avec un esprit ouvert aura été le forum-pompier smile_oh smile_top ...

Verdi, j'ai une bonne expérience des audit "globaux".et plus je vous lis, les SP, plus que je me dit que ça va pas être simple; lorsqu'il va falloir comparer l'ecrat entre ce qui se fait, et ce qui devrait (au fond , c'est ça, un audit...).... et surtout, plus je pense que la comparaison entre "ce qui se fait " et "ce que je revendique de faire " de la fede va être contre productif, notamment dans l'opposition avec le 15.

y'en aura aussi pour le 15, c'est certain ..notamment sur sa manière de bosser avec les SP (non mais ) je pense . mais vu qu'ils ont une activite plus resserée , plus spécialisée - la regulation médicale , point - les ecarts seront forcément moindre, et les corrections plus simples.

il est temps, je pense de capitaliser sur les vrais atouts - et les SP n'en manquent pas - des 1 et des autres pour apporte une vraie amélioration des la prise en charges des victimes. par exemple, mieux vaut AMHA renforcer une regul médicale pour la rendre réellement capable d'appuyer les gens sur le terrain, que de vouloir élargir le rôle les compétences des premiers d'intervenants a un niveau N+1, si on exprime deja du mal a assurer la formation de la totalité de ces intervenants au niveau N qu'il devrait deja avoir...

zag
associatif. les seules ambitions des assoc, c'est de pouvoir gérer leur inter sans déranger, ni les blanc ni les rouges. devrait faire plaisir a tout le monde, ça au moins Big_sourire Big_sourire Big_sourire
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 21:12 Répondre en citant Revenir en haut de page

J'aime bien vos avis, je n'ajouterais pas pour le plaisir de répéter.
Je me permets juste de rebondir sur un point, car j'ai été très directement concerné pendant de longues années :

Prince a écrit:
Quiand je lis que certains en ont marrent de transporter des piches, est ce que vous vous êtes demandés ce qu'on fasait de lui aux urgences? et ce qu'il devenait après? Vous allez me dire que vous le savez parcque 2 jours plus tard vous allez faire le même transport. Mais personne ici se demande pourquoi?


Eh bien justement. Je pense que le problème est loin d'être anodin.

Pour faire court :
Dans un Pays où l'économie est le maître mot concernant la santé (hélas à cause d'abus caractérisés pendant des années, on paye aujourd'hui les pots cassés de l'égoisme de tout un chacun qui triche à la petite semaine sur la sécu), comment défendre la qualité du secours "technique", adapté aux situations graves et en tout point du territoire, quand on assiste, en terme de proportions, à une marginalisation des inters nécessitant un vrai savoir-faire, du renfort médical, complètement occultés par des transports-taxis qui se multiplient, polluent les services de secours quelle que soit leur couleur, et nous font passer pour des rigolos quand on parle de technicage de victime?

Je ne sais pas si j'ai été fort clair.
Je vais donc résumer très simplement.
Un jour, le président du CASDIS de mon ancien SDIS, élu d'une toute petite commune du Sud rural du département, est venu monter une 24 dans notre CSP, le plus gros du département.

Il venait découvrir le monde des SP, et, ayant déjà clamé haut et fort qu'il était là pour faire des économies, il venait voir ce que l'on faisait avec tout ce matos.

Qu'est ce qu'il a fait de sa journée?
Des taxis & autres piches avec les VSAV, des feux minables avec le Fourgon, etc.

Dans ces conditions, il ne dit rien sur le moment, mais il en vient à la conclusion que tant de matos, si couteux, pour un usage si "ras les paquerettes", cela vaut-il le coup?

Pour les urgences, même topo : les SAU clament depuis des années (et on peut facilement le constater) qu'ils sont au bord de la rupture, complètement saturés, etc.

Hors on sait tous que si les urg' sont saturées, c'est à cause de bobologie injustifiée de masse, prenant trop de place dans un service qui, bien nommé, devrait se consacrer à l'urgence...

Les élus sont donc, je pense, dans une logique de trouver des solutions pour faire des économies, sans pour autant s'attaquer à la bobologie qui pollue les services de secours, tous statuts confondus, mais qui sait?

On a tous constaté qu'aujourd'hui, avoir un SMUR est de plus en plus dur.
Zag' a bien raison, si c'est moins cher de former les gens de façon "Paramedic", on y viendra.
ça semble effectivement une bonne solution, en tout cas de grands pays industrialisés y sont depuis des années, ça semble être l'avenir.

Ensuite, dans un deuxième temps, je pense qu'on en viendra (et je l'espère) à faire comprendre aux gens que les urg' (urg' de la demande de secours injustifiée au passage en SAU quelques heures pour rien) ne servent pas à accueillir tout et n'importe quoi, en commençant par facturer comme les médecins de ville, vu le nombre qui y vont pour ne pas payer la consult...

Alex
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored
kermit
Passionné accro
Passionné accro


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 1288
Localisation: Vosges

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 21:32 Répondre en citant Revenir en haut de page

oui Alex je comprends ce que tu veux dire


mais le jour où l'école du village va cramer et qu'il n'y aura qu'un VPI pour traiter le feu... ben des têtes vont tomber

c'est très complexe la gestion des risques et les politiques et leur gestion financière du problème sont bien les plus mauvais conseilleurs qui soit
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre kermit
brembored
Référent ENGINS
Référent ENGINS


Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 07 Juin 2005
Messages: 12102
Localisation: Rhône-Alpes

MessagePosté le: 05 Nov 2007, 21:45 Répondre en citant Revenir en haut de page

Ouf, au moins un m'a compris Wink

On est bien d'accord, c'est toujours litigieux.

Ce qui me gêne, c'est qu'en refusant nous-même de proposer des pistes d'économies, alors que qui mieux que nous connait notre fonctionnement, on s'expose à subir les économies décidées par des gens qui n'y connaissent rien...
Et qui seront bien pires car inadaptées.

Voir l'exemple récent et symptomatique de l'audit de la cour des comptes au SDIS 16...

Or les pompiers n'aiment pas progresser, mais n'aiment pas non plus (mentalité classique en France) se remettrent en cause sur eux-mêmes.
Donc on subira. Et ça fera mal.

Alors que le problème, je pense, est plus en amont que le recours aux services de secours de touts bords : abus trop répétés des Français pour ce qui est gratuit.

On refuse le SAP à 2, les AP le feront pour nous.
On refuse la specialisation (qui a déjà entendu un SP pressé de choisir le SAP... à part nos Inf Wink smile_tirelalangue ), d'autres le feront pour nous.

Etc.
Sont-ils à bannir?
Non, il n'y a là que pure logique commerciale...

A nous de nous adapter au monde qui nous entoure, pas l'inverse.
ça éviterait les abus concurrentiels auxquels on assiste...
(AP en parka SP, oui ça m'a gavé, ou qui prennent des douleurs tho à 30/40min de délai...)

Replacer la victime au coeur du débat, oui.
Mais qu'on parle alors des vraies victimes, et qu'on trouve des solutions viables et économiques pour traiter le tout-venant, le taxi, la bobologie, etc.
Quelque soit le statut et la couleur des secours d'ailleurs.

Alex
Voir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé Photos pompiers du membre brembored




Montrer les messages depuis:      
Répondre au sujet
Autres sujets de discussions
alerte rouge le 14/08/2007
Croix rouge ou protection civile? le 15/04/2007
[Exercice] plan rouge dans le 49 sur l'A 11 le 15/03/2008
[Déjà traité] Pourquoi le rouge? le 29/05/2008
[Vigilance météo ROUGE] suivi de la tempete du sud ouest le 23/01/2009
recherche sp du tunnel du mont blanc le 03/06/2009
pompier du tunnel du Mont Blanc le 27/02/2010
adresse des pompiers du tunnel du mont-blanc le 22/03/2010


 Sauter vers:   

Rouge et Blanc - Discours du Président


Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

pompier



.:: Forum Pompier : forum dédié au métier de sapeur pompier ::.
Création / Gestion : Evoclic - Copyright 2005 - 2015 - Tous droits réservés

Ce forum est destiné aux sapeurs pompiers et passionnés.
Tous les logos et marques sont des propriétés respectives.
Toute copie entière ou partielle de ce site peuvent faire l'objet de poursuite judiciaire.
Les propos tenus sont de la responsabilité de leurs auteurs.
Forum-pompier.com est déclaré à la cnil sous le numéro 1112890
Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group